Le vinaigre, le liquide polyvalent aux multiples vertus

1 Commentaire | avril 21, 2013

Mieux connaître le vinaigre

Il serait très réducteur de penser que la seule utilité du vinaigre serait l’assaisonnement des salades ! Certes, il à une place de choix dans la cuisine, mais lorsque vous aurez lu ces quelques lignes vous vous rendrez compte de ses capacités à être utile dans multiple besoins. Il est l’un des plus anciens remèdes thérapeutique connus. On l’utilise depuis longtemps dans les soins de beauté, de santé et bien-sûr pour son efficacité pour l’entretien de la maison.



Du vin aigre au vinaigre il n’y à qu’un pas…

Il est fort connu qu’à une époque fort lointaine on constatait que certains jus de fruits subissaient une fermentation alcoolique. Nous venions d’inventer, sans savoir comment, les boissons alcoolisées. Puis ces dernières se sont elles aussi transformées en vins aigres… Et voilà, le vinaigre était né !
Née du fruit du hasard, la fermentation en fût longtemps ainsi, il aura fallut un certain temps pour la comprendre et la contrôler. Les vertus liées au “vin aigre”, elles aussi sont nées du fruit du hasard, on se rendit compte rapidement que des aliments plongés dans le vinaigre se conservaient plus longtemps, quelle aubaine à une période ou réfrigérateur et boites de conserves n’existaient pas encore ! Du coup, ce mauvais vin à très vite trouvé son utilité. Conserves au vinaigres et préparations gourmandes se sont vite multipliées.

Mais qu’il y a-t-il dans le vinaigre ?

Remède miracle, le vinaigre à beaucoup d’attraits dans le domaine du bien-être et de la beauté, il est très riche en vitamine B, D, en acides aminés essentiels, en enzymes et en oligoéléments. Il est aussi chargé de magnésium, fluor, phosphore, fer, potassium, chlore, sodium, silicium, manganèse et en soufre.
Formidable antipoison il améliore aussi l’absorption du fer (importance majeure à notre époque ou les carences en fer sont généralisées, liées à l’alimentation industrielle, plus encore aussi pour les femmes, causées par de fortes déperditions menstruelles). Il améliore aussi l’absorption du calcium (lutte contre la fragilité osseuse, arthrite, ostéoporose). Il est aussi un efficace antiseptique et bactéricide.
Mais ses vertus ne s’arrêtent pas là, il est anti-infectieux (rhumes, toux…), prévient les infections urinaires, facilite la digestion, combat l’hypertension arterielle, élimine les hoquets, lutte contre les vertiges, les maux de tête, calme les nerfs, soulage les irritations cutanées (ph très proche de celui de la peau) et enfin si je n’ai rien oublié, il stimule la mémoire.
Il est aussi l’allié indispensable de notre logis, il est remarquable pour l’entretien des cuirs, pour raviver les couleurs des vêtements ou du linge de maison, il détartre, détâche, il chasse les insectes, est un bon nettoyant pour les verres ou les casseroles etc…

Le vinaigre

Vinaigre de vin, d’alcool ou de cidre, lequel choisir ?

On serait tenté de répondre, les 3 mon Général :

Le vinaigre de vin : Assurément le plus utilisé jusqu’au courant du XIXè siècle et aussi celui par qui juraient tous les scientifiques comme Pasteur pour qui le vinaigre de vin était le seul à pouvoir être qualifié de vinaigre. Il existe une grande variété de vinaigre de vin, presqu’autant que de variétés de vins, mais certains se démarquent par leur qualité gustatives comme le vinaigre de Xérès,  Le vinaigre Balsamique obtenu à partir de moût de vin cuit et surtout vieilli pendant 12 à 50 ans, on comprends mieux son prix, lorsqu’on en achète du véritable… Enfin, il faudra attendre la foudroyante épidémie de phylloxéra qui décima la majeure partie des vignobles français au XIXè siècle pour voir apparaître le vinaigre blanc.

Le vinaigre d’alcool : Le vinaigre blanc, également appelé vinaigre cristal est encore aujourd’hui de loin le plus connu et le plus vendu de tous les vinaigres. Il faut dire qu’il est très polyvalent, il trouve sa place à la cuisine, à l’entretien de la maison… Il est le résultat de la fermentation du jus de la betterave à sucre dilué dans de l’eau et de l’acétification de l’alcool ainsi obtenu.

Le vinaigre de cidre : Relativement peu consommé en France, le vinaigre de cidre mérite toutes nos faveurs. Il possède des vertus époustouflantes sur le plan thérapeutique, mais attention, encore une fois privilégiez les vinaigres de cidre fabriqués à partie de pommes entières biologiques, pasteurisés et non filtrés et aussi purs à 100 %. Encore une fois oubliez les vinaigres de cidre industriels ayant beaucoup moins d’attraits thérapeutiques et gustatifs.
– Le vinaigre de cidre pur (bio) à une acidité naturelle aidant à purifier et régénérer l’organisme. Il est chargé de vitamines, d’acides essentiels, d’enzymes, de pectine il est aussi riche en phosphore, magnésium, fer, calcium etc. Avec tous ces atouts, il est le remède idéal pour améliorer le système digestif, la mémoire, aide à la circulation sanguine, équilibre le pH du sang.
– On lui attribue aussi d’autres vertus telles que : soulager les crampes, éliminer le surplus de cholestérol, améliorer la pression artérielle, détruire le surplus graisseux dans les cellules, lutter contre les maux de tête (en inhalation), les maux de gorges (en gargarisme)…

Comme pour tous les traitements doux, il est primordial de l’utiliser sur le long terme pour une réelle efficacité.

Conseil : Chaque jour, avaler une à deux cuillerée à soupe de vinaigre de cidre dilué dans un verre d’eau ou de jus de fruits ou pour un effet optimal en y ajoutant du miel.
Conseil n°2 : Suivez notre astuce de grand-mère pour fabriquer votre vinaigre de cidre “maison”.

> Tous les remèdes de grands-mères utilisant le vinaigre



Ne Ratez Pas…



Commentaire (1)

  1. posted by Lilia on 22/06/2017

    Je constate que le vinaigre est un produit miraculeux au vrai sens du terme ! Merci pour cet article très intéressant !

    Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.