6 façons naturelles de gérer les symptômes de l’ascite

Par : | 0 Commentaires | Le : 12/10/2018

2018-10-12 Remèdes de Grand-Mère

Les remèdes naturels pour soulager l’ascite

L’ascite est un état où il y a accumulation de liquide dans l’abdomen ou la cavité péritonéale. Cela entraîne une inflammation des bras, des jambes et de la rate. Lorsque le liquide se déplace vers les poumons, il peut rendre la respiration difficile. L’ascite est techniquement connue sous le nom d’excès de liquide péritonéal, de liquide de la cavité péritonéale et d’hydropéritoine.


Bien qu’un certain nombre d’affections puissent en être la cause, environ 75 % des personnes atteintes d’ascite présentent également une cirrhose du foie. De plus, environ 50 % des personnes atteints de cirrhose développeront une ascite d’ici 10 ans. (1)

Elle est considérée comme une complication fréquente de la maladie hépatique terminale ainsi que d’autres conditions de rétention liquidienne, y compris les épanchements de liquides et l’œdème périphérique. L’ascite a un impact significatif sur la qualité de vie. Il n’existe aucun remède, mais les traitements conventionnels et naturels de l’ascite peuvent aider à soulager les symptômes, comme la douleur et l’inconfort. (2, 3)

Qu’est-ce que l’ascite ?

L’ascite est une complication courante de la cirrhose et se caractérise par une accumulation excessive de liquide dans la cavité abdominale. En général, la rétention d’eau – comprenant l’ascite, l’œdème périphérique et l’épanchement de liquides – sont les complications les plus fréquentes de la maladie hépatique terminale. (4)

Dans environ 15 % des cas, l’ascite est causée par certains types de tumeurs malignes du tractus gastro-intestinal ou des ovaires, le lymphome de Hodgkin, le lymphome non hodgkinien et le cancer métastatique de la cavité abdominale. Elle est également moins souvent liée à l’insuffisance cardiaque, à la tuberculose, à la pancréatite et même à l’hypothyroïdie. (4)

Le liquide dans la cavité abdominale se développe lorsque les protéines s’échappent du foie et des intestins. S’il ne s’agit que d’une petite collection de liquides riches en protéines, elle peut être difficile à détecter. Cependant, à mesure que de plus en plus de liquide s’infiltre dans l’abdomen, un gonflement, un inconfort, un essoufflement, une perte d’appétit et une pression sur les poumons peuvent survenir. (3) Il existe deux principaux types d’ascite : l’ascite simple et l’ascite réfractaire.

Nettoyer le foie en douceur


Ascites sans complications

Dans ce type d’ascite, les liquides ne sont pas infectés. Ce type est divisé en trois niveaux :

  • Grade 1 : Léger ; une échographie est nécessaire pour détecter les liquides.
  • Grade 2 : Modéré ; distension et gonflement symétriques de l’abdomen.
  • Grade 3 : Sévère ; une distension importante ou extrême de l’abdomen se produit.

Ascites réfractaires

Lorsque l’accumulation de liquide ne peut être réduite par un régime pauvre en sodium ou des diurétiques, elle est considérée comme réfractaire, ce qui signifie qu’un traitement plus agressif peut être nécessaire. (5)

L’ascite peut survenir chez les enfants où elle est le plus souvent associée à des troubles hépatiques, rénaux et cardiaques. Les symptômes sont semblables à ceux observés chez les adultes et le traitement est similaire. (6)

Signes et symptômes de l’ascite

Les symptômes courants de l’ascite comprennent : (7)

  • Essoufflement
  • Prise de poids rapide
  • Un sentiment de plénitude
  • Le gros ventre se développe rapidement
  • Enflure des chevilles et des jambes
  • Indigestion
  • Vomissements
  • Brûlures d’estomac
  • Perte d’appétit
  • Nausées
  • Hernie
  • Distension abdominale avec inconfort léger à modéré
  • Distension abdominale douloureuse
  • Jaunisse
  • Perte musculaire
  • Fièvre

Causes et facteurs de risque

Dans la grande majorité des personnes ayant reçu un diagnostic d’ascite, 75 pour cent ont également une cirrhose. Les 25 % restants se répartissent comme suit : (4, 8)

  • Malignité : 15 %

Se produit souvent dans le tractus gastro-intestinal, comprenant le carcinome de l’estomac, du côlon, du pancréas, le cancer métastatique du foie, le carcinome hépatocellulaire, le syndrome de Meigs (carcinome de l’ovaire) et le lymphome de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien et le cancer métastatique de l’abdomen.

