Traiter l’épilepsie naturellement

Par : | 33 Commentaires | Le : 12/12/2014

2014-12-12 Remèdes de Grand-Mère

L’épilepsie, une vieille maladie…

Avant certaines batailles, César lançait ses ordres avec une hâte inaccoutumée. Quelques minutes plus tard, il s’écroulait sur le sol en proie à une crise d’épilepsie. Et tandis qu’il bavait et se convulsait, les combats commençaient à faire rage. D’autres grands personnages de l’histoire ont eux aussi souffert d’épilepsie. L’épilepsie a ses lettres de noblesse et a su inspirer les grands esprits. Songeons seulement à Dostoïeswski. Celui-ci n’hésita-pas à affirmer que cela valait la peine d’endurer les tourments de l’épilepsie pour vivre les étonnantes révélations spirituelles qu’elles entamaient chez lui.


L’épilepsie n’est pas une maladie mentale !

Aujourd’hui on le sait, mais ça n’a pas toujours été le cas, en dehors des crises, la personne est généralement tout à fait normale. Tout semble indiquer en effet que la crise d’épilepsie se résume à un désordre physiologique passager, au même titre qu’un simple évanouissement.

Processus d’une crise…

Lors d’une crise d’épilepsie, une charge électrique excessive passe le long des circuits nerveux. La charge est telle que la personne tombe inconsciente, secouée de convulsions. Ses mouvement sont très chaotiques et il faut donc prendre toutes les précautions pour qu’elle ne se blesse pas.

Les yeux révulsés et la salivation écumante confèrent un caractère très dramatique de la crise. Ce n’est pas pour rien qu’on y voyait jadis une sorte de possession démoniaque. A vrai dire, on explique encore mal l’épilepsie dans 60% des cas où la médecine ne peut détecter aucune anormalité dans le cerveau.

Diminuer naturellement la fréquence des crises d’épilepsie

Les médicaments que l’on donne généralement aux épileptiques sont assez efficaces pour prévenir et juguler les crises en effet, 60 à 70 % des traitements médicamenteux fonctionnent. il n’en reste pas moins que les épileptiques vivent souvent dans la crainte qu’une nouvelle crise ne les terrassent, on le serait à moins. Cette crainte permanente crée un terrain psychologique qui peut intensifier démesurément le moindre stress. Or, le stress est, dans beaucoup de cas, un élément déclencheur des crises d’épilepsie. N’est-il pas d’ailleurs significatif que Jules César faisait des crises avant les batailles ?

Pour éviter les crises, il est donc très important de trouver des moyens pour éliminer l’anxiété et le stress chez l’épileptique. Et cela vaut autant pour les adultes que pour les enfants. L’épileptique devra donc le plus possible tenter de créer un mode de vie anti-stress. il aura également intérêt à pratiquer une méthode de relaxation. Généralement, on met très peu l’accent sur les techniques de relaxation et cela est regrettable. En plus de constituer une remarquable méthode préventive, ces techniques permettent de diminuer l’intensité des crises et aident à mieux récupérer.

Valériane, la plante anti-stress…

La valériane est fortement recommandée à cause de son action calmante sur le système nerveux en général :


  • Faites macérer pendant 12 heures, 100g de racines dans 1 litre d’eau tiède.
  • Filtrez et prenez 3 tasses par jour entre les repas.

Comme ce mode de préparation est fastidieux, vous pouvez vous procurer l’extrait en pharmacie. La poudre de racine est donnée sous forme de cachets à raison de 2 à 10 g par jour. Demandez conseil à votre médecin.

Epilepsie et alimentation…

En plus de ces mesures anti-stress, l’épileptique devra adopter une alimentation naturelle et semi-végétarienne exempte d’additifs chimiques. L’aspect alimentaire ne doit surtout pas être négligé. En particulier lorsque l’épilepsie est reliée à des réactions allergiques. Pour le traitement des cas d’épilepsie, il est aussi important de veiller à ce que les reins fonctionnent régulièrement. (Voir sur cette page une cure naturelle pour nettoyer les reins)

Des remèdes anciens préconisaient aux épileptiques de boire du lait en grande quantité, et d’avaler de la poudre de gui de chêne.

