Maladie de Morton, quels soins naturels ?

Par : | 16 Commentaires | Le : 03/06/2014

2014-06-03 Remèdes de Grand-Mère

Traiter naturellement la maladie de Morton

La maladie de Morton, aussi appelée névrome de Morton, est une inflammation névralgique affectant le nerf interdigital (nerf situé entre le 2e et le 3e orteil, une partie intermédiaire en les orteils et le coup-de-pied) , qui semble épaissi et gonflé, et provoque une douleur aiguë, parfois intermittente. Souvent liée au port de chaussures trop étroites, la douleur est intense lors de la marche. Le 1er des remèdes consiste à bannir les chaussures trop petites. Voici quelques remèdes pour soigner la maladie de Morton.


Il s’agit généralement de l’expression d’un processus pathologique non aigu, plutôt que d’une condition finale d’un processus qui a débuté plusieurs années auparavant. En fait, les personnes âgées de 35 à 55 ans en subissent souvent les conséquences, avec une légère prévalence de casuistique déséquilibrée par rapport aux femmes.

Les causes de la maladie du Morton sont nombreuses et il sera donc essentiel de ne pas s’attarder sur la simple observation de la fibrose nerveuse, mais plutôt il est essentiel par le médecin, un examen attentif pour être en mesure de dissiper les causes qui l’ont généré. Fondamentalement, la cause précise qui la détermine et prédispose à son apparition est inconnue.

Neurome de Morton : emplacement

Plusieurs causes possibles

Causes anatomico-structurelles

Le pied a une anatomie très complexe, et les anomalies morpho-structurelles congénitales (dès la naissance) ou acquises (traumatiques) peuvent créer des problèmes de contact et d’irritation des zones entourant le nerf. Surtout la métatarsalgie pourrait être un déclencheur. D’autres causes anatomiques peuvent être des déformations du pied, comme des pieds plats ou creux.

Causes adaptatives

Souvent, l’utilisation prolongée de chaussures étroites et inconfortables ou de chaussures à talon excessif entraîne une surcharge de l’avant-pied et une friction sur la zone nerveuse peut causer de la douleur entre les métatarses.

Causes posturales (déséquilibres)

Le soutien plantaire doit être équilibré, et souvent un déséquilibre dans une zone même éloignée peut conduire à une surcharge sur une certaine zone du pied… si c’est la zone des métatarses, il est facile pour une inflammation de se produire en présence de maladie de Morton.


Causes liées au stress dynamique

Certains sports impliquent un geste sportif répété, entraînant des phénomènes de stress sur les structures qui en souffrent. Parmi les plus dangereux pour cette maladie, il y a certainement le football, le volley-ball (pour le traumatisme continu du soutien), et surtout la course à pied. Certes, le frottement continu peut provoquer une formation autour du nerf d’un tissu cicatriciel qui peut le comprimer.

Causes liées à la déformation

Chez certaines personnes, un déséquilibre temporaire peut déterminer l’apparition de la maladie qui était peut-être latente.

Symptômes

Les symptômes d’une maladie de Morton sont multiples et souvent très ennuyeux. Souvent, si la cause est identifiée dans la première phase, elles régresseront dès que la cause sera éliminée. Cette symptomatologie est exacerbée si elle est causée par un stress mécanique répété tel que des causes liées au stress dynamique, ou par des causes adaptatives (voir ci-dessus).

Ci-dessous les symptômes d’une maladie de Morton, celle-ci peut affecter à la fois le pied droit et le pied gauche pour reconnaître rapidement la maladie :

  • Douleur : C’est la douleur classique qui est signalée et ressentie dans la région antérieure du pied, et que la personne indique juste entre les orteils. Il est assez facile d’intuber le nerf interdigital impliqué car la douleur est concentrée entre les deux faces internes des orteils touchés par la maladie. Souvent, la sensation douloureuse devient insupportable à tel point que la personne hésite à retirer sa chaussure pour éviter la douleur violente.
  • Brûlures : Étant une névralgie, les symptômes d’un type sensoriel sont très fréquents. Malheureusement, étant neurologiques, ils peuvent se manifester dans une zone ciblée ou s’étendre sur une grande partie du pied, et surtout ne bénéficient pas des remèdes classiques pour les inflammations musculo-articulaires.
  • Picotements : C’est aussi un symptôme neurologique, qui peut s’étendre sur une grande surface… il est accentué par la pression, donc si la cause est des chaussures étroites… vous voyez les étoiles
  • Engourdissement et paresthésie : Autres symptômes neurologiques.
  • Présence d’ampoules ou de callosités sur la plante du pied qui nous donnent une idée du chargement incorrect.
  • Signe de Mulder : Test diagnostique, qui consiste en une pression appliquée par le médecin sur la zone, mais surtout lorsqu’il saisit le pied des deux côtés, il comprime la douleur génératrice et peut sentir un clic et force le nerf à s’échapper.

déceler maladie de morton

Les examens pour diagnostiquer

Pour être complet, le médecin peut exiger un diagnostic approfondi, étant donné la similitude du problème avec des maladies comme la métatarsalgie, la fracture des métatarses ou la sésamoidite.

