Bleuet

0 Commentaires | 07/08/2013

Bleuet - Centaurea cyanus

Bleuet – Centaurea cyanus

Composées – Aubéfoin, Casse-lunettes, Fleurs de Zacharie, Centaurée des montagnes.

Bleuet (Centaurea cyanus)

Bleuet (Centaurea cyanus)

 

Description

Le bleuet est une plante herbacée de la famille des plantes composées, qui peut être annuelle ou bisannuelle. En moyenne, il ne dépasse pas un mètre de hauteur. Ses tiges sont minces et flexibles et ses feuilles sont longues et étroites, denticulées et blanchâtres. Il possède des têtes ovoïdes, avec l’implication de feuilles ou de bractées bien chevauchées, étroites, et avec un appendice apicale ciliée. Dans cette tête il y a deux sortes de fleurs : les fleurs périphériques, qui sont très ostentatoires et d’une couleur bleu intense, et celles du centre, beaucoup plus petites et de couleur pourpre bleutée.

Habitat

Le bleuet vient de l’Est et a été largement distribué avec de nombreuses céréales provenant de ces terres. Il fleurit au printemps. Pour l’usage médicinal sont recueillis les chapitres de fleurs, en particulier les fleurs radiales, plus elles sont bleues, plus la concentration en ingrédients actifs sera présente. Elles sont séchées aussi longtemps que possible et dans un endroit aéré afin qu’elles perdent rapidement leur humidité.

Propriétés

Dans le bleuet, on trouve du mucilage, des tanins, des flavonoïdes et de nombreux pigments de couleur, dont la cyanine. Apparaît aussi un principe amer et des sels minéraux abondants. Le principe amer a été considéré comme apéritif et eupeptique. Les flavonoïdes et les sels minéraux confèrent à la plante des propriétés diurétiques. Dans la composition apparaissent des composés qui ont des vertus antibiotiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires.

Mais sans aucun doute l’utilisation populaire la plus caractéristique de cette herbe est dans le domaine de l’ophtalmologie. Ainsi, on dit que l’eau de bleuet est excellente non seulement pour guérir la plupart des affections oculaires – en particulier celles qui s’accompagnent d’inflammation – mais aussi pour renforcer, clarifier et préserver la vue, surtout chez les personnes âgées.



Cette action peut être liée aux pigments trouvés, qui ont des propriétés pour améliorer la circulation des vaisseaux capillaires, ce qui contribue à la régénération de la couche vasculaire de la rétine, augmentant ainsi l’acuité visuelle. Il est donc indiqué dans tout problème oculaire tel que conjonctivite, blépharite, etc. Il est également utilisé dans la digestion lente, les rhumatismes, l’anorexie, les varices, les hémorroïdes et la fragilité capillaire.

Infusion : Une cuillère à soupe de dessert par tasse d’eau bouillante. Vous pouvez boire jusqu’à trois tasses par jour. Cette même infusion peut être préparée pour effectuer des bains oculaires ou pour utiliser un bain oculaire astringent. Sur le marché pharmaceutique, on le trouve sous différentes formes, comme l’extrait de plante et l’extrait de plante hachés.

Utilisations principales

  • Orgelet en Infusion : Verser 250 ml d’eau bouillante sur une quizaine de fleurs sèches. Laisser infuser 10 minutes. Laisser refroidir, appliquer en bain d’œil.
  • Conjonctivite en Décoction : Faire bouillir 1 ciil. à dessert de fleurs par tasse d’eau pendant 5 minutes, laisser refroidir. Appliquer en bain d’œil.
  • Gerçures en Infusion : Faire bouillir 30 g de fleurs fraîches ou sèches par litre d’eau. Appliquer sous forme de compresse sur les gerçures.

Sources :


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.