Astuces Pour Réguler la Transpiration Naturellement

Par : | 2 Commentaires | Le : 20/06/2013

2013-06-20 Remèdes de Grand-Mère

Votre transpiration est excessive ou en période de chaleur vous n’arrivez pas à endiguer une sudation ? Vous êtes sujet(e) à des transpirations nocturnes, ou alors c’est un dérèglement hormonal en est la cause ? Essayez ces solutions naturelles pour retrouver un niveau de sudation normal.

Eliminer complètement les odeurs corporelles dues à la transpiration ne sera pas possible, mais on peut tout de même avoir de très bon résultats en régulant la transpiration. La sauge est une plante naturelle à utiliser tous les jours lorsqu’on souffre d’une transpiration excessive. Mais n’essayez pas ne frotter vos aisselles avec des feuilles de sauge, celle-ci agit de l’intérieur. Tiens, soit dit en passant commencez par éviter les déodorants industriels que l’on peut trouver dans le commerce, remplacez-les avantageusement par de la pierre d’alun, nettement plus efficace et surtout sans produits chimique. Elle sera d’un grand secours en plus contre les odeurs.


à lire aussi : Faire soi même son déodorant naturel

Sauge et transpiration

Mais revenons à la sauge, cette plante est l’amie des femmes, et pour cause, elle agit comme régulateur du système hormonal. Vous pouvez boire 1 infusion de sauge quotidienne ou utiliser la teinture mère de sauge, celles-ci vous aideront à réguler votre transpiration. La deuxième solution est souvent choisie pour sa souplesse d’utilisation, en voici le dosage :

  • Ajoutez 15 à 20 gouttes de teinture mère de sauge à 1 verre d’eau et buvez cette potion 2 fois par jour.

Déodorant en poudre 100% naturel

Faites sécher des feuilles de prêle, de sauge, de l’alun ou d’agaric, toutes sont bonnes pour calmer la transpiration et les odeurs, réduisez-les en poudre et mélangez-les avec du talc officinal. Servez-vous de cette poudre pour les aisselles ou l’intérieur de vos chaussures, en alternant tous les jours si possible.

Pad anti sudation

Lors des périodes de fortes chaleur, il est possible de transpirer sans rien faire ; le corps n’arrive pas à revenir à une température normale. Dans ce cas, il existe des pads réfrigérant qui permettent de supporter ces moment et de réguler la transpiration qui en découle. Vous pouvez alors le mettre derrière la nuque sur votre oreiller et l’effet est garanti ! Voici notre sélection sur la boutique Mamie-net.shop

pad contre transpiration

Pad rafraichissant – apaisement de sensation de chaleur

Bouffées de chaleur, sudation, transpiration nocturne. Essayez le Pad rafraichissant pour une sensation rapide de soulagement thermique

Déodorant liquide « maison »

Réaliser une décoction en faisant bouillir dans 2 litres d’eau, les plantes suivantes durant 2 minutes. Laissez poser 10 minutes avant de filtrer.


  • 50 g de fleurs de lavande
  • 50 g de feuilles de noyer
  • 40 g d’écorce de bouleau
  • 40 g d’écorce de chêne
  • Frictionnez les pieds ou les aisselles de ce déodorant. A conserver 1 dizaine de jours au réfrigérateur.

Lait pour le bain aux huiles essentielles « anti-transpiration »

Contre la transpiration, et les odeurs liées à la transpiration, il est aussi recommandé d’effectuer des bains aux huiles essentielles. Attention, les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau du bain, il faut utiliser un dispersant. Préparez-vous un lait pour le bain de cette manière :

  • Additionnez les huiles essentielles qui suivent dans 4 cuil. à soupe de lait en poudre ou dans 1 berlingot de crème fraîche :
  • 3 gouttes d’huile essentielle de lavande, de camomille, de thym et de romarin (ce mélange d’huile essentielles est efficace pour désinfecter la peau, et empêche la sueur de fermenter)
  • Ajoutez aussi 3 gouttes d’huile essentielle de prêle, de sauge et de chardon-marie (Ce mélange freine le mécanisme de transpiration excessive).

