Genévrier

0 Commentaires | 11/09/2013

Genévrier - Juniperus communis

Genévrier – Juniperus communis

Cupressinées – Genièvre

Genévrier (Juniperus communis)

Genévrier (Juniperus communis)

 

Description

Dioscorides, qui a vécu au premier siècle de notre ère, connaissaient déjà les propriétés médicinales des fruits du genévrier, qui, bien sûr, servent pour beaucoup plus que pour aromatiser les boissons alcoolisées. C’est un arbuste de la famille des Cupressinées, qui atteint de 1 à 3 m. de haut. Ses feuilles sont vivaces, courtes et pointues. Ses fruits, les genévriers, sont de petites boules de couleur bleue ou noire, de saveur douce et résineuse.

Habitat

Commun dans les terrains pierreux et les forêts de montagne de toute l’Europe. Naturalisé sur le continent américain.

Parties utilisées

Fruits.

Propriétés et indications

L’ensemble de la plante, et les baies en particulier, contiennent une huile essentielle riche en terpènes. Les baies contiennent également du glucose, de la résine, des acides organiques et de la juniprine (glucose amer). Les genévriers ont les propriétés suivantes :



Diurétiques : l’huile essentielle de genévrier a pour effet d’augmenter la filtration glomérulaire dans les reins, et avec elle la production d’urine. Cependant, de fortes doses de genévrier prises en continu forcent la capacité de filtration du rein, et peuvent conduire à la néphrite. L’utilisation du genévrier est indiquée en cas d’œdème dû à une insuffisance cardiaque, et comme dépuratif pour éliminer l’excès d’acide urique.

Expectorants et antiseptiques bronchiques : l’essence étant largement éliminée par les poumons, les énébrines ont été utilisées comme traitement complémentaire dans tous les types d’infections broncho-pulmonaires, dont la tuberculose.

Apéritifs, toniques et carminatifs.

Emménagogues : provoquent une plus grande irrigation sanguine des organes génitaux. Par conséquent, les genévriers sont indiqués en cas de règle rare ou douloureuse.

Répressif : appliqué extérieurement en friction, l’essence de genévrier en dissolution alcoolique calme les douleurs rhumatismales et arthrosiques.

Utilisation

les genévriers mûrs peuvent être avalés entiers sous forme de comprimés, 6 après chaque repas, 3 fois par jour. En infusion de 30 grammes de genièvre par litre d’eau, boire quotidiennement jusqu’à 3 tasses. Essence : prendre 2 gouttes, 3 fois par jour. En externe, des frictions d’essence dissoutes dans l’alcool, 20 à 30 gouttes d’essence pour 100 ml d’alcool.

Emploi

On l’emploie sous forme de tisane diurétique en infusion à la dose de 15 g de baies par litre d’eau. On en prépare aussi un vin diurétique et une liqueur de table.

Recette de vin diurétique au genévrier

  • 50 g de baies de genièvre concassées
  • 15 g d’Azolate de potasse
  • 750 g de vin blanc
  • Faire macérer 12 heures, filtrer. Prendre à la dose de 30 g, 2 à 3 fois par jour.

Recette de liqueur de table au genévrier

  • 200 g de baies de genièvre concassées
  • 10 g de coriandre
  • 3 litres et demi d’alcool à 70°
  • 600 g de sucre
  • Faire macérer 8 jours et filtrer

Précautions

Son utilisation est déconseillée en cas de grossesse et de néphrite, car à fortes doses peut produire de l’albuminurie (libération d’albumine, un type de protéine, dans l’urine).

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.