Comment se soigner avec l’âyurveda ?

Le : 21 février, 2017 | Vu 1 646 fois

ayurveda remedes naturels

Se soigner avec les épices : remèdes âyurvediques…

L’âyurveda est la médecine traditionnelle de l’Inde. C’est aussi le système de santé traditionnel indien le plus ancien au monde !


l’âyurvda englobe un ensemble de pratiques thérapeutiques élaborées au fil des millénaires dans le sous-continent indien. En Sanscrit, « AYUR » signifie Vie (élan vital, force vitale) et « VEDA » connaissance (savoir).

Cette science représente la base solide et les fondements de la santé mentale et physique tout en participant à l’épanouissement de la vie humaine de manière globale. C’est une science de l’auto guérison, basée sur l’expérimentation et l’observation, qui permet de déceler ce qui conduit au déséquilibre du corps et de l’esprit.

Pour l’âyurveda, chaque être humain est composé de cinq éléments : air, éther, feu, eau et terre, dans des proportions différentes. Ce sont ces proportions qui déterminent notre nature profonde. L’âyurveda s’appuie sur l’observation de la constitution propre à chaque personne pour déterminer son dosha.

 

dochas âyurvedaL’alimentation joue un rôle prépondérant dans la médecine ayurvédique, qui accorde beaucoup d’importance à la digestion et à la métabolisation efficace de la nourriture.
En identifiant quel dosha est le moins équilibré en nous, on peut très facilement confectionner un mélange d’épices et d’aromates adapté à sa constitution personnelle. Utilisé régulièrement lors de la préparation des plats, il aura une influence bénéfique sur le bien-être et l’état de santé général.

Il existe trois doshas qui correspondent à trois « types », « profils » ou « humeurs » : VATA, PITTA et KAPHA. (trouver son dosha sur le tableau de calcul ici ou bien effectuez le petit quiz ci-dessous).

 

Comment déterminer son dosha ?

C’est simple, il suffit d’effectuer ce petit quiz rapide !

 

Vos cheveux sont…

 

Dosha Vata : le mouvement (Eléments air et éther)

dosha vata

C’est le principe du mouvement, de la motricité et de la circulation de toutes les énergies dans le corps. Vata influe sur le système nerveux, l’enthousiasme et la curiosité. Il régit les réactions de peur émotionnelles, la nervosité, la douleur et l’anxiété. Il permet l’adaptabilité mentale et la compréhension.

Les types Vata ont des attributs physiques influencés par l’air. Leur ossature est fine et ils sont de petite ou de grande taille car Vata s’exprime par un corps filiforme et irrégulier.

L’organe Vata est la peau. Elle est souvent sèche avec des veines proéminentes.
Ils sont créatifs et aiment faire de nombreuses activités.

En excès, Vata engendre des ballonnements, la douleur, la confusion, la rigidité et la peur. Il assèche l’organisme, parfois jusqu’à la constipation. Vata est soulagé par l’application de chaleur, l’hydratation, la confiance, la douceur, les plats onctueux et consistants.

 

Dosha Pitta : la transformation (Eléments feu et eau)

dosha pitta

C’est le principe de combustion, de digestion et du métabolisme. Le principe de la transformation fait référence à la digestion des aliments, aux processus chimiques. Pitta gère l’absorption et la digestion à tous les niveaux. Il agit sur les assimilations des expériences mentales et l’ambition.

Les types Pitta ont des attributs physiques influencés par le feu. Ils sont généralement bien proportionnés et musclés. Ils ont une bonne circulation, leur appétit est grand et leur système digestif est fort. Ils sont sensibles à la chaleur, leur peau est chaude et rougit facilement.

Ils ont un tempérament dynamique, volontaire et déterminé. Ils ont une résistance moyenne au stress, mais s’imposent des défis pour agir.

L’organe de Pitta est l’œil : il participe à la perception visuelle et à l’éclat des yeux. Il régit la compréhension, la perspicacité et l’intelligence.

En excès, pitta provoque des sensations de brûlement, des infections et de la colère. Pitta intoxique et acidifie l’organisme. On apaise pitta par l’application de froid, par le calme, le contentement, en évitant les sources d’acidité, de toxines et en consommant des légumes verts et amers.

 

Dosha Kapha : la préservation (Eléments eau et terre)

dosha pitta

C’est le principe de préservation qui représente ce qui constitue et protège l’organisme : squelette, tissus, système immunitaire…
Kapha représente la structure et la charpente. Il gère tout qui est solide dans le corps en ayant une fonction stabilisatrice. Il rembourre le corps, active la force immunitaire, lubrifie les articulations, humidifie la peau et apporte de la vitalité aux tissus.

Kapha a une fonction stabilisatrice qui permet l’absorption. Il contrôle l’aptitude à sentir et donne le calme émotionnel. Il régit l’avidité et l’attachement, l’amour, la compréhension et la raison.

Les types kapha ont des attributs physiques influencés par la terre. Leur ossature est large, solide et forte. Leur corps généreux, ils sont de petite ou de grande taille avec une tendance à grossir facilement et à retenir les fluides. Leur appétit est grand, mais le système digestif est faible et lent.

Ils sont stables avec une tendance nerveuse calme, souvent lents à la réaction, ils n’aiment pas les changements.

En excès, kapha engendre du mucus, de la léthargie, de l’attachement et de la tristesse. Kapha ralentit la digestion et le métabolisme.

 

Un churna pour chaque dosha !

Que l’on soit vata, pitta ou kapha, la médecine ayurvédique insiste sur une alimentation appropriée à sa constitution et elle prône des mélanges d’épices personnalisés à son propre dosha.
On les appelle churnas : ce sont des mélanges d’épices prêts à l’emploi qui ont la propriété d’harmoniser les doshas. On peut les utiliser pour cuisiner d’excellents repas équilibrés : en les mélangeant durant la cuisson des aliments ou en les saupoudrant directement dans l’assiette. Voir plus bas leur compositions.

churna

Compositions des churnas

 

 Vata Churna

  • Piler ou moudre :
    2 c à c de Fenugrec​
    2 c à c de Cumin
  • Rajouter :
    2 c à c de Gingembre
    2 c à c de Curcuma
  • Et pour terminer :
    ½ c à c d’Asa fœtida
    ½ c à c de Sel

 

 Pitta churna

  • Piler ou moudre :
    1 c à c de Coriandre
    1 c à c de Fenouil
    1 c à c de Cumin
    2 c à c de cardamome (utiliser les graines)
  • Rajouter :
    1 c à c de Gingembre
    1 c à c de curcuma
    1 c à c de Cannelle
  • Et pour terminer :
    ½ c à c de Sucre de canne
    ½ c à c de Sel

 

 Kapha churna

  • Piler ou moudre :
    1 c à c de Poivre noir
    1 c à c de Coriandre
    1 c à c de Graines de moutarde
  • Rajouter :
    1 c à c de Gingembre
    1 c à c de Curcuma
    1 c à c de Cannelle
  • Et pour terminer :
    ½ c à c de Sucre de canne
    ½ c à c de Sel

 


Article rédigé par Agnès Pesenti, Association En route ! qui conçoit et anime des ateliers, stages, conférences et animations sur les épices du monde – Page Facebook En RouteTélécharger la plaquette (PDF).


 



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.