Le problème de la transpiration excessive pathologique

Tout le monde transpire, et c’est d’ailleurs une fonction corporelle absolument nécessaire qui refroidit le corps et empêche la surchauffe. Lorsque votre corps s’efforce de maintenir une température corporelle normale, la transpiration peut survenir. La transpiration excessive associée à l’hyperhidrose se produit sans stimuli ou déclencheurs physiques, mentaux, physiologiques, thermiques ou émotionnels. Les personnes atteintes de cette condition transpirent excessivement lorsque le corps n’a pas besoin d’être refroidi.

Cette condition peut nuire à votre qualité de vie en général. La gravité de la transpiration peut varier d’une légère humidité à une forte expulsion d’eau. (1) Curieusement, même lorsque les symptômes sont graves, la grande majorité des personnes atteintes d’hyperhidrose et de transpiration excessive ne consultent jamais un médecin. En fait, une étude publiée dans la revue Dermatology a révélé que seulement 27 % des personnes interrogées avaient demandé un traitement. (2)

L’hyperhidrose peut être due à une condition médicale sous-jacente, à un médicament, à un supplément ou à la génétique. Selon l’American Academy of Dermatology Association, lorsqu’une transpiration excessive se produit dans une ou deux parties du corps, il s’agit très probablement d’une affection familiale. (3)

Les chercheurs étudient encore cet état et cherchent des réponses. En fait, 72 études sur l’hyperhidrose sont actuellement répertoriées sur le site clinicaltrials.gov à divers stades. Cinq études recrutent actuellement des participants pour étudier les causes et pour mettre à l’essai une variété d’interventions, y compris les traitements médicamenteux et les dispositifs médicaux. (4)

à lire aussi : Comment calmer la transpiration des pieds

Qu’est-ce que la transpiration excessive ?

L’hyperhidrose, ou transpiration excessive, peut causer une transpiration légère à sévère, sans déclenchement normal. Nous transpirons pour aider à maintenir notre corps à la bonne température et pour éviter la surchauffe. Mais, les personnes atteintes de cette condition transpirent excessivement sans les conditions thermiques, physiques, mentales ou émotionnelles normales associées à la transpiration.

Une fois décomposée, l’hyperhidrose se traduit en fait par « un excès de transpiration ». Cette condition médicale est relativement courante. Les symptômes peuvent varier de légers à graves et n’affecter qu’une ou deux parties du corps, laissant le reste du corps sec.

Il existe deux types d’hyperhidrose : primaire et secondaire. (4)

Hyperhidrose primaire

Avec ce type, une ou plusieurs zones du corps sont soumises à une transpiration excessive et l’état commence généralement pendant l’enfance ou l’adolescence. Bien qu’elle puisse survenir à n’importe quel endroit du corps, elle affecte souvent les aisselles, les mains, les pieds et le front. Il est intéressant de noter que la transpiration commence souvent après le réveil et que la transpiration nocturne n’est généralement pas associée à l’hyperhidrose primaire à moins que la pièce ne soit trop chaude.

Hyperhidrose secondaire

Avec cette classification, la transpiration excessive se produit souvent dans toutes les parties du corps, et vous pouvez ressentir des symptômes pendant votre sommeil. L’hyperhidrose secondaire est le résultat d’un état de santé sous-jacent ou est un effet secondaire d’un médicament ou d’un supplément.

Une transpiration excessive peut affecter considérablement la qualité de vie et rendre les tâches quotidiennes difficiles. Lorsque les mains sont touchées, il peut être difficile d’ouvrir une porte ou de tenir correctement le volant d’un véhicule sans glisser. Si la transpiration excessive se produit sous les bras, elle peut être inesthétique et gênante dans les situations professionnelles et personnelles.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes reconnus comprennent :

  • Transpiration visible
  • Humidité inconfortable dans les mains, les pieds, le cuir chevelu, l’aine et les aisselles
  • En fait, la transpiration interfère avec les tâches quotidiennes.
  • La peau dans les zones où la transpiration peut peler ou blanchir.
  • Infections cutanées comme le pied d’athlète
  • Sueurs nocturnes

Causes et facteurs de risque de la transpiration excessive

La réaction physiologique réelle qui provoque une transpiration excessive se produit lorsque certains nerfs communiquent le besoin de transpirer. Ces nerfs peuvent réagir de façon excessive, causant des symptômes gênants.

