Contre les piqûres d’été

Par : | 1 Commentaire | Le : 12/07/2013

2013-07-12 Remèdes de Grand-Mère

Les remèdes de grands-mères à l’assaut des piqûres…

L’été, les piqûres d’insectes sont très fréquentes, aussi il nous a paru intéressant de faire un article spécial piqûres comme : piqûre de guêpe, d’aoutât, piqûre de méduse, de moustique, d’ortie, de vive… Pour beaucoup de piqûres d’insectes, les démangeaisons peuvent être calmées en utilisant la méthode “choc thermique” qui consiste à alterner glaçon et eau très chaude… Si cela ne suffit pas, suivez ci-dessous, à chaque piqûre à son remède.


Contre les piqûres d’aoutât

Pour soulager fortement les démangeaisons liées aux piqûres d’aoutâts, il vous suffit de frotter la zone touchée avec une tête de poireau coupée en deux. Recommencer si les démangeaisons persistent.
Un autre remède bien connu pour calmer les démangeaisons, consiste doucher à l’eau chaude (le plus chaude possible sans se brûler) les zones touchées et de frotter en même temps au savon de Marseille.

Contre les piqûres de vive

Comme pour les piqûres d’insectes, approchez immédiatement une source de chaleur (cigarette, briquet, allumette, bougie allumée…) le plus près possible de la plaie sans se brûler ! Si les symptômes persistent, n’hésitez-pas à consulter un médecin.

Contre les piqûres d’ortie

C’est justement parcequ”il ne faut pas pousser grand-mère dans les orties, que celle-ci en connaissait les remèdes ! Il existe plusieurs astuces pour soulager la douleur et les démangeaisons causées par la piqûre d’ortie. Appliquer immédiatement votre salive sur la peau à l’endroit de la piqûre. Vous pouvez également frotter un coton imbibé de vinaigre de vin sur la zone irritée,  ou frotter avec de l’oseille fraîche ou des feuilles de plantain ou de cassis.

Contre les piqûres d’herbe à poux

L’herbe à poux est une plante qui contient de l’urushiol, l’une des toxines allergisantes les plus agressives au monde. Entrez en contact avec cette herbe et rougeurs et démangeaisons apparaîtront instantanément ! Pour vous soulager, ayez recours aux vertus anti-inflammatoires puissantes de la consoude. Pressez les tiges de cette plante fraîche pour en extraire le jus et frictionnez-le sur la zone infectée. Si vous n’avez que de la consoude séchée, essayez ces compresses apaisantes : Portez 1 tasse d’eau à ébullition douce, versez 2 cuil. à café de consoude séchée, égouttez, puis laisser refroidir à température ambiante, en laissant couvert pour retenir les essences volatiles. Trempez un linge propre dans l’infusion et appliquez directement sur la zone affectée. Laissez sécher et renouvelez aussi souvent que nécessaire (la consoude s’utilise uniquement en usage externe).

Contre les piqûres de guêpe

Si vous n’êtes pas allergique, en cas de piqûre sur la main, ôter tout de suite les bagues si il y en a et commencer par retirer le dard rapidement avec l’ongle ou le plat d’un couteau (ne pas utiliser de pince à épiler qui pourrait faire éclater le dard et libérer encore plus de venin), en tirant sur le dard parallèlement à la surface de la peau, ensuite, approchez une source de chaleur (briquet, cigarette, sèche-cheveux) le plus près possible de la piqûre en prenant garde de ne pas vous brûler, la chaleur va anéantir le venin. Puis une source de froid (glace). Bien désinfecter. Ensuite frotter un linge imbibé de vinaigre ou une moitié d’oignon directement sur la peau.

Contre les piqûres de méduse

Lorsque vous vous faites piquer par une méduse, voici les premiers gestes à avoir (consultez un médecin si la piqûre est sur le visage) : rincer la plaie avec de l’eau salée chaude, surtout pas d’eau douce et ôter doucement les tentacules avec une pince à épiler. Mettre du sable, de la mousse à raser ou de la farine sur la piqûre, ensuite, gratter doucement afin de retirer les cellules urticantes. Enfin, rincer avec de l’eau salée chaude.


Contre les piqûres de moustique

Pour soulager les démangeaisons d’une piqûre de moustique, masser la zone touchée avec du persil frais haché ou un oignon coupé en deux. La citronnelle et le géranium sont deux excellents répulsifs naturels contre les moustiques.

Contre les piqûres de taon

Après avoir retiré le dard avec une pince à épiler, procéder comme pour les piqûres de guêpes. Vous pouvez ensuite appliquer du dentifrice sur la piqûre et l’enlever le lendemain (Ce remède vaut aussi pour toutes les piqûres d’insecte en général).

 à voir aussi : Remède contre les piqûres d’abeille

 

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(4.7 / 5)

4.7 5 17
Votez pour ce Remède

17 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • jus de chou vert pour guérir les ulcères à l'estomac

    Comment traiter naturellement un ulcère duodénal ?

  • comment faire un bain dérivatif

    Bain dérivatif : Qu’est-ce-que c’est et comment le faire ?

  • bronches

    Comment purifier les poumons et les bronches

  • intertrigo soins naturels

    Soins naturels pour stopper l’intertrigo

  • spectre des TROUBLES DE L'AUTISME

    Traiter les troubles du spectre de l’autisme (TSA) avec les germes de broccoli



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Vous avez réagi à cet article
Commentaire (1)
  1. posté par Leroy le 07/08/2018

    Les taons ne piquent pas, ils mordent, donc je ne vois pas comment on pourrait retirer leur dard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.