Bourrache

0 Commentaires | 08/08/2013

Bourrache - Borago officinalis

Bourrache – Borago officinalis

Borraginées – Boursette, Langue de bœuf, Bourse à berger.

Bourrache (Borrago officinalis)

Bourrache (Borrago officinalis)

 

Description

La bourrache est une plante herbacée annuelle qui donne son nom à toute une famille, les borraginées, caractérisées par une grande quantité de poils. La bourrache – ne pouvant être inférieure – est recouverte de poils longs et forts, ce qui lui donne un aspect rugueux en général. Cultivée dans des conditions favorables, elle peut atteindre une hauteur de soixante-dix centimètres.

Les feuilles supérieures n’ont pas de pétiole, contrairement aux feuilles inférieures, et sont reliées à la tige comme si elles l’embrassaient ; elles sont disposées alternativement et leur contour est elliptique. Elle se cultive facilement dans des endroits peu secs, de préférence dans les basses terres, les terres en jachère et les terres non cultivées.

Elle fleurit au début du printemps et maintient ses fleurs tout au long de la saison, les fleurs sont généralement bleues mais on peut aussi trouver blanches, disposées en bouquets poilus avec calice divisé en cinq pétales qui, une fois ouverts, nous font penser à une étoile de mer. Le fruit est appelé tétraquénium, parce qu’il a quatre divisions qui ressemblent à des quartiers d’orange. Les fleurs sont récoltées au moment de la floraison puis séchées rapidement, à l’abri de la lumière et dans un endroit bien aéré. Pour le ramassage des feuilles (qui ne sont généralement pas utilisées), la chose normale est de procéder au printemps ou un peu avant la fin de l’hiver. Le séchage est similaire à celui des fleurs.

Propriétés

Comme pour toutes les plantes, de nouveaux effets sont découverts au fur et à mesure qu’ils sont étudiés plus en profondeur. Dans ce cas, les alcaloïdes de la pyrrolizidine ont été isolés, responsables d’une action hépatotoxique, il est donc recommandé de ne pas utiliser cette plante en continu. Elle contient également du mucilage neutre, riche en sels minéraux, ce qui lui confère des propriétés émollientes et une action anti-inflammatoire balsamique. Les sels de potassium, de calcium et de silice lui confèrent une activité diurétique et sudorale. Mais la plus importante et caractéristique de cette plante est l’huile extraite de sa graine, riche en acide oléique, linoléique, gammalinoléique et palmitique, ce qui lui donne un effet hypocholestérolémique qui est finalement commercialisé.



Cette huile est également utilisée comme anti-disminorhéique, régulateur du système hormonal et du métabolisme, elle est donc utilisée dans le syndrome prémenstruel et les troubles climactériques. Elle est indiquée dans les cas de rhumes, bronchites, pharyngites et infections des voies respiratoires en général, pour son action anti-inflammatoire et balsamique ; Elle est également utilisée dans tout autre type de maladie susceptible de s’améliorer avec une augmentation de la diurèse.

Huile de bourrache : Se présente sous forme de capsules de gélatine molle, avec 75 milligrammes d’huile ; peut être prise 2 à 4 fois par jour, après les repas, grâce à son effet hypolipémiant.

Utilisations principales

Constipation en infusion : 1 cuil. à soupe de fleurs pour 1 litre d’eau, infuser 10 minutes. 2 à 3 tasses à boire dans la journée.

Rhume en fumigation : Avec une décoction de 100 g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau.

PRÉCAUTIONS

  • Les personnes souffrant de troubles hépatiques devraient éviter la bourrache sous toutes ses formes.
  • Elle est aussi déconseillée aux femmes enceintes allaitantes.

Sources :

Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.