Rendre le corps plus résistant naturellement

Le : 12 octobre, 2014 | Vu 5 139 fois

Comment endurcir le corps naturellement

Pratiquer l’endurcissement pour rendre le corps plus résistant

Il est une pratique que le curé Kneipp et le Dr Bilz mettaient en avant dans la prévention et le traitement de la maladie, en effet, pour eux il était primordial de rendre le corps plus résistant, de façon à ce qu’il soit apte à faire face aux variations climatiques et capable d’affronter et de vaincre la maladie. Les exercices et conseils qu’ils ont mis au point sont toujours valables aujourd’hui.


L’endurcissement ou 7 façons de vaincre la maladie

1 – Faites des frictions quotidiennes avec des lotions froides ou fraîches sur tout le corps, durant un temps prolongé. Si au début, vous ne supportez pas l’eau froide, vous vous y habituerez progressivement, en commençant avec de l’eau tiède.

2 – N’hésitez-pas à prendre des bains dans votre baignoire : ils doivent être pris à température comprises entre 25 et 30° C, il ne dure que de 5 à 10 minutes, sont immédiatement suivis de douches froides d’une durée de 2 à 3 minutes et se terminent par une friction vigoureuse.

3 – Profitez des bains d’été en mer ou en rivière.

4 – Marchez nu-pieds : la marche doit être confortable et peut durer de quelques instants à plusieurs heures. Il faut veiller, avant de l’entreprendre, à ce que vos pieds soient bien chauds. Marchez dans le jardin ou sur le carrelage. L’une des particularités de cet exercice et de permettre au corps de se décharger de l’électricité statique emmagasinée.

5 – Marcher sur l’herbe humide : cette marche est particulièrement vivifiante. Il est recommandé de pratiquer cette marche après les pluies, mais également lors de l’apparition de rosée matinale. sa durée est variable, elle peut aller de quelques instants à 30 minutes.

6 – Marcher sur les pierres humides : Mêmes recommandation que sur l’herbe.

7 – Marcher dans l’eau : Vous avez la chance d’être en bord de mer ou de rivière ? Pratiquez des marches dans l’eau, l’eau doit arriver à mi-mollets (plus elle est fraîche, plus elle est bienfaisante); A défaut de mer ou de rivière, elle peut se faire chez soi, dans une baignoire (moins rigolo).

à voir aussi : Techniques de douches thérapeutiques

 



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.