Soigner Une Foulure : Les Trucs Naturels

Par : | 0 Commentaires | Rédigé le : 09/05/2013 | Modifié le : 03/06/2019

2013-05-09 Remèdes de Grand-Mère

Les foulures et entorses aux chevilles sont des blessures et lésions courantes. Elles se produisent si votre cheville subit soudainement un mouvement vers l’intérieur ou vers l’extérieur du pied. Ce mouvement brusque fait bouger l’articulation de la cheville.

Une foulure de cheville vers l’intérieur s’appelle une entorse d’éversion. Ce type de traumatisme touche les ligaments et les tendons le long de la partie interne de la cheville. Ces tendons aident aussi à soutenir la voûte plantaire. Une foulure de cheville vers l’extérieur s’appelle une entorse d’inversion. Les entorses par inversion affectent les ligaments externes de la cheville.


Les ligaments sont des tissus fibreux solides qui relient les os de la cheville aux os de la jambe. Les entorses d’éversion et d’inversion provoquent l’étirement ou la déchirure ligamentaire de la cheville. Il en résulte divers degrés de douleur et d’enflure.

Que faire en cas de foulure bénigne ?

Avant de faire quoi que ce soit, avant d’appliquer de la pommade antalgique ou n’importe quel remède, suivez le principe RGCE repos, glace, compression, élévation (voir plus bas). Ensuite seulement, appliquez ce remède qui a fait ses preuves.

Pour guérir une foulure ou une entorse de manière entièrement naturelle, nos grands-mères avaient plus d’un tour dans leur sac… Leur sac d’argile justement. Choisissez de l’argile illite ou montmorillonite. Il faut appliquer un épais cataplasme froid d’argile, jusqu’à guérison complète. Changez le cataplasme dès qu’il devient chaud. L’effet est assez rapide.

Ingredients

Méthode

  • Appliquez un épais cataplasme d’argile sur l’hématome
  • Changez-le dès qu’il devient chaud
  • Renouvelez l’opération jusqu’à guérison (effet assez rapide)

Comment reconnaître une foulure grave avant de consulter votre médecin ?

  • douleur extrême
  • forme irrégulière
  • enflure grave
  • incapacité de marcher plus de quelques pas
  • amplitude de mouvement limitée

Dois-je utiliser la méthode RGCE pour ma cheville foulée ?

La façon dont vous devez traiter une foulure à la cheville dépend de la gravité de la blessure.


Les entorses légères peuvent souvent être traitées à domicile. La méthode traditionnelle du RGCE (repos, glace, compression, élévation) était autrefois considérée comme éprouvée. Mais ce n’est pas toujours la voie la plus rapide vers la guérison.

Certains experts, dont le Dr Gabe Mirkin, un des premiers défenseurs du RGCE et à qui l’on doit l’acronyme, ont réévalué les avantages du repos par rapport à l’exercice et la nécessité de geler une cheville foulé.

Une autre méthode de prise en charge des blessures comme les foulures et souligne simplement la stratégie de protection de votre membre blessé ainsi que le repos, la glace, la compression et l’élévation. Il conseille de protéger ou de maintenir la zone blessée pendant les premiers instants, les premières heures et le premier jour de la blessure.

En cas de foulure, repos ou activité ?

Selon l’Institute for Quality and Efficiency in Health Care (IQWiG), un exercice léger peut aider à accélérer la récupération après une période de repos d’un ou deux jours. Un énoncé de position publié par la National Athletic Trainers’ Association (NATA) indique que l’exercice en douceur est bon pour la circulation sanguine et qu’il aide à accélérer la guérison. Les exercices qui renforcent les muscles du mollet et de la cheville peuvent être utiles pour améliorer l’équilibre et la stabilité, réduisant ainsi le risque de blessure.

Une étude systématique effectuée par des chercheurs du Academic Medical Center d’Amsterdam a révélé que l’immobilisation d’une foulure à la cheville à l’aide d’un appareil orthopédique pendant une période pouvant aller jusqu’à 10 jours peut aider à diminuer l’enflure et la douleur. Ils ont également découvert que l’immobilisation complète d’une blessure pendant plus de quatre semaines peut aggraver les symptômes et nuire à la guérison.

