Remèdes du monde : La médecine égyptienne

Le : 1 mars, 2016 | Vu 5 214 fois

médecine de l'Egypte ancienne

Remèdes et plantes médicinales égyptiens

Les remèdes de l’Ancienne Egypte se composent d’un nombre limité d’herbes et de plantes cultivées. Les égyptiens utilisaient des recettes simples pour confectionner leurs médicaments qui ont été couramment ajoutés aux aliments communs sous forme d’épices, de boissons. Les herbes médicinales égyptiennes se sont propagées au reste du monde de l’antiquité, et sont devenues une partie des ingrédients culinaires universellement connus.


Les herbes et les médicaments égyptiens peuvent être considérés comme des “aliments sains”, mais ne sont pas des médicaments effectifs pour les maladies aiguës. De nombreux maux auraient été difficiles ou impossibles à traiter, les égyptiens étaient en mesure de traiter beaucoup de maladie bénignes grâce à l’utilisation de remèdes naturels. La plupart de ces remèdes nous sont aujourd’hui familiers, car ils sont utilisés comme remèdes homéopathiques.

Miel contre les infections

Le miel découvert à maintes reprises dans les temples, sur des sarcophages et des obélisques prouve que les abeilles et le miel avaient une signification vitale dans la vie quotidienne des anciens égyptiens
Le Papyrus Ebers fait référence à la valeur médicinale du miel. Presque tous les médicaments égyptiens contenaient du miel, du vin et du lait. En raison de ses propriétés antiseptique et antifongiques, le miel a été utilisé à la fois interne et en externe, pour apaiser la peau irritée, et aider à la guérison des plaies et des infections,
Les médecins de l’Egypte Ancienne ont mis les propriétés de miel a contribution, le traitement des plaies ouvertes avec du miel pour prévenir l’infection. Ce traitement est décrit dans le Edwin Smith Papyrus, et la méthode doit avoir sauvé un nombre incalculable de vies des infections mortelles sur les chantiers de la pyramide où les éraflures, les entailles et les coupures ont dû faire légion.

Acacia contre la diarrhée

La gomme dérivée de l’arbre d’acacia a été utilisée pour les problèmes gastro-intestinaux et les maladies des voies urinaires. L’acacia était couramment mélangé avec de l’eau bouillante pour former un mucilage pour fournir un revêtement apaisant pour le tube digestif, en particulier dans les cas de gastrite et d’ulcères.

remedies egypte ancienne

Le papyrus Edwin Smith a été acheté à un revendeur par le collectionneur Edwin Smith à Thèbes en 1862, et traduit et publié en 1930 par l’égyptologue James Henry Breasted.

Coriandre pour soulager la douleur

Cette plante et ses graines était couramment utilisées par les Egyptiens, les graines de coriandre ont été trouvés dans les tombes anciennes, et c’est l’une des premières herbes mentionnées dans les scripts anciens. Son nom égyptien est Kuzbarah dérivé du grec “Koris”.

Elle a les propriétés de soulager la douleur et est utile pour les maux de tête, les douleurs et raideurs musculaires, l’arthrite et les rhumatismes. L’huile essentielle de Coriandre était connue pour éliminer les toxines et stimuler la circulation. Ils en frottait le corps pour adoucir les douleurs musculaires, les raideurs, mais aussi contre l’arthrite et les maladies inflammatoires. Les graines étaient utilisées en pâte pour les ulcérations buccales et en cataplasme pour les autres ulcères.

Fénugrec contre les troubles sexuels

Connu aujourd’hui en Egypte sous le nom de “Helba”, la culture de fénugrec fut très appréciée par Hippocrate, et c’est l’une des plus anciennes plantes médicinales de l’Egypte ancienne.

Il a été utilisé pour faciliter l’accouchement et pour augmenter le débit de lait. Les mères qui prennent du fenugrec remarquent généralement une augmentation du débit de lait dans les trois jours. Il a été utilisé par les femmes égyptiennes pour soulager la douleur et les problèmes menstruels. Les propriétés antivirales de cette plante ont été vantées pour réduire le mucus et soulager l’inflammation. En outre, il a été utilisé pour traiter l’impuissance masculine.

Ail et vitalité

Dans l’Egypte ancienne, les ouvriers qui ont dû construire les grandes pyramides ont été nourris avec leur part quotidienne d’ail pour leur donner la vitalité et la force de nécessaire à être performant. L’ail cru a également été administré systématiquement aux asthmatiques et aux personnes souffrant de problèmes bronchiques-pulmonaires.

médecine ancienne egypte

Le papyrus Ebers est l’un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu : il aurait été rédigé au XVIᵉ siècle avant notre ère, pendant le règne d’Amenhotep Iᵉʳ.

Hibiscus et troubles respiratoires

En Egypte, l’hibiscus commun est utilisé pour traiter la toux en plaçant des extraits de la plante dans le bain du patient ou dans l’eau utilisée pour les inhalations de vapeur.

Oignon et maladies cardiovasculaires

Les anciens Egyptiens vénéraient l’oignon, croyant que sa forme sphérique et ses anneaux concentriques symbolisaient la vie éternelle. Les oignons ont été consommés pour aider à combattre les maladies cardiaques, pour inhiber les accidents vasculaires cérébraux et le cholestérol.

Carvi et troubles de l’estomac

Les graines de cette plante ont été considérées comme utiles pour renforcer les fonctions de l’estomac, et pour soulager les gaz intestinaux.

Henné et maladies de la peau

En plus d’être utilisé comme colorant, le henné a été utilisé à la fois en interne et localement pour la jaunisse, la lèpre, la variole, et les affections de la peau. Il a été utilisé pour créer une croûte instantanée pour fermer des plaies ouvertes sur de grandes surfaces en raison de ses propriétés antiseptiques, et comme agent de refroidissement pour les peaux brûlées.

Huile de ricin et maladies de l’œil

Des graines de cette plante ont été trouvées dans les anciennes tombes égyptiennes datant de 4000 avant JC Selon le Papyrus Ebers. Les médecins égyptiens utilisaient l’huile de ricin pour protéger les yeux de l’irritation et de la sécheresse.

à voir aussi : Remèdes du monde, la médecine des amérindiens



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.