Remèdes du monde : Médecine naturelle chinoise

Le : 3 mars, 2016 | Vu 5 387 fois

remèdes médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise, des remèdes vieux de plus de 3 000 ans…

La médecine traditionnelle chinoise est composée d’une grande variété de milliers de fleurs et d’herbes sauvages qui ont été combinées dans des recettes et des formules très élaborées pour une grande variété de médicaments.


Chaque région de la Chine avait sa propre série de remèdes à base de plantes et ses secrets locaux, qui ne se sont pas propagés pas en dehors de leurs frontières, jusqu’à encore récemment les plantes chinoises étaient inconnues du reste du monde et bien que beaucoup d’entre-elles soient des médicaments très efficaces, d’autres sont toxiques et il est risqué d’en prendre sans avis médical. Selon des études cliniques chinoises, ces formules à base de plantes qui ont été perfectionnées au fil des siècles, peuvent augmenter considérablement l’efficacité des traitements médicamenteux modernes, réduire leurs effets secondaires et parfois les remplacer complètement.

Quelques remèdes de médecine traditionnelle chinoise

Coptis contre les infections

La coptis ou coptide chinois a une fine tige amère généralement combinée avec d’autres herbes amères comme le phellodendron, le scutellaria ou le gardénia. Cette plante a été très appréciée pour ses propriétés anti-microbienne, elle a une longue histoire d’utilisation dans la médecine traditionnelle chinoise pour traiter les problèmes gastro-intestinaux, les inflammation de la vésicule biliaire, les crampes abdominales, et pour contrôler les saignements excessifs. En outre, ses racines ont été utilisées dans les préparations pour soulager de fortes fièvres, des maux de gorge, utilisés en externe pour soigner les aphtes, kératite, gencives enflées et les éruptions cutanées.De nos jour la coptis est souvent utilisée pour faire des pilules ou des comprimés.

Médecine traditionnelle chinoise

Médecine traditionnelle chinoise : les tiges de coptis pour combattre l’infection.

Framboise contre la diarrhée

Les feuilles de framboise ont été utilisées de la même façon que les mûres par les anciens chinois pour enrayer la diarrhée.

L’alangium contre la douleur

L’alangium est une espèce de plante à fleurs couramment utilisée en herboristerie chinoise où elle est considérée comme l’une des 50 herbes fondamentales. L’alangium a été utilisé pour soulager les rhumatismes et soulager les douleurs dans le bas du dos et des genoux. Également utilisé pour traiter l’engourdissement et les blessures aux os, où une pâte de racines des plantes est appliquée sur les os fracturés pour accélérer leur réparation.

Dong quai contre les troubles sexuels

Le dong quai appelé aussi angélique de Chine, a été utilisé pour réguler le cycle menstruel et pour traiter les symptômes de la ménopause causés par les changements hormonaux.L’effet curatif de cette plante dans le traitement des crampes menstruelles est expliqué par ses composés qui aident à détendre le tissu musculaire et à soulager la douleur. Le Dong Quai stimule également le système nerveux central et peut remédier à la faiblesse et aux maux de tête menstruels. L’utilisation de cette plante se fait principalement en infusion.

Ginseng pour la vitalité

Le ginseng comme la plupart des herbes de médecine chinoise est utilisé pour renforcer le corps, il est utilisé pour ses bienfaits depuis plus de 2000 ans pour aider à stimuler l’énergie, réduire le stress et augmenter l’endurance.

Réglisse contre les troubles respiratoires

La réglisse est utilisée en médecine traditionnelle chinoise pour traiter la toux et le rhume, car la poudre de racine de réglisse est un expectorant efficace. Cette herbe douce a été combinée avec une formule d’autres herbes et prise en infusion.

L’agripaume contre les problèmes cardiovasculaires

L’agripaume est l’un des remèdes chinois antique à base de plantes dit pour prolonger la vie. Des études modernes suggèrent que c’est possible car il s’est montré efficace pour renforcer le fonctionnement du cœur et pour réduire l’hypertension. Cette herbe médicinale chinoise amère a été prise comme un thé.

médecine traditionnelle chinoise

Bian Que : physicien et médecin chinois (-400 à -320 av. J.C.) inventeur de l’examen du pouls entre autres.

Cardamome contre les troubles de l’estomac

La cardamome a été principalement utilisée pour soulager les maux d’estomac, en particulier pour aider à apaiser l’indigestion et l’excès de gaz abdominaux. Elle a également été utilisée comme un antidote aux morsures venimeuses de serpent et de scorpion.

Goji contre les maladies de la peau

Les baies de goji sont bénéfiques pour la peau et sont utilisées à la fois en interne et en externe à cette fin. Les feuilles de goji étaient traditionnellement utilisées pour améliorer le teint, éliminer la chaleur, éliminer les toxines et prévenir la formation de cicatrices. Les études modernes montrent que les amides d’acides phénoliques isolés dans l’écorce des racines de goji ont une activité inhibitrice in vitro contre les bactéries et les champignons pathogènes humains.

Goji, chrysanthème, et rehmannia contre les maladies de l’oeil

La formule chinoise la plus populaire pour traiter les problèmes des yeux est la combinaison de goji, de chrysanthème, et de rehmannia. La plante de goji a été considérée comme la principale tonique pour la vision en herboristerie traditionnelle chinoise et sa petite baie rouge en forme d’oeil, son fruit riche en vitamine C et en riboflavine. Les études modernes montrent que cette plante contient un taux très élevé de bêta-carotène réputé pour nourrir et rajeunir les yeux.

à voir aussi : Remèdes du monde : Médecine de l’Egypte Ancienne



Pour aller plus loin…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.