Le cancer de l’ovaire est particulièrement important pour les tumeurs malignes. Lorsque le cancer se propage au péritoine, le premier symptôme ressenti peut être l’ascite.

à lire aussi : Un aliment riche en sulforaphane qui tue les cellules cancéreuses avant qu’elles ne se développent dans tout le corps

D’autres causes rares incluent :

  • Insuffisance cardiaque congestive : 3 %
  • Tuberculose : 2 %
  • Pancréatite : 1 %
  • Causes encore rares : 4 %

Les 4 pour cent restants des causes rares comprennent : le syndrome néphrotique, l’hypothyroïdie, l’entéropathie avec perte de protéines, l’hyperstimulation ovarienne due à la FIV, l’inflammation auto-immune du foie et l’inflammation du pancréas ou de la vésicule biliaire.

La cirrhose en est la cause la plus fréquente. Lorsque le foie est endommagé, la circulation sanguine à travers le foie est bloquée. Cela entraîne une pression accrue sur la veine principale qui est responsable de l’acheminement du sang des organes digestifs vers le foie. C’est ce qu’on appelle l’hypertension portale.

L’ascite se produit alors que l’hypertension portale se développe parce que les reins ne peuvent pas se débarrasser de suffisamment de sodium par la miction. Cela provoque une accumulation de liquides dans l’abdomen.

L’ascites est associée à un taux de survie réduit chez les personnes atteintes de cirrhose.

Ascite les facteurs de risque : (9)

  • Consommation d’alcool
  • Régime pauvre en protéines
  • Antécédents de la jaunisse
  • Antécédents d’hépatite B chronique ou d’hépatite C
  • Obésité
  • Hypercholestérolémie
  • Diabète de type 2
  • Maladie hépatique grasse non alcoolique
  • Maladies cardiaques
  • Certains types de cancer
  • Maladie rénaleTraitement conventionnel

Traitements conventionnels

Avant que le traitement puisse commencer, un diagnostic approprié est nécessaire. Si l’on ne soupçonne que de petites quantités de liquides, on peut demander une échographie. D’autres tests peuvent être nécessaires, comprenant des tests diagnostiques pour la paracentèse ainsi que d’autres ultrasons pour évaluer le foie, le pancréas et les ganglions lymphatiques. Avec ces résultats, d’autres tests pourraient être nécessaires, comme une imagerie plus spécifique pour rechercher les signes d’hypertension portale.

De plus, des analyses sanguines qui mesurent la fonction hépatique, les électrolytes et une numération globulaire complète peuvent être demandées. Une fois diagnostiqués, les personnes doivent être dépistés pour le développement d’une péritonite bactérienne spontanée, qui survient chez environ 15 pour cent des personnes ayant reçu un diagnostic d’ascite et de cirrhose du foie. (10)

Les tests rechercheront la cause sous-jacente de l’ascite. En plus de traiter la cause, on a souvent recours à un régime à teneur réduite en sel, tout comme les diurétiques. La paracentèse thérapeutique, une intervention clinique qui consiste à insérer une aiguille dans la cavité péritonéale et à retirer le liquide, peut procurer un soulagement temporaire. (11) La dernière option thérapeutique, pour les cas les plus avancés, est une greffe du foie.

Pour les enfants ayant reçu un diagnostic d’ascite, la maladie est traitée à peu près de la même manière :

  • Limiter le sodium et les liquides
  • Prescrire des diurétiques
  • Administrer de l’albumine par voie intraveineuse
  • Mise en place de drains
  • Prescrire des antibiotiques pour prévenir l’infection
  • Transplantation hépatique

Chez les enfants, des complications spécifiques sont indiquées avec l’ascite et peuvent inclure des retards de développement, des problèmes respiratoires, le développement des fluides et de mauvaises habitudes alimentaires. (12, 13)

pissenlit

6 façons naturelles de gérer les symptômes de l’ascite

1. Limiter la quantité de sel.

Selon une étude randomisée de 1986 publiée dans Gut, la restriction en sel est associée à une diminution des besoins en diurétiques, à une résolution plus rapide de l’ascite et à une hospitalisation plus courte chez les personnes atteintes d’ascite cirrhotique. La moitié des participants ont reçu une diète faible en sodium de 21 mmol par jour et l’autre moitié n’avait aucune restriction quant à l’apport en sodium. Les deux groupes ont reçu des diurétiques. Bien qu’il s’agisse d’une étude plus ancienne, l’American College of Gastroenterology affirme : “L’étape la plus importante pour traiter l’ascite est de réduire strictement la consommation de sel“, plaçant la restriction de sel en haut de la liste. (14)

Suivre un régime d’hypertension artérielle qui se concentre sur la consommation de légumes et de fruits frais, de protéines et de légumineuses maigres, de gras sains, de grains entiers germés et de produits laitiers biologiques, ainsi que limiter tout excès de sel dans l’alimentation peut aider à soulager la rétention hydrique.

2. Mangez plus de petits repas.

Si l’appétit est faible, ce qui est courant chez les personnes souffrant d’ascite, essayez de prendre de petits repas quatre à sept fois par jour. (15)  Certaines personnes peuvent tirer profit de l’obtention de protéines à partir de sources végétales, notamment la levure nutritionnelle, les céréales anciennes, les légumes, les légumineuses et les produits laitiers au lieu de la viande.

3. Éviter les toxines et les produits chimiques.

Mangez biologique chaque fois que possible, comme lorsque le foie est endommagé et ne fonctionne pas de manière optimale, il ne peut pas correctement détoxifier et éliminer les toxines du sang. Au fur et à mesure qu’elles s’accumulent, les toxines peuvent se déplacer vers le cerveau, causant une maladie appelée encéphalopathie hépatique. (16)

4. Buvez de l’eau de noix de coco.

Riche en potassium et autres électrolytes, l’eau de coco peut vous aider à rester bien hydraté même si vous suivez un protocole à faible teneur en liquide. (17)

5. Buvez des infusions de racine de pissenlit.

Selon les résultats d’une petite étude pilote menée par le département de phytothérapie de l’Institut Tai Sophia, l’ingestion de pissenlit augmente considérablement la fréquence et le volume urinaire, dans les cinq heures suivant la dose initiale. Les chercheurs encouragent d’autres études pour établir l’efficacité et la posologie de l’utilisation du pissenlit comme diurétique. (18)

L’infusion de pissenlit est riche en potassium, en vitamines A, C et K et fournit une dose saine de minéraux, dont le calcium, le fer et le magnésium. Si vous avez des pissenlits qui poussent dans votre cour et que vous et vos voisins n’utilisez pas de désherbants ou de pesticides, vous pouvez ajouter des tiges de pissenlit fraîches aux salades ou même à une sauce pesto.

6. Acides aminés à chaîne ramifiée.

La supplémentation en acides aminés à chaine ramifiée favorise la synthèse des protéines musculaires et augmente la croissance musculaire chez certaines personnes. Ces nutriments essentiels sont généralement obtenus par l’alimentation en consommant de la viande, des produits laitiers et des légumineuses. La recherche indique qu’une supplémentation en acides aminés à chaine ramifiée peut être efficace pour améliorer les fonctions cérébrales liées aux maladies du foie, à la fonte musculaire et à d’autres affections liées à l’ascite. (19)

Si vous préférez, vous pouvez augmenter votre consommation de d’acides aminés par l’alimentation. Mangez plus de bœuf nourri à l’herbe, de saumon sauvage d’Alaska, de fromage cru fermier, de quinoa, de graines de citrouille et d’une protéine de lactosérum de haute qualité, qui contient les plus fortes concentrations de leucine, un des principaux acides aminés pour la santé musculaire. (20)

Traitement ayurvédique de l’ascite

Le traitement de l’ascite par l’ayurvéda est de trois types.

Gestion du régime alimentaire

Aliments à éviter

  • Évitez l’alcool, les médicaments conservés par l’alcool, le tabac,
  • Éviter l’utilisation excessive de sels, d’huiles, d’amidon en excès comme le blé de riz, les pommes de terre, etc,
  • Limitez les aliments frits, les huiles et ses dérivés comme le ghee, le vanaspati ghee-dalda, le lait – car il contient des graisses animales et est difficile à digérer, les dérivés du lait comme chass, caillé, lassi, paneer, shrikhand, crèmes glacées, desserts, gâteaux, cocklets, crème lactée, etc.
  • Aliments flatulents, flocons de riz – Poha, etc.
  • Fruits acides et piquants comme la tomate, le kokam, la mangue, le termerind, l’orange, les agrumes, etc. car ils peuvent causer toux et difficultés respiratoires.
  • Pomme de terre, maïs, perle sago sabudana, il contient de l’amidon.
  • Les légumineuses/ lentilles comme le pois d’Angole ou le gramme rouge – augmentent l’acidité. Bengal gramme- Chanadal produit des gaz.
  • Les graines comme les arachides, le sésame, la noix de coco contiennent de l’huile.
  • Restauration rapide – contient un excès d’huile, d’agents de conservation, de colorants et d’essences synthétiques.

Aliments conseillés

  • Petit-déjeuner : Gramme vert germé- Moong, et fruits.
  • Déjeuner : jowar- sorgho, roti de blé sans huile. Légumes bouillis avec un peu d’ail, karela.
  • Dîner : sorgho – jowar, roti de blé sans huile. Légumes bouillis avec un peu d’ail, karela. Moong, Masoor dal, Little Rice.

Diurétiques

La restriction du sel est un concept de base pour éliminer le liquide abdominal.

  • Étape 1 – Gokhru (tribune terrestre)/ Kulthi (Macrotyloma uniflorum)/ Arjuna, (au choix)
  • Étape 2 – Gokhru (tribune terrestre)/ Kulthi (Macrotyloma uniflorum)/ Arjuna, punarnava,
    (au choix)
  • Etape 3 – Gokhru (tribune terrestre) / Kulthi (Macrotyloma uniflorum)/ Arjuna ,Punarnava
    (au choix)

Laxatifs

Les laxatifs sont des remèdes qui permettent d’évacuer et d’augmenter les selles.

  • Étape 1 – Poudre d’amalaki
  • Étape 2 – Poudre de triphala
  • Etape 3 – Gandharvaharitaki, Gomutraharitaki. Ou en plus Behada, Amala, Hirad, Haritaki n’importe qui

Digestives

Ceux-ci sont essentiels pour une bonne digestion des aliments.

  • Graines de cumin, brochet noir, sunthi, aamla, hirad, chitrak, lavana, Cummins, etc.

Thérapie de soutien du foie

Celles-ci sont essentielles à la production des cellules hépatiques et au maintien de la fonction hépatique.

Pour toutes les étapes, des combinaisons de ce qui précède peuvent être données. Behda, Katuki, Kalmegh, Punarwasu, Guduchi, Kamdudha ras, Praval panchamrut, yashad bhasm, Akik Pishti, Giloy satva, Arjuna, Bhrangaraj, fumaria indica, kasni, vidanga, milk thistle, goji berry etc.

Heeng – Asafoetida, himsra,
Kutki – Picrorrhiza kurroa,
kateli, la morelle noire, est également utile pour les ascites.

Médicaments ayurvédiques utiles dans le traitement de l’ascite

Médicaments pour améliorer les fonctions hépatiques

  • Punarnavasavam – C’est une médecine ayurvédique liquide utile dans la gastrite, l’œdème, les maladies du foie et du foie.
  • Yakrit Pilhari Loha – utilisé dans le traitement des troubles du foie et de la rate.
  • Kottakkkal Chitraka Leham
  • Arogyavardhini Vati – Il est utilisé dans le traitement des maladies du foie, la fièvre, les maladies de peau, etc.

Médicaments utilisés pour la thérapie Nitya Virechana – purgation quotidienne

  • Ichhabhedi Ras – utilisé dans le traitement de l’ascite, la constipation et les ballonnements.
  • Jalodarari Ras – utilisé exclusivement dans le traitement de l’ascite.
  • Gandharvahasthadi Thailam – huile utilisée dans le traitement des ballonnements, douleurs abdominales, etc.

Traitement naturopathiques pour les ascites

  • Prendre un bain d’air frais
  • Évitez l’obscurité.
  • Prenez de la vitamine A riche en régime alimentaire.
  • Boire de l’eau magnétique deux fois par jour.
  • Peu de marche et peu de mouvements des parties du corps régulièrement.

Précautions à prendre

L’ascite est la manifestation la plus courante chez les personnes cirrhotiques et est associée à un taux de survie réduit. (21)

La péritonite bactérienne spontanée (PBS) est une infection bactérienne aiguë des liquides de la cavité abdominale et est considérée comme une complication grave de la cirrhose. Elle est associée à un mauvais pronostic à long terme et à un risque élevé de mortalité. Le choc septique est une préoccupation sérieuse et peut survenir chez les personnes souffrant de cirrhose alcoolique, d‘insuffisance cardiaque, du syndrome de Budd-Chiari ou comme complication d’une maladie qui cause l’ascite. (10)

Les personnes chez qui on a diagnostiqué une cirrhose stable et qui développent soudainement des symptômes d’ascite doivent être examinées le plus tôt possible pour un carcinome hépatocellulaire.

Les personnes atteintes de cirrhose devraient limiter les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris l’ibuprofène et d’autres médicaments, car ils peuvent diminuer la circulation sanguine et limiter l’excrétion de sel et d’eau. (22)

Les points clés de l’ascite à retenir

  • L’ascite est une complication courante de la cirrhose du foie, près de 50 % de tous les patients atteints de cirrhose ayant obtenu une ascite dans les 10 premières années suivant le diagnostic. Elle est considérée comme une complication fréquente de la maladie hépatique terminale.
  • Le liquide se développe dans la cavité abdominale à la suite d’un mauvais fonctionnement du foie causé par une cirrhose, des tumeurs malignes, une insuffisance cardiaque ou d’autres problèmes de santé sous-jacents.
  • L’ascite peut survenir chez les enfants où elle est le plus souvent associée à des troubles hépatiques, rénaux et cardiaques.
  • Le traitement conventionnel se concentre sur le soulagement de l’accumulation excessive de liquide au moyen de diurétiques et de régimes à faible teneur en liquide. Au fur et à mesure qu’elle progresse, des interventions plus effractives peuvent s’avérer nécessaires, y compris une greffe du foie.
  • La PSB (péritonite bactérienne spontanée) est une infection bactérienne aiguë des liquides dans la cavité abdominale et est considérée comme une complication grave. Elle est associée à un risque élevé de mortalité.

7 traitements naturels Ascites

  • Limitez votre consommation de sel et suivez un régime conçu pour l’hypertension artérielle. Mangez des légumes et des fruits frais, des protéines maigres, des produits laitiers biologiques et des grains entiers germés.
  • Mangez de petits repas, plus souvent. Les smoothies à haute teneur en protéines, les petites collations riches en nutriments et les repas dérivés de sources végétales peuvent aider à soulager certains symptômes tout en vous gardant rassasié.
  • Évitez les toxines et les produits chimiques en mangeant des aliments biologiques dans la mesure du possible.
  • Buvez de l’eau de coco si vous suivez un régime hypocalorique. Il ne faut pas autant d’eau de noix de coco pour bien s’hydrater.
  • Buvez du thé à la racine de pissenlit pour augmenter la fréquence et le volume urinaires, ce qui aide à réduire l’œdème et la rétention d’eau.
  • Prenez des acides aminés à chaîne ramifiée et augmentez la AACR en mangeant davantage de bœuf nourri à l’herbe, de saumon sauvage, de fromage cru nourri à l’herbe, de céréales anciennes comme le quinoa et de protéines de lactosérum de qualité.
  • Renseignez-vous sur l’ayurvéda qui peut avoir de bons résultats dans le traitement de l’ascite

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(5 / 5)

5 5 2
Votez pour ce Remède

2 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • différence entre goutte et pseudo-goutte

    Goutte ou Pseudo-Goutte Quelle Est la Différence ?

  • a quoi ressemble la gale

    9 Traitements Naturels contre la Gale

  • Fleurs de bach : lesquelles choisir ?

    Comment choisir ses Fleurs de Bach ?

  • olfactothérapie anti-stress

    Surmenage, anxiété, manque de concentration : quelles Huiles Essentielles utiliser ?

  • les huiles végétales utiles pour l'aromathérapie

    Les Huiles Végétales valent-elles les Huiles essentielles en Aromathérapie ?



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.