dans

Coronavirus : Comment Fabriquer un Masque de Protection Efficace

Les médecins sont à court de masques – voici comment faire le vôtre presque aussi efficace que le FFP2 pour éviter de propager le virus si vous êtes infectés au COVID-19

diy masque protection coronavirus
()

Depuis des semaines, les médias font état d'une pénurie de fournitures médicales, notamment de masques faciaux. Aujourd'hui, les hôpitaux attendent avec impatience des stocks au point que certains ont décidé de fabriquer leurs propres masques avec des fournitures auxquelles ils peuvent accéder, comme du coton biologique, du ruban double-face, un sac à aspirateur et des élastiques.

Bien que des études montrent qu'ils peuvent aider à empêcher une personne malade de transmettre le COVID-19 à quelqu'un d'autre, il n'y a pas de preuve réelle que les masques artisanaux empêcheront les individus d'être exposés au coronavirus.

LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

Mais pour ceux qui insistent pour en fabriquer un de toutes les manières possibles, les blogueurs de l'artisanat et de la couture du monde entier ont couvert le sujet avec pertinence. Nous avons sélectionné l'idée géniale d'un youtuber italien qui lui a choisi le sac aspirateur comme matériau principal et il est diablement efficace, voyez plutôt :

Les chercheurs ont découvert que les masques chirurgicaux, faits d'un papier spécialisé à la fois solide et respirant, étaient efficaces à environ 89 % pour empêcher les personnes malades de transmettre des particules virales de 0,02 micron (ou micromètres), ce qui est cinq fois plus petit que le coronavirus. Les particules de 1 micron, 10 fois plus grandes que le coronavirus, ont été filtrées à 97 %.


à lire aussi : COVID-19 ; Les masques de fortune sont-ils efficaces ?

Le sac d'aspirateur a été considéré comme le matériau domestique le plus proche en terme de filtration avec un taux de protection de près de 86 % contre les plus petites particules testées. Un torchon à vaisselle standard, avec un taux de près de 73 %, un t-shirt en coton mélangé, lui à 70 %, et une taie d'oreiller antimicrobienne, avec un taux de 68 %, est la moins efficace avant le masque en papier ménage qui lui peine à filtrer les 20%.

Ils ont également testé comment le fait de doubler la quantité de tissu pouvait aider. Dans le cas des torchons à vaisselle, deux couches ont montré une augmentation notable du taux de filtration - un saut de 14 % pour les particules de 1 micron - bien que l'on ne puisse pas dire que les taies d'oreiller en coton présentent le même niveau d'avantages accrus.

LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

Néanmoins, les chercheurs de Cambridge ont choisi les taies d'oreiller et les t-shirts comme leur option favorite en raison de leur respirabilité. Bien que deux couches de torchons puissent être redoutables contre de nombreuses microparticules, ils ont trouvé que la fabrication était 138% plus difficile à respirer qu'un masque chirurgical typique, alors qu'une double couche de taies d'oreiller n'était que 4% moins respirante.

Alors que les masques de qualité médicale se sont avérés, en moyenne, "trois fois plus efficaces pour bloquer la transmission des micro-organismes par rapport à leurs homologues faits maison, ils ont également conclu que les masques de fortune sont toujours mieux que rien du tout.

LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

Un masque fait maison ne devrait être considéré qu'en dernier recours pour prévenir la transmission de gouttelettes par des personnes infectées, mais ce serait tout de même mieux pour soi que l'absence de protection.

Faire un masque avec un sac d'aspirateur contre le coronavirus

Nous avons choisi de vous présenter ce tuto très facile qui utilise un sac d'aspirateur pour une protection maximale en terme de masque maison.

Vous aurez besoin :

  • Un sac d'aspirateur
  • Des élastiques plats de couturier
  • Une paire de ciseaux puissante, pouvant couper le fer blanc (vous verrez plus tard pourquoi)
  • Du scotch double face
  • Des bandes de coton biologique
  • Une machine à coudre ou alors du fil et une aiguille, mais ce sera plus long à réaliser

Comment procéder :

  1. Téléchargez le gabarit en PDF et imprimez-le
    Gabarit masque Coronavirus Covid-19 - Petite Taille

    Gabarit masque Coronavirus Covid-19 - Grande Taille
  2. Découpez les gabarits sur la feuille en papier et servez vous en de modèles pour tracer les formes à découper sur le sac à aspirateur
  3. Découpez les 3 formes nécessaires à la fabrication du masque
  4. Placez une des deux petites formes sur un des grands côtés de la grande forme et cousez-la sur la partie carrée
  5. Faites de même pour l'autre forme de l'autre côté
  6. Ensuite cousez une des parties arrondies, ouvrez votre masque et cousez l'autre partie (en fait la grande forme doit être la partie centrale du masque, avec les deux autres formes de part et d'autre.
  7. Après avoir coupé deux élastiques à la taille voulue, cousez les sur les côtés
  8. Découpez une canette de Coca pour en extraire une bande de métal de la taille d'un chewing-gum hollywood environ.
  9. Repliez-la de 1 mm sur les côtés environ et écrasez bien les extrémités pour enlever le bord tranchant. Ce morceau de metal servira à adapter votre masque à la forme de votre nez.
  10. Collez du scotch double face d'un coté et collez une bande de coton biologique.
  11. Il ne vous reste plus qu'à coller cette pièce sur la partie haute du masque au niveau du nez. c'est fini.

Merci au vlogger italien de la chaîne  "As it Should Be" pour ce super tuto

LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

Voici le tout en video ici

Patron de masque en tissu par le CHU de Grenoble Alpes

NOUVEAU  (20 mars) : Le CHU Grenoble Alpes a diffusé un tutoriel pour fabriquer un masque de protection en tissu. Il ne demande pas au personnel de fabriquer ses propres masques (lire l’article). Le document est marqué du logo du CHU, ce n’est pas un « fake ». Il est quasiment identique à celui du Centre hospitalier de Saint-Brieuc, mais en 2 pages seulement. Article sur infirmier.fr. Téléchargez le patron ici (sur infirmier.fr).

Un moyen simple de réutiliser un masque

Le simple séchage avec un sèche-cheveux à 5 cm à l’air très chaud (on a une température de 120° à 150°) peut détruire presque tous les virus et bactéries en une minute. Il faut aussi appliquer cette chaleur des deux côtés et sur les attaches. Selon une thèse de doctorat, excellente, dont le sujet est « L’inactivation virale par les procédés physiques : chaleur et rayon UV, de Swan Firquet, dirigée par le Pr. Didier Hober virologue à Lille en 2014 (21), le H1N1, plus résistant qu’un coronavirus félin, est détruit en 1 seconde à 100°.  Selon l’équipe de Duizer 2004, ce coronavirus est réduit par 1000 en chaleur humide à 71°3 en 1mn. Il serait presque totalement détruit en 6 minutes. Donc, tant que la texture du masque n’est pas altérée, on peut le réutiliser pour la même personne avec ce procédé, du moins en cas de pénurie.

Ce tuto vous a plu ? N'hésitez-pas à commenter et à partager à tout vos amis !

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?