Commencez par des exercices de renforcement en douceur. Ne faites pas d’exercice qui semble aggraver vos symptômes. Discutez avec votre médecin ou votre physiothérapeute des types d’exercices qui pourraient être bénéfiques pour vous.

En cas de cheville foulée, faut-il appliquer de la glace ou de la chaleur ?

L’énoncé de position de la NATA indiquait également que la sagesse conventionnelle au sujet des foulures traitées à la glace n’est pas fondée sur des recherches très solides. D’un autre côté, une étude publiée dans un numéro de 2012 du Journal of Athletic Training n’a pas trouvé suffisamment de données pour affirmer que le givrage d’une foulure n’ait aucun effet.

Chaque blessure est différente et la méthode RCGE est encore largement recommandée, même par la NATA. Si cela soulage votre foulure à la cheville, faites-le.

  • Utilisez un sac de glace pendant 15 à 20 minutes toutes les deux ou trois heures pendant les 72 premières heures.

Cela peut ne pas être approprié pour les personnes souffrant de problèmes de santé, comme le diabète, des dommages au système nerveux périphérique (neuropathie périphérique) ou une maladie vasculaire.

Ne vous glacer pas la cheville pendant plus de 20 minutes à la fois. Plus n’est pas mieux dans le cas de l’application de glace. (à lire aussi : Compresse chaude ou froide laquelle choisir ?)

Compression

La compression aide à diminuer l’enflure et assure la stabilité de votre cheville en l’immobilisant. Vous devez appliquer un pansement compressif dès qu’une entorse se produit.

  • Enveloppez votre cheville d’un bandage élastique et laissez-le en place pendant 48 à 72 heures.
  • Enveloppez bien le pansement, mais pas trop serré.

Élévation

Le fait de lever le pied au-dessus de la taille ou du cœur réduit l’enflure en favorisant l’élimination de l’excès de liquide.

  • Gardez votre pied en position élevée autant que possible, surtout pendant les premiers jours.

Essayez les suppléments qui aident à réparer les tissus

Pour guérir les tissus endommagés, vous avez besoin de nutriments qui aident à réduire l’inflammation, à favoriser la réparation des tissus et à augmenter les facteurs de croissance. Pour vous aider à guérir naturellement plus rapidement d’une foulure, considérez la prise de ces suppléments comme l’un des traitements naturels contre les entorses à la cheville :

  • Bromélaïne (500 mg 3x par jour). La bromélaïne est une enzyme présente dans l’ananas, aide à la guérison et a un effet anti-inflammatoire.
  • Collagène (à prendre selon le mode d’emploi en fonction de la posologie spécifique du produit). Les tendons et les ligaments sont faits de collagène, ce qui peut aider à la guérison.
  • Les acides gras oméga-3 (4 g par jour). L’EPA et le DHA contenus dans l’huile de poisson sont nécessaires à la cicatrisation des plaies et réduisent l’inflammation causée par une blessure aiguë.
  • Poudre super-alimentaire verte (suivez les instructions sur l’emballage). Recherchez une poudre qui contient des algues marines riches en nutriments et des minéraux essentiels qui favorisent la reconstruction des ligaments et des tissus.
  • MSM (1000 mg 3x par jour). Le MSM a un effet anti-inflammatoire et est une source de soufre, nécessaire à la santé des tendons.

Réduire l’inflammation et soutenir la santé des articulations grâce à un régime riche en collagène

L’alimentation peut sembler sans rapport avec les blessures aux jambes, mais votre corps a besoin de nutriments pour garder vos muscles, articulations et ligaments forts. Il existe plusieurs aliments qui font de grands traitements naturels à la foulure de la cheville. Voici les principaux aliments anti-inflammatoires qui peuvent réduire l’enflure de la cheville et favoriser la guérison des tissus endommagés :

Sources de collagène. Le collagène est la protéine la plus abondante dans le corps humain. Il est nécessaire pour garder tous les types de tissu conjonctif fort. Le bouillon osseux contient du collagène et peut aider à accélérer la récupération. Il peut également guérir complètement les entorses, les foulures et les lésions ligamentaires. En plus de fournir du collagène, le bouillon d’os contient des acides aminés et de nombreux minéraux.

Protéines maigres saines. L’organisme ne peut pas reconstruire les tissus stressés sans suffisamment de protéines. Mangez au moins 3 à 5 onces par repas d’une protéine maigre biologique de haute qualité. Deux options sont le poisson sauvage ou le bœuf nourri à l’herbe.

