Barbarée

0 Commentaires | 05/08/2013

Barbaree : Barbarea vulgaris

Barbarée – Barbarea vulgaris

Crucifères – Herbe à Ste-Barbe, Barbarée, Herbe aux charpentiers, Girarde jaune, Cresson-de-terre

Barbarée ( Barbarea vulgaris)

Barbarée ( Barbarea vulgaris)

Description

La barbarée, fait partie des Brassicacées, c’est une plante bisannuelle ou vivace, à saveur nauséeuse ; tige de 20-80 cm, cannelée ; feuilles inférieures lyrées, à lobe terminal ovale ou arrondi, à 2-4 paires de lobes latéraux oblongs, les supérieures ovales, dentées ou incisées ; fleurs assez grandes ; pédicelles égalant les sépales, bien plus courts que les siliques ; siliques dressées ou un peu étalées, à pointe longue.

Serait-ce une plante originaire de la Barbarie selon Linné, comme l’étaient un certain “bled” (sarrasin) et certaines figues de son temps ?  Son nom français indique que cette plante a souvent été dédiée à Ste Barbe, fêtée au mois de décembre c’est-à-dire pendant la saison où l’on cueillait ses feuilles pour les manger.

  • spécifique : un adjectif latin qui signifie commune.

Habitat

La Barbarée commune pousse dans toute la France, Corse y comprise. Elle est présente aussi dans toute l’Europe, en Asie tempérée, Afrique du Nord et Amérique septentrionale. La plante se rencontre dans les lieux frais ou humides, sur les bords de chemin, de rivière, sur les talus et dans les fossés.

Propriéte

Les feuilles sont diurétiques et antiscorbotiques. Les graines sont apéritives. On confectionnait autrefois un baume cicatrisant à partir des feuilles de cette plante. Elle a également des propriétés digestives.

Emploi

Les jeunes feuilles peuvent servir de salade, et ont un goût semblable au cresson. C’est aussi une plante médicinale ayant des vertus antiscorbutiques. Les rosettes de feuilles ont traditionnellement cueillies à la Sainte Barbe, aux alentours de 4 décembre. Au XVI° siècle, elle était cultivée dans les jardins. On l’emploi sous le nom de cresson de terre aux mêmes usages que le cresson de fontaine.



Sources :

 


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.