5 remèdes naturels contre les symptômes de la maladie de Parkinson

Par : | 3 Commentaires | Le : 04/03/2016

2016-03-04 Remèdes de Grand-Mère

Soulager les effets de la maladie de Parkinson par les plantes

Bien que mon grand-père récemment décédé n’a jamais été diagnostiqué officiellement de la maladie de Parkinson, il a lutté jusqu’au bout avec des dommages neurologiques graves et a été cloué au lit pendant ses derniers jours. La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative où les fonctions motrices, comme la marche ou la parole, sont affaiblies en raison de lésions cérébrales.


Le neurotransmetteur dans le cerveau appelé dopamine est important pour les habiletés motrices et les malades de Parkinson souffrent d’un manque de production de dopamine dans leur cerveau. Il n’y a pas de remède unique pour soigner la maladie de Parkinson, mais les médecins sont en mesure de gérer ses symptômes par des médicaments d’ordonnance et des chirurgies.

Modifier la chimie du cerveau avec des médicaments d’ordonnance peut être terrifiant en soi, mais il y a de nombreux composés nootropiques naturels disponibles pour traiter la maladie de Parkinson qui ont été utilisés depuis très longtemps. En raison de mon intérêt pour les nootropiques et l’amélioration cognitive, j’ai fait des recherches et j’ai trouvé ces cinq remèdes particuliers qui peuvent être utiles dans la lutte contre la maladie de Parkinson :

à lire aussi : comment soigner l’ascite naturellement ?

1. Le pois mascate (Mucuna pruriens – L-DOPA)

Mucuna pruriens contre la maladie de parkinson

Mucuna pruriens contre la maladie de parkinson

Cette plante tropicale est récoltée en Afrique et en Asie où elle a été utilisée en médecine traditionnelle depuis les temps anciens. La plante est particulièrement utile parce qu’elle constitue une source adéquate de la lévodopa, le précurseur de la dopamine, ce dont les patients parkinsoniens manquent. De nombreuses études suggèrent que la mucuna pruriens est un excellent outil pour traiter la maladie de Parkinson et certains chercheurs insistent pour qu’elle ait sa place dans les prescriptions classiques.

La Mucuna pruriens aide non seulement dans la prévention de la maladie de Parkinson, mais elle améliore aussi l’humeur grâce à la libération de dopamine supplémentaire.

2. Bacopa monnieri

Bacopa monnieri contre la maladie de parkinson

Bacopa monnieri contre la maladie de parkinson

La bacopa monnieri est une plante qui est en passe de devenir l’un des remèdes indiens anciens les plus connus et largement étudiés dans le monde occidental. Elle est utile pour favoriser l’amélioration cognitive, l’humeur et la mémoire. Plus important encore, la bacopa a été étudiée comme remède pour juguler la mort cellulaire neurologique du système de la dopamineLes patients atteints de Parkinson manquent de dopamine parce que les cellules du cerveau qui la créent sont endommagées. La bacopa peut empêcher ces dommages. En utilisant la bacopa monnieri, il est possible pour les patients de prévenir le déclin neurologique et peut-être espérer le soulagement ou l’inversion les symptômes de la maladie de Parkinson.


3. Monohydrate de créatine

Le monohydrate de créatine est souvent considéré comme un supplément utilisé en culturisme, mais il est beaucoup plus. La creatine peut être utilisée pour traiter des aspects de la maladie de ParkinsonParce que la créatine peut préserver la création de la dopamine dans le cerveau, c’est un outil parfait pour la gestion du Parkinson. Comme vous le savez déjà, la fonction de la dopamine est la principale source de problèmes pour les patients atteints de Parkinson. En outre, la créatine est un composé du corps humain crée en interne, et nous le consommons dans les produits animaux. Prendre 2 à 5 grammes de créatine monohydratée quotidiennement est bien documenté pour avoir peu d’effets secondaires, donc c’est peut être un apport important au traitement du Parkinson. (demandez conseil à votre médecin avant de vous lancer dans une automédication).

4. Flavanols de cacao

Flavanols de cacao contre la maladie de Parkinson

Flavanols de cacao contre la maladie de Parkinson

Nous aimons tous le chocolat noir et la maladie de Parkinson est une autre raison d’en manger. Les flavanols de cacao sont des extraits de cacao riches en composés antioxydants. Beaucoup d’entre eux sont directement en corrélation avec la production de la dopamine, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle on se sent tellement heureux en mangeant du chocolat ! En ce qui concerne les patients atteints de Parkinson, un peu d’extrait de cacao quotidien pourrait fortement aider. Le cacao est un excellent remède pour améliorer l’apport de dopamine.

5. L’huile de poisson

Beaucoup de gens connaissent les bienfaits de l’huile de poisson pour obtenir des oméga-3, des acides gras adéquats, mais elle peut aussi aider les patients atteints de la maladie de Parkinson. Un symptôme commun de patients atteints de Parkinson est la dépression et l’huile de poisson seule à des effets antidépresseurs. Bien que la dépression ne soit généralement pas la préoccupation principale des patients atteints de Parkinson, c’est un symptôme fréquent qui peut être combattu avec de l’huile de poisson naturelle. Parce que l’huile de krill est mieux absorbée, il peut être préférable de lutter contre la dépression au lieu de prendre des médicaments anti-dépresseurs.