Légumes à feuilles vertes. Le chou frisé, le brocoli, les épinards et d’autres légumes verts sont riches en antioxydants, en vitamine K et en de nombreux minéraux, qui sont essentiels à la guérison.

Aliments contenant de la vitamine C. Les vitamines comme la vitamine C aident à reconstituer le collagène, un composant essentiel de la peau et des tissus. Augmentez votre consommation d’aliments riches en vitamine C, y compris les fruits et légumes frais. Les agrumes, les poivrons, les fraises et le brocoli sont de bons choix. Les aliments riches en électrolytes comme le magnésium et le potassium peuvent aider à accélérer la guérison et à réduire les douleurs musculaires. L’eau de coco et les bananes en sont des exemples.

Aliments riches en zinc. Le zinc facilite les réactions chimiques qui reconstruisent les tissus et soutiennent le système immunitaire. Pour augmenter votre apport en zinc, ajoutez des aliments comme le bœuf, les graines de citrouille et les épinards à votre alimentation.

Aliments riches en antioxydants. En vieillissant, si vous avez été très actif ou si vous êtes stressé, des radicaux libres vont se former. Ils peuvent causer des dommages dans tout le corps. Les radicaux libres sont liés à de nombreux signes de vieillissement, de stress et de faiblesse. Pour prévenir ces dommages, ajoutez plus d’aliments contenant des antioxydants, qui neutralisent les radicaux libres. Il s’agit notamment de baies, de légumes verts, d’algues, de cacao, de thés verts, d’herbes fraîches et d’autres superaliments.

Cheville foulée, les aliments à éviter…

Eviter les aliments qui peuvent aggraver ou contribuer à l’inflammation, aux signes du vieillissement et au ralentissement de la guérison, y compris :

  • Alcool. L’alcool favorise la perte osseuse et l’inflammation.
  • Trop de sodium/sel. Trop de sel empêche la guérison et élimine les nutriments essentiels de votre corps.
  • Sucre et céréales raffinées. Évitez ces aliments, car ils diminuent la fonction immunitaire et fournissent très peu d’éléments nutritifs pour la guérison des plaies.
  • Huiles hydrogénées et aliments frits. Ces aliments augmentent l’inflammation et ralentissent la guérison.
  • Trop de caféine. Les composés contenus dans les boissons caféinées se lient au calcium. Cela empêche l’absorption et limite la cicatrisation.

Huiles essentielles en cas de foulure

Essayez les huiles essentielles. Pour réduire l’inflammation et augmenter la circulation sanguine vers la cheville douloureuse, vous pouvez appliquer de l’huile essentielle de cyprès. Pour réduire les ecchymoses et diminuer l’inflammation, essayez également d’appliquer de l’huile d’encens et de l’huile de menthe poivrée.

  • Mélanger 2 gouttes de chaque huile avec 1/2 c. à thé d’huile de noix de coco.
  • Appliquer 3 à 5 fois par jour sur la zone de l’entorse.
  • Mettez ensuite une compresse chaude sur la zone pendant 2 minutes.

Médicaments anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être plus efficaces si vous les utilisez dans les 48 heures suivant une entorse à la cheville.

Bien que des pilules comme l’ibuprofène (Advil, Motrin IB) ou le naproxène (Aleve) puissent être les premiers anti-inflammatoires qui viennent à l’esprit, il existe également des options topiques que vous pouvez frotter ou vaporiser directement sur le site de la douleur et du gonflement. Les AINS topiques peuvent être aussi efficaces que les AINS que vous prenez par voie orale. Les gels AINS peuvent également être une bonne option si vous avez tendance à ressentir les effets secondaires courants des comprimés d’AINS, comme des maux d’estomac.

Exercices et étirements de la cheville après une entorse

Certains exercices peuvent réhabiliter votre cheville. Votre médecin ou physiothérapeute peut vous recommander une série de mouvements conçus pour restaurer la force de la région afin d’éviter de futures entorses.

Les exercices d’équilibre et de stabilité, ainsi que les étirements conçus pour améliorer la souplesse et l’amplitude des mouvements, sont particulièrement utiles. Le plus tôt vous pourrez commencer à faire de l’exercice pour votre pied, le mieux ce sera. Cela aidera à promouvoir la guérison. Mais n’en faites pas trop !

