Comment soigner le paludisme naturellement ?

Par : | 5 Commentaires | Le : 11/09/2013 | Catégorie : Astuces

Soigner paludisme naturellement

Le paludisme : une maladie transmise par les moustiques femelles infectées par un parasite (Plasmodium). La prévention du paludisme consiste à se protéger contre les piqûres de moustiques et à vivre dans un environnement qui ne favorise pas la reproduction des moustiques. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les enfants, les femmes enceintes et les voyageurs sont plus susceptibles de contracter le paludisme.

Le paludisme est dû à des parasites du genre Plasmodium transmis à l’homme par des piqûres de moustiques Anopheles femelles infectés, appelés «vecteurs du paludisme». Il existe 5 types espèces de parasite responsables du paludisme chez l’homme, dont les 2 espèces Plasmodium falciparum et P. vivax sont les plus dangereuses.


  • Plasmodium falciparum est le parasite du paludisme le plus répandu sur le continent africain. Il est responsable de la plupart des cas mortels dans le monde.
  • P. vivax est le parasite prédominant hors d’Afrique.

Il existe un traitement très bien établi contre le paludisme, car il touche de nombreuses personnes dans des régions concentrées du monde, mais l’utilisation excessive de médicaments antipaludiques est également devenue un problème en termes de résistance aux médicaments. C’est pour cette raison et pour bien d’autres encore que les personnes touchées ont identifié et utilisé divers remèdes naturels pendant des générations [1].

à lire aussi : Pourquoi certaines personnes sont plus piquées par les moustiques que d’autres ?

Les remèdes naturels identifiés efficaces contre le paludisme (Malaria)

La plupart des remèdes maison et des traitements à base de plantes médicinales n’ont pas les effets secondaires des puissants médicaments antipaludiques, qui les rendent beaucoup plus attrayants. Examinons donc de plus près ces remèdes naturels contre le paludisme qui fonctionnent.

Les feuilles de Quassia : Une solution probante pour traiter le paludisme de manière naturelle

De récentes études ethnopharmacologiques de l’IRD ont recensé et testé 35 remèdes traditionnels aux vertus antipaludiques utilisés couramment par la population guyanaise. Certains se sont révélés étonnamment actifs comme les feuilles Quassia amara utilisées en infusion, cette plante pousse dans les jardins guyanais et naturellement autour des habitations. La molécule efficace contre le paludisme responsable que contient la Quassia amara est la Simalikalactone D ou Sk, son activité est aussi importante que celle de l’artémisine (l’une des molécule les plus efficaces commercialisée aujourd’hui pour soigner le paludisme). Peut-être une réponse pour une des maladies causant le plus de mortalité au monde !

Quassia amara

Quassia amara : Une plante prometteuse pour le traitement du paludisme.

Tisane de Quassia contre le paludisme

  • Faire une tisane à la dose 10 feuilles fraîches entières (20 g)  dans 1 litre d’eau froide et bouillie pendant 10 minutes, boire 1 à 2 tasses par jour.

Attention à forte dose, la plante devient toxique et engendre des convulsions et des douleurs stomacales, toujours demander conseil à un médecin avant de l’utiliser. Ne pas utiliser pendant la grossesse et avant 15 ans.

Armoise annuelle

Une autre plante qui combattrait efficacement le paludisme serait l’Armoise annuelle (Artemisia annua). Elles fut utilisée en médecine chinoise traditionnelle pour traiter fortes fièvres et malaria (paludisme).


Tisane d’Armoise (Artemisia annua) contre le paludisme

  • Faire une tisane à partir de 9 g de feuilles d’artemisia séchée et boire 1 litre de cette potion pendant 10 à 15 jours.

(Après 7 jours de traitement, la fièvre, l’état de fatigue, les douleurs dans les muscles et les nausées devraient disparaître)

Dans la littérature scientifique, trois études chinoises ont confirmé une efficacité à 100% lorsque les feuilles d´artemisia réduites en poudre sont utilisées et administrées directement en tant que poudre, ou bien encore mélangées à de l´huile, ou encore concentrées en alcool. (Willcox, Merlin et al (2004) “Artemisia annua as a Traditional Herbal Antimalarial” in “Traditional Medicinal Plants and Malaria”, CRC Press Washington, pages 43-59.).

Armoise annuelle paludisme

Armoise annuelle : Artemisia annua efficace contre la malaria

Argemone mexicana

Une plante à surveiller de près, est aussi l’Argemone mexicana, de récentes études mettent en exergue sa réelle efficacité face au paludisme au moins identique aux médicaments habituels et fort onéreux, sans effets secondaires remarquable.

Un moyen classique de retarder la pharmacorésistance est d’utiliser une solution de rechange dans la mesure du possible. Selon certaines études le traitement antipaludique Argemone mexicana en decoction (AM), une médecine traditionnelle validée et auto-préparée à base d’une plante largement disponible et sûre à travers de larges variations de doses.

Afin de refléter la situation réelle de la prise en charge du paludisme à domicile dans un village isolé du Mali, 301 patients présumés atteints de paludisme simple (âge médian de 5 ans) ont été répartis au hasard pour recevoir la thérapie AM ou artésunate-amodiaquine[artémisinine (ACT)] en première ligne.

Argemone mexicana palusdisme

Argemone mexicana : Des effets plus que positifs pour soigner le palusdisme

Les deux traitements ont été bien tolérés. Pendant 28 jours, le traitement de deuxième intention n’a pas été nécessaire pour 89 % (IC, 95 % : 84,1-93,2) des patients sous traitement AM, contre 95 % (IC, 95 % : 88,8-98,3) sous ACT. La détérioration du paludisme grave était de 1,9 % dans les deux groupes chez les enfants âgés de </=5 ans (aucun cas chez les patients âgés de plus de 5 ans) et 0 % avaient un coma/convulsions.

La médecine anthroposophique, maintenant approuvée par le gouvernement malien, pourrait être testée comme complément de première ligne aux médicaments modernes standard dans les zones à forte transmission, afin de réduire la pression exercée par les médicaments pour développer une résistance aux ACT, dans la prise en charge du paludisme.

Compte tenu du faible taux de paludisme grave et de la bonne tolérance, la GA peut également constituer un traitement de premier secours lorsque l’accès à d’autres antipaludiques est retardé.

à lire aussi :

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !


Pour aller plus loin…
Commentaires (5)
  1. posté par Mazou le 24/07/2018

    Merci et bonsoir svp le remède contre paludisme ?

  2. posté par tapta charlene le 17/02/2018

    Donner moi aussi svp et mm pour la typhoïde

  3. posté par Rghj le 28/11/2017

    Rg

  4. posté par koumezo'o cyrille le 14/07/2017

    voici ce qui a tant tué le monde qui est à terre. A Ebolowa, le grand GENERAL, ce remède qui anéanti le paludisme en quelques heures seulement, vous ne serrez pas déçus, appelez le 695583579

    • posté par Armel le 22/05/2018

      comment avoir votre traitement à Ydé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.