Jardin

Liseron : Comment s’en Débarrasser Naturellement en 4 Étapes

Par Damien P. , le 02/09/2013 , mis à jour le 17/09/2021 — Printemps - 4 minutes de lecture
Lutter naturellement contre le liseron
()

Le liseron est difficile à éliminer définitivement, sa particularité et d’attendre que les autres plantes soient matures pour s’enrouler autour d’elles (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) afin de se développer à son tour.

C’est le calvaire du jardinier lorsque le liseron s’en prend au légumes, à un arbre, à ses feuilles et ses fleurs ou toutes autres plantations, Quelques astuces et un peu de méthode sont nécessaires pour l’éliminer.

Ses graines très fertiles contribuent à sont développement rapide. Ce qui n’arrange rien car ses racines, si elles sont coupées (par un motoculteur par exemple), se multiplient en autant de nouvelles pousses. ce n’est pas étonnant si le liseron s’appelle aussi les boyaux du Diable

1. Les 3 étapes à connaître avant de commencer un traitement anti-liseron

  • Avant de commencer à traiter, éviter de passer le motoculteur ou toute autre opération de jardinage qui casserait ses racines, cela promettrait beaucoup de travail pour s’en débarrasser les années suivantes.
  • Arracher toutes les parties aériennes pour éviter la dissémination des graines. Voyez comment le maintenir ou l’éradiquer sans utiliser de produits chimiques.
  • Le désherbage thermique peut être une autre solution naturelle, mais ne règle pas le problème des rhizomes (racines) prolifiques.
  • Le sel est parfois utilisé, le problème c’est qu’il appauvri la terre toute entière et plus rien ne poussera pendant un moment (plantes, gazon, pelouse et toute forme de vie végétale).

2. Le priver de lumière…

Couvrir le sol d’un occultant à la lumière (couvre-sol), pourrait faire dépérir la plante qui s’épuiserait à chercher de la lumière, sa source d’énergie, vous pouvez pour cela utiliser un paillis dense à renouveler régulièrement.

Éliminer un maximum de racines à l’aide d’une fourche bêche, enfoncée profondément (30 à 40 cm environ) et en soulevant la terre sans la retourner pour retirer délicatement les racines sans les casser. Laissez-les sécher au soleil avant de les jeter. Certainement le traitement le plus ingrat mais aussi le plus efficace.

3. …et le mettre en concurrence pour lui donner du fil à retordre

Tout ces engrais verts auront besoin de se développer et puiseront leur énergie dans les nutriments du sol, autant de source d’énergie que ne pourra pas capter le liseron.

  • Moutarde (semer en printemps et été)
  • Phacélie (printemps et été et enfouir 4 mois après la floraison)
  • Vesce (printemps et été et enfouir en fin d’été)
  • Sarrasin (entre avril et juillet enfouir 3 mois plus tard)
  • Trèfle incarnat ( Semer en fin d’été et enfouir en début de printemps avant la floraison)
  • Seigle (Semer en fin d’été et enfouir en début de printemps)
  • Luzerne (fin mars début avril)

4. Huit choses à savoir sur le liseron

  • Le liseron des champs produit une racine pivotante qui peut pénétrer jusqu’à 4 mètres de profondeur. Donc, pour arriver au bout de la racine, vous n’aurez qu’à creuser un trou dans votre jardin à peu près de la profondeur d’une voiture. Est-ce que ça va être un problème ?
  • Les racines multiples qui poussent latéralement à partir de la racine centrale peuvent s’étendre elles jusqu’à 12 mètres !
  • Le liseron des champs peut servir d’hôte à plusieurs virus qui affectent les pommes de terre, les tomates et d’autres cultures.
  • Comme vous le savez probablement si vous avez essayé de l’arracher, les tiges du liseron se cassent facilement. Lorsqu’elles sont fragmentées, les parties souterraines de la plante produisent de nouvelles et adorables petites pousses en bas âge.
  • Une plante peut produire jusqu’à 14 petites pousses en une année, dont chacune pousse de 40 cm à 150 cm dans la première saison.
  • Chaque plante est capable de produire de 25 à 300 petites graines.
  • Grâce à un tégument extrêmement dur, les graines peuvent rester viables dans le sol jusqu’à 50 ans. Ça donne à réfléchir de réaliser que mes graines de liseron des prés me survivront probablement.

à lire aussi : Purins végétaux à faire soi-même

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Damien P.

Passionné de cuisine, de jardin, de grands espaces et de… bricolage, c'est moi qui vous mitonne les astuces et les trucs de grand-père. Bonne lecture sur remedes-de-grand-mere.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.