Maladies auto-immunes et remèdes naturels

Le : 30 novembre, 2015 | Vu 14 467 fois

maladies auto immune : remedes naturels

Peut-on soigner les maladies auto-immunes avec les remèdes de grand-mère ?

Les traitements naturels pour soigner les maladies auto-immunes impliquent majoritairement de renforcer le mécanisme de défense immunitaire de l’organisme aux changements hygiéno-diététiques. L’élimination des aliments déclencheurs, des toxines environnementales et l’inclusion de produits naturels et sains contribuent à stimuler le système de défense du corps. En plus de cela, suffisamment de lumière naturelle, de l’exercice régulier, du repos physique et mental suffisant, une réduction du stress sur le tube digestif, l’utilisation des techniques de relaxation telles que le yoga et la méditation peuvent se révéler utiles dans la guérison des maladies auto-immunes de manière holistique.


Mais qu’est-ce qu’une maladie auto-immune ?

Les maladies auto-immunes sont caractérisées par la situation dans laquelle le mécanisme de défense immunitaire du corps fonctionne contre lui-même par erreur et tend à détruire ses propres cellules et les tissus sains. Fondamentalement ces maladies surgissent à la suite d’une réponse inapte de l’organisme contre les composants habituellement présents à l’intérieur du corps. Plus de 80 types différents de maladies immunitaires telles que le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Grave, le diabète, la sclérose en plaques… ont été reconnues pour leur gravité allant d’un léger inconfort à des handicaps mortels en fonction de la partie du corps qui est touchée et selon son importance. Les maladies auto-immunes peuvent conduire à une croissance anormale ou à un fonctionnement inapproprié d’organes ou elles peuvent endommager plusieurs tissus et organes, comprenant la peau, les muscles, les globules rouges, la thyroïde et des tissus conjonctifs…

2 types de maladies auto-immunes (systémique et spécifiques)

Les maladies auto-immunes peuvent êtres classées en deux types : systémique et spécifique d’organe. Dans les maladies spécifiques d’organes, un organe particulier du corps peut être affecté ; Dans les maladies systémiques, de nombreux organes différents spécifiques peuvent être touchés. Cela pourrait être dû au mauvais fonctionnement d’un tissu particulier dans différentes parties du corps comme un système immunitaire confus contre le sang peut entraîner une anémie pernicieuse, thrombopénie auto-immune, une réaction immunitaire défectueuse contre les vaisseaux sanguins peut provoquer la maladie de Behcet, l’artérite temporale et un système immunitaire ayant des dysfonctions contre le système endocrinien peut causer la maladie de Basedow, la thyroïdite de Hashimoto pour n’en nommer que quelques-unes.

Les causes des maladies auto-immunes

Un dysfonctionnement du système immunitaire : chez un individu sain, les lymphocytes T à savoir les cellules du système immunitaire protègent le corps contre les composants nuisibles aussi connus comme antigènes. Le mécanisme de défense déclenche la production d’anticorps pour lutter contre une gamme d’antigènes comprenant bactéries, virus, cellules cancéreuses et d’autres toxines de l’environnement. Le système immunitaire des patients souffrant de maladies auto-immunes perd la capacité de déterminer la différence entre les cellules de l’organisme nuisibles et celles en bonne santé. En conséquence, il commence à produire des anticorps qui détruisent aussi bien les tissus sains et normaux. Ces anticorps sont également appelés auto-anticorps.

Les autres causes majeures de maladies auto-immunes comprennent :

Facteur génétique : Les scientifiques soupçonnent également qu’un terrain génétique peut favoriser la susceptibilité de développer des maladies auto-immunes chez certaines personnes et les rendre sujettes à de tels changements dans le système immunitaire. Cela laisse entendre que plusieurs membres d’une même famille peuvent souffrir d’une maladie particulière probablement en raison d’un gène spécifique. En outre, les individus d’une même famille peuvent hériter ensemble de gènes anormaux et développer différentes maladies auto-immunes.

Sexe : Pour une raison inconnue, les femmes sont plus susceptibles de développer des maladies auto-immunes que les hommes.

Infection générale : Certaines maladies auto-immunes peut être amenée à la suite d’infections particulières causées dans le corps.

Hormones : Les maladies auto-immunes peuvent avoir un risque accru de se développer au cours de l’âge de procréer. Elles semblent également être influencées positivement ou négativement par certaines phases comme la ménopause, la grossesse et l’accouchement qui impliquent des changements dans niveaux hormonaux.

Les symptômes de maladies auto-immunes

La plupart des maladies auto-immunes ont des symptômes similaires et affectent différentes parties du corps. et peuvent également varier d’une personne à l’autre. Ci-dessous, voici quelques symptômes communs aux maladie auto-immune.

