dans

Soigner une Lucite Estivale, les Remèdes Naturels

soigner naturellement une lucite estivale

On les appelle habituellement, bourbouilles, boutons de chaleur, ces petits boutons irritants, qui apparaissent souvent en haut du dos et du décolleté, dès que l'on expose sa peau au soleil… C'est une allergie, on parle alors de lucite estivale. Voyons comment la soigner naturellement et éviter les démangeaisons…

Un des meilleurs moyen pour éviter une lucite estivale, est de s'exposer progressivement au soleil, on limitera ainsi grandement les risques d'un déclenchement de lucite estivale. S'exposer un petit peu en augmentant progressivement le temps d'exposition chaque jour. Ne pas s'exposer au soleil en plein milieu de journée où le soleil est plus agressif. (1/4 d'heure le 1er jour, 1/2 heure le lendemain… etc). Vous pouvez aussi commencer une cure de complément alimentaire 15 jours avant les premières expositions afin de préparer votre peau. Vous trouverez des cures riches en antioxydants et caroténoïdes qui renforceront les défenses naturelles de votre peau, ils vous aideront aussi à bronzer plus rapidement ;-) . Vous en trouvrez en pharmacie, parapharmacie et magasins de diététique.

SPONSORISÉ

Allergie au soleil, premier conseils…

Quelques ingrédients naturels pour calmer de manière topique ou en interne, cette dermatose caractérisée par une éruption cutanée déclenchée par une exposition au soleil. La lucite est une réaction allergique, elle dénote une hypersensibilité aux rayons ultraviolets. Certaines plantes, fruits et légumes, vitamines, huiles essentielles… peuvent vous aider avant d'entamer un traitement médicamenteux ou une prise d'antihistaminiques ou de corticoïdes surdimensionnés si l'on considère les bénéfices guérison / risques.

traiter naturellement lucite estivale
Lucite estivale : De petits boutons urticant pouvant s'étaler en plaques rosées.

La toute première chose à faire pour éviter une lucite, est (et c'est logique) de se protéger des rayons du soleil, surtout lors des premières expositions, choisir un écran solaire efficace contre les UVA et UVB, de SPF 50 (préférez le bio avec des écrans minéraux et de l'oxyde de titane ou de zinc), misez sur le chapeau large et le parasol et suivez ces quelques conseils alimentaires et complémentaires…

  • Aidez votre peau à se protéger des agressions en consommant des compléments alimentaires comme : La bêtacarotène, vitamines C et E, le sélénium…
  • Manger des tomates, des carottes, des légumes verts (choux, haricots verts, des aubergines… des légumes de saison).
  • Consommez des céréales complètes riches en vitamines et minéraux.
  • Prendre un supplément de calcium et d'oméga 3.
  • Rafraîchir les zones touchées par la lucite à l'aide d'un gant froid (le passer au congélateur si besoin)

Découvrez ici : Comment faire sa crème solaire haute protection naturelle et éviter les allergies

SPONSORISÉ

Les huiles essentielles efficaces contre une lucite, oui mais en prévention !

Le mois précédent l’exposition pour préparer votre peau et éviter ces petits boutons qui démangent, souvent concentrés dans la zone du décolleté.

  • Huile de Rosier Muscat ou Argousier
  • Huile d’Avocat
  • Huile de Pépin de Courge
  • Vitamine E

La peau va alors s’imprégner de ces carotènes protecteurs contre les rayons UVA et UVB du soleil à l’origine de la lucite estivale.

Si vous n’avez pas eu le temps de préparer votre peau, cette formule pourra également être appliquée le soir, en curatif, si jamais quelques boutons apparaissent. Vous pourrez rajouter alors 2 à 3 % d’ huile essentielle de Lavande Aspic si cela démange.

SPONSORISÉ

Allergie au soleil et homéopathie…

D'après  les conseils du Dr Quemoun (Homéopathie, Guide Pratique - Leduc. s Editions), voici quelques médicaments qui vous soulageront :

  • Allergie sous forme de brûlure, peau rouge, chaude et douloureuse : Belladona 5 CH.
  • Boutons ressemblant à une piqûre d'insecte (œdème rosé), le frais et le froid soulage l'irritation : Apis mellifica 5 CH.
  • Allergie provoquant de grosses cloques : Cantharis 5 CH.

