En savoir plus sur les brûlures

Le : 24 février, 2015 | Vu 3 627 fois

Reconnaître les types de brûlures

Les brûlures : Mieux les reconnaître pour mieux les soigner

(Voir aussi l’article : Brûlures, premiers soins d’urgence).


Les brûlures se classent en quatre principaux types et en trois catégories. En les connaissant bien, vous pourrez intervenir avec rapidité et efficacité.

4 types principaux de brûlures

– Les brûlures thermiques

Le feu, le contact de liquides ou d’objets brûlants, la vapeur, en sont les causes. Les brûlures par le feu risquent d’être plus profondes. En effet, lorsque les vêtements brûlent, ils adhèrent à la peau surtout lorsqu’il s’agït de matières synthétiques.

– Les brûlures électriques

Causées par le courant électrique ou la foudre. Outre la brûlure, des lésions des muscles et des vaisseaux sont à craindre. Ce type de brûlures peut provoquer un arrêt cardiaque. La cicatrisation est longue.

– Les brûlures chimiques

Plus rares, elles sont causées par des produits corrosifs. Ces brûlures sont profondes. Il est essentiel d’enlever immédiatement l’agent causal. Les corrosifs continuent de brûler tant qu’ils sont en contact avec la peau.

– Les brûlures par radiation

Causées par une exposition excessive au soleil, aux rayons X, à des substances radioactives. Excepté dans les cas de coups de soleil, les brûlures de ce type sont très rares. Elles demandent toujours l’intervention d’un spécialiste.

3 catégories de brûlures

Parallèlement à cette classification des types de brûlures, la médecine distingue trois catégories de brûlures pour évaluer le degré de gravité d’une brûlure :

– Brûlure du 1er degré ou bénigne

La peau est rouge, légèrement enflée et douloureuse, et n’est touchée qu’en surface. Elle ne laisse pas de cicatrice et guérit seule en 5 ou 10 jours. Elle ne laisse aucune séquelle.

– Brûlure du 2e degré ou moyenne

La peau est rouge, striée ou plaquée et forme des cloques. La surface est moite et suinte. Elle requiert des soins et cicatrice en 20 jours. La cicatrice demeure apparente.

– Brûlure du 3e degré ou grave

La peau est blanchâtre et sèche, parfois brune et calcinée ; elle est indolore. Elle détruit les chairs en profondeur et nécessite des greffes de la peau. Des complications résultent fréquemment de ces brûlures comme l’état de choc, l’infection, les difficultés respiratoires et l’œdème des tissus.

Ce que vous pouvez faire…

Pour faire face au cas d’urgence, consultez l’article : Brûlures, premiers soins d’urgence. Dans cet article, au contraire, vous trouverez plutôt des moyens naturels de traiter la brûlure à long terme. Ces moyens favorisent la reconstruction de la peau et permettent de réduire de beaucoup l’apparition de cicatrices. Les cataplasmes sont particulièrement indiqués pour traiter les  brûlures à court et à long terme. Vous pouvez les faire à partir des éléments suivants ou employer ceux-ci alternativement :

Aloe vera

Cette plante d’appartement est surnommée à juste titre la “plante des brûlures”. Plusieurs études réalisées par le Centre des grands brûlés de l’Université de Chicago ont bien montré sa redoutable efficacité pour soigner les brûlures.

Les chercheurs de cette université ont même réussit à sauver des animaux qui normalement auraient dû être sacrifiés étant donné que les moyens classiques s’avéraient inopérants. L’Aloe vera agit non seulement comme désinfectant, mais aussi comme cicatrisant,anesthésiant. De plus à long terme il favorise la régénérescence cellulaire et même la repigmentation normale de la  peau.

Comme l’ont observé les chercheurs de l’Université de Chicago, l’Aloe vera est recommandé pour des brûlures du premier degré qui résistent aux traitements classiques. les crèmes d’Aloe vera sont fort efficaces, mais rien ne vaut le gel frais de la “plante des brûlures”. L’idéal est donc d’avoir toujours une plante vivante à portée de la main. Les habitants du Sud des Etats-Unis et du Mexique l’ont bien compris et ont souvent un Aloe vera dans leur cuisine.

Argile

Placez un morceau de gaze sur la plaie et appliquez un cataplasme de 1 à 2 cm que vous garderez 1 heure. Renouvelez le cataplasme toutes les deux heures même pendant la nuit jusqu’à formation de nouveaux tissus. Vous poursuivrez alors les applications à raison de 2 à 4 par jour, puis de 1 à 2 par jour jusqu’à la cicatrisation. Les brûlures aux mains et aux pieds seront traitées en plongeant les membres dans un bain de boue d’argile pendant une heure, deux fois par jour.

Feuilles de plantain

Grâce au plantain, vous ne serez pas à bout de ressources, même au fond des bois. Froissez les feuilles entre vos mains ou écrasez-les au rouleau à pâtisserie pour en exprimer le jus et appliquez-les sur la brûlure. Le blanc d’œuf est également efficace en cataplasme pour calmer les douleurs.

Légumes divers

Vous pouvez aussi mettre plusieurs légumes de la maison à contribution. Les pommes de terre ou les carottes râpées, les feuilles de chou froissées, la fine pellicule recouvrant la coquille interne de l’oignon constituent tous excellents cataplasmes.

Traitements complémentaires

Infusion

Feuilles et racines d’ortie, 50 g par litre, laissez infuser 20 minutes et buvez à volonté.

Bain

Pour brûlure superficielle de tout le corps, plongez le malade dans un bain chaud.

Acupression

L’acupression peut vous aider immédiatement à soulager la douleur. A long terme, elle peut contribuer à la cicatrisation. Voici quelques règles pour vous aider à localiser des points et des zones réflexes correspondant à votre brûlure où qu’elle se trouve.

– Si la brûlure se trouve sur un membre, massez avec vigueur les zones anatomiquement correspondantes sur le membre du côté opposé, et l’autre membre du même côté. Par exemple, si je me suis brûlé à l’intérieur du coude droit, je peux me masser ou me faire masser par un ami, à l’intérieur du coude gauche et à l’intérieur du genou gauche.

– Si la brûlure est sur le tronc, massez exactement la même région du côté opposé et la région face-dos située sur la même horizontale. Par exempie, pour une brûlure sous le sein gauche, je me masse sous le sein droit ou je me masse ou me fais masser dans le dos vers le bas de l’omoplate.

Essayez cette méthode. Elle fera des merveilles pour vous, tant pour réduire la douleur que pour guerir votre brûlure. Elle  s’applique à bien d’autres accidents que des brûlures : coupures, contusions, piqûres d’insectes, foulures,engelures…

– Un autre geste qui n’a l’air de rien : Poser la main sur le front de quelqu’un qui à mal, apaise toujours une part de la douleur. De même ce que font toutes les mamans du monde: souffler sur le bobo et faites-lui un petit baiser. Même si ce n’est que psychologique, ça marche.

à voir aussi : Calmer le feu des orties



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.