dans

Purin d’Ortie : À quoi ça Sert et Comment le Faire Soi-même

Voici une recette de purin d’ortie offerte par un producteur d’extraits végétaux, il nous explique dans quelle situation l’utiliser

recette du purin d'orties à faire soi-même pour soigner ses plantes
()

Le fumier d'ortie est un aliment organique et gratuit pour les plantes et le sol, qui peut être facilement fabriqué dans n'importe quel jardin. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de jeunes orties et d'un peu d'eau (idéalement, de l'eau de pluie).

Les roses, les tomates, les légumes-racines, les légumineuses et presque toutes les autres plantes semblent bénéficier de son application - les couleurs, la croissance des plantes, les saveurs et les textures semblent toutes s'améliorer.

à lire aussi : 5 bienfaits de l'ortie piquante à connaître

Les orties ont des racines profondes et, au fur et à mesure de leur croissance, elles font remonter des oligo-éléments du sol plus profond qui sont essentiels à la santé des plantes mais qui sont souvent insuffisants dans les couches supérieures du sol régulièrement cultivées.

Le purin d'ortie peut être commencé au printemps, lorsque les jeunes orties commencent à apparaître, et peut être poursuivi tout au long de l'été et au début de l'automne pour donner une alimentation précieuse à la plante et au sol pendant les principales saisons de croissance.

La recette du purin d'ortie

Ce dont vous aurez besoin

  • Un récipient étanche, ouvert sur le dessus mais avec un couvercle - du métal ou du plastique fera l'affaire - ne compliquez pas les choses en ayant un récipient avec un robinet près du fond, les tiges d'orties auront tendance à boucher la sortie
  • Quelques orties
  • Un peu d'eau - idéalement de l'eau de pluie
  • Un poids - une vieille brique ou une grosse pierre fera l'affaire

Préparation du purin d'ortie maison

  1. Ramassez les orties en mettant des gants et avec un couteau ou une faucille si vous en avez une - les jeunes orties sont plus adaptées car elles se décomposent plus rapidement et contiennent moins de fibres végétales que les plantes plus âgées - mais les orties plus âgées feront l'affaire, même si elles mettent plus de temps à se décomposer et produisent plus de déchets fibreux.
    Si vous pouvez ramasser les orties en les tondant, cela vous aidera à commencer à décomposer la structure de la plante et à accélérer le processus - ne vous inquiétez pas de l'herbe également ramassée. Sinon, avant de mettre les orties dans le conteneur, vous pouvez les écraser ou les meurtrir en les tordant dans votre main avec des gants de jardinage résistants, ou les étaler sur le sol et les tondre avec une tondeuse à gazon (avec un bac de ramassage).
  2. Remplissez le récipient avec les orties coupées, meurtries ou écrasées.
  3. Ajoutez de l'eau - en appuyant légèrement sur les orties, ajoutez de l'eau juste pour les recouvrir - un excès d'eau réduira la force du fumier produit.
  4. Couvrez le récipient pour éviter que l'eau de pluie ne le fasse déborder.
    Au fur et à mesure que les orties se décomposent, les fibres des plantes montent vers le haut. Après quelques jours, placez un poids sur la "bouillie" pour la maintenir sous l'eau. Utilisez un morceau de filet rigide, juste plus étroit que le récipient, sous le poids, pour aider à maintenir toutes les fibres.
  5. Remuer deux fois par jour et en même temps faut le placer à l'abri du soleil évidemment à l'ombre mais faudrait pas que la température minimale descendre en dessous de 15 degrés.

Le fumier d'ortie met environ trois à quatre semaines à "mûrir", et il "mûrit" en donnant une odeur assez terreuse, alors vous pouvez placer le récipient à un endroit éloigné.

Vous pouvez ajouter des orties et, si nécessaire, de l'eau dans le récipient tout au long de la saison. Il est préférable de laisser les vieilles fibres végétales dans le conteneur jusqu'à la fin de la saison, puis de les déposer sur le tas de compost.

N'oubliez pas que si vous ajoutez des orties sans eau, le "brassin" aura tendance à se renforcer, et que lorsque vous ajoutez de l'eau, le "brassin" sera dilué, de sorte que vous devrez peut-être le laisser mûrir un peu avant de l'utiliser.

À la fin de la saison des orties, continuez à utiliser le "breuvage" et une fois que le dernier bain a été utilisé, le récipient doit être nettoyé, les fibres d'orties déposées sur le tas de compost et stockées pour être utilisées l'année suivante.

Utilisation du purin d'ortie

Comme nous l'avons déjà mentionné, le purin d'ortie a une odeur un peu terreuse. L'utiliser pour nourrir les plantes d'intérieur n'est donc pas forcément l'idéal, même si l'odeur a tendance à s'estomper une fois qu'il a été appliqué.

Le purin d'ortie peut être utilisé comme aliment pour le sol ou le feuillage, mais lorsqu'il est préparé avec la bonne proportion d'eau par rapport aux orties, l'infusion doit être diluée avant utilisation - la force idéale est de la couleur du thé - avec une "infusion" à pleine puissance, cela peut représenter environ 1 partie de fumier pour 10 parties d'eau.

Le thé mature peut être utilisé en spray, mais il doit être filtré avant utilisation pour éliminer les petites fibres qui flotteront inévitablement dans la solution et pourraient boucher la buse du vaporisateur.

Un autre avantage de l'utilisation du fumier d'ortie est qu'il agit comme un insectifuge - il suffit de le mettre sur le sol ou le feuillage et les insectes disparaissent.

Le purin d'ortie, ses bienfaits…

L'ortie fraîche est très riche en fer et en azote, elle est utile pour traiter les végétaux ; on peut la mettre fraîche aux plantations des tomates ou de tout plan du jardin même des fleurs.

Sous forme de purin, l'ortie aura pour effet de stimuler la plante, c'est à dire qu'elle va augmenter la résistance aux attaques extérieures, sa particularité est d'être efficace contre le mildiou, donc toutes les plantes comme les tomates, les hortensias, les rosiers ou la vigne… tout ce qui risque un peu le mildiou.

C'est intéressant d'en pulvériser un petit peu, le conseil c'est toujours de le mettre aux pieds dosé à 5 % ça suffit, ça sert à rien de surdoser, sinon vous risquez de stresser votre plante, il vaut mieux en remettre plus souvent. Une fois semaine à une fois tous les dix jours à n'importe quel stade de la récolte.

comment faire son purin d'ortie

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.