Fatigue générale : C’est probablement le symptôme le plus commun des maladies auto-immunes. Un individu peut ressentir une fatigue extrême, malgré un repos suffisant et un niveau normal d’activité physique.

Fièvre : Une augmentation prolongée de la température du corps est un autre indicateur de troubles auto-immunes.

Inflammations : enflures et douleurs dans certaines parties du corps comme les articulations en cas d’arthrite, de la peau et le cœur en cas de lupus peut aussi signifier l’apparition de maladies auto-immunes.

En dehors de cela, le sentiment général de la maladie est l’inconfort général, la vulnérabilité accrue aux infections, convulsions, perte de poids excessive, perte de cheveux, palpitations, vertiges, picotements dans les mains et les pieds peuvent également être les signes de développement de maladies auto-immunes.

Quels remèdes naturels contre les maladies auto-immunes ?

Certains des remèdes maison communs pouvant se révéler utiles dans le traitement de plusieurs maladies auto-immunes ont été évoqués en début d’article, les voici développés :

Les changements alimentaires

Nous sommes ce que nous consommons

…est une vérité éternelle de la vie. Que ce soit l’air que nous respirons ou la nourriture que nous mangeons ou buvons. Enrichissez votre système immunitaire en lui fournissant une alimentation saine et naturelle. Non traitée, la nourriture pure, des alimentaires sains exempts de conservateurs et d’additifs, tels que la nature a voulu nous fournir, nécessaire pour les différents systèmes du corps, et y compris le système immunitaire.

Optez pour une alimentation équilibrée riche en tous les nutriments essentiels dans la mesure du possible. L’inclusion de fruits, légumes, de grains entiers (non raffinés), de graisses saines, d’aliments riches en glucides complexes, essentiellement en choisissant parmi chaque groupe d’aide alimentaire dans le renforcement de la défense de l’organisme. Toutefois, certains éléments nutritifs peuvent compter plus que les autres dans la guérison de troubles spécifiques, comme la vitamine C des aliments qui en comportent beaucoup par exemple et les acides gras essentiels sont recommandés pour les personnes souffrant de lupus ; l’alimentation riche en calcium et en magnésium fonctionne très bien pour la fibromyalgie ; l’acide folique et la vitamine B12 des aliments sont très bons pour les personnes souffrant de vitiligo. En général, une alimentation ayant une faible teneur en gras, riche en protéines (végétal) avec un faible taux glycémique peut contribuer avantageusement dans la prévention de nombreuses maladies auto-immunes telles que le diabète, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, la sclérodermie. Pour un conseil spécifique et détaillé de la maladie, vous pouvez envisager un expert médical et un nutritionniste pour mieux comprendre l’exigence du régime.

Détendre le système digestif

Opérer des changements alimentaires et adopter de saines habitudes alimentaires peuvent aider à prévenir et traiter les maladies auto-immunes dans une grande mesure. Revenons aussi à l’essentiel, comme la mastication des aliments jusqu’à ce qu’il soient presque liquides, éviter les aliments riches en matières grasses, manger des aliments frais et de saison, comme les fruits, les légumes-feuilles et peut-être de la viande bio prépare vraiment le terrain pour éviter la survenue de maladies auto-immunes. En dehors de cela, manger des petits repas plus fréquents aide à maintenir les niveaux de sucre dans le sang et n’émet pas de pression sur le système immunitaire. L’idée de base est d’alléger le tube digestif et favoriser une digestion optimale. Ces pratiques conservent également un tractus gastro-intestinal sain et aident à prévenir les maladies telles que la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et la cirrhose biliaire primitive. Tremper les grains entiers avant la cuisson aides à désactiver les effets de l’acide phytique. Cela réduit aussi le temps de cuisson qui pourrait être nécessaire pour rendre les céréales digestes.

Alimentation sans gluten

Le gluten, une protéine normalement présente dans le blé se trouve être un contributeur majeur dans les réactions allergiques et un déclencheur de maladies auto-immunes. Il a été connu pour causer la maladie coeliaque, qui est caractérisée par l’intolérance au gluten et sa sensibilité peut en outre conduire à des troubles auto-immunes.

Les allergènes alimentaires

Les aliments comme le maïs, le blé, le soja, le poisson, les produits laitiers, les noix sont des allergènes communs. Un avis médical et un suivi attentif pourraient ici aider à comprendre les produits alimentaires dont l’élimination cohérente peut se révéler utile pour contrôler les symptômes.

