Pourquoi faire pousser certaines plantes à côté d’autres ?

Par : | 0 Commentaires | Le : 16/02/2016

2016-02-16 Remèdes de Grand-Mère

12 raisons de faire du compagnonnage dans son jardin…

Faire pousser des plantes à côté d’autres améliore le rendement (lorsqu’elles sont bien choisie !)

Le mois de février est déjà là, et c’est le moment de démarrer les plantations dans son jardin ou dans son potager ! Le compagnonnage de plantes est le moyen le plus naturel pour faire se développer des jardins et des potagers sains et durables. Avant la monoculture des légumes et des arbres fruitiers, les agriculteurs cultivaient ensembles différentes plantes et fleurs. Bien que leurs champs semblaient un peu fouillis et désorganisés, un examen plus attentif révélait certains principes sous-jacents qu’ils suivaient diligemment. Il y avait des combinaisons spécifiques de plantes que l’on cultivait toujours ensemble. Des plantes compagnes. Un exemple typique est les “Trois Sœurs” des Indiens d’Amérique, du maïs, des courges et des haricots dans la même parcelle.


Les tiges de maïs offraient leur soutien aux fèves grimpantes des haricots et l’ombre protégeait la courge de la lumière. Les haricots fixaient l’azote atmosphérique ainsi mise à la disposition du maïs. La courge traînée sur le sol, éliminait les mauvaises herbes autour des deux autres et éloignait les intrus, un vrai travail d’équipe en somme !

De même, dans certaines parties de l’Asie, les semences de tapioca étaient traditionnellement intercalées avec des haricots verts et du gingembre. Les haricots s’enroulaient autour des grandes plantes de tapioca, procurant de l’ombre au gingembre pour fixer l’azote. Les rhizomes épicées du gingembre décourageraient les rongeurs d’approcher les racines de tapioca.

Ces pratiques traditionnelles transmises de génération en génération ont assuré l’optimisation de la production alimentaire des terres agricoles limitées. Les jardiniers bio d’aujourd’hui du monde entier redécouvrent la sagesse cachée derrière ce “compagnonnage de plantes” et découvrent encore de nouvelles combinaisons par essais ou par erreurs.

Voici quelques très bonnes raisons d’essayer le compagnonnage des plantes dans votre jardin :

1. Un tuteur naturel sans frais supplémentaires

Les plantes grimpantes ont de toute évidence besoin de soutien, alors si d’autres cultures peuvent offrir ce support physique nécessaire et en tirer un bénéfice mutuel, il serait dommage de s’en priver. Vous économiserez du temps, des efforts et aussi de ressources. Les plantes les plus hautes comme le maïs, le tournesol et le gombo peuvent offrir un soutien aux concombres et au petits pois.

2. Améliorer la saveur et le rendement des légumes / fruits

Certaines plantes s’épanouissent beaucoup mieux quand elles sont cultivées ensemble. Leur complémentarité les unes avec les autres en termes de conditions de croissance et d’apport nutritionnel en est la principale raison. Chaque plantes a des besoins nutritionnels différents, quand une plante absorbe certaines substances du sol, elle peut changer la biochimie des sols en faveur de ses compagnons.


Par exemple, planter des capucines près des radis améliore la saveur de la plante-racine. La laitue plantée proche des radis les rendra plus tendre en été. L’estragon et l’aneth sont parfaits pour la promotion de la croissance des légumes de la famille du chou et pour améliorer leur saveur. La marjolaine est souvent plantée avec des haricots, aubergines, potiron et des concombres, car elle augmente leur rendement.

3. Repousser les ravageurs et les parasites

Beaucoup d’herbes odorantes agissent comme insectifuges et protègent leurs compagnons. La menthe est un effet dissuasif sur les fourmis et la noctuelle du chou. La lavande peut repousser les tiques. Le souci repousse les pucerons et les coléoptères, les éloignant des tomates et des roses quand ils sont plantés ensemble. La plantation de jonquilles autour des lits de légumes-racines créent une barrière de protection contre les taupes et autres rongeurs.

4. Attirer les prédateurs des ravageurs

Certaines plantes protègent leurs voisines des parasites en les attirant. D’autre en font de même en attirant des prédateurs qui les aident à maintenir les populations de ravageurs sous contrôle. Les zinnias plantés autour des choux-fleurs attirent les coccinelles, qui elles-même se délectent de la mouches du chou et autres parasites qui autrement décimeraient les choux-fleurs.

