Maison

Calculer / estimer la consommation de pellets + des conseils pour faire des économies de granulés de bois

Par Damien P. , le 19/07/2022 , mis à jour le 25/07/2022 - 4 minutes de lecture
comment estimer consommation pellets
()

Pour différentes raisons, il est utile et même nécessaire de pouvoir estimer sa propre consommation probable de pellets. En effet, ce n’est qu’en connaissant la consommation exacte de pellets qu’il est possible d’estimer les futurs frais de chauffage.

De plus, ce n’est qu’en connaissant la consommation moyenne de pellets que l’on peut également estimer la taille nécessaire de la surface de stockage et la prévoir en conséquence. Voici donc quelques conseils expliqués pas-à-pas pour vous aider dans vos calculs.

Mais comment calculer ou estimer la consommation de pellets ?

En principe, la consommation de pellets peut être calculée de la même manière que la consommation d’autres combustibles. Pour cela, on a besoin des 4 variables suivantes :

  1. pouvoir calorifique,
  2. taille de la surface,
  3. besoins en chauffage et comportement de chauffage.

Le dernier point, à savoir le besoin en chauffage et le comportement de chauffage, est à son tour influencé par le rendement de la chaudière, l’isolation du bâtiment et bien sûr la température de confort souhaitée.

Pour calculer plus précisément les besoins en chauffage, il existe des calculateurs en ligne qui prennent en compte des données plus précises telles que le type et la situation de la maison, la charge du vent, le nombre d’étages, la température extérieure moyenne et la surface des fenêtres. Dans le cas d’une nouvelle construction, c’est généralement l’architecte qui se charge de cette tâche.

Afin de calculer la consommation potentielle de pellets après un changement de système de chauffage, le plus simple est de se référer à la consommation antérieure de fioul ou de gaz.

formule de calcul de consommation pellets

Formule de calcul

Un mètre cube de gaz ou un litre de fioul peut être remplacé par deux kilogrammes de pellets.

Il en résulte l’exemple de calcul suivant :

Consommation antérieure de 2500 litres de fioul = consommation future de 5000 kg de pellets.
Pour calculer ici les frais de chauffage, il faut connaître le prix des pellets à la tonne. Selon la région et la quantité achetée, ce prix sera d’environ 350 euros/tonne en avril 2022*.

Dans l’exemple, les coûts s’élèveraient à 1800 euros/an.

*ces données sont une estimation, les tensions sur l’énergie provoquées par la guerre en Ukraine, ont poussé un grand nombre de foyer à passer au poêle à granulés !

Toutefois, si la consommation antérieure n’est pas connue, il est possible d’estimer assez précisément la consommation future (dans l’exemple d’une nouvelle construction, 150 m²) si l’on dispose des informations suivantes :

Les besoins en chauffage des nouvelles constructions bien isolées se situent entre 30 et 80 kWh par m² et par an ; pour les anciennes constructions, ils peuvent dépasser les 100 kWh (mais dans ce cas, les besoins sont connus de l’ancien système de chauffage).

Le pouvoir calorifique des pellets est d’environ 5 kWh par kg de pellets ou il faut 0,2 kg de pellets pour obtenir 1 kWh.

Connaissant le nombre de m², on obtient alors le calcul suivant (exemple) en deux étapes :

Consommation d’énergie : env. 80 kWh x 150 m² de surface habitable = 12000 kWh
12000 x 0,2 kg de pellets = 2400 kg de pellets

Formule rapide

En cas de besoin, il est également possible de calculer rapidement les frais de chauffage (avec un prix d’environ 7 centimes d’euro / kWh pour les pellets) :

Frais de chauffage : 12000 x 0,07€ = 840 euros/an

Comment réduire sa consommation de pellets ?

En principe, les mêmes leviers d’action s’appliquent ici que pour tout autre chauffage :

  • Un logement bien isolé consomme nettement moins d’énergie et permet de faire des économies substantielles. Les deux étapes les plus importantes : Remplacer les fenêtres et isoler le toit.
  • Mais l’entretien régulier de l’installation de chauffage permet également d’économiser beaucoup d’énergie. (Cela comprend également la purge de l’installation de chauffage).
  • Quelle est la température moyenne dans les pièces ? Une température ambiante inférieure d’un degré seulement permet d’économiser environ 6 % de l’énergie nécessaire !
  • Adapter un comportement d’aération optimal. Aérer par à-coups au lieu de laisser les fenêtres ouvertes en permanence permet d’économiser beaucoup d’énergie.
  • Les radiateurs ne devraient pas être placés derrière des rideaux ou être encombrés par des meubles.
  • Les thermostats intelligents réduisent le chauffage lorsque les fenêtres sont ouvertes ou ne chauffent la pièce que lorsqu’elle est utilisée.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Damien P.

Passionné de cuisine, de jardin, de grands espaces et de… bricolage, c'est moi qui vous mitonne les astuces et les trucs de grand-père. Bonne lecture sur remedes-de-grand-mere.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.