Verrue Plantaire : Solutions Naturelles pour l’Éradiquer

Par : | 0 Commentaires | Le : 30/07/2013

2013-07-30 Remèdes de Grand-Mère

Le méthodes employées pour éradiquer les verrues plantaires sont sensiblement les mêmes que pour les verrues communes, il faut s’armer de patience car c’est en général plus long, les méthodes à base de produits chimiques, au laser ou à l’azote liquide sont très douloureuses et sans gage de récidive, voyons comment se débarrasser d’une verrue plantaire avec les solutions naturelles ?

Les verrues plantaires sont causées par une infection virale de la peau appelée virus du papillome humain (VPH). Ce virus peut pénétrer dans votre peau par les coupures. Les verrues plantaires sont fréquentes sur la plante des pieds.


à lire aussi : Astuces imparables pour soigner une verrue

Les verrues plantaires sont considérées comme des tumeurs épithéliales bénignes. Ce sont des excroissances dures, granuleuses et charnues qui apparaissent habituellement sur la plante des pieds ou sur les talons. Ce sont les zones qui subissent le plus de pression ou de friction. La pression peut aussi causer des verrues plantaires plates et pousser vers l’intérieur sous une couche dure et épaisse de peau appelée cal. Comme la verrue vulgaire (Verruca vulgaris), une verrue plantaire (Verruca plantaris) est également causée par le papillomavirus humain.

se débarrasser des verrues plantaires récalcitrantes

Ces types de verrues peuvent être douloureuses et les bosses qui en résultent sont inconfortables. Les verrues plantaires ont aussi des « graines de verrue« , ou de minuscules taches noires qui sont en fait des vaisseaux sanguins. Bien qu’elles ne soient pas nécessairement nuisibles, les verrues plantaires peuvent pousser et durcir et ainsi finir par provoquer de l’inconfort en position debout ou lors de la marche.

Les verrues plantaires peuvent apparaître seules ou en amas, appelées verrues en mosaïque. Elles ont tendance à croître lentement et peuvent éventuellement s’enfoncer assez profondément dans la peau pour causer de l’inconfort ou de la douleur.

Comment soigner une verrue plantaire à la maison ?

Il est possible de traiter les verrues plantaires à la maison, mais il est également important de savoir quand vous devriez consulter un médecin et suivre un traitement médical en cas aggravation.


Bien que les verrues plantaires ne soient pas dangereuses, vous voudrez peut-être les faire enlever pour des raisons d’inconfort et d’esthétique. Ayez en tête que tout traitement d’ablation de verrues plantaire prendra plusieurs semaines, sinon plus.

à lire aussi : Soigner les verrues avec les plantes

Ruban adhésif en toile

adhésif toilé duck tape pour éliminer les verrue

Verrues plantaires : Etouffer la verrue avec de l’adhésif extra-fort.

Une façon de se débarrasser graduellement des verrues plantaires est d’utiliser du ruban adhésif en toile, le même qu’utilisent les carrossier (duck tape). Collez un petit morceau de ruban adhésif sur la zone affectée, puis changez le ruban au moins deux fois par jour. (Vous pourriez avoir besoin de changer la bande plus souvent pour les verrues sur le dessous de vos pieds.)

Le principe du ruban adhésif en toile pour éradiquer les verrues plantaires, est qu’il peut aider à « décoller » les couches de verrues. En théorie, la verrue finira par s’enlever complètement. De plus, elle ne peut croître facilement sous le ruban adhésif, et finit par s’étouffer.

Iode

L’iode est un minéral essentiel qui est le plus souvent associé à la santé de la thyroïde. Mais certaines formulations peuvent également être utilisées à d’autres fins – comprenant l’élimination des verrues sous la plante du pied.

Une étude a révélé qu’un produit combiné de solution topique providone-iode a aidé à éclaircir les verrues après deux applications quotidiennes sur une période de 12 semaines. Vous pouvez acheter les deux produits dans une pharmacie.