Éliminer les toxines

Les toxines accumulées dans les différents organes de notre corps comme le foie, les reins et le système nerveux central contribuent à l’aggravation des indications auto-immunes. En fait, le degré de toxicité dans le corps détermine généralement le niveau de maladie chez un individu. Ces toxines accumulées cèdent la place aux radicaux libres et perturbent le fonctionnement des enzymes et des activités de la membrane cellulaire. Ils collent aux membranes cellulaires et interfèrent avec l’absorption des minéraux essentiels dans le corps et sont les résultats des déséquilibres hormonaux, les carences, les troubles neurologiques pour aboutir finalement à des maladies auto-immunes. Si vous présentez les symptômes de maladies auto-immunes, alors vous devriez être à l’affût des toxines nocives de l’environnement auxquelles vous pourriez être exposées comme dans les détergents et autres produits nettoyants domestiques, les pesticides, les cigarettes, l’alcool et  la caféine. Choisir les produits naturels aident à réduire ou à éliminer l’exposition à ces déclencheurs.

Détendre l’esprit

Les techniques de relaxation comme des exercices de respiration, de méditation et de yoga initient la guérison interne du corps. Ces exercices peuvent être utiles dans la lutte contre le stress et précieux dans le traitement de nombreuses maladies physiques et mentales qui peuvent éventuellement entraîner des troubles auto-immunes. Trouvez des activités qui vous aident à réduire votre stress, qui calment votre esprit et qui nettoyent les toxines mentales accumulées.

Acupuncture

L’acupuncture est une ancienne technique chinoise qui vise des points de guérison spécifiques en utilisant des aiguilles thérapeutiques. Elle aide à soulager une gamme d’affections perturbantes comprenant les troubles auto-immunes. Une fois apprise auprès d’un professionnel, l’acupuncture peut aider à former un remède efficace et holistique à l’égard de telles conditions.

Repos physique

Un bon repos aide le corps dans de nombreuses façons différentes. Quelques heures reposantes comme une profonde nuit de sommeil est essentielle pour la récupération de grandes maladies et le maintien de la santé, le système est restauré et maintient une énergie renouvelée. Il est important d’empêcher le corps d’entrer dans un état d’épuisement avancé. Assis ou couché dans une pièce sombre et calme aide à calmer l’esprit et le corps et empêche la fatigue et l’énervement constant.

Profiter du soleil

Obtenir suffisamment de lumière solaire assure l’apport régulier en vitamine D naturelle dans le corps et peut se révéler utile dans la prévention et le traitement des maladies auto-immunes. La vitamine D contribue non seulement à améliorer le mécanisme de défense immunitaire, mais apporte également une aide directe dans certaines maladies auto-immunes telles que le psoriasis, une maladie caractérisée par l’inflammation dans les articulations et la peau. Les rayons ultraviolets du soleil jouent un rôle important dans la lutte contre ces maladies. Cependant, les experts recommandent l’utilisation de crème solaire pour bloquer la nuisance des rayons UV sur les régions affectées et discuter de cette option avec un médecin pour comprendre la quantité appropriée d’exposition solaire nécessaire spécifique aux conditions rencontrées.

Maca

Les plantes telles que la maca, une racine médicinale d’Amérique du Sud est utile dans le traitement des maladies auto-immunes. La maca semble avoir une réaction adaptative sur le système immunitaire, ce qui encourage le renforcement des défenses immunitaires sans stimulant. Contrairement à d’autres herbes, les stérols végétaux que contient la maca déclenchent la production d’hormones appropriées qui jouent un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies auto-immunes comme des conditions thyroïdiennes d’hypothyroïdie de Hashimoto. Elle contribue à améliorer le fonctionnement du système endocrinien et favorisent la stimulation de l’hypothalamus et l’hypophyse.

maca et maladies auto-immunes

La1 maca (Lepidium meyenii Walpers) est une plante à racine pivotante de la famille des Brassicaceae. Elle est cultivée comme aliment et pour ses vertus médicinales depuis le Néolithique dans les Hautes Andes péruviennes, à l’altitude de 3500 à 4200 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Hydrothérapie

L’hydrothérapie ou le traitement de l’eau a souvent été prouvé efficace chez les patients souffrant de maladies auto-immunes impliquant une inflammation dans les articulations et les muscles comme la fibromyalgie, l’arthrite. Le traitement de l’eau chaude aide à soulager la raideur et apaise la douleur dans les articulations.

En résumé

Lorsque qu’une maladie auto-immune survient, il va falloir apprendre à faire face et à vivre avec elle. Il vous faudra obtenir un peu d’encouragement et vous assurez de discuter de votre problème avec un expert afin de mieux comprendre les effets des remèdes naturels qui vous aideront à accélérer le processus de guérison complet. Maintenir un poids santé, un équilibre alimentaire sain, le travail et la vie, se livrer à de l’exercice régulier approprié ou envisager une marche rapide régulière et surtout de garder un sentiment positif à l’intérieur fait une grande différence dans la guérison holistique des maladies auto-immunes.

Pour aller plus loin, sur le web…

à voir aussi : Comment booster le système immunitaire ?



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.