Le remède de Sacha contre les bourbouilles

Ici à La Reunion on appelle ça les bourbouilles : il existe une préparation à base de talc, HE de lavande vraie et hydrolat camomille très efficace (bio évidemment… Dosages à vérifier auprès du pharmacien) à appliquer sur les rougeurs. On peut utiliser ces ingrédients séparément. Convient aux jeunes enfants.

à lire aussi : Remèdes de grand-mère contre les coups de soleil

 

Pourquoi est-on allergique au soleil ?

Une allergie au soleil est une réaction du système immunitaire à la lumière du soleil, le plus souvent une éruption rouge qui démange. Les endroits les plus courants sont le "V" du cou, le dos des mains, la surface extérieure des bras et la partie inférieure des jambes. Dans de rares cas, la réaction cutanée peut être plus grave, produisant de l'urticaire ou de petites ampoules qui peuvent même se propager à la peau dans les zones habillées.

Les allergies au soleil sont déclenchées par les changements qui surviennent dans la peau exposée au soleil. Il n'est pas clair pourquoi le corps développe cette réaction. Cependant, le système immunitaire reconnaît certains composants de la peau altérée par le soleil comme étant "étrangers" et l'organisme active ses défenses immunitaires contre eux. Cela produit une réaction allergique qui prend la forme d'une éruption cutanée, de petites ampoules ou, rarement, d'un autre type d'éruption cutanée.

Les allergies au soleil ne surviennent que chez certaines personnes sensibles et, dans certains cas, elles peuvent être déclenchées par quelques brefs moments d'exposition au soleil seulement. Certaines formes d'allergie au soleil sont héréditaires.

Quelques-uns des types les plus courants d'allergie au soleil sont :

Prurigo actinique

Cette forme héréditaire d'allergie aux UV se rencontre chez les personnes d'origine amérindienne, comme les populations amérindiennes d'Amérique du Nord, du Sud et centrale. Ses symptômes sont généralement plus intenses que la forme classique, et elles commencent souvent plus tôt, pendant l'enfance ou l'adolescence. Plusieurs générations d'une même famille peuvent avoir un antécédent du problème.

Éruption photoallergique

Dans cette forme d'allergie au soleil, une réaction cutanée est déclenchée par l'effet de la lumière du soleil sur un produit chimique qui a été appliqué sur la peau (souvent un ingrédient d'écran solaire, de parfums, de cosmétiques ou de pommades antibiotiques) ou ingéré dans un médicament (souvent un médicament sur ordonnance). Les médicaments d'ordonnance courants qui peuvent provoquer une éruption photoallergique comprennent les antibiotiques (en particulier les tétracyclines, les fluoroquinolones et les sulfamides), les analgésiques AINS ibuprofène (Advil, Motrin et autres) et naproxène sodique (Aleve, Naprosyn et autres), les diurétiques contre l'hypertension et l'insuffisance cardiaque.

L'urticaire solaire

Cette forme d'allergie au soleil produit de l'urticaire (gros boutons rouges qui démangent) sur la peau exposée au soleil. C'est une maladie rare qui touche le plus souvent les jeunes femmes.

Comment reconnaître une lucite estivale ?

Si vous présentez des symptômes légers de lucite, vous pouvez peut-être diagnostiquer le problème vous-même en vous posant les questions suivantes :

SPONSORISÉ
  • Est-ce que j'ai une éruption cutanée qui démange et qui se manifeste uniquement sur la peau exposée au soleil ?
  • Mon éruption cutanée commence-t-elle toujours dans les deux heures suivant l'exposition au soleil ?
  • Mes symptômes apparaissent d'abord au début du printemps, puis s'atténuent (ou disparaissent) graduellement au cours des jours ou des semaines qui suivent ?

Si vous pouvez répondre " oui " à toutes ces questions, il se peut que vous ayez une légère allergie au soleil.

