Augmenter les chances de réussite d’une FIV

Le : 12 septembre, 2014 | Vu 10 154 fois

optimiser le succès d'une fécondation in vitro

Fécondation in vitro, quelques chiffres ?

Rappelons-le, le premier “bébé-éprouvette” en France, à vu le jour en 1982, depuis, plus de 200 000 enfants ont été conçus par fécondation in-vitro (FIV) dans notre pays. Au cours des vingt dernières années, la proportion de naissances  obtenues en utilisant la technique de la FIV n’a cessé de progresser passant de 0,52% en 1988, elle est aujourd’hui aux alentour des 2%. Il va sans dire que cette progression est due au fait que l’on utilise plus fréquemment cette technique aujourd’hui et que le taux de succès est lui aussi en hausse. (environ 20 à 25 % des tentatives aboutissent à la naissance d’au moins un enfant vivant).


Le taux de succès est évidemment supérieur chez les femmes de moins de 35 ans. Il diminue drastiquement pour les femmes âgées de 35 à 40 ans, pour chuter aux alentours des 2-3% pour les femmes approchant les 45 ans.

La fécondation in vitro compense largement la stérilité chez les femmes jeunes, mais elle n’inverse pas le processus de l’infertilité liée à l’âge.

Comment optimiser le succès d’une fécondation in vitro ?

Ces quelques conseils pour augmenter les chances de réussite de tomber enceinte, valent aussi bien pour une FIV qu’une fécondation naturelle.

Les points à corriger…

L’excès de poids à des conséquences prouvées scientifiquement sur la fécondité, même si l’on peut rencontrer des personnes obèses qui ont beaucoup procréé ! En effet le risque de ne pas concevoir après un an d’attente est augmenté de 30% en cas de surpoids et de 80% en cas d’obésité. De plus, le risque de fausse couche est plus élevé et les complications de grossesse plus fréquentes (diabète, hypertension, prématurité, césarienne…) Faites vous conseiller par un diététicien avant votre projet d’avoir un enfant.

Une trop grande maigreur peut aussi stopper le processus, en effet, la neutre est bien faite, pour fonctionner normalement, les ovaires ont besoin d’un certain rapport entre la masse musculaire et la masse graisseuse. Là aussi, faites vous conseiller par un diététicien avant votre projet d’avoir un enfant.

Le sport de haut niveau. Dans ce cas aussi, le problème est le même, à cause d’un rapport trop élevé de la masse musculaire comparé à la masse graisseuse.

Eliminer les toxiques. En effet, beaucoup de produits peuvent entraver la fertilité surtout lorsqu’ils sont utilisés fréquemment et par leur nocivité comme le tabac, le cannabis, l’alcool, la caféine. Eviter un maximum le contact avec les pesticides, les herbicides, certains plastiques alimentaires (phtalates), les colorants capillaires, solvants, encres industrielles…

Ce qui est bénéfique à la fécondation…

L’exercice physique, à une activité bénéfique prouvée sur le bon fonctionnement ovarien.

L’acide folique, appelée autrement vitamine B9 nécessaire au bon développement de l’embryon, et en particulier de son système nerveux. Les besoins journaliers sont de 0,4 mg. Les organisations sanitaires préconisent une supplémentation pour toutes les femmes souhaitant concevoir, à débuter environ 2 mois avant la grossesse.

La vitamine D est également utile pour optimiser le succès d’une fécondation in vitro
, une carence importante diminuera fortement les chance de grossesse. Ses besoins quotidiens sont de 0,5μg.

La vitamine C et la vitamine E sont aussi des antioxydants utiles.

Explications d’une fécondation in-vitro en image…

Réussir sa fécondation in vitro

 



Pour aller plus loin…



Commentaire (1)

  1. posted by Michelle Francietta on 14/05/2016

    Bonjour !
    J’ai 36 ans, je dois effectuer une FIV bientôt, et j’ai l’impression que mon corps ne chauffe pas. J’ai souvent les mains et les pieds glacés et les jambes lourdes.
    Que dois – je faire pour optimiser la réussite de la FIV ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.