Gouet

0 Commentaires | 12/09/2013

Gouet - Arum maculatum

Gouet – Arum maculatum

Aroïdées – Pied de Veau, Arum taché

Gouet (Arum maculatum)

Gouet (Arum maculatum)

 

Description

Plante vivace 20-25cm à tubercule horizontal formant une grande plaque. Ses feuilles sagittées (en forme de fer de flèche), longuement pétiolées, engainantes à la base, luisantes, sont parfois tachetées de noir ou de brun et caoutchouteuses. La “fleur” apparente n’est pas une fleur, c’est une “spathe”, typique des Arums, en forme de cornet, vert jaunâtre, parfois violet, qui entoure “les fleurs”, minuscules. Les fruits sont verts au début, deviennent rouges corail à maturité, très attirants et très beaux. Ils sont réunis en épi compacte au sommet de la tige.

Origine de la plante

Commun sauf ouest et midi.

Histoire de la plante

Malgré la forte toxicité de la plante, les racines (tubercule), riches en amidon, auraient été consommées durant les périodes de famine, après avoir été bouillies très longuement et en ayant changé souvent l’eau de cuisson pour éliminer leur acreté. Autrefois, il en a été extrait de la fécule, dont l’usage alimentaire a été signalé par Parmentier et Dioscoride.

Toxicité

Toute la plante est toxique, mais le danger vient particulièrement des baies. Tous les arums contiennent des raphides d’oxalate de calcium et une essence âcre, substances qui sont très irritantes et rubéfiantes. Le contact de leur sève avec les muqueuses ou les yeux est dangereux. L’ingestion provoque un oedème de la gorge pouvant entrainer la mort par asphyxie. Le gouet est d’autant plus dangereux, que l’acreté de la plante ne se manifeste en bouche que plusieurs secondes après l’ingestion. Le danger principal vient surtout ses fruits qui sont très attirants et hélas un peu sucrés. Ces fruits sont très irritants et peuvent produire des troubles digestifs, nerveux et cardiaques parfois mortels.



Autres usages

Certaines variétés sont souvent plantées comme plantes ornementales (gouet d’italie). Ces variétés possèdent la même toxicité.

Entretien

Cette plante verte s’adapte à des situations mi-ombragées, ombragées et ensoleillées : en adoptant l’arum tacheté, vous n’avez aucune chance de vous méprendre sur l’exposition parfaite. À partir du mois d’avril et jusqu’en mai, la floraison discrète de l’arum tacheté se produira. Le feuillage de cette plante dont le nom savant est Arum maculatum est caduc. L’arum tacheté s’accommode tout à fait de nos latitudes. Cette plante verte ne craint pas particulièrement la période hivernale.

Pour planter l’arum tacheté, il faut une terre argileuse et limoneuse dont le pH est neutre ou alcalin. Afin de répondre à ses besoins comme il se doit, il faudra l’arroser modérément. L’arum tacheté étant un spécimen de plante vivace, vous pourrez la conserver plusieurs années.

Précautions

Le gouet est très toxique, c’est une plante plutôt utilisée comme ornement pour ces raisons

Références : Bibliographie

 


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.