Voici quelques exercices à essayer quand vous aurez retrouvé de la mobilité :

  • Marchez, avec ou sans béquilles.
  • Tracez l’alphabet avec votre orteil. Cela encourage le mouvement de la cheville dans toutes les directions.
  • Tenez-vous debout sur une jambe pendant 25 secondes à une minute pour améliorer votre force.
  • Asseyez-vous sur une chaise avec le pied de la jambe affectée à plat sur le sol. Bougez votre genou d’un côté à l’autre tout en gardant votre pied à plat. Faites-le pendant deux à trois minutes.
  • Étirez votre mollet en plaçant vos mains à plat sur un mur et en plaçant la jambe blessée derrière vous. Redressez la jambe et maintenez-la pendant 25 secondes. Faites-le deux à quatre fois.
  • Vous pouvez également parler à votre médecin ou à votre physiothérapeute de l’utilisation des bandes de résistance dans votre programme d’exercice et de récupération.

anatomie de la cheville

Anatomie de la cheville

Votre cheville est spécialement conçue pour supporter votre poids corporel – plusieurs fois – lorsque vous marchez, courez et participez à des activités quotidiennes. Votre cheville est constituée de :

  • muscles
  • nerfs
  • os, recouverts de cartilage
  • articulations
  • ligaments
  • tendons
  • vaisseaux sanguins

L’articulation de la cheville est formée de trois os. Il fonctionne comme une charnière pour permettre à votre pied de bouger facilement dans toutes les directions. Ces os s’appellent :

  • talus (os de la cheville)
  • tibia (tibia)
  • Fibule (petit os reliant la cheville au genou)

Les ligaments relient les os les uns aux autres et les maintiennent ensemble. Il y a trois ligaments à l’extérieur (zone latérale) de la cheville. L’intérieur (zone médiane) de la cheville contient le ligament deltoïde. Plusieurs ligaments soutiennent également le bas de la jambe au niveau de la cheville.

Les tendons relient les muscles aux os. Le tendon de cheville le plus connu est le tendon d’Achille. Dans la cheville, les tendons aident à maintenir la stabilité et la force.

Les muscles de la jambe sont également importants. Ils travaillent pour soutenir la fonction de la cheville et la capacité de bouger. Le conditionnement, l’étirement et le renforcement de ces ligaments et muscles qui soutiennent votre cheville peuvent aider à garder vos chevilles saines et stables.

Prendre soin de votre cheville à long terme et éviter les foulures

Une foulure à la cheville peut arriver à n’importe qui, mais il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour prendre soin de vos chevilles à long terme et pour accélérer la récupération :

  • Évitez les chaussures qui rendent votre cheville instable, comme les talons hauts.
  • Étirez-vous avant et après l’exercice.
  • Étirez régulièrement votre cheville et vos jambes.
  • Continuez avec des exercices conçus pour renforcer votre cheville.

à voir aussi : Remèdes naturels pour soigner entorses et foulures

Références

  1. Foulures à la cheville. (n.d.).
  2. Byrne S. (2015). Pourquoi vous devriez éviter la glace pour une entorse à la cheville.
  3. Haddad SL. Foulures à la cheville. (n.d.).
  4. Comment soigner une foulure à la cheville. (n.d.).
  5. Kaminski TW, et al (2013). Énoncé de position de l’Association nationale des entraîneurs de sport : Prise en charge conservatrice et prévention des entorses de la cheville chez les athlètes : 10.4085/1062-6050-48.4.02
  6. Personnel de la clinique Mayo. (2018). Entorse à la cheville.
  7. Mirkin G. (2015). Pourquoi la glace retarde la récupération.
  8. National Athletic Trainers’ Association. (n.d.). Ne vous prenez pas la tête lorsque vous prenez soin d’une entorse de cheville.
  9. Struijs PA, et al (2010). Entorse de cheville.
  10. Tiemstra JD. (2012). Mise à jour sur les entorses aiguës de la cheville.
  11. van den Bekerom MPJ, et al (2012) Quelles sont les données probantes sur le traitement des entorses à la cheville chez l’adulte en ce qui concerne le repos, la glace, la compression et l’élévation ? : 10.4085/1062-6050-47.4.14
  12. Quelles sont les options de traitement pour les entorses à la cheville ? (2018).

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :


Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.