Mesures préventives…

Apprenez à discerner les signes avant-coureurs de la crise. Chez certains, ces signes se manifestent quelques minutes avant la crise. Chez d’autres, ils se présentent parfois même plusieurs heures auparavant.

Ces signes consistent en malaises divers et en tensions physiques. L’épileptique pourra noter aussi des perceptions curieuses : vision distorsionnée, audition de sons étranges, sensation de déjà-vu etc. Si vous pouvez apprendre à discerner ces signes, vous aurez le temps de vous mettre à l’écart de ce qui pourrait vous blesser. Ou encore, vous pourrez interrompre l’activité qui risquerait de mettre votre vie en danger.

A titre préventif, vous pourrez aussi faire des applications de compresses froides sur la tête lorsque vous sentez que “ça chauffe” plus que d’habitude. Dans le cas d’un enfant, il est important de lui faire prendre conscience des ces pré-manifestations en lui posant des questions et en le forçant à se souvenir de ce qui s’est passé avant la crise.

Continuez la lecture sur le site de la Fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(4 / 5)

4 5 45
Votez pour ce Remède

45 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • les huiles végétales utiles pour l'aromathérapie

    Les Huiles Végétales valent-elles les Huiles essentielles en Aromathérapie ?

  • jus de chou vert pour guérir les ulcères à l'estomac

    Comment traiter naturellement un ulcère duodénal ?

  • comment faire un bain dérivatif

    Bain dérivatif : Qu’est-ce-que c’est et comment le faire ?

  • bronches

    Comment purifier les poumons et les bronches

  • intertrigo soins naturels

    Soins naturels pour stopper l’intertrigo



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Vous avez réagi à cet article
Commentaires (33)
  1. posté par Bernard Kayser le 24/09/2018

    bjr le sucrer est il source de risque de crise ?? je fais comme des crises mais d un style bizarre je revis des situation deja vecu qui se mette en parrallelle avec la vie atuelle ca commence tjrs pareil j ai des picottements de plus en plus fort sur tout le corps je suis consient de tout mais une partie de mon cerveau n est plus gerer par moi j ai beau essayer de penser a autre chose ces visions restent la et continue je les sent arriver et c est toujours pareil j ai tres peur car je connais tout le procesus et tout se termine par une transpiration et une immense fatigue merci de vos reponses

  2. posté par sakoura badiane le 11/06/2018

    bonjour moi j’avais des crises partielles depuis 18 -19 ans mais tres rare. avec le temps la fréquence a augmenté . a un moment j’ai commencé un traitement avec dépakine 500. le problème c’est que temps que je respectait la dose avec une durée régulière de sommeil y’avait pas danger. mais de temps en temps les conditions changent et je me retrouve dans des situation où je pouvais respecter mes horaires de sommeil et là ca revenait. mais ce qui fait peur c’est que depuis le mois d’aout passé j’ai commencé à faire des crises généralisées. j’en suis à 6 jusque la et les 5 se sont passées soit au réveil soit en plein sommeil le 6ème un soir en salle de cours mais après que j’ai arrêté volontairement les médoc pendant 3 jours. si vous avez des conseils à me donnés

    • posté par Bennia le 11/06/2018

      faut dormir et se réveiller à heure régulière

  3. posté par Agnes le 14/04/2018

    Bonjour je suis la femme d’un jeune homme souffrant des crise d’epilesie sa luis arrive pendant son sommeil et il ne s’en souvient pas si je ne luis dit pas , il s’en veux et plus quand je luis en informe comment puis je l’aide voir le bon côter des chose il se mort tout la langue si je ne mette pas quelque chose entre ses dans . Et surtout il ne veux pas aller voir un medecin ni de prendre un tretement?

    • posté par Bennia le 14/04/2018

      Il faut qu’il se rende compte que c’est une maladie qui peut le tuer si il ne se soigne pas, il y a des crises mortelles surtout avec le temps, ceci est un argument de taille.
      Les médicaments ne sont pas difficile, il s’agit simplement de comprimé à boire avec un verre d’eau, par exemple 2 le matin et 1 le soir.
      Il existe aussi des séances “d’électroflash” avec son et lumière facultative pour améliorer son état, il faut s’asseoir et entendre des sons et voir des flashs.
      C’est assez simple.
      Dans le pire des cas ramener lui le médecin à la maison pour qu’il lui parle, le convint et l’examine.