Contre les troubles cutanés liés au traitement du Parkinson

  • Pour les peaux huileuses et graisseuses, les traitements standards, tels que ceux utilisant un savon neutre (savon à la glycérine non parfumé) et ceux consistant à laver la peau deux fois par jour avec de l’eau tiède et rinçage à l’eau froide, sont efficaces. Il est préférable d’utiliser des gels car ils sont à base d’eau, plutôt que des crèmes qui sont à base d’huile. Dans les cas les plus sévères, une crème contenant de l’acide salicylique, peut être plus efficace essayez quand même les remèdes naturels contre les peaux grasses.
  • Lotions et shampooings divers sont disponibles pour le traitement des pellicules. Des produits contenant du sulfure de sélénium peuvent donner de bons résultats.Les dermatites séborrhéiques peuvent nécessiter un traitement avec des lotions contenant l’hormone adrenocorticotrope (ACTH), ou une crème contenant du kétoconazole. Le shampooing au goudron peut être efficace pour le front et les sourcils, essayez les remèdes naturels contre les pellicules.
  • Prendre des douches tièdes, porter des vêtements légers en coton, en été, et boire beaucoup d’eau et de liquides pour récupérer sont utiles dans la lutte contre les effets de la transpiration excessive.
  • La transpiration excessive peut parfois être due aux effets secondaires des médicaments antiparkinsoniens tels que la L-dopa. On pourra ajuster la dose de L-dopa, en utilisant une préparation à libération prolongée, ou bien utiliser un inhibiteur de la COMT ; Les bétabloquants, et les anticholinergiques, peuvent aussi être utiles, dans certains cas.
  • En cas de transpiration insuffisante, on pourra réduire la dose d‘antiparkinsoniens, par exemple celle d’anticholinergiques.

Les troubles cutanés, c’est à dire les maladies de la peau, l’irritation et les divers excès de transpiration, sont dus, soit à la maladie de Parkinson elle même, soit aux effets indésirables des traitements antiparkinsoniens. A défaut d’être graves, ils sont désagréables et dévalorisants pour le patient. Mais ils peuvent être soignés. Les traitements utiliseront des médicaments dermatologiques et la posologie des médicaments antiparkinsoniens (L-dopa et anticholinergiques) sera adaptée.

Bien entendu, il faut consulter un neurologue ou un dermatologue, qui a la compétence et les moyens, pour réaliser cette alchimie.

Avertissement

Même si ces remèdes naturels pour la maladie de Parkinson peuvent être utiles, il est important de les soumettre à l’avis d’un médecin pour une évaluation plus précise. Certains stades de la maladie de Parkinson sont mieux gérés avec des procédures agressives et envahissantes, de sorte qu’il est toujours préférable d’avoir l’avis d’un médecin en tout temps.

Ces cinq remèdes naturels peuvent être utilisés en association avec des interventions chirurgicales, ou même chez les patients âgés qui ont des antécédents héréditaire de la maladie de Parkinson. Ce sont de grands médicaments naturels préventifs, ainsi que des méthodes naturelles pour traiter l’apparition précoce de Parkinson.

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(4.4 / 5)

4.4 5 14
Votez pour ce Remède

14 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • jus de chou vert pour guérir les ulcères à l'estomac

    Comment traiter naturellement un ulcère duodénal ?

  • comment faire un bain dérivatif

    Bain dérivatif : Qu’est-ce-que c’est et comment le faire ?

  • bronches

    Comment purifier les poumons et les bronches

  • intertrigo soins naturels

    Soins naturels pour stopper l’intertrigo

  • spectre des TROUBLES DE L'AUTISME

    Traiter les troubles du spectre de l’autisme (TSA) avec les germes de broccoli



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Vous avez réagi à cet article
Commentaires (3)
  1. posté par kria le 11/10/2018

    Bonjour
    J’ai eu la poliomélyte étant enfant maintenat à l’age de 56 ans les médecin m’ont diagnostiqué la maladie de parkinson je voudrais savoir s’il éxiste une relation entre les deux maladie surtout que mon pied malade a beaucoup faibli merci

  2. posté par nathalie SCHMITH le 14/11/2017

    J AILA MAJADIE DE PARKNSON ET LA SPAMOPHILIE JE SUIS A BOUT ET J AT DECIDE DE METTRE UN TERME AUX MEDICAMENTS J ATTENDS DE
    VOIR LES PLANTES DESORMAIS

    • posté par mouquet le 09/03/2018

      Bonjour,pour ma part je lutte contre la maladie de Parkinson depuis quelques temps
      Je prends des médicaments bien entendu mais je complémente par des plantes pour limiter le nombre de cachets et leurs effets secondaires.
      Ace jour je prends du klamath, de la Rhodolia, du Houblon et je fais des étirements ainsi que de la kiné.
      Pour le moment j’estime être bien, je ne me berce pas d’illusions mais je vis assez bien la maladie . Je suis convaincu que les traitements parallèles m’aident beaucoup sans abolir le traitement chimique.
      cordialement
      annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.