Digitale

0 Commentaires | 03/09/2013

Digitale - Digitalis purpurea

Digitale – Digitalis purpurea

Scrofulariées – Doigt de Notre-Dame, Gantelée, Doigtier.

Digitale (Digitalis purpurea)

Digitale (Digitalis purpurea)

 

Description

C’est une plante bisannuelle, c’est-à-dire que son cycle de vie est d’au moins deux ans. Dans la première année de vie il ne produit pas de fleurs et son aspect est très différent de celui définitif qu’elle acquerra pendant la deuxième année ; c’est alors quand elle a un feuillage caractéristique, avec une longue tige qui peut mesurer jusqu’à deux mètres, si elle est cultivée dans des terres appropriées, et à la fin duquel les fleurs sont placées (vers un côté), qui tombent comme en cascade. Les feuilles se trouvent le long de la tige. Le fruit est une capsule à l’intérieur de laquelle on trouve une grande quantité de graines. Mais ne vous laissez pas berner par le caractère spectaculaire de cette plante, car elle est très toxique.

Floraison

La floraison a lieu entre la fin du printemps et le milieu de l’été. Les fleurs, auxquelles la plante doit son nom, ont une forme très particulière : il s’agit d’une sorte de doigt d’une belle couleur pourpre, avec des taches rougeâtres à l’intérieur. La première année elles apparaissent comme des feuilles sans tige, qui peuvent être facilement confondues avec d’autres espèces ; pour cette raison, malgré le fait d’être dans cette première année quand des principes plus actifs a la plante, il est attendu jusqu’à la deuxième année pour procéder à sa collecte afin d’éviter des erreurs dans la sélection.

Celles-ci sont utilisés pour la collecte, qui est effectuée avant la floraison. Les feuilles sont recouvertes d’un peu de poil, donc son ton est plus clair, avec des nervures bien définies dans l’enves. Il y a aussi une autre espèce dont les fleurs sont blanches, avec beaucoup de poils sur les feuilles ; elle reçoit le nom de digitalis lanata. La déshydratation doit se faire rapidement, à une température maximale de 50 degrés C.

Grâce à sa teneur en hétérosides cardiotoniques, elle a une action marquée sur le cœur, capable de modifier le rythme en augmentant la contractibilité cardiaque. Elle est utilisé avec prudence dans les cardiopathies décompensées, les insuffisances cardiaques et les arythmies.



Elle a également une action diurétique en contenant des flavonoïdes et des saponines. C’est une plante très toxique, il faut donc l’utiliser exclusivement sous la surveillance d’un médecin spécialiste. En cas d’intoxication, des nausées, des vomissements, une vision trouble et des altérations cardiaques apparaissent, entraînant la mort par syncope cardiaque. La possession d’hétérosides cardiotoniques dans sa composition engendre tous ces effets.

Compte tenu de la variation de puissance de cette plante en fonction de la zone de culture, du moment de la récolte, de la forme de séchage, etc., ainsi que de sa forte activité, tend actuellement à utiliser des semi-synthétiques numériques provenant de la plante elle-même mais sont soumis à certains traitements afin de leur donner une activité homogène et définie, seul moyen de parvenir à un traitement rationnel.

Précautions

La digitale est un poison très violent et il est préférable de ne s’en servir que sur les conseils d’un médecin.

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.