C’est pourquoi, en cas de douleur dans la région antérieure du pied, exacerbée par une compression transversale de l’avant-pied, un diagnostic différentiel doit toujours être établi.

Les examens qui peuvent être recommandés pour détecter la pathologie sont donc :

Plaque plancheRx : Examen simple et économique, qui permet un haut degré de différenciation, car il met en évidence la morphologie du pied, la position des métatarses, les malformations congénitales ou acquises. C’est l’examen principal qui DOIT toujours être passé pour que vous puissiez commencer.

Imagerie par résonance magnétique : L’examen n’est pas toujours prescrit, mais il fournit des renseignements importants sur les tissus mous.

Échographie : Souvent, après la plaque, il peut être utile d’effectuer une échographie pour déterminer le niveau de fibrotisation du nerf et éventuellement la compression.

Électromyographie : Il s’agit de l’examen qui étudie la dynamique fonctionnelle des structures nerveuses. Il peut être utile de déterminer le degré d’atteinte nerveuse

Rappelez-vous que de tels tests diagnostiques DOIVENT être prescrits par le médecin spécialiste, et non faits indépendamment, pour éviter de gaspiller de l’argent inutilement.

Soins naturels et conseils pratiques

Les traitements naturels doivent être compris comme une solution possible en cas d’inflammations bénignes, et ne doivent pas être prolongés plus d’une semaine ou deux, sous peine de neurinome chronique, et de l’établissement d’une série de compensations très gênantes.

Massages et cataplasmes contre la maladie de Morton

  • En cas de douleur dans le pied, ôtez vos chaussures, et tirez vos orteils comme pour les retourner sur le dessus du pied. Cela devrait calmer la douleur, vous devrez juste sentir un échauffement de la plante du pied. Massez ensuite le dessus et la plante du pied en même temps (prendre le pied dans la main).
  • Effectuez des cataplasmes d’argile à l’endroit douloureux. Bandez ainsi votre pied toute la nuit pendant 2 semaines.

Semelle et cale “maison” contre la maladie de Morton

  • Confectionnez une “petite cale” d’environ 3 mm, à l’aide d’un petit carré de papier journal plié en plusieurs fois. et gardez-le plié à l’aide d’un sparadrap. Placez-le sous un coussinet dans la chaussette, à vous de trouver l’endroit exact qui procurera le soulagement.
  • Autre solution, faites un trou dans une semelle fine à la verticale de l’endroit douloureux de votre pied. Et mettez des chaussures moins serrées !

Séparer les doigts en cas de maladie de Morton

Il existe des semelles orthopédiques adaptées aux chaussures, faites sur mesure chez un podologue spécialisé. Autre solution proposée par certains podologues, un séparateur de doigt de pieds en silicone. Ces solutions donnent de très bons résultats dans certains cas.

Voici quelques conseils pratiques…

Chaussures confortables : Évitez les chaussures fermées, étroites et étroites. Optez pour des chaussures de forme large et légères.

Mise en place de la glace : utiliser un sac de glace en le plaçant sur la région métatarsienne au moins 3 fois par jour pendant une période d’environ 10-15 minutes. Si la douleur est intermittente, n’oubliez pas de poser la glace après chaque jour ou après l’entraînement.

Enveloppes de gel d’arnica : Utiliser une crème à base d’arnica montana, placer une noix de gel sous la zone inter-métatarsienne, et envelopper le pied dans un film transparent pour les aliments. Cette procédure doit être conservée toute la nuit pour faciliter une plus grande pénétration.

Semelle plantaire : la semelle plantaire peut être une aide à la résolution du problème, mais ne doit pas être comprise comme un remède définitif.

Références :

  • SFMC Société Française de Médecine et Chirurgie du Pied
  • N Espinosa M. Myerson Current concept review : Metatarsalgia. Foot Ankle Int 2008 (29)
  • R. Mann Principle of examination of the foot and ankle. In : Surgery of the foot and ankle. St-Louis 1999

à lire aussi : Remèdes naturels contre les jambes lourdes

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(3.3 / 5)

3.3 5 87
Votez pour ce Remède

87 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • les huiles végétales utiles pour l'aromathérapie

    Les Huiles Végétales valent-elles les Huiles essentielles en Aromathérapie ?

  • jus de chou vert pour guérir les ulcères à l'estomac

    Comment traiter naturellement un ulcère duodénal ?

  • comment faire un bain dérivatif

    Bain dérivatif : Qu’est-ce-que c’est et comment le faire ?

  • bronches

    Comment purifier les poumons et les bronches

  • intertrigo soins naturels

    Soins naturels pour stopper l’intertrigo



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Vous avez réagi à cet article
Commentaires (16)
  1. posté par Liyna le 11/08/2018

    Bonjour,
    J’ai un névrome morton depuis 10 mois et j’ai reçu deux infiltration qui n’a rien changer. Depuis une semaine je reçoit des traitements laser pour mon névrome et c’est une vrais merveille ( plus de douleur) c’est entre deux à quatre traitement sur une échelle de un traitement par semaine. Ne portez pas de chaussure serré sur le bout du pied et mon podiatre m’interdit de marcher pied nue.
    Voila si ça peut vous aider :))

  2. posté par Amar le 10/08/2018

    J’ai laissé un message il y a moment maintenant concernant mes soucis avec le syndrome de morton. Je ne souffre toujours plus depuis que je marche le plus possible pieds nus (à la maison, dans le jardin). On peut toujours porter ces chaussettes avec des petits bouts de caoutchouc en-dessous pour ne pas glisser. Puis pour les sorties, je continue à investir dans les chaussures ‘pieds nus’. Il y en a de plus en plus. L’essentiel est de trouver des chaussures la plus large possible pour ne pas écraser les orteils, et avec la même hauteur du talon jusqu’aux orteils. On appelle ça ‘zero drop’ en anglais.

    Les pieds de nos ancêtres n’étaient pas conçus pour des chaussures et nos pieds non plus. Il y a de plus en plus de sportifs qui adoptent des chaussures zero drop avec des semelles fines, car ils se sont rendus comptes qu’ils courent mieux quand ils sentent les aspérités du sol. Il faut un temps pour s’adapter, mais nous avons tous, peu importe notre âge, a possibilité de changer notre façon de utiliser nos pieds. Ne souffrez plus svp. Tentez le pied nu !

    • posté par Mayemme le 08/11/2018

      Merci pour vos conseils utiles mais l’hiver les pieds nus “pas terrible”

  3. posté par Chris le 13/06/2017

    Vous écrivez : “…compression d’un nerf situé entre deux os du métastase (partie intermédiaire entre les orteils et le coup-de-pied).”
    Vous confondez “métastase” et “métatarse”… Les métastases sont, la plupart du temps, des extensions d’un cancer. En revanche, les os du pied (en particulier à l’endroit concerné) sont les METATARSES.
    Révisez avant d’écrire…

    • posté par Mamie Net le 13/06/2017

      Bonjour Chris, bien vu la coquille !! Merci, je corrige, vous m’excuserez de quelques fautes sur plus de 1500 articles tous tapés avec mes petites mimines, il doit sûrement y avoir d’autres coquilles sur le site, j’invite d’ailleurs tout le monde à me les signifier je les corrigerait avec plaisir 😉

      • posté par Chris le 14/06/2017

        Bonjour,
        Je comprends bien que les coquilles ne soient pas si simples à éviter, mais les sites internet sont lus par un grand nombre de personnes qui prennent pour argent comptant ce qui est dit. Certains ont sûrement dû paniquer en voyant ce terme qui leur a fait immanquablement penser au cancer.
        C’est bien tout le problème de ce média (le web) qui permet tout et n’importe quoi. C’est pourquoi j’insiste : avant d’écrire, vérifiez vos informations sinon cela décrédibilise en toute logique et votre site et internet en général. Et si la vérification est trop difficile, ne parlez que des domaines que vous maîtrisez. En l’occurrence, le domaine médical est bien trop souvent dévoyé avec des conséquences qui peuvent être graves. Il faut le laisser aux spécialistes. Et si vous voulez aborder certains sujets malgré tout, faites-le en orientant sur des liens sérieux.

        • posté par Marie-Agnès le 10/08/2017

          Ouahouuu et bien nous avons affaire ici à Chris : un être humain sans défauts et qui ne permet pas l’erreur de frappe… bravo monsieur pour votre intolérance à l’erreur humaine. Vous critiquez les sites internet dont il n’est pas question ici. Dans ce cas là., peut être faudrait il éviter de les consulter,vous vous en porterez que mieux. Mais cela vous appartient.
          Le sujet est une simple erreur de frappe je le souligne a nouveau… votre réponse est bien sévère et cela m’appartient si je puis encore donner mon avis.
          Je suis atteinte de ce syndrome… avant de lire cet article un médecin m’a expliqué de quoi il s’agissait… difficile de paniquer à la vue d’une erreur de frappe. Et difficile de tomber sur cet article si l’on a jamais entendu parler de ce syndrome. Point de vue d’une personne concernée par le sujet.
          Heureusement en tout cas que tout le monde n’est pas comme vous.
          Merci mamie net pour votre réponse sympathique à ce monsieur.