  4. posté par JeanMarc le 07/01/2018

    Moi je fais des crises depuis 25 ans suite à un accident de voiture (trauma cranien),. Je suis résistant aux médicaments, qui fonctionnent pas bien d’ailleurs, et innopérable (la cicatrice est dans une zone sensible enfoncée, ouille!!!).
    Mais je vis avec, et je fais mes crises dans mon sommeil, la nuit, une fois toutes les 8 à 12 semaines en gros. L’alcool est un vrai risque (pour moi), et non, aucun chien n’a jamais senti venir mes crises (ou chat, piaf, ou autre médium).
    Je vis avec, et c’est tout. Comme ce n’est pas vraiment handicapant, j’ai tous mes membres, et que ce n’est pas écrit sur ma figure, c’est comme un cancer. Pas vu, pas pris.
    La pauvreté, elle est une vraie maladie, mais là, personne ne veut la soigner, ni même la traiter, mais c’est une autre histoire..
    Bonne continuation à toutes et tous.

    • posté par JeanMarc le 07/01/2018

      La valériane, tégrétol, séance son et lumiere chez un spécialiste., frapper avec son poing le lit par exemple afin de dissiper la tension .
      Il existe aussi des chiens spéciaux qui détectent l’épilepsie

      • posté par Mamie Net le 07/01/2018

        Merci Jean Marc pour les infos 😉

  5. posté par Adama Gueye le 28/12/2017

    Salut comment ça va comment soulager la crise eppilepsie

    • posté par Adama Gueye le 29/12/2017

      La valériane, tégrétol, séance son et lumiere, frapper avec son poing le lit par exemple afin de dissiper la tension .
      Faut consulter un spécialiste.

  6. posté par pirés le 22/12/2017

    bonjour je m’apl frederique j’ai 32ans sa fait plus de 10ans que je fais des crise épi… type grand mal sans compté que quand j’étais petite je faisais des convulsion hyperthermiques ,j’ai 3 enfant dont les 2 derniers j’étais sous dépakine pendant mes grossesses sa leur a causé une malformation du cerveau ,mon fils de 5ans a poussé ma fille de 7 ans dans les marches qui a provoqué une convultion ,le pédiatre il y a 3 jours ma fait montré sont irm j’ai étais choqué je suis dévasté.Plein d’autre examen a étais fait,il ma dit que la dépakine était on cause.moi j’ai changé de traitement je suis sous lamictal depuits 3ans du coup mes crise son différente moins forte la nuit et en journée j’ai maintenant des crise d’absence 1fois par mois.je cherche des gents qui me comprennent et qui pourrait me conseillé.merci bien

  7. posté par chougrani le 03/10/2017

    Ma petite fille âgée de 12 a ses crises d’épilepsie que pendant la nuit. Pendant la journée, elle se porte bien comme toute les petites filles. Elle a prit tous les traitements médicaments de différentes marques pour les crises d’épilepsie et ses crises persistent. y a t-il quelqu’un qui peut m’orienter ? Merci.

    • posté par Bennia le 13/11/2017

      Il existe des chiens qui détectent l’épilepsie avant la crise, il aboient ou posent leurs pattes sur vous pour avertir qu’une crise d’épilepsie va survenir.
      Il y a une technique c’est de frapper avec son poing le lit par exemple afin de dissiper la tension et continuer à frapper jusqu’à ce que la crise, la pré-crise ou les symptômes s’arrêtent.
      A t elle pris du Tégrétole 200mg ou 400mg parmi les différents médicaments ? Il est plutôt efficace.
      Et avez vous fait des séances de soins pour épileptiques (sons et lumières) à l’hôpital en complément du traitement ? C’est important.

      Je vous conseil de l’emmener à l’hôpital si ce n’est pas fait, ou à défaut consulter plusieurs spécialistes au lieu d’un seul.

  8. posté par chougrani le 03/10/2017

    Bon jour.
    Ma petite fille âgée de 05 a ses crises d’épilepsie que pendant la nuit. Pendant la journée, elle se porte bien comme toute les petites filles. Elle a prit tous les traitements médicaments de différentes marques pour les crises d’épilepsie et ses crises persistent. a t-il quelqu’un qui peut m’orienter ? Merci.

    • posté par chougrani le 03/10/2017

      C’est bien 12 ans au lieu de 02 ans. Merci

  9. posté par Chachaa le 28/09/2017

    Bonjour tout le monde!
    Jai 29 ans et je n’avais pas fait de crise auparavant mais dimanche j’en ai fait deux dont une à l’extérieur …. Ca m’a valu un petit séjour à l’hôpital … Le problème c’est que ils ne savent pas d’où sa viens
    Depuis le mois de mai j’ai vécu un stress assez intense et je pense que maintenant que Ca va mieu jai tout relâcher cette pression ….
    Avant la crise je ne me souvient de rien … Aucun signe m’a averti de l’arrivée de la crise .

  10. posté par Inconnu le 19/09/2017

    Bonjours je suis épileptique depuis la 4eme actuellement j’ai 20 ans j’ai peur de sortir tous seul tous le temps avec quelq’un car je ne suis pas rassuré, j’en ai marre de cette situation que faire pour réduire ou guérir cette maladie.

    • posté par Leboulenger le 23/09/2017

      As tu vecu un traumatisme telle qu il soit ? Est ce des crises partielles ? Generalisees ? As tu vu un neurologue ? Je suis epileptique depuis mes 2 ans ! J en fais toutes les nuits et une dizaine en journée par mois , elles sont partielles et j ai la chance de les sentir arrivées ! Mais il m arrive dans faire dans la rue de m assoir tres vite parterre ! C est une maladie handicapante ! Pas de permis , reconnue inapte au travail apres pkusieurs chutes , il faut s adapter a elles ! Et ne surtout pas tomber dans la dépression qui empire ce mal .si vous le souhaitez on peut en discuter si vous avez besoin .

      • posté par Lamia le 07/10/2017

        Il faut aller voir un neurologue spécialisé en épilepsie et vous insistez pour vous orienter voir une neurochirurgien , car il y a La chirurgie de l’épilepsie même s’il ne trouvent pas La cause
        Ils chercheront la région ou ça déclenche la crise
        Pour certain types de chirurgie il y à une réussite à 90% ! Beaucoup n’ont jamais eu de crises après la chirurgie , lisez sur ce sujet sur internet et vous allez comprendre .
        Bon courage

        • posté par chougrani le 07/10/2017

          Merci pour votre conseils Lamia

    • posté par Jessyca le 25/09/2017

      J’ai eu mes crises d épilepsie à partir de la 4eme aussi et j’ai 27ans. Je suis comme toi , j’ai toujours cette peur de sortir seule et je m’angoisse et m’imagine tomber dans la rue et c’est une betise que l’on fait car plus on stress et plus on peux provoquer une crise !! Moi j’appelle tout le temps ma maman ou mon mari mais je suis toujours au téléphone sa me rassure énormément !!! de plus je fais un métier super physique que je n’ai pas le droit de pratiquer et quand j me sens pas bien je récite l’alphabet chaque lettre un mot à comme avion b comme biberon ect .. jusqu’à se que j’aille mieux ca me fait me concentrer sur autre chose
      En tout cas évite de stresser et essaie de sortir un peu seule pas très loin au début J’en ai fait dehors et c’est vrai que c’est pas cool à cause de ca j me suis déboîter la mâchoire a l’âge de 14ans et depuis elle se déboite des fois Mais j pense à autre chose !! Tu vas y arriver soit forte

  11. posté par VEYRET le 10/06/2017

    Bonjour,

    Je suis épileptique depuis l’âge de 13 ans et j’en ai 55 bien sonnés. Je n’ai jamais bu une goutte d’alcool et on m’a interdit d’avoir des enfants. Quand je dit “on”, il s’agit des médecins évidemment.

    Vous ne parlez pas beaucoup des pertes de mémoires, très importantes dans mon cas. je n’ai de souvenir avant l’âge de 20 ans. Aujourd’hui, j’ai quelques bribes qui me reviennent mais tellement de “trous” dû à mes crises, à la fois généralisées, partielles et de petit mal. Plusieurs comas épileptiques, avec perte de l’écriture, de la marche, de tous les gestes “ordinaires” de la vie, comme décrocher un téléphone.

