Comment soigner le paludisme naturellement ?

Le : 11 septembre, 2013 |

Soigner paludisme naturellement

Remèdes contre le paludisme (Malaria)

De récentes études ethnopharmacologiques de l’IRD ont recensé et testé 35 remèdes traditionnels aux vertus antipaludiques utilisés couramment par la population guyanaise. Certains se sont révélés étonnamment actifs comme les feuilles Quassia amara utilisées en infusion, cette plante pousse dans les jardins guyanais et naturellement autour des habitations. La molécule efficace contre le paludisme responsable que contient la Quassia amara est la Simalikalactone D ou Sk, son activité est aussi importante que celle de l’artémisine (l’une des molécule les plus efficaces commercialisée aujourd’hui pour soigner le paludisme). Peut-être une réponse pour une des maladies causant le plus de mortalité au monde !

Quassia amara

Quassia amara

Tisane de Quassia contre le paludisme

– Faire une tisane à la dose 10 feuilles fraîches entières (20 g)  dans 1 litre d’eau froide et bouillie pendant 10 minutes, boire 1 à 2 tasses par jour.
Attention à forte dose, la plante devient toxique et engendre des convulsions et des douleurs stomacales, toujours demander conseil à un médecin avant de l’utiliser. Ne pas utiliser pendant la grossesse et avant 15 ans.

Une autre plante qui combattrait efficacement le paludisme serait l’Armoise annuelle (Artemisia annua). Elles fut utilisée en médecine chinoise traditionnelle pour traiter fortes fièvres et malaria (paludisme).

Tisane d’Armoise (Artemisia annua) contre le paludisme

–  Faire une tisane à partir de 9 g de feuilles d’artemisia séchée et boire 1 litre de cette potion pendant 10 à 15 jours.
(Après 7 jours de traitement, la fièvre, l’état de fatigue, les douleurs dans les muscles et les nausées devraient disparaître)

---

Dans la littérature scientifique, trois études chinoises ont confirmé une efficacité à 100% lorsque les feuilles d´artemisia réduites en poudre sont utilisées et administrées directement en tant que poudre, ou bien encore mélangées à de l´huile, ou encore concentrées en alcool. (Willcox, Merlin et al (2004) “Artemisia annua as a Traditional Herbal Antimalarial” in “Traditional Medicinal Plants and Malaria”, CRC Press Washington, pages 43-59.).

Une plante à surveiller de près, est aussi l’Argemone mexicana, de récentes études mettent en exergue sa réelle efficacité face au paludisme au moins identique aux médicaments habituels et fort onéreux, sans effets secondaires remarquable.

 à voir aussi : Potions maison anti-moustique

 

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !


Pour aller plus loin…

Commentaires (2)

  1. Envoyé par Rghj le 28/11/2017

    Rg

  2. Envoyé par koumezo'o cyrille le 14/07/2017

    voici ce qui a tant tué le monde qui est à terre. A Ebolowa, le grand GENERAL, ce remède qui anéanti le paludisme en quelques heures seulement, vous ne serrez pas déçus, appelez le 695583579

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *