L’aromathérapie, les sportifs peuvent lui dire merci !

Par : | 5 Commentaires | Rédigé le : 24/11/2018 | Modifié le : 06/12/2018

2018-11-24 Remèdes de Grand-Mère

Les Huiles Essentielles peuvent apporter un réel soutien aux sportifs que ce soit au niveau de la préparation physique à l’effort, du soutien mental ou de la récupération musculaire. Elles sont utiles pour les crampes, douleurs musculaires, contusions, bleus, hématomes, inflammations, mycoses des pieds… et sans risque pour la compétition.

Alors comment utiliser les Huiles Essentielles dans la pratique sportive ? Quelles Huiles Essentielles et Huiles Végétales combiner ? Voici quelques pistes pour les sportifs occasionnels et les compétiteurs.


Article rédigé par Magali Audusseau

Est-ce que je peux utiliser les Huiles Essentielles sans risquer une situation de dopage ?

Oui ! L’usage des HE est autorisé dans le cadre de la pratique sportive en compétition contrairement à de nombreux médicaments pharmaceutiques. Les équipes nationales de différentes fédérations sportives ont recours désormais à l’utilisation des Huiles Essentielles lors de leurs différents soins. Les Huiles Essentielles, notamment celles aux vertus anti inflammatoires, offrent la possibilité de traitements efficaces et intenses sans effets secondaires et sans risquer de contrôle positif. Les préparateurs physiques et les kinésithérapeutes sont de plus en plus nombreux à se former aux Huiles Essentielles.

sportif qui transpire

Je transpire beaucoup et je suis sujet/te aux mycoses des pieds. Les Huiles Essentielles peuvent-elles m’aider ?

Oui ! En cas de transpiration et de début de mycose aux pieds, les Huiles Essentielles vont vous aider à traiter cette infection. La mycose est la maladie cutanée la plus répandue. Il s’agit d’une infection de la peau ou de l’ongle par un champignon parasitaire. Très contagieuse et se répandant facilement, il est essentiel d’agir sans tarder.

Les symptômes de la mycose des pieds sont les suivants :

  • des rougeurs,
  • une desquamation de la peau,
  • des petites coupures ou fendillements ou crevasses à l’interstice des orteils,
  • des démangeaisons…

Bref, rien de très sympathique et cet état rend très inconfortable la pratique sportive en chaussures.


Les causes ou facteurs de la mycose des pieds ou « pied d’athlète » :

  • Chaleur
  • Humidité
  • Enfermement et obscurité de la chaussure
  • Problèmes de santé (diabète, mauvaise circulation sanguine…)

Lorsque l’infection concerne l’ongle, on parle de mycose de l’ongle ou onychomycose.

Pour un cas de début de mycose associée à de la transpiration des pieds, vous pouvez utiliser la préparation suivante en application cutanée sur les pieds :

  • 10 gouttes de HE Géranium rosat dans 10 ml d’Huile Végétale d’amande douce

Une synergie « anti-mycose » de type « pied d’athlète » :

  • 10 gouttes de Cannelle de Ceylan op. feuilles
  • + 15 gouttes de Tea Tree
  • + 12 gouttes de Géranium Rosat
  • Soit 37 gouttes HE (1.5 ml) à mélanger dans 8.5 ml minimum d’HV d’amande douce (dilution à 15%)

Traitement :

  • Laver les pieds et les essuyer avec précaution avec serviette propre et à usage dédié (la mettre à laver après)
  • Appliquer 2 fois par jour sur la zone concernée en massant avec douceur le pied jusqu’à 7 jours. Consultez si vous ne voyez pas d’amélioration.

En cas de mycose très ancrée, n’hésitez pas à utiliser l’HE de Cannelle de Ceylan op. feuilles. Celle-ci est l’huile anti infectieuse et antifongique par excellence et reconnue comme la plus puissante (mycoses +++).
Dermocaustique, photo sensibilisante, irritante pour la peau et potentiellement allergisante, son usage est contre-indiqué chez les enfants et non recommandé chez la femme enceinte ou allaitante.

Traitement de la mycose ancrée sur ongle :

  • Mettre 1.5 ml de HE Cannelle de Ceylan op. feuilles (ou 37 gouttes) pour 8.5 ml de HV d’amande douce pour un mélange de 10 ml à 15%
  • Appliquer avec un coton-tige sur l’ongle concerné sans toucher à l’extérieur à la peau non lésée. Consultez si vous ne voyez pas d’amélioration de la situation au bout de 5 jours.

sportive qui s'échauffe les muscles

Quelles Huiles Essentielles puis-je utiliser avant ma séance pour échauffer les muscles ?

Le réveil musculaire du corps est essentiel pour prévenir tout risque de courbatures, crampes… Des Huiles Essentielles aux fonctions stimulantes, anti-inflammatoires, antispasmodiques, antirhumatismales sont des alliées précieuses. Au début de l’échauffement, vous pouvez appliquer en friction sur les muscles pendant quelques minutes (pour les jambes du bas vers le haut) pour augmenter la température corporelle et préparer un fonctionnement optimal des muscles. Penser à toujours diluer dans une Huile Végétale bio !

Les HE les plus préconisées pour massage d’échauffement avant le sport :

  • Gaulthérie couchée +++ (anti inflammatoire)
  • Lavandin abrial (anti-crampe)
  • Romarin 1.8 cinéole (tonique musculaire et tonique veineux, activateur du métabolisme cellulaire)
  • Menthe poivrée (antalgique musculaire par effet « froid » – attention au dosage ! 5% maxi)
  • Basilic tropical (antispasmodique, antalgique, relaxant, décongestionnant veineux des membres inférieurs)
  • Laurier noble (antalgique, anti sclérosant, régulateur lymphatique…)

Choisir 1 ou 2 HE et diluer de 5% à 10% dans une HV de noisette selon la zone à couvrir.

sportif ayant une crampe : quelles huiles essentielles ?

Comment récupérer de l’effort sportif ? Que faire en cas de courbatures ou de crampes ?

Avant l’effort, veiller à bien vous hydrater et à continuer de boire pendant l’effortAprès l’effort physique, il est fortement recommandé de procéder à des étirements. Pour aider encore plus vos muscles, vous pouvez opter pour un massage des jambes avec des HE de Romarin officinale à camphre qui aura une action neuromusculaire, relaxante et décontracturante ou de Lavandin super qui présente des propriétés antispasmodiques, antalgiques et anti-inflammatoires. Toujours penser à diluer dans un mélange d’Huiles Végétales, qui facilitera la pénétration des principes actifs des HE.

à lire aussi : Remèdes pour les courbatures

Synergie pour un massage anti courbatures / anti crampes (dilution à environ 5%) :

Nous nous basons ici sur les « gouttes » des flacons compte-gouttes (et non pipette à usage unique) : 25 gouttes = 1 ml environ

  • 10 gouttes de HE Romarin officinale à camphre (action neuromusculaire décontractante, relaxante)
  • +7 gouttes de HE Katafray (anti inflammatoire, antalgique : douleurs des articulations, douleurs vertébrales)
  • + 5 gouttes de Gaulthérie couchée (anti inflammatoire, antispasmodique : déchirures, entorses, hématomes, ecchymoses, contusions, courbatures, élongations…)
  • + 5 gouttes de HE Lavandin super (antispasmodique, décontracturante musculaire : crampes) ou HE Lavandin abrial (antalgique et anti inflammatoire : arthrose)
  • + 5 gouttes de HE Basilic Tropical (antispasmodique : crampes) ou HE estragon (très antispasmodique neuromusculaire) – choisir selon affinité avec odeur
  • + 10 ml d’Extrait lipidique d’Arnica (anti inflammatoire : douleurs tendineuses et musculeuses, ecchymoses, œdèmes, traumatismes circulatoires, bleus, chocs…)
  • + 5 ml HV de Calophylle (anti inflammatoire)
  • + 5 ml d’Extrait Lipidique de Millepertuis (anti inflammatoire)

Traitement :

  • Application 2 à 3 fois par jour.
  • Effleurages doux sur zones douloureuses si inflammation.

Liste des HE intéressantes pour les sportifs :

  • Romarin officinal camphré (action neuromusculaire décontractante, relaxante)
  • Gaulthérie couchée (anti inflammatoire, anti spasmodique)
  • Basilic Tropical ou exotique
  • Katafray
  • Lavandin super
  • Hélichryse italienne (anti-hématome, anti inflammatoire, antalgique)
  • Lavande fine (crampes, contractures…),
  • Sapin baumier (crampes, tendinites, douleurs articulaires, arthrose…),
  • Pin maritime (arthrose, tendinite…),
  • Bouleau jaune (crampes musculaires, rhumatismes, arthrite, arthrose chez le sujet senior),
  • Menthe poivrée (antalgique avec effet froid, sciatique),
  • Eucalyptus citronné (tendinites, arthrose…),
  • Epinette noire (rhumatismes musculaires),
  • Encens (rhumatismes, arthrose…)
  • Myrrhe amère (douleurs des articulations)
  • Eucalyptus citronné (anti inflammatoire)
  • Lavandin abrial (anti-crampe)
  • Romarin 1.8 cinéole (tonique musculaire et tonique veineux, activateur du métabolisme cellulaire)

préparation mentale sportif huile essentielle

Est-ce que les Huiles Essentielles peuvent agir sur le mental des sportifs ?

Oui, par la voie olfactive, les Huiles Essentielles peuvent venir soutenir mentalement, aider à maîtriser le stress des compétitions ou bien gérer l’inquiétude face au risque de blessure. Cette approche est complémentaire aux techniques de visualisation, de respiration ou de méditation.

Pour se préparer un inhalateur (ou stick Aroma) personnalisé, il suffit de se procurer un support neutre et d’imbiber la mèche coton de 6 à 18 gouttes de 1 à 3 HE maximum.
Le stick s’utilise ensuite selon les besoins, à raison de 2/3 respirations profondes avant et pendant l’effort. Pratique et discret, votre stick peut vous accompagner partout et devenir votre « botte secrète » !

Proposition d’une synergie pour un stick Aroma de soutien au jeune sportif (préconisée par Michel Faucon) :

  • 5 gouttes de ESS Bergamote
  • 3 gouttes HE Epinette noire
  • 1 goutte de HE Laurier noble

Le Laboratoire PHYTOPHAR propose 2 synergies très intéressantes, utilisées notamment aux JO de Pékin et de Londres, formulées par Michel Faucon :

  • Agat’HE n°3 : « Souplesse articulaire »
  • Agat’HE n°4 : « Confort musculaire »

Suggestions de HE pour développer concentration et volonté en entraînement sportif :

  • HE de Laurier noble, Epinette noire, Pin sylvestre(adulte), Menthe poivrée, Poivre noir, Gingembre…

Suggestions de HE en cas de stress en amont d’une échéance de compétition :

  • HE Basilic Tropical (si spasmes) – Ravintsara – Encens – Estragon – Verveine citronnée – Pruche – Bergamote…

Suggestions de HE en cas de tensions physiques – risque d’énervements, perte de contrôle de soi durant la compétition :

  • HE Pruche – Ylang Ylang – Croton geayi – Menthe Poivrée – Angélique archangélique – Litsée citronnée…

Ainsi, les Huiles Essentielles sont très intéressantes dans l’accompagnement de la pratique sportive. Elles présentent des propriétés anti inflammatoires, antalgiques puissantes et leur usage est tout à fait autorisé dans le cadre de la législation anti-dopage.

à lire aussi : Comment soigner une entorse naturellement ?

Rappelons les conseils de base :

  • Faire choisir les HE en fonction de l’affinité olfactive du sujet
  • Adapter les HE au profil psycho-émotionnel du sujet est souhaitable : ExempleHe Basilic tropical a un tropisme féminin, pour le sujet doux, rêveur, plutôt introverti. HE Estragon présente un tropisme plutôt masculin, adéquate aux personnalités plus nerveuses et coléreuses.
  • Toujours diluer les HE avant usage cutané dans une ou plusieurs HV (huiles végétales) qui apporteront leurs propres vertus thérapeutiques.
  • Pour les douleurs articulaires et musculaires, une dilution de 5 à 7% est préconisée et il est possible d’aller jusqu’à 10% selon le cas clinique. Demandez conseil à un aromathérapeute en fonction de votre situation.
  • Il est préférable d’adapter le dosage à l’importance de la surface à traiter. Plus la surface est grande et plus vous diluez.
  • Il est important aussi d’adapter le choix des HE aux parties du corps à traiter (dos, jambes, bras, poignets, chevilles…)

Pour approfondir le sujet, essayez ce Petit Guide de dosage des Huiles Essentielles (voie orale et cutanée)

Bon sport à tous !

Magali Audusseau – www.audessence.fr
Animée d’un profond désir d’accompagner « autrement » l’humain, je me suis tournée vers un parcours d’initiation aux vertus des plantes pour lever les difficultés psycho-émotionnelles. Je me présente aujourd’hui comme Florithérapeute. Depuis 2015, je me suis formée aux Fleurs de Bach et en aromathérapie scientifique.
Je suis conseillère en Fleurs de Bach, agréée par le Centre Bach depuis 2016 après ma formation avec Martine Viniger à Vincennes (94).
J’ai obtenu mon DU d’Aromathérapie clinique de la Faculté de Pharmacie de Strasbourg.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :


Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Vous avez réagi à cet article
Commentaires (5)
  1. posté par Jérôme le 06/05/2019

    Bonjour,

    Article très intéressant, merci !
    J’ai une question : Dans le cas d’une compétition trail de plusieurs heures (entre 7 et 8h), serait-il judicieux de se masser régulièrement afin de prévenir la fatigue et repousser les courbatures ? Si oui, quelle serait la synergie d’HE à utiliser ?
    Bien sportivement.

    • posté par équipe de rédaction le 10/05/2019

      Bonjour Jérôme, désolée pour le délai de réponse, je viens de voir ton commentaire ! Il serait pertinent de se masser surtout avant l’effort et qu’il est possible de prévoir 1 application cutanée durant le marathon (durée de 3 à 4 heures) et 2 fois pendant la course trail. Ce qui fait une application toutes les 3 heures environ.
      La concentration de la synergie en huiles essentielles à utiliser pourrait alors être réduite à 6% au lieu de 12 ou 15% pour limiter un risque de surdosage, et de se tourner plutôt vers l’HE de Katafray pour les applications répétées en course. Bonne compétition ! Tiens nous au courant ;-)

      • posté par Jérôme le 22/05/2019

        Bonjour,
        Je ne découvre ton message que maintenant, le mail avait été spammé !
        Ma course est passé et j’avais bien emmené des HE avec moi mais vu les conditions météo (pluie et neige), je ne me suis finalement pas massé…. Avant la course, je me suis frictionné les jambes avec de l’Arnican friction. J’ai une autre compétition dans 3 semaines, et je pensais utiliser ton conseil avec de l’HE de Katafray pendant la course. Je vais dejà m’en procurer ! Merci !

        • posté par Jérôme le 22/05/2019

          Une question du coup pour le dosage du Katafray à utiliser en course, combien de gouttes dans un flacon de 5 ml ? Et puis-je compléter avec une HV de sésame ? C’est la seule HV que j’ai en ce moment, ou alors de l’huile de ricin mais je la trouve épaisse.

          • posté par équipe de rédaction le 22/05/2019

            Bonjour Jerome,
            6% de 5ml = 0,3 ml d’huile essentielle (25 gouttes correspond à environ 1ml d’HE) donc pour tomber à 0,3 ml, il faut environ 8 gouttes d’HE.
            Plus d’infos ici sur les dosages des HE : https://www.remedes-de-grand-mere.com/comment-doser-les-huiles-essentielles-voies-orale-et-cutanee/

            L’HV de sésame fera bien l’affaire, plus d’infos sur les HV et leur propriétés ici : https://www.remedes-de-grand-mere.com/remede/huiles-vegetales-valent-huiles-essentielles-en-aromatherapie/

            Bonne course et tiens nous au courant !

             

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.