Pourquoi les moustiques piquent certaines personnes plus que d’autres ?

Le : 8 juin, 2015 | Vu 7 587 fois

pourquoi certains sont plus piqués que d'autres par les moustiques ?

Etes-vous un aimant à moustiques ?

Les scientifiques estiment qu’environ une personne sur cinq est une cible particulièrement appétissante pour ces insectes suceurs de sang… Etes-vous l’une d’entre-elles ? Sur les 3.000 espèces de moustiques dans le monde, environ 65 sont recensées en France, ils diffèrent tous dans leur persistance, leurs manières de piquer, et leur capacité à transmettre la maladie.


Il est indispensable de se protéger contre les piqûres de moustiques, pour empêcher les démangeaisons bien sûr, mais aussi pour réduire les “chances” de contracter plusieurs maladies transmises par les moustiques, telles que l’encéphalite, la fièvre jaune, le paludisme, le virus du Nil occidental ou la dengue. On estime entre un et deux millions de personnes dans le monde meurent chaque année de maladies transmises par les moustiques, la plus commune est sans aucun doute la malaria.

La plupart des insectifuges commerciaux contiennent un produit chimique appelé DEET, qui doit être utilisé avec prudence, voire pas du tout. Plusieurs études ont démontré que le DEET à des effets nocifs.

Heureusement, il y a beaucoup de trucs pour garder les moustiques à distance, sans l’application de produits chimiques toxiques sur votre peau. Il y a aussi plusieurs remèdes naturels qui peuvent aider à atténuer l’effet des piqûres d’insectes, si vos efforts de prévention échouent.

Mais par quoi sont attirés les moustiques ?

Les moustiques sont attirés par un certain nombre de composés chimiques

Et il peuvent en détecter un nombre impressionnant. Les mâles ne sont pas intéressés par votre sang, mais les femelles ont besoin de la protéine de fer contenue dans votre sang pour produire leurs œufs.

Selon nos bases de connaissances scientifiques, voici ce qui attire les moustiques :

Bactéries

Un billion de microbes vivent sur votre peau et créent notre odeur corporelle. Les humains ont environ seulement 10 pour cent de ces microbes en commun, le reste varie selon les individus. Certains d’entre-nous ont une collection de microbes particulièrement irrésistible pour les moustiques.

Composés chimiques

Quand ils nous flairent dans la maison, les moustiques détectent une grande variété de composés chimiques – 277 ont été isolés comme potentiellement attractifs pour les moustiques. Dans une étude réalisée sur 22 000 personnes, certains de leurs favoris sont l’acide lactique, l’ammoniaque, acide carboxylique, et octénol (présent dans l’haleine humaine et dans la sueur). Les moustiques sont particulièrement attirés par le dioxyde de carbone. Plus vous en émettez, plus vous êtes attrayant. Les adultes et les personnes de grande corpulence, émettent naturellement plus de dioxyde de carbone que les personnes plus petites et les enfants, c’est une raison pour laquelle les adultes semblent être plus souvent piqués que les enfants. (voir notre astuce pour fabriquer un piège à moustiques naturel)

Mouvement et chaleur

Les moustiques sont attirés par le mouvement et la chaleur. Donc, si vous faites de l’exercice à l’extérieur, par une chaude soirée d’été, vous êtes la cible parfaite, surtout si vous êtes à bout de souffle !

quel genre de personnes piquent les moustiques ?

Un moustique en pleine action…

La sueur attire-t-elle les moustiques ?

On croyait autrefois que les moustiques étaient attirés par la sueur humaine, mais la science a réfuté que cela provienne de la sueur uniquement. Ils sont surtout attirés par les changements chimiques produits par les bactéries se trouvant sur vos vêtements. Votre vêtement lui-même est inodore jusqu’à ce que les bactéries agissent. Bien que les moustiques ne soient pas attirés par la sueur fraîche, si vous leur offrez un peu de “sueur fermentée”, ils seront prêts au festin.

Un étude de 1999 a révélé que la sueur humaine était attrayante pour les moustiques impaludés après un à deux jours d’incubation. Le temps pour les bactéries de la sueur de se multiplier, ce qui change son pH d’acide en alcalin et développe ses composés en ammoniac. Ils ont également constaté que les moustiques paludéens se ruent sur les odeurs de pieds – ils attaqueraient même une paire de chaussettes malodorantes si vous les laissiez trainer après les avoir portées pendant quelques jours (peut-être un bon leurre à moustique).

Les moustiques trouvent certaines odeurs irrésistibles

Mais heureusement d’autres odeurs portent atteinte à leur capacité à trouver leurs hôtes et certains de ces composés sont sécrétés par votre corps. L’un d’eux se nomme la methylpiperzine, qui bloque le sens de l’odorat des moustiques si efficacement, que cela compromet leur pouvoir de détection d’un corps humain bien juteux, même tout proche. Certaines personnes semblent sécréter plus de ces substances naturellement que d’autres, ce qui les rend pratiquement invisibles pour les moustiques, cela explique pourquoi certaines personnes sont plus piquée que d’autres.

Méfiez-vous des anti-moustiques chimiques, Notamment à base de DEET

Actuellement, le DEET (N, N-diéthyl-m-toluamide) est utilisé dans des centaines de produits, à des concentrations incroyablement hautes. Et il est sage de ne pas l’appliquer sur votre peau. Les enfants sont particulièrement touchés par les changements neurologiques subtils parce que leur peau absorbe plus facilement les produits chimiques de l’environnement, et les produits chimiques exercent des effets plus puissants sur leur système nerveux en développement. Basé sur 30 ans d’études cliniques, l’exposition au DEET peut causer des effets néfastes sur la santé.

Un autre produit chimique potentiellement dangereux trouvé dans de nombreux insectifuges est la perméthrine. Ce produit chimique appartient à la famille des pyréthrinoïdes de synthèse, qui sont connus pour être neurotoxiques. L’Environmental Protection Agency (EPA) a également jugé la perméthrine cancérogène – capable de provoquer des tumeurs du poumon, des tumeurs du foie, des problèmes du système immunitaire et des anomalies chromosomiques. Les pyréthrinoïdes ont aussi récemment été liés à des problèmes de comportement chez les enfants. La perméthrine est très toxique pour l’environnement, surtout pour les abeilles et la vie aquatique et est extrêmement toxique pour les chats. Même quelques gouttes peuvent être mortelles à votre compagnon félin. Elle est utilisée dans certains produits topiques aux puces, alors quand vous voyez sur l’étiquette “pour les chiens seulement”, le produit contient probablement de la perméthrine.

Mesures de prévention simples pour éviter les piqûres de moustiques

Naturellement, la meilleure façon d’éviter les piqûres de moustiques est encore d’éviter d’entrer en contact avec eux. Vous pouvez éviter les piqûres d’insectes en restant à l’intérieur entre le crépuscule et l’aube, au moment où ils sont le plus actifs. Les moustiques sont également plus nombreux dans les zones arbustives et à proximité d’eau stagnante. Voici quelques moyens utiles que vous pouvez faire pour prévenir la reproduction des moustiques sur votre propriété :

Les moustiques ont besoin d’eau pour se reproduire, de sorte que si vous égouttez soigneusement toutes sources d’eau stagnante autour de votre maison, y compris les bols pour animaux de compagnie, les gouttières, les bacs de fleurs, bains d’oiseaux, etc.

• Portez des chemises à manches lâches, vêtements longs et des pantalons, chapeaux et chaussettes…

• Eviter la plupart des répulsifs chimiques pour les raisons déjà évoquées ; essayer quelques-unes des alternatives naturelles suivantes à la place : Utilisez un piège anti-moustique naturel — Des plantations de soucis (fleur) autour de votre cour fonctionnera aussi comme insectifuge car ces fleurs dégagent un parfum que les insectes détestent — Un simple ventilateur de maison peut également aider à garder les moustiques à distance — Un bassin à poissons est aussi très efficace, les moustiques s’y rueront pour pondre leurs œufs, certains seront dévorés à ce moment-là et leurs larves n’y résisteront pas, mais pour cela il ne faut pas nourrir vos poissons.

remèdes anti-moustiques

Arbre à thé – Tea Tree

Les plantes : Des répulsifs à moustiques efficaces

Heureusement, il existe des répulsifs à moustiques très efficaces sur le marché comme les huiles et leurs extraits naturels, tout aussi efficaces que le DEET, avec en plus, aucuns effets potentiellement nocifs. Vous pouvez également faire votre propre répulsif en utilisant :

  • Huile de feuilles de Cinnamon (une étude a montré qu’elle était plus efficace pour tuer les moustiques que le DEET)
  • Huile de vanille mélangée avec de l’huile d’olive
  • Huile de citronnelle (à mettre directement sur votre peau). La citronnelle de Java est considérée comme la meilleure qualité du marché
  • Huile de cataire (selon une étude, cette huile est 10 fois plus efficace que le DEET)
  • Eucalyptus citronné ; un mélange à 32 pour cent d’huile d’eucalyptus citronné fourni une protection de plus de 95 pour cent pendant trois heures, comparativement à un répulsif au DEET où 40 pour cent donne une protection à 100 pour cent pendant sept heures
  • Utilisez une formule naturelle qui contient un mélange d’huile de citronnelle, huile de menthe poivrée et de la vanilline pour repousser les moustiques, les puces, aoûtats, les tiques, et autres insectes piqueurs.

Comment décourager les moustiques de piquer ?

Une étude des années 1960 a indiqué que la prise de vitamine B1 (thiamine) peut être efficace pour décourager les moustiques de piquer. Si l’on prend plus de vitamine B1 que notre corps nécessite, cela provoque l’excrétion de l’excès de vitamine B1 par l’urine, la peau et la sueur. La Vitamine B1 produit une odeur de la peau qui agresse les moustiques femelles.

