Erysimum

0 Commentaires | 04/09/2013

Erysimum : Sisymbrium officinale

 

Erysimum – Sisymbrium officinale

Herbe aux Chantres, Tortelle, Vélar.

Erysimum (Erysimum officinale)

Erysimum (Erysimum officinale)

 

Description

L’erysimum est une plante herbacée annuelle appartenant à la famille des crucifères ; elle possède une tige érigée dont la hauteur oscille entre 30 et 80 cm. Les feuilles ont un long pétiole et sont profondément divisées en différents segments.

Les fleurs sont petites, jaune citron. Les fruits sont attachés aux branches et sont si pointus qu’ils ressemblent à des poinçons. Toute la plante est recouverte de poils courts et très fins.

Elle fleurit au printemps et continue à fleurir jusqu’en été, surtout dans les régions pas trop sèches et dans les montagnes. Toute la plante est intéressée par la collection. La meilleure façon de l’utiliser est à l’état frais, fraîchement récolté ; mais si vous voulez le conserver, il faut le sécher le plus rapidement possible et le conserver dans des pots en verre hermétiquement fermés.



L’erysimum contient, à l’état frais, une petite quantité d’acide sulfocyanhydrique, et les graines, essence de moutarde, on pense qu’il contient aussi un glucoside cardiotonique. Elle est utilisée principalement dans les inflammations et les rhumes du larynx – surtout pour combattre la ronquière – ainsi que dans les rhumes, la toux, et tout problème des voies respiratoires supérieures et moyennes. D’où le nom castillan d’herbe des chanteurs, car il est largement utilisé par les gens qui doivent beaucoup utiliser la voix.

Macération : Macérer dans un litre d’eau froide, pendant 10 jours, environ 12 gr. de graines. Après cette période, le liquide est filtré et pris à raison de deux ou trois verres par jour. Il est très utile pour soulager l’asthme.

Infusion : Verser dans une tasse d’eau bouillante 10 gr. de la plante, bien hachée. Laisser refroidir un peu, filtrer et boire rapidement.

Vin médicinal : Vous pouvez aussi préparer un vin médicinal, en laissant macérer la plante dans un litre de vin blanc. La dose à prendre est de 3 verres par jour, pendant 10 jours.

Teinture : 10 g de la plante fraîche sont macérés trois jours de suite dans 200 g d’alcool à 60 g C. Après 3 jours, la teinture est filtrée et conservée dans une bouteille munie d’un bouchon compte-gouttes. La dose à utiliser est de 20 gouttes dissoutes dans l’eau, en pouvant répéter la dose chaque fois que cela semble nécessaire.

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.