Néanmoins, ce type de traitement est plus efficace lorsqu’il est administré sous la supervision d’un médecin, surtout si vous souffrez d’une maladie chronique sous-jacente comme une maladie de la thyroïde.

iode verrue plantaire

L’iode : une alliée contre les verrues plantaires

Sprays de congélation en vente libre

En plus de l’iode, vous pouvez aussi acheter des « sprays de gel » en vente en pharmacie pour les verrues plantaires. Ces produits contenant de l’azote liquide sont conçus pour imiter les effets de la cryothérapie au cabinet du médecin.

Le spray agit en créant une lésion en forme d’ampoule qui adhère à la verrue. Une fois que l’ampoule guérit, la verrue sous le pied disparaîtra aussi.

Pour utiliser l’aérosol gelant, distribuez le produit directement sur votre verrue pendant un maximum de 20 secondes. Répéter l’opération si nécessaire. L’ampoule se formera et tombera en une semaine environ. Après ce temps, vous pouvez décider de répéter le traitement si la verrue est toujours là.

Il se peut que vous deviez répéter le processus plusieurs fois pendant un maximum de six semaines. L’inconvénient avec cette technique est la douleur sous le pied qu’elle provoque, vous pouvez parer à cela en protégeant la zone avec un coussinet autocollant.

Ecorce de citron, vinaigre blanc et teinture mère de thuya

Ce remède joue sur la synergie des ingrédients utilisés, une journée du citron macéré dans du vinaigre blanc la nuit et teinture mère de thuya le jour. La première chose à faire et de laisser macérer dans 1 bol de vinaigre blanc pendant 48 h quelques écorces de citron (non traités).

  • Au coucher, faire tenir en place sur les verrues les écorces de citron bien plaquées avec un sparadrap.
  • Le matin enlever le pansement, laver la verrue au savon de Marseille et sécher.
  • Imbiber la verrue de teinture mère de thuya (en pharmacie) et garder en place toute la journée à l’aide d’un sparadrap.

Alterner ces remèdes soir et matin jusqu’à ce que  les verrues plantaires disparaissent. (Compter minimum 20 jours). Soyez patients, la verrue plantaire devrait tomber d’elle-même avec sa racine. Ne vous arrêtez-pas en milieu de traitement, vous en perdriez tous les bénéfices.

NOTE : Vous pouvez remplacer le citron par une lamelle de gousse d’ail (en prenant soin de garder le cœur, une fois n’est pas coutume).

Huile d’arbre à thé

L’huile d’arbre à thé a toujours été utilisée comme antiseptique topique. Il est principalement utilisé pour les infections fongiques, les blessures et l’acné. Bien que peu étudiée, l’huile d’arbre à thé peut également agir sur les verrues plantaires.

  • Pour essayer ce remède, appliquez une petite quantité d’huile d’arbre à thé diluée dans de l’huile d’olive ou d’amande sur la zone affectée deux fois par jour.

à lire aussi : Soigner naturellement une kératolyse ponctuée

Chardon-Marie

Le chardon-Marie est un autre remède à base de plantes médicinales qui peut aider à éclaircir les affections cutanées. Contrairement à l’huile d’arbre à thé, le chardon-Marie a fait l’objet de recherches pour ses propriétés antivirales. Vous pouvez appliquer de l’extrait dilué de chardon-Marie sur vos verrues deux fois par jour.

Ne pas utiliser ce produit si vous avez des antécédents d’allergies à l’herbe à poux.