Cette vitamine est soluble dans l’eau, et même à des doses élevées, il n’y a aucun danger de toxicité. Le Dr Janet Starr Hull recommande de prendre un comprimé de vitamine B1 par jour d’Avril à Octobre, puis en ajoutant 100 mg de B1 à un complexe de B100 tous les jours pendant la saison des moustiques, vous rendrait moins attrayant pour les moustiques. Vous pouvez également vouloir renoncer aux bananes pendant la saison des moustiques, la façon dont elles sont métabolisées pourrait attirer les moustiques. La recherche suggère également que la consommation régulière de capsules d’ail ou l’ail peut aider à protéger à la fois contre les moustiques et les morsures de tiques.

Traiter les piqûres avec des herbes et des agents naturels

Une fois que vous avez été mordu, il ne vous reste plus qu’a utiliser une variété d’herbes et d’autres agents naturels apaisant pour la peau. Beaucoup ont des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes. Alors, pour vos piqûres de moustiques occasionnelles, essayez certains des éléments suivants :

  • Aloe Vera : Contient plus de 130 composés actifs et 34 acides aminés qui sont bénéfiques pour votre peau
  • Calendula : Une herbe aux propriétés apaisantes, hydratantes et rajeunissantes
  • Camomille : La plante la plus apaisante de toutes, utilisée en infusion ou appliquée sur la peau ; riche en bioflavonoïdes apigénine, lutéoline et en quercétine
  • Cannelle : En plus de repousser les moustiques, la cannelle a des propriétés antibactériennes et antifongiques
  • Concombre : Utile pour réduire l’enflure
  • Miel biologique : Une variété particulièrement puissante comme le miel de Manuka de Nouvelle-Zélande, fruit du travail des abeilles qui se nourrissent sur les fleurs de la brousse Manuka, aussi connu comme le “Tea Tree”
  • Lavande : Une des huiles essentielles les plus populaires pour son parfum apaisant, la lavande est apaisante et antimicrobienne
  • Huile de Neem : Efficace contre les problèmes fongiques, les furoncles, eczéma, et la teigne, et aussi contre les morsures et piqures d’insectes
  • Huile de Tee Tree : Utile pour guérir les brûlures, les infections, et une multitude d’autres affections de la peau ; c’est aussi un bon antimicrobien et antifongique
  • Basilic : Contient du camphre et le thymol, deux composés qui peuvent soulager les démangeaisons ; écraser une feuille fraîche et appliquer directement sur la morsure, ou utiliser de l’huile essentielle
  • Citron et agrumes : anti-démangeaison, antibactérien, et ont des actions anti-microbiennes ; éviter d’appliquer les jus d’agrumes sur votre peau  à l’extérieur, des cloques peuvent apparaître à l’exposition à la lumière du soleil
  • Menthe poivrée : La sensation de refroidissement peut calmer d’autres sensations, comme les démangeaisons, et procurer un soulagement temporaire ; Avec des feuilles fraîches écrasées ou l’huile essentielle
  • Impatiens : Une fleur sauvage qui pousse dans l’Est des États-Unis (Jewelweed), utile pour réduire les démangeaisons causées par de nombreux types de maladies de peau, comme le poison ivy par exemple
  • Sachets de thé : Appliquer un sachet de thé refroidi sur vos piqûres peut aider, les tanins du thé agissent comme astringent, pour réduire l’enflure
  • Vinaigre de cidre : Ajouter deux à trois tasses à votre bain et trempez-vous pendant 30 minutes ; l’acidité contribue à soulager les démangeaisons
  • Bicarbonate de soude : Dissoudre deux à trois tasses dans votre bain et trempez-vous pendant 30 minutes
  • Hamamélis : Faire une pâte de fleurs d’hamamélis et de bicarbonate de soude, et appliquer directement à votre morsure pour réduire l’enflure

Morsures et piqures : la thérapie du chaud / froid

Vous pouvez également utiliser de la glace ou de la chaleur pour soulager l’inconfort des piqûres d’insectes. Un article paru dans The American Scientifique recommande d’utiliser un simple sac de glace pour traiter les piqûres d’insectes douloureuses au lieu d’analgésiques. Selon un article publié dans le Drug and Therapeutics Bulletin, il ya peu de preuves à probantes sur l’efficacité des préparations commerciales pour les piqûres d’insectes, y compris les antihistaminiques et les topiques corticostéroïdes. Les auteurs concluent que le meilleur plan d’action pour les réactions locales bénignes est de simplement nettoyer la zone et appliquer une compresse froide.

Sinon, l’application de chaleur directement sur la morsure semble également soulager les démangeaisons. Une méthode simple consiste à appliquer une cuillère chauffée directement sur la zone. Pour cela, suffit de tenir la cuillère sous l’eau chaude du robinet pendant une minute environ pour chauffer le métal, puis la presser contre la morsure pendant 2 minutes. Naturellement, assurez-vous que la cuillère ne soit pas trop chaude. Utilisez votre bon sens, et assurez-vous de la tester sur votre propre peau avant d’appliquer l’ustensile chauffé sur un enfant.

à voir aussi : Faire son huile anti-moustiques soi-même


Sources et références


Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.