dans

Comment Éliminer les Nids de Chenilles Processionnaires Du Pin

éradiquer naturellement les chenilles processionnaires

Vous avez repéré des nids en forme de cocons géants à la cîme des pins de votre jardin ou à proximité ? Des chenilles poilues se suivent à la queue leu leu sur votre terrasse ? Attention ! Ce sont des chenilles processionnaires, leur contact est très irritant ! Voyons comment s'en débarrasser en toute sécurité.

À la fin de l'hiver et au début du printemps, la température se réchauffe, c'est à cette période que ces ravageurs aux poils irritants sortent de leur cocons blanchâtres et qu'ils peuvent gravement blesser à leur contact, les enfants et les chiens (éviter le contact avec la truffe, la langue et les muqueuses, celles-ci peuvent vite gonfler et lui être fatal).

SPONSORISÉ

à lire aussi : Piqûres de chenilles processionnaire, comment réagir ?

Des colonies de chenilles processionnaires ont commencé à apparaître ses dernières semaines, ne les touchez pas, leurs épines filamenteuses peuvent causer de graves symptômes (irritations et lésions cutanées, plaques rouges, réactions allergiques, troubles respiratoires, choc anaphylactique…).

Bien qu'auparavant limité au sud de la France, le réchauffement climatique a vu l'infestation de ces parasites s'étendre vers le nord jusqu'à Paris et au-delà. Se nourrissant des aiguilles des pins, ces xylophages peuvent gravement défolier les arbres et les rendre plus vulnérables aux attaques de ravageurs ou de maladies.

SPONSORISÉ

Le mécanisme de défense de la chenille processionnaire du pin, lorsqu'elle se sent menacée, est la libération de petits poils volatils en forme d'aiguilles qui injectent du poison. Ces poils peuvent facilement tuer un animal, surtout s'ils pénètrent dans la gorge de celui-ci où l'enflure peut affecter sa capacité à respirer. Selon sa sensibilité, un humain peut se retrouver légèrement ou gravement affecté.

chenilles processionnaires
Lorsqu'elles bougent et se déplacent, leurs poils tombent, et les enfants, les chiens ou d'autres animaux en contact avec le sol peuvent êtres victimes de graves irritations cutanées et, si les chiens les avalent, ils peuvent en mourir lorsque la gorge et les muqueuses sont touchées.

La toxine contenue par les soies urticantes de la chenille processionnaire du pin, Thaumetopoea pityocampa schiff, met en danger le bétail, les animaux domestiques mais aussi les êtres humains. De plus, sa vorace activité défoliatrice réduit la croissance et fragilise les forêts de pins et cèdres contaminés.

Depuis 2011, les traitements chimiques par pulvérisation dans l'air sont interdits et, depuis le début de cette année, il est illégal de pulvériser des pesticides sur les colonies ou les nids des chenilles (ils sont blanc soyeux et ressemblent à de la laine de coton, souvent nichés dans les conifères).

SPONSORISÉ

à lire aussi : Comment éradiquer la pyrale du buis

nid de chenilles processionnaires
Nid de chenilles processionnaires du pin. Une grande masse duveteuse qui contient les nuisibles.

Les nids peuvent être repérés en hiver, ils sont en forme de ballons de rugby, amassés en boules de coton géantes sur les branches des pins, ils peuvent contenir des centaines de chenilles et de larves. Les chenilles en développement quittent leur nid la nuit pour se nourrir de la sève et des aiguilles de leurs arbres hôtes, les endommageant. Plus tôt le problème est traité, mieux c'est pour l'arbre en question. Évitez aussi de toucher les nids à mains nues.

Si elles ne sont pas traitées, les chenilles sans haute surveillance, finiront par atteindre une maturité suffisante pour quitter le nid, où elles seront immédiatement reconnaissables à la façon dont elles voyagent. Elles s'attachent toujours à l'arrière et à l'avant les unes des autres pour former une procession. Seule la première sait où elle va, les autres la suivent aveuglément comme un seul.

Par temps chaud, ces lépidoptères (Lepidoptera) quittent le nid et descendent l'arbre jusqu'au sol où ils marchent en longues lignes à la recherche de terre molle et sèche facile à creuser pour s'enfouir sous la terre.

Brûler les nids est une bonne solution, mais l'opération est délicate !

La façon la plus simple d'en réduire le peuplement, est de détruire le nid si les chenilles sont encore à l'intérieur - c'est une opération délicate. Si vous pouvez atteindre le nid de la chenille processionnaire du pin en toute sécurité, alors vous devriez prendre des mesures pour l'enlever.

NOTE : Cette méthode n'est à utiliser que lorsque les chenilles sont encore petites ! Car elles ont pas encore développé leurs poils dangereux ! A proscrire lorsqu'elles ont atteint l'age adulte !