Les autres solutions naturelles possibles

  • Zinc : Disponible sous forme de pilule à prendre par voie orale ou de pommade à appliquer directement sur la verrue, les bienfaits du zinc comprennent la lutte contre le virus qui cause les verrues.
  • Nitrate d’argent : Disponible sous forme de pommade ou de solution que vous appliquez sur la verrue.
  • De la fumée : Certaines personnes ont réussi à traiter leurs verrues dans une « boîte à fumée » avec de la fumée provenant des feuilles brûlées d’une sorte de peuplier.
  • Ruban adhésif (autre méthode) : Après six jours, enlevez le ruban adhésif, trempez la région dans l’eau et frottez la verrue. Après 12 heures sans le ruban adhésif en toile, mettre une nouvelle pièce sur la verrue, et continuer le cycle pendant deux mois ou jusqu’à ce que la verrue ait disparu.
  • Stimuler la santé immunitaire : Vous pouvez gagner la bataille contre les verrues en faisant des choix alimentaires qui sont des stimulateurs immunitaires majeurs. Il existe également de nombreuses herbes antivirales que vous pouvez essayer.

Verrue plantaire ou callosité ?

Les callosités sont causées par des frottements répétés contre la peau. Ce sont les plus courantes sur les mains et les pieds. Avec un cal, vous pouvez remarquer une zone en relief de la peau qui est de couleur blanche. à lire aussi : Soigner les cals naturellement

Les callosités ne sont pas la même chose que les verrues plantaires. Parfois les deux se ressemblent, sauf qu’il n’y a pas de points noirs dans les callosités.

Les callosités peuvent disparaître d’elles-mêmes lorsque la friction contre la peau s’est arrêtée, par exemple lors du changement de chaussures serrées pour une paire mieux ajustée. La peau externe du cal peut également être coupée ou limée.

Il est possible d’avoir des verrues plantaires à l’intérieur d’un cal. C’est parce que la friction accrue qui cause le cal augmente aussi le risque d’attraper ce type de verrues. Une verrue plantaire qui se développe vers l’intérieur peut également faire naître un durillon dû à une pression accrue contre votre peau.

Facteurs de risque de verrue plantaire

Bien que les verrues plantaires soient causées par le virus du VPH, il y a d’autres facteurs de risque à considérer. Vous pourriez courir un risque accru d’avoir des verrues plantaires si vous :

  • avez des antécédents de verrues plantaires
  • vous êtes un enfant ou un adolescent
  • Avez un système immunitaire faible
  • marchez pieds nus, surtout dans les endroits exposés aux germes comme les vestiaires, piscines…

Prévention des verrues plantaires

Avec les bonnes précautions, les verrues plantaires peuvent être évitées, même si vous êtes plus à risque de les développer :

  • Évitez de toucher les verrues, y compris les vôtres.
  • Lavez-vous les mains avant et après avoir touché une verrue.
  • Ne touchez pas une verrue plantaire avec vos doigts.
  • Évitez d’utiliser les limes et les pierres ponce que vous avez utilisées sur les zones affectées de la peau pour les zones non affectées.
  • Ne marchez pas pieds nus dans les lieux publics.
  • Gardez vos pieds propres et secs.
  • Changez fréquemment de chaussettes et de chaussures.

Quand consulter un médecin ?

Les verrues plantaires qui ne disparaissent pas ou qui reviennent malgré les traitements à domicile devraient être examinées par un médecin. Ils peuvent traiter les verrues au cabinet par cryothérapie. Ils pourraient également recommander des crèmes pour les pieds sur ordonnance pour se débarrasser des verrues pour de bon.

Pour les verrues plantaires chroniques, votre médecin peut vous référer à un spécialiste des pieds.

Vous devriez peut-être envisager de renoncer à tout traitement à domicile et consulter votre médecin immédiatement dans ces cas :

  • diabète
  • un système immunitaire généralement faible
  • VIH ou SIDA
  • verrues brunes ou noires solides (elles peuvent être cancéreuses)
  • verrues plantaires qui changent de couleur et de taille
  • inconfort grave dû aux verrues
  • changements dans votre démarche

Pour conclure

Les verrues plantaires ont tendance à disparaître un jour ou l’autre, et vous pourriez être en mesure de les traiter à la maison. En cas de doute, demandez toujours conseil à un médecin, surtout si les verrues plantaires s’aggravent ou affectent votre mobilité quotidienne.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :


Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.