Les causes et les facteurs de risque reconnus de l’hyperhidrose comprennent : (5, 6)

  • Nerfs sympathiques hyperactifs
  • Diabète
  • La goutte
  • Gelure
  • Infections
  • Empoisonnement au mercure
  • Traumatisme crânien
  • Hyperpituitarisme
  • Ménopause
  • Grossesse
  • maladie de Hodgkin
  • Trouble d’anxiété sociale
  • Obésité
  • Hyperthyroïdie et maladie de Graves
  • Tumeur
  • Hypoglycémie
  • Certains médicaments et suppléments
  • Avoir un membre de la famille présentant des symptômes d’hyperhidrose
  • Glutamate monosodique (MSG)
  • Caféine
  • Chocolat
  • Sauce piquante
  • Curry
  • Cumin
  • Alcool
  • sevrage de l’alcool ou d’autres substances

Traitement conventionnel de l’hyperhidrose

Pour diagnostiquer l’hyperhidrose, vous pouvez être référé à un dermatologue qui procédera à un examen physique tout en vous posant des questions précises sur vos symptômes spécifiques. Un test de sudation peut être ordonné, et si l’on croit que vos symptômes sont dus à un problème de santé sous-jacent, des tests supplémentaires et d’autres spécialistes peuvent être nécessaires.

Pour l’hyperhidrose secondaire, le traitement de l’affection sous-jacente ou la modification du médicament ou du supplément qui cause la transpiration excessive peut soulager les symptômes. Lorsque les symptômes persistent, ou pour les personnes souffrant d’hyperhidrose primaire, votre équipe médicale peut vous recommander : (7)

Antitranspirants

Des antisudorifiques en vente libre ou sur ordonnance peuvent être recommandés. On vous demandera de l’appliquer aux endroits où la transpiration est un problème, comme les mains, les pieds, le cou, la ligne des cheveux ou les aisselles. Lorsque vous transpirez, l’antisudorifique est absorbé et bouche les glandes sudoripares pour que vous ne produisiez pas autant de sueur.

Médicaments d’ordonnance

Certains médicaments peuvent être prescrits pour empêcher les glandes sudoripares de produire de la sueur sur tout le corps. Ce traitement n’est pas sans risque, et certaines personnes, y compris celles qui vivent ou travaillent dans un environnement chaud et les athlètes devraient faire preuve d’une extrême prudence, car ces médicaments peuvent rendre très difficile pour votre corps de se refroidir naturellement.

Iontophorèse

Appareil médical qui envoie un courant basse tension à travers l’eau dans laquelle vous trempez vos mains ou vos pieds. Le courant électrique provoque l’arrêt temporaire des glandes sudoripares, ce qui réduit la transpiration. Cela peut prendre de six à dix traitements qui durent de 20 à 40 minutes chacun avant d’obtenir des résultats. Il se peut que vous ayez besoin de séances supplémentaires – hebdomadaires ou mensuelles – pour tenir les symptômes à distance.

Injections de toxine botulique

Les injections de Botox peuvent réduire la transpiration pendant une période de quatre à six mois. La toxine botulique bloque temporairement un produit chimique naturel qui stimule les glandes sudoripares. Cela peut prendre plusieurs jours avant d’en ressentir les bienfaits. Une faiblesse musculaire au point d’injection peut survenir. Soyez prudent si une transpiration excessive affecte la paume de vos mains.

Options chirurgicales

Dans les cas graves et débilitants, votre équipe médicale peut recommander une intervention chirurgicale pour enlever les glandes sudoripares sous vos bras. Un dermatologue peut avoir recours à la liposuccion, à la chirurgie au laser, à l’excision ou peut gratter les glandes sudoripares dans son cabinet. Une autre option chirurgicale, la sympathectomie, nécessite une anesthésie et une salle d’opération. Dans cette chirurgie, votre chirurgien manipulera les nerfs qui envoient les messages aux glandes sudoripares. Cette procédure est typiquement utilisée sur les paumes des mains.