Si vous présentez des symptômes plus graves liés au soleil

Surtout de l'urticaire, des ampoules ou de petites zones de saignement sous la peau - votre médecin devra poser le diagnostic. Dans la plupart des cas, votre médecin peut confirmer que vous avez une lucite ou un prurigo actinique en fonction de vos symptômes, de vos antécédents médicaux, de vos antécédents familiaux et d'un simple examen de votre peau. Parfois, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires, notamment :

  • Une biopsie cutanée, au cours de laquelle un petit morceau de peau est prélevé et examiné en laboratoire.
  • Analyses sanguines pour écarter la possibilité d'un lupus érythémateux disséminé (LED ou lupus) ou d'un lupus érythémateux disséminé discoïde.
  • Photo-test, au cours duquel une petite partie de votre peau est exposée à des quantités mesurées de lumière ultraviolette - Si vos symptômes cutanés apparaissent après cette exposition, le test confirme que votre éruption cutanée est liée au soleil.

Si vous avez des symptômes d'une éruption photoallergique, le diagnostic peut nécessiter un travail de détective. Votre médecin commencera par passer en revue vos médicaments actuels ainsi que les lotions pour la peau, les écrans solaires ou les eaux de colognes que vous utilisez. Le médecin peut vous suggérer de passer temporairement à un autre médicament ou d'éliminer certains produits de soins de la peau pour voir si cela fait disparaître vos symptômes cutanés.

Si nécessaire, votre médecin vous dirigera vers un dermatologue, un médecin spécialisé dans les maladies de la peau. Le dermatologue peut faire un test de photopatch, une procédure diagnostique qui expose une petite partie de votre peau à une combinaison de rayons ultraviolets et d'une petite quantité de produit chimique, habituellement un médicament ou un ingrédient dans un produit de soins de la peau.

Si vous avez des symptômes d'urticaire solaire, votre médecin peut confirmer le diagnostic en utilisant des tests photo.

Combien de temps dure une lucite estivale ?

La durée de la réaction dépend du type d'allergie au soleil :

  • LEMP - L'éruption cutanée disparaît habituellement en deux ou trois jours si vous évitez une nouvelle exposition au soleil. Au cours du printemps et de l'été, l'exposition répétée au soleil peut provoquer un durcissement, une diminution naturelle de la sensibilité de la peau à la lumière solaire. Chez certaines personnes, le durcissement se développe après seulement quelques jours d'exposition au soleil, mais chez d'autres, il dure plusieurs semaines.
  • Prurigo actinique (PMLE héréditaire) - Dans les climats tempérés, le prurigo actinique suit un modèle saisonnier qui est semblable au PMLE classique. Cependant, dans les climats tropicaux, les symptômes peuvent persister toute l'année.
  • Éruption photoallergique - La durée est imprévisible. Cependant, dans la plupart des cas, les symptômes cutanés disparaissent après que le produit chimique incriminé a été identifié et n'est plus utilisé.
  • L'urticaire solaire - Les ruches individuelles s'évanouissent généralement en 30 minutes à deux heures. Cependant, ils reviennent habituellement lorsque la peau est de nouveau exposée au soleil.

Prévention

Pour aider à prévenir les symptômes d'une allergie au soleil, vous devez protéger votre peau contre l'exposition au soleil. Essayez les suggestions suivantes :

  • Avant d'aller à l'extérieur, appliquez un écran solaire dont le facteur de protection solaire (FPS) est d'au moins 30 ou plus, avec un large spectre de protection contre les rayons ultraviolets A et B.
  • Utilisez un écran solaire sur vos lèvres. Choisissez un produit spécialement formulé pour les lèvres, avec un FPS de 30 ou plus.
  • Limitez votre séjour à l'extérieur lorsque le soleil est à son apogée - dans la plupart des régions de la partie continentale des États-Unis, de 10 h à 15 h environ.
  • Portez des lunettes de soleil avec protection contre les rayons ultraviolets.
  • Portez un pantalon long, une chemise à manches longues et un chapeau à large bord.
  • Méfiez-vous des produits de soins de la peau et des médicaments, en particulier certains antibiotiques, qui peuvent déclencher une éruption photoallergique. Si vous prenez un médicament sur ordonnance et que vous passez habituellement beaucoup de temps à l'extérieur, demandez à votre médecin si vous devriez prendre des précautions spéciales pour éviter l'exposition au soleil pendant que vous prenez ce médicament.