          • posté par solvieg le 10/08/2018

            ET na!!! Bien dit Madame…

            Pour faire court, et si je peux me permettre mon docteur m’a dit ce matin que j’avais le syndrome de Morton et je panique un peu. Alors je glane quelques infos sur le net. Mais d’après moi, ce n’est pas ce dont je souffre. Mais ça fait tout de même mal car en plus cela remonte jusqu’au bas du dos. Je vais essayer l’arnica dans un premier temps et ensuite en parler avec un ostéopathe étant donné que j’ai déjà des problèmes de dos.
            En tous cas,vous avez bien fait de lui répondre sur ce ton.:)

             
  4. posté par Amar le 31/03/2017

    Bonjour, J’ai souffert pendant des années du syndrome de morton des deux pieds, puis j’ai eu la chance d’entendre parler des chaussures ‘pieds nus’. Après des longues recherches, j’ai acheté une première paire de ces chaussures : des FiveFingers de Vibram, mais il faut avoir du courage pour les porter car on se fait remarquer par tout le monde étant donné que chaque orteil est séparé comme pour un gant ! Par contre, MIRACLE, plus de syndrome de morton ! Du coup, j’ai continué ma recherche pour la chaussure ‘pieds nus’ idéale et j’ai découvert les sandales, et depuis peu, les chaussures fermées et baskets de Xero Shoes (https://xeroshoes.com/go/vivepieds). Ils viennent de sortir des baskets, super confortables et à prix plus que raisonnable, même avec les frais de livraison en France. J’ai dû prendre la version homme pour avoir plus de largeur et je suggère que vous achetez la taille au-dessus si vous avez un doute. (Pour connaître votre taille américaine, il suffit de poser un papier A4 contre un mur, puis de déposer votre pied contre le mur sur le papier ; on marque l’endroit le plus long et on retient la longueur en cm du pied le plus long.) J’espère que je vous donne de l’espoir… Marchez pieds nus le plus possible !

    • posté par BAUDON le 29/08/2017

      Bonjour,
      Âgé de 78 ans, je dois consulter un orthopédiste prochainement pour des brûlures soutenables à la marche mais plus importantes le soir au lit et qui me réveillent la nuit. Je pense d’après les informations sur le WEB qu il s’agit du névrome de Morton. Compte tenu de vos problèmes je me permets de vous demander pourquoi après temps d’années de souffrance, vous ne vous êtes pas fait opéré .
      Cordialement.

  5. posté par Bruno DEL GHINGARO le 15/02/2017

    Bonjour,
    je souffre également de ce syndrome. Je suis aller chez un posturologue podologue que m’a réaliser une paire de semelle mais je soufre toujours.
    Je souhaiterais me soigner mais je ne sais pas quel traitement serait le meilleur.
    Merci de votre réponse

  6. posté par Awve le 18/01/2017

    Bonjour !
    Quel type d’argile utilisez vous pour les cataplasmes ?
    Et je suis intéressée aussi par la réponse à la question de Maya sur l’acuponcture.

    Merci !

  7. posté par Maya le 06/11/2016

    Allo Nathalie tu as eu combien de traitement d acuponcture tu avais mal depuis combien de temps car moi aussi j ai le même problème et je cherche désespérément une solution pour enlever ma douleur permanente et très douloureuse

    J aimerais en savoir plus cela m intéresse beaucoup

    Espérant des nouvelles de ta part

    J ai ce mal depuis presque un an et demi

    Merci à l avance.

  8. posté par nathalie le 25/04/2016

    Je vous conseille l’acupuncture. C’est ce qui m’a sauvé après des années de douleur.

    • posté par IsaD le 15/03/2017

      L’ acupuncture peut vraiment soulager un névrone de Morton ? ou est ce vraiment temporaire et éviter l’opération dans un premier temps ?

  9. posté par Marie Loranger le 07/10/2014

    J’ai été opérée aux deux pieds pour un névrome de morton, donc je vis avec un 3e depuis 10 ans et je n’en peut plus d’endurer ce mal. J’ai parlé à mon orthopédiste de mon problème et in me dit que ça ne pouvait pas un névrome de morton au premier espace, moi je suis certaine que c’est encore un et ce sont les mêmes symptomes que les autres dont entre 3e espace. J’ai tout essayé et jamais de bon résultat. Je cris que l’opération serait la meilleure solution. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.