Traitements par énergie électromagnétique

Si vous transpirez excessivement sous les aisselles, ce traitement peut être une option. Dans le cabinet de votre médecin, votre médecin utilisera un appareil médical portatif qui détruit les glandes sudoripares avec de l’énergie électromagnétique. Ce traitement est nouvellement approuvé par la FDA et les effets secondaires à long terme et les résultats à long terme ne sont pas connus.

6 traitements naturels pour la transpiration excessive

1. Pratiquez une bonne hygiène

Pour les pieds puants, les aisselles moites et les autres parties du corps touchées, lavez et séchez à fond les parties du corps, plusieurs fois par jour si nécessaire. Comme les infections cutanées sont fréquentes lorsque la peau est continuellement humide, l’utilisation d’un gel douche ou d’un savon à base de vinaigre de cidre de pomme, d’hamamélis ou d’huile d’arbre à thé peut aider à prévenir une infection bactérienne ou fongique.

2. Acupuncture

Cette ancienne pratique peut être efficace pour traiter la transpiration excessive. Votre acupuncteur commencera par déterminer quelle partie de votre corps cause la transpiration. Par exemple, on pense que l’accumulation de chaleur dans l’estomac est liée à une transpiration excessive des mains et des pieds, tandis que l’humidité et une insuffisance de la rate peuvent être associées aux sueurs nocturnes. (8)

Dans un rapport de cas publié dans la revue Acupuncture in Medicine souligne l’utilisation réussie de l’acupuncture spécifiquement pour l’hyperhidrose primaire. Seuls trois cas sont mis en évidence dans le rapport. Dans chaque cas, l’acupuncture a amélioré les symptômes. Il est important de noter que dans deux des cas, 20 séances ont eu lieu et dans l’autre cas, 25 séances ont eu lieu. (9)

Les points ciblés lors d’un traitement d’acupuncture détermineront votre diagnostic et vos besoins spécifiques. Il est essentiel que vous choisissiez judicieusement votre acupuncteur ; demandez des recommandations à vos amis et à votre famille et demandez à chaque praticien que vous envisagez de consulter au sujet de son expérience spécifique du traitement de l’hyperhidrose.

3. Schisandra

Connu pour soutenir la fonction surrénalienne, réduire l’inflammation et améliorer la fonction hépatique, le schisandra peut aider à arrêter la transpiration excessive et les sueurs nocturnes, selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). (10)

Dans une étude publiée dans le Journal of Ethnopharmacology, des chercheurs affirment que le schisandra pourrait être un candidat efficace pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de la transpiration spontanée, de la transpiration nocturne et d’autres conditions à la suite d’une étude réussie chez la souris et le schisandra. (11)

Aujourd’hui, le schisandra est disponible sous forme d’extrait de fruits secs, de teinture, de thés et de pilules. Commencez par prendre la dose recommandée du produit que vous avez choisi, puis augmentez lentement jusqu’à ce que vos symptômes s’améliorent. Ne consommez pas plus de 3 grammes de cette puissante baie médicinale par jour.

4. Thérapie cognitivo-comportementale

L’hyperhidrose peut causer beaucoup d’embarras et de détresse. De plus, elle est considérée comme un symptôme d’anxiété sociale. Pour les personnes qui transpirent abondamment à cause de leurs peurs et de leur anxiété, la thérapie cognitivo-comportementale peut aider à soulager les symptômes. Avec l’aide d’un thérapeute, vous pouvez apprendre à modifier vos réactions aux facteurs de stress et à changer vos schémas de pensée pour vous aider à gérer votre stress et à réduire votre anxiété. (12, 13)

5. Actée à grappes noires

Pour la transpiration excessive causée par la ménopause, prendre 80 milligrammes d’actée à grappes noires une à deux fois par jour. Selon une revue systématique d’essais randomisés contrôlés par placebo publiés dans la revue Alternative Therapies in Health and Medicine, l’actée à grappes noires améliore de 26 % les symptômes de la ménopause. Les chercheurs encouragent la réalisation d’un plus grand nombre d’études pour déterminer l’efficacité et l’innocuité du produit. (14)

6. Pratiquez quotidiennement les techniques de gestion du stress

Utilisez des techniques de soulagement du stress pour combattre le stress de la transpiration excessive et tout autre problème de santé sous-jacent. Ajoutez à votre routine quotidienne des activités pour combattre le stress comme le yoga, la méditation et la tenue d’un journal et commencez à trouver des activités qui vous aideront à prendre confiance en vous et à garder le contact avec vos amis et votre famille. (15, 16)

Précautions à prendre

L’hyperhidrose n’est pas un problème de santé grave, mais elle peut perturber les activités quotidiennes et causer un stress important.