    Ne pas reconnaître son appartement, savoir que c’est le vôtre, mais avoir perdu toute familiarité avec lui, comme avec votre visage, votre apparence.
    Tout cela semble bien sombre, mais je dois dire que cette faiblesse m’a ouvert des perspectives incroyables sur le plan psychique et même extra-sensoriel, avec une perception accrue de ce que je percevais, une nouvelle acuité.

    J’ai frôlé la mort mais j’en ai un souvenir très précis et pas du tout effrayant.

    Je cherche à me débarrasser de mon traitement Tégrétol/Gardénal par une approche naturelle, plus holistique.

    Merci

    • posté par Manent Nat le 14/04/2018

      Bien d’accord avec vs. Suis épileptique depuis l’age de 9 ans. Vais sur 50. Ai testé ts les médicaments et qd je ne lache pas des choses j’oublie, j’ai la vue qui a baissé. Par contre, je fais du yoga soit pr me réveiller soit pr me reposer et ne + penser à la famille qui m’étouffe ! Bon courage

  12. posté par Lili le 12/05/2017

    Bonjour,
    On m’a toujours dit de ne pas boire etc… d’ailleurs je n’ai jamais bu.
    Le gui de chêne ? je croyais le gui nocif.
    Est-ce qu’il y a des études qui fait que des enfants dits “enfants Dépakine” ont contracté non seulement des malformations rénales mais aussi des syndromes néphrotiques (albumine dans les urines) ? je cherche cette information. Merci.

  13. posté par SEILLIER le 03/04/2017

    Ecrit par une non épileptique donc trop “générique”. Il aurait été judicieux de noter qu’il ne faut absolument pas boire d’alcool, de dormir à heures régulières et surtout : PAS DE JEU SUR PC.

    • posté par Joelle Varenne le 11/04/2017

      Je suis épileptique. Donc faux ! Je vous mon petit apéro de temps en temps je ne me couche pas à heure régulière et n ai pas de crises. J ai 60 ans et suis épileptique depuis l âge de 13 ans… ( épilepsie généralisée )

      • posté par Lili le 12/05/2017

        J’ai une épilepsie généralisée aussi diagnostiquée depuis l’âge de 12 ans, traitée par la Dépakine ! le problèmes est qu’il y a différentes crises.
        Une “chance” c’est qu’on peut voir la crise arriver, ce n’est pas mon cas.
        Varenne, elles ont comment vos crises ? vous vous soignez avec quoi ?!
        J’ai du prendre ce médicament soi-disant sans danger pour mes deux grossesses, hélas, ça n’a pas été le cas, comme plusieurs mamans… Merci au Labo et à l’ANSM;

        • posté par Andre SILVA le 02/07/2017

          Bonjour cher madame,
          Ma femme aussi a exactement le meme parcours epileptique donc depuis l age de 12 ans et actuelement 32ans.
          On est un peut desasperé car chaque jour c’est de plus en plus dificile!
          Mon adresse mail 85acgs@gmail.com car j’aimerai pouvoir discouter un peit plus avec vous! Ou sinon ont peu parler directement sur ce site!

          Bien à vous

        • posté par Andre SILVA le 02/07/2017

          Bonjour cher madame,Ma femme aussi a exactement le meme parcours epileptique donc depuis l age de 12 ans et actuelement 32ans.On est un peut desasperé car chaque jour c’est de plus en plus dificile!Mon adresse mail 85acgs@gmail.com car j’aimerai pouvoir discouter un peit plus avec vous! Ou sinon ont peu parler directement sur ce site!Bien à vous

    • posté par Henry le 11/08/2017

      L’alcool m’as permis d’éliminé plusieurs fois le petit mal ou les attaques d’absence.
      Une bière pas plus avec des cacahuètes et je n’avais plus rien. Rien n’est nocif tant qu’il est bien dosé. Bien mieux que ces médicaments qui pourrissent mes intestins.

      • posté par Mamie Net le 12/08/2017

        Merci Henry pour ton partage d’expérience !

  14. posté par Aimée le 22/09/2016

    Tres intéressant à savoir

  15. posté par Zakaria Ndiaye le 07/08/2016

    Très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.