Santé et Bien-être

Pourquoi et quand consulter un sexologue ?

Par Didier C. , le 21/10/2022 , mis à jour le 21/10/2022 - 6 minutes de lecture
quand consulter sexologue
()

Lorsque la vie sexuelle est perturbée par des facteurs émotionnels et psychologiques et pas uniquement physiques ou lorsque ceux-ci affectent la santé psychologique, compromettant le bien-être individuel ou de couple, il est temps de contacter un sexologue.

Mais qu’est-ce qu’un sexologue ?

Le sexologue est un professionnel convenablement formé pour traiter les troubles de la sphère sexuelle : troubles psycho-émotionnels en l’absence de problèmes physiques ou troubles psychologiques secondaires à des problèmes organiques inhérents à la sexualité.

Le corps et l’esprit sont toujours les deux faces d’une même pièce et la sexualité est la dimension psychosomatique par excellence.

Aller chez le sexologue à l’ère de l’image…

Dans l’ère post-moderne dans laquelle nous nous trouvons, la sexualité est souvent perçue de manière plutôt contradictoire dans la plupart des contextes sociaux, relationnels et médiatiques.

D’une part, vivant dans une société de l’image, nous sommes exposés dès notre plus jeune âge à des images et des comportements hyper-sexualisés : de la manière dont le corps féminin est instrumentalisé dans les publicités, à la circulation beaucoup plus répandue de la pornographie, en passant par les films, les séries télévisées, les blogs, les sites web et les magazines qui font allusion à ce sujet ou le traitent de manière quasi omniprésente.

Pourtant, souvent, le contexte dans lequel on parle le moins de sexualité de manière explicite et sincère est précisément le couple. Accompagnés également par les mêmes images virtuelles qu’ils proposent de manière obsessionnelle (souvent plus basées sur des dimensions de pouvoir, de transgression, de violence ou de spectacle), de nombreux jeunes (et moins jeunes) prennent, souvent inconsciemment, comme modèle de telles images sans comparaisons alternatives.

On parle beaucoup trop de sexe, pas assez de sexualité – comprise comme une dimension de l’intimité, du plaisir et de l’expression créative individuelle et relationnelle – elle est très peu abordée, tant au sein de la famille qu’avec les partenaires.

Certaines personnes partent du principe qu’au lit, les choses doivent se passer d’une certaine manière, selon certaines normes, quelle que soit la personne en face d’elles, et elles ressentent de la frustration et de la gêne lorsque les choses ne se passent pas comme prévu.

Des problèmes visibles et mécaniques peuvent survenir : comme la présence de douleurs ou de brûlures durant la pénétration ou des problèmes érectiles, le manque de désir, difficultés d’atteindre l’orgasme…

Mais la sexualité, lorsqu’elle est partagée avec un partenaire, n’est pas une dimension individuelle, mais relationnelle : elle est aussi un échange et un langage communicatif. Aller chez un sexologue, c’est souvent justement se ré-approprier cette valeur relationnelle de la sexualité et sortir des stéréotypes et des conditionnements qui inhibent l’expression individuelle et de couple : il y a autant de façons de faire l’amour qu’il y a de personnes dans le monde.

Pour aller chez le sexologue il faut reconnaître le problème

La sexualité est un important « révélateur » des problèmes, conflits ou blocages émotionnels qui peuvent affecter la personne et le couple dans son ensemble.

C’est un domaine tellement central pour notre identité psycho-corporelle qu’il n’est pas rare qu’il reflète aussi bien des états de bien-être et de bonheur (pensez au nombre de couples en difficulté qui parviennent à concevoir dès qu’ils abandonnent les calculs et les obsessions et se permettent la spontanéité de leurs rencontres) que des moments ou des aspects critiques et conflictuels.

La classification des troubles pouvant affecter la sphère sexuelle est diverse et bien définie dans les manuels de diagnostic. Cependant, chez chaque personne qui les manifeste, elles prendront également des significations très différentes en fonction de son histoire personnelle, de l’intimité du couple et du temps qui s’est écoulé depuis les premières manifestations du problème.

Comment reconnaître s’il y a un problème ?

Chacun aura ses propres préférences, aversions, fantasmes personnels (partagés ou non avec le partenaire). À moins que ces caractéristiques ne portent atteinte à la sécurité ou à la dignité des personnes ou des êtres vivants, il existe très peu d’expressions de la sexualité humaine qui puissent être considérées en soi comme pathologiques ou dysfonctionnelles. Un certain comportement sexuel – ou son absence – devient un problème surtout lorsqu’il :

  • est fixe et n’admet aucune d’alternatives (par exemple il n’y a rien de pathologique à préférer une certaine partie du corps ou tout autre chose comme source d’excitation, cela peut être limitant si en l’absence de cette stimulation spécifique et partielle il est impossible de vivre la rencontre sexuelle);
  • porte atteinte à la satisfaction sexuelle d’un ou des deux partenaires;
  • limite ou nuit à la vie personnelle, sociale ou professionnelle d’une la personne (pensez à ceux qui passent tellement de temps dans la journée à regarder des vidéos pornographiques qu’ils prennent du temps sur tout le reste).

Aller chez le sexologue : s’adapter aux changements

Dans de nombreux cas, la sexualité ne souffre pas nécessairement d’un dysfonctionnement ou d’un problème défini au niveau du diagnostic, mais est néanmoins conditionnée par des problèmes de couple, des difficultés personnelles, des moments de la vie qui obligent les partenaires à changer la nature de leurs rencontres (pensez au passage de la grossesse à la maternité, à la vieillesse, aux problèmes de santé qui peuvent limiter le couple de diverses manières).

Certains parviennent à réajuster et à réinventer, dans une plus ou moins large mesure, les façons de vivre la sexualité en couple. D’autres peuvent avoir des difficultés à s’adapter aux changements et éprouver, même dans la sexualité, un moment d’ennui ou d’impasse. Dans ces cas également, les conseils d’un sexologue peuvent aider à raviver les ressources individuelles et de couple.

Quels sont les tarifs d’un sexologue ?

Le tarif d’un sexologue peut être variable selon les praticiens, mais également selon les régions, le prix généralement rencontré se trouve entre 70 et 100 euros la consultation. Ces consultations peuvent être remboursées par l’assurance maladie dans les cas où elles sont effectuées par des médecins, des sages-femmes ou des kinésithérapeutes sexologues.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Didier C.

Je suis kinésithérapeute, très vite je me suis formé au Shiatsu (10 ans) et à la Médecine Traditionnelle Chinoise (7 ans), spécialiste en diététique chinoise. Passionné de MTC, je pratique aussi l'acuponcture. C'est avec plaisir et humilité que je participe au site Remedes-de-grand-mere.com, pour aider le plus grand nombre à trouver sa voie de guérison naturelle.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.