Les plantes médicinales

0 Commentaires | juillet 29, 2013

Index des plantes médicinales

Index des plantes médicinales

 



Propriétés des plantes

Les plantes jouissent de propriétés médicinales qui peuvent varier dans le même végétal, suivant qu’on emploie la racine, la tige, les feuilles, les fleurs, les fruits. C’est pour cela que dans les remèdes de ce site, nous indiquons soigneusement la partie du végétal à employer. L’époque de la récolte, l’âge de la plante ont aussi leur influence. Certains principes apparaissent ou disparaissent suivant l’âge du végétal.
La nature du terrain, le climat on aussi leur répercussion sur l’activité du végétal. L’aconit par exemple, considérée avec raison en France comme très toxique, est une plante alimentaire en Suède, du moins pendant sa jeunesse.

Récoltes et conservation des plantes médicinales

L’époque et le lieu de la récolte des plantes ont une très grande influence sur leur action médicale.
Il ne faut récolter la plante entière et ses diverses parties que lorsqu’elles sont dans leur plus grand état de vigueur. La plante perd une partie de ses propriétés lorsqu’on la récolte dans le sol qui lui convient peu.

Racines

Les racines doivent être récoltées au printemps, lorsque les feuilles commencent à pousser et à l’automne après la chute totale des feuilles. Les racines des plantes vivaces ne doivent être récoltées qu’après plusieurs années de végétation.

Bourgeons

Les bourgeons doivent être récoltés avant que les jeunes feuilles soient distinctes.

Feuilles

On doit récolter les feuilles lorsqu’elles ont acquis leur plus grande vigueur, c’est-à-dire au moment où les fleurs vont apparaître. On les cueille par un temps sec, après le lever du soleil, après que la rosée se soit dissipée.

Fleurs

Il convient de les récolter pour la plupart avant leur entier épanouissement. C’est à ce moment que leurs qualités sont portées au plus haut degré. cependant, quelques fleurs se cueillent après leur entier épanouissement, telles sont les violettes et les pensées. Pour les plantes de la famille des labiées, on récolte les sommités fleuries ainsi que pour l’absinthe, la centaurée, l’hysope, la fumeterre, le caille-lait, on récolte les sommités de la plante.

Ecorces

Les écorces résineuses sont récoltées au printemps au moment où commence la végétation : les autres le sont à l’automne.

Fruits

Les fruits sont secs ou charnus. Les premiers sont récoltés lorsque la graine a acquis tout son développement, mais avant la dessication complète. Les fruits charnus sont cueillis auss à la maturité parfaite.

Semences

Elles sont récoltées à maturité complète.

Calendrier de la récolte

  • Jan
  • Mar
  • Avr
  • Jui
  • Juil
  • Août
  • Sept
  • Oct
  • Nov
Le mois où l’on récolte la pulmonaire
Le mois pour récolter bourgeons de sapin, fleurs de narcisse, fleurs de tussilage et fleurs de violettes
Fleurs d’orties blanches
Feuilles et sommités fleuries d’aigremoine, centaurée, chélidoine, hysope, marjolaine, mauve, mélisse, mélilot, menthe, millefeuille, millepertuis, origan, rue, sauge, serpolet, tanaisie, thym.
Fleurs de bleuet, bourrache, chèvrefeuille, lavande, mauve, ortie blanche.
Feuilles et sommités fleuries de belladone, menyanthe, morelle, noyer, rue, stramoine.
Fleurs de bouillon blanc, de guimauve, houblon.
Fruits et graines d’angélique, anis, coriandre, ciguê, noix (pour le brou).
Racines d’angélique, acore, canne, chélidoine, chicorée, chiendent, fenouil et autres ombellifères, douce-amèrefougère, guimauve, nénuphar, patience, raifort, tussilage, valériane.
La récolte d’automne des racines est préférable à celle du printemps.
Feuilles de mercuriale.
Fruits de l’airelle, épine-vinette, nerprun, sureau.
Bulbes de colchique.
Racines de bardane, bryone, consoude, cynoglosse, garance, saponaire, valériane.
Fruits de genièvre, sureau.
Bulbes de lis, de narcisse et les écorces en général.

Dessication et conservation

La dessication s’opère à l’abri du soleil. Soit à l’air libre, soit dans un grenier exposé au sud de préférence. Les plantes sont étalées en couches minces sur des claies et on les retourne fréquemment jusqu’à dessication complète.
Les plantes à sommités fleuries sont attachées en paquets et suspendues en guirlandes.
Pour les racines, on opère différemment suivant qu’elles sont minces ou charnues. Pour les premières, après les avoir débarrassées de la terre adhérente au chevelu par un lavage, on coupe ce chevelu et on fait sécher la racine sur la claie. Quand aux racines charnues, après les avoir débarrassées de la terre et du chevelu, on les tend longitudinalement, puis on les tronçonne avant de les faire sécher. On achève souvent la dessication dans un four de boulanger.
Les racines, feuilles, fleurs séchées, doivent être renfermées dans des vases bien clos, inaccessibles à l’air, la lumière, l’humidité, la poussière…
Les plantes qui reprennent de l’humidité après avoir été séchées, perdent toutes leurs propriétés.

 



Ne Ratez Pas…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *