En finir avec Cors, durillons, œil de perdrix

Le : 20 juillet, 2013 | Vu 96 453 fois

soigner cors, durillons et oeils de perdrix avec les remèdes de grand-mere

Comment soigner les durillons, cors ou œil-de-perdrix ?

Les cors, ou durillons, ou œil(s) de perdrix, sont douloureux, et les chaussures trop justes deviennent insoutenables. Heureusement, nos grands-mères connaissaient des remèdes sûrement donnés par leurs grands-mères aussi contre les durillon. En voici une petite sélection.


Cors et durillons, même combat ?

• Pour soigner les durillons des pieds ou des mains qui, contrairement aux cors, n’ont pas de racine, on peut utiliser de petits emplâtres de feuilles fraîches de colchique (Colchicum autumnale).

  • Bien hacher et piler quelques poignées de feuilles fraîches de colchiques
  • À l’aide d’une gaze, bien serrer le remède sur la partie douloureuse
  • Changer l’emplâtre tous les soirs pendant 5 jours

• Variantes :

  • Appliquer un emplâtre avec des feuilles de lierre confites dans du vinaigre très fort.
  • Idem avec une gousse d’ail écrasée.

• Ou encore…

  • Faire macérer une poignée de feuilles de lierre grimpant (hedera helix), 4 ou 5 jours dans du vinaigre blanc
  • Appliquer sur la zone touchée, bien fixer avec de la gaze et conserver en place 3 jours
  • Après ce délai, prendre un bain de pieds aussi chaud que possible. Puis soulever la partie cornée, qui devrait s’enlever facilement
  • Si la racine ne vient pas, recommencer l’opération

• Mie de pain et vinaigre…

  • Émietter de la mie de pain, et imbiber de vinaigre blanc dans un bol durant 30 minutes
  • Appliquer sur le durillon tout doucement
  • Laissez en place 15 minutes
  • Vous pouvez recommencer l’opération à plusieurs reprises, jusqu’à ce que le cor disparaisse

Oeil de perdrix et remèdes de grand-mère…

• Pour un œil de perdrix, imbibez une mie de pain avec du vinaigre de cidre, posez-la sur l’œil de perdrix et tenez-la en place à l’aide d’une bande et d’un sparadrap pendant une nuit. Faites plusieurs jours consécutif la même opération.

• Contre un œil de perdrix, la joubarbe est aussi toute indiquée : Prélevez une feuille de joubarbe, épluchez-la d’un côté et appliquez-la sur votre œil de perdrix, cor ou durillon. Maintenez avec une bande. Changez de feuille matin et soir. L’œil de perdrix devient tout mou au bout de quelques jours et il est alors facile de l’enlever. La joubarbe est une plante grasse qui ressemble à un artichaut. De ses feuilles fraîches pilées, en cataplasme sur le front, peut faire disparaître les maux de tête.

Soigner les cors au pieds naturellement

• Pour un cor, coupez une tomate cerise en 2 et posez une moitié sur l’orteil sur lequel le cor est présent. Faites un bandage suffisamment serré (sans trop écraser la tomate !) pour qu’il tienne toute une nuit. le lendemain matin, le cor sera décollé et vous pourrez tirer la racine délicatement avec une pince à épiler. Au besoin, si ça ne fonctionne pas du premier coup, renouvelez l’expérience.

• Contre les cors et les durillons, la chélidoine est toute conseillée, cette plante qui pousse un peu partout et énerve bien des jardiniers avec ses feuilles duveteuses et ses fleurs jaunes… Quand on coupe la tige de la chélidoine, un suc jaune orangé en sort (et tâche les mains), c’est ce suc qu’il faut appliquer sur les cors et durillons chaque jour (Aussi très efficace contre les verrues). Une bonne semaine suffit à faire disparaître les excroissances de chair. Attention toutefois à ne pas mettre de suc sur de la peau saine, il l’attaquerait. Le suc laiteux qui coule des tiges de figuier quand on les coupe peut être utilisé de la même manière avec les même effets.

à voir aussi : Comment se débarrasser des cors aux pieds ?

 

 



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.