Traitements conventionnels

Si vous avez une allergie au soleil, votre traitement doit toujours commencer par les stratégies décrites dans la section Prévention. Cela réduira votre exposition au soleil et empêchera vos symptômes de s'aggraver. D'autres traitements dépendent du type spécifique d'allergie au soleil :

PMLE - Pour les symptômes légers, appliquez des compresses fraîches (comme une débarbouillette fraîche et humide) sur les zones d'éruption cutanée qui démangent, ou vaporisez de l'eau fraîche sur votre peau. Vous pouvez également essayer un antihistaminique oral (par voie orale) en vente libre - comme la diphenhydramine ou la chlorpheniramine (toutes deux vendues sous plusieurs marques) - pour soulager les démangeaisons, ou une crème contenant de la cortisone. Pour les symptômes plus graves, votre médecin peut vous suggérer une crème orale antihistaminique ou corticostéroïde sur ordonnance.

Si ces remèdes ne sont pas efficaces, votre médecin peut vous prescrire une photothérapie, un traitement qui produit un durcissement en exposant progressivement votre peau à des doses croissantes de rayons ultraviolets dans son cabinet. Dans de nombreux cas, cinq expositions aux rayons ultraviolets sont données par semaine sur une période de trois semaines. Si la photothérapie standard échoue, votre médecin peut essayer une combinaison de psoralène et de lumière ultraviolette appelée PUVA, des médicaments antipaludiques ou des comprimés de bêta-carotène.

Prurigo actinique (PMLE héréditaire) - Les options thérapeutiques comprennent les corticostéroïdes sur ordonnance, la thalidomide (thalomide), PUVA, les antipaludiques et le bêta-carotène.

Éruption photoallergique - Le premier objectif du traitement est d'identifier et d'éliminer le médicament ou le produit de soins de la peau qui déclenche la réaction allergique. Les symptômes cutanés peuvent généralement être traités avec une crème corticostéroïde.

Urticaire solaire - Pour les flambées légères, vous pouvez essayer un antihistaminique oral en vente libre pour soulager les démangeaisons ou une crème anti-démangeaisons contenant de la cortisone. Pour les flambées plus graves, votre médecin peut vous suggérer une crème antihistaminique ou corticostéroïde sur ordonnance. Dans les cas extrêmes, votre médecin peut vous prescrire une photothérapie, une PUVA ou des médicaments antipaludiques.

Quand appeler un professionnel

Appelez votre médecin de premier recours ou un dermatologue dans les cas suivants :

  • Une éruption cutanée qui démange et qui ne répond pas aux traitements en vente libre.
  • Une éruption cutanée qui touche de grandes parties de votre corps, y compris des parties recouvertes de vêtements.
  • Une éruption cutanée persistante qui couvre les zones de votre visage exposées au soleil, surtout si vous êtes une femme ou une personne d'origine amérindienne.
  • Saignements anormaux sous la peau dans les zones exposées au soleil

Appelez immédiatement une aide d'urgence si vous souffrez soudainement d'urticaire, d'enflure autour des yeux ou des lèvres, d'évanouissement ou de difficulté à respirer ou à avaler. Il peut s'agir de signes d'une réaction allergique mettant la vie en danger.

Conclusion

Si vous avez une allergie au soleil, les perspectives sont généralement très bonnes, surtout si vous utilisez régulièrement des écrans solaires et des vêtements de protection. La plupart des personnes atteintes de LEMP ou de prurigo actinique s'améliorent considérablement dans les cinq à sept ans suivant le diagnostic, et presque toutes les personnes atteintes d'éruption photoallergique peuvent être guéries en évitant le produit chimique spécifique qui déclenche l'allergie solaire.

De toutes les formes d'allergie au soleil, l'urticaire solaire est celle qui est la plus susceptible d'être un problème à long terme. Cependant, chez certaines personnes, la maladie finit par s'estomper.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

2 Commentaires

Répondre
  1. Bonjour mon allergie au soleil ne me donne pas de plaque mais me démange énormement sous la peau donnez moi un reméde efficace et j’ai la méme réaction en faisant des uva en cabine cel a est inssuportable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soigner l'impuissance naturellement

Impuissance : Comment Traiter Naturellement

bien cuisiner les oeufs

Astuces autour des œufs