Plus le nid est petit, moins les chenilles sont développées et donc plus elles sont faciles à détruire. Portez des gants et des vêtements qui couvrent la plus grande partie possible de votre corps et détachez le nid de l'arbre en coupant la branche sur laquelle se trouve le nid. L'idéal serait de couper la branche avec une scie télescopique par échenillage, pour éviter tout contact direct avec le nid.

SPONSORISÉ

Dès que le nid est au sol, brûlez-le pour vous assurer que ses occupants sont morts.

À l'aide d'une pelle de jardin, récupérez le nid pour le déposer dans un seau en métal et l'amener loin des aiguilles de pins très inflammables sur le sol, versez un peu d'alcool à brûler et jetez une allumette dans le seau pour brûler le nid en toute sécurité.

ATTENTION : Eloignez-vous du seau lorsque vous y mettez le feu, les flammes peuvent faire s'envoler des poils irritants des chenilles. Eloignez aussi enfants et animaux durant l'opération.

Par la suite, changez tous vos vêtements pour vous assurer qu'aucune partie du nid ne s'y soit attachée. Si vous ne vous sentez pas de le faire, ou si le nid est haut dans l'arbre et hors de votre portée, même avec une échelle, contactez votre mairie pour obtenir des conseils, celle-ci peut vous suggérer une entreprise de lutte antiparasitaire.

Vous pouvez brûler les chenilles processionnaires sur un chemin (terre goudron, non inflammable) ou une terrasse en versant un peu d'essence ou d'alcool à brûler avant de jeter une allumette. Prenez les mêmes précautions que vues plus haut.

Piétiner les chenilles pour les tuer est une très mauvaise idée !

Certains imprudents tuent les chenilles en les piétinant, c'est évidemment une technique à proscrire, ce n'est pas sécuritaire, de nombreux poils urticants des chenilles vont se disperser, certains pourraient vous toucher ou pire s'envoler jusque vos voies respiratoires. Ils seront aussi dangereux pour vos animaux de compagnie. Et ce durant de nombreux mois !

Un piège à chenilles processionnaires accroché à l'arbre
Piège écologique à chenille processionnaire

Les pièges écologiques pour réduire la prolifération des chenilles processionnaires

L'institut de recherche INRA propose également une autre méthode de piègeage, adaptée aux jardins. Elle consiste à installer un piège à chenilles (contenant des appâts à base de phéromones qui attirent les mâles qui se retrouvent alors coincés). Équipé d'un collier entourant le pied de l'arbre, et formant un couloir avec un trou menant à un sac plastique. Cet 'éco-piège' peut ensuite être brûlé.

Cette méthode est super efficace et sans danger, les chenilles marchent le long du collier avant de tomber inexorablement dans le sac. Cela permet d'éviter au maximum le contact direct avec les chenilles. Il est ensuite facile de les brûler sans danger, si l'on suit à la lettre les précautions d'utilisation expliquées sur la documentation du piège.

Les traitements biologiques…

En préventif, vous pouvez aussi vous tourner vers la lutte biologique en utilisant un traitement naturel que vous trouverez en jardinerie : le bacille de Thuringe ou Bactospéine (Bacillus thuringiensis). En le pulvérisant sur l'arbre, les larves qui ingèreront ces toxines mourront. Attention à la date de péremption du produit qui ne se conserve pas longtemps ! Cette méthode peut être utilisée en synergie avec les autres.

Mésange charbonnière mangeant une chenille
Mésange charbonnière mangeant une chenille

Miser sur les prédateurs naturels…

Les prédateurs naturels comme la mésange noire (ou mésange charbonnière), le coucou et le coucou tacheté peuvent en croquer des centaines par jour et les forestiers du sud de la France installent des nichoirs dans les zones touchées. Ces dernières années, des pièges écologiques contenant des phéromones ont été mis en place pour attraper les chenilles dans le parc national des Calanques.

Les jardiniers peuvent attirer plus de mésanges noires dans leurs jardins avec une table à oiseaux contenant des graines de tournesol noir, des coeurs de tournesol et, parfois, du sui, mais aussi des cacahuètes.

Pyrale processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa)
Pyrale processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa)

Comme vous pouvez le voir, l'éradication des chenilles processionnaire n'est pas si facile, car si vous avez anéanti tous les cocons de votre jardin, sachez que les papillons voyagent et qu'ils peuvent revenir l'année suivante le ré-infester d'une part, et que, d'autre part, les larves en terre peuvent en sortir l'été suivant ou attendre celui d'après... Une lutte inexorable est d'ailleurs souvent de mise. Pratiquer aussi à la fin de l'été, l'élagage de vos résineux en supprimant les rameaux.

Pour aller plus loin :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

douleurs articulaire liées à la météo

Arthrite et météo : Pourquoi les articulations font mal quand le temps change

réaction cutané au contact des chenilles processionnaires

Chenille Processionnaire : Irritations aux Poils Urticants Que Faire ?