De plus, dans certains cas, la transpiration excessive peut être causée par de graves problèmes de santé sous-jacents, notamment :

  • Diabète
  • Empoisonnement au mercure
  • Traumatisme crânien
  • maladie de Hodgkin
  • Certains types de cancer
  • Tumeur
  • Gelure

De plus, lorsque vous utilisez des traitements conventionnels, assurez-vous de tenir compte des effets secondaires des médicaments et des options chirurgicales avant de procéder.

Points clés sur la transpiration excessive

  • L’hyperhidrose, ou transpiration excessive, est considérée comme une affection cutanée et est souvent traitée par les dermatologues.
  • Les causes de l’hyperhidrose comprennent : les problèmes de communication nerveuse et certains problèmes de santé sous-jacents comme le diabète, l’obésité, la ménopause, la goutte, certains types de cancer, l’hypoglycémie et autres.
  • Les symptômes peuvent varier de légers à graves et la transpiration peut survenir dans une ou plusieurs parties du corps.
  • La transpiration excessive se produit généralement dans les aisselles, les pieds, les paumes des mains et autour de la ligne des cheveux.
  • Les traitements conventionnels, y compris les médicaments, les antisudorifiques, les appareils médicaux et les chirurgies, sont disponibles, mais ils comportent tous certains effets secondaires et risques.

6 traitements naturels pour la transpiration excessive

  1. Pratiquez une bonne hygiène en lavant et en séchant les zones affectées par une transpiration excessive plusieurs fois par jour, si nécessaire.
  2. Les séances d’acupuncture peuvent aider à soulager la transpiration excessive.
  3. Schisandra peut arrêter la transpiration excessive et les sueurs nocturnes. Ne prenez pas plus de 3 grammes de schisandra par jour, ou comme indiqué sur le supplément.
  4. La thérapie cognitivo-comportementale peut être efficace pour réduire la transpiration excessive causée par l’anxiété sociale, selon la recherche.
  5. Il a été démontré que l’actée à grappes noires réduit la transpiration excessive liée à la ménopause. Prendre 80 milligrammes une à deux fois par jour pour réduire les bouffées de chaleur et autres symptômes.
  6. Pratiquez quotidiennement des techniques de relaxation comme le yoga, la méditation et la méditation.

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(4.2 / 5)

4.2 5 5
Votez pour ce Remède

5 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • comment nouer noeud papillon

    Comment Faire Un Nœud Papillon Comme Un Pro

  • comment soigner naturellement l'acné de bébé

    Acné Du Nourrisson : Que Faire ?

  • huile d'argan pour combattre le vieillissement de la peau

    9 Propriétés Anti-âge de l’Huile d’Argan

  • huiles essentielles pour les sportifs

    L’aromathérapie, les sportifs peuvent lui dire merci !

  • fleurs de bach (aide pour maigrir)

    Comment les Fleurs de Bach peuvent aider à Maigrir ?



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Vous avez réagi à cet article
Commentaires (2)
  1. posté par Julie le 07/08/2017

    par contre pas d’accord sur la pierre d’alun… déjà il faut regarder le type de pierre, car elle peut être mauvaise pour la santé/peau (il faut une pierre d’alun potassium). Et sur moi 0 efficacité malheureusement

  2. posté par lacroix le 22/03/2015

    bonjour, je transpire tous les jours hiver comme été des aisselles et des pieds, j’ai essayé l’huile essentielle de palma rosa ça ne marche pas. c’est désagréable je ne peut pas mettre des vétements de couleurs. si vous avez une recette efficace je veut bien essayer. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.