5. Offrir de l’ombre bénéfique

Certaines grandes plantes fournissent de l’ombre aux petites plantations croissant à côté d’elles. Certaines plantes aiment non seulement l’ombre, mais les jeunes plants apprécient aussi un peu d’ombre, en particulier au cours de la partie la plus chaude de la journée. Les radis et les épinards plantés en quinconce prospèrent bien ensemble, le radis à croissance rapide avec ses grandes feuilles protège les épinards quand il sont encore jeunes.

6. Favoriser la pollinisation

Les plantes qui attirent les abeilles et les papillons, quand elles sont plantés dans le potager, apportent plus de pollinisateurs. Cela garantit une meilleure nouaison et un bon rendement. Les asters, mélisse, zinnia et l’achillée sont de bonnes compagnes dans le potager.

plantes compagnes

La verveine favorise la pollinisation en attirant les papillons…

7. Une optimisation de l’espace dans votre jardin

Certaines plantes poussent en hauteur, tandis que d’autres s’étaleront en largeur. Elles peuvent vivre ensemble dans une zone donnée l’une sans nuire au développement de l’autre.

Les plantes compagnes pour optimiser l’espace, devraient être choisies en gardant à l’esprit leurs exigences culturelles ainsi que leurs périodes de récolte. Des précautions doivent être prises pour éviter les plantes qui se font concurrence au niveau des racines pour les éléments nutritifs.

8. Améliorer la santé du sol

Les légumineuses comme les haricots et les pois ont des nodules racinaires habités par des bactéries fixatrices d’azote. Elles améliorent la santé des sols en augmentant la disponibilité de l’azote. Les plantes à hauts besoins en azote profitent de la présence de plantes de la famille des haricots comme compagnons.

Certaines plantes sont des accumulateurs de nutriments spécifiques, tandis que d’autres avec leurs profondes racines aident à remonter les éléments nutritifs de la profondeur des sols. Elles enrichissent la couche arable et aident leurs voisines à bien pousser.

9. Masquer les zones peu attractives

Le compagnonnage des plantes dans les jardins d’ornement peut aider à masquer de nombreux points disgracieux. Un exemple typique est la plantation de souci autour de roses. cela sert à deux fins : les plantes souci cachent la base des longues jambes des rosies et ajoutent un intérêt supplémentaire avec leurs fleurs. Elles repoussent aussi les parasites qui peuvent troubler les roses.

10. Supprimer les mauvaises herbes

La croissance et la propagation de nombreuses lianes contribue à la régulation de la croissance de mauvaises herbes à proximité d’autres plantes. Par exemple, les vignes et les citrouilles et les patates douces sont souvent plantées entre les haricots nains. Elles peuvent se répandre sur une grande surface, ne donnant aucune chance aux mauvaises herbes de se développer. Cela aide les fèves à bien se développer sans les mettre en concurrence pour leur éléments nutritifs.

11. Augmenter l’attrait visuel et la diversité biologique

Les plantes délicates ornées de feuilles finement divisées se remarquent toujours mieux lorsqu’elles sont cultivées près de plantes au feuillage plus audacieux en arrière-plan. La croissance luxuriante de nombreux légumes à feuilles sert de toile de fond idéale pour les jolies fleurs. La diversité végétale augmente la diversité des animaux dans le jardin, ce qui contribue à la santé globale de l’écosystème du jardin. Cela réduit naturellement les maladies et les ravageurs et la nécessité de contrôles chimiques.

12. Pour un jardin toujours vivant

Lorsque le compagnonnage des plantes se fait avec des plantes qui se développent et complètent leur cycle de vie à des moments différents, vous ne vous retrouverez jamais avec des taches nues dans le jardin. Les arbustes à floraison tardive servent bien les bulbes à floraison précoce. Vous pouvez planter un mélange de plantes vivaces et annuelles, ainsi qu’une bonne sélection de plantes ornementales et un ensemble de légumes. Cela génère de l’intérêt dans le jardin tout au long de l’année.

à voir aussi : Quelques plantes compagnes à retenir…

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(5 / 5)

5 5 3
Votez pour ce Remède

3 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • jardin en automne : les taches à réaliser

    Que faire en automne au jardin

  • huiles essentielles jardin

    9 façons astucieuses d’utiliser les huiles essentielles dans le jardin

  • comment faire pousser un ananas

    Comment faire pousser un ananas

  • pyrale du buis

    Pyrale du buis : Traitements naturels

  • enlever la rouille avec l'electrolyse

    Enlever la rouille par électrolyse : la méthode pas-à-pas



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.