Muguet

0 Commentaires | 07/01/2014

Muguet - Convallaria majalis

Muguet – Convallaria majalis

Liliacées – Amourette, Lis de la vallée

Muguet (Convallaria majalis)

Muguet (Convallaria majalis)

 

Description

Il a de grandes feuilles ovales ou lancéolées, vert foncé, plus de 10 cm de long et environ 5 cm de large. Elles proviennent d’un rhizome brunâtre ou blanchâtre qui court horizontalement sur le sol, et sont caractérisés par un nerf central souligné et plusieurs autres parallèles latéraux.

Chacune d’entre elles entoure un ensemble de fleurs blanches en forme de clochette avec une bordure à six pointes. Cette inflorescence est une grappe dirigée d’un côté ; après maturation, elle produit des baies sphériques de couleur rouge intense.

Propriétés

Diurétique et tonique cardiaque. Ses effets sur le cœur sont plus importants que ses propriétés diurétiques ; ses deux actions se complètent très opportunément, ce dont bénéficie son action conjointe. Certains chercheurs modernes ont montré que, dans de nombreux cas, il agit mieux que le numérique (le remède cardiaque classique) et sans danger d’effets toxiques cumulatifs.

Partie utilisée

Fleurs.



Indications

Dans les maladies du coeur même, telles que : faiblesse du coeur ; gros coeur (hypertrophié) ; déficiences fonctionnelles du coeur (défauts des valves ou blessures) et dans les maladies causées par une de ces déficiences, telles que : congestion du sang dans les poumons avec la difficulté correspondante de respiration (dyspnée), ainsi que en cas d’enflure due à une rétention des liquides dans les tissus. Dans ces derniers cas, cette plante est doublement indiquée pour ses propriétés diurétiques et toniques cardiaques.

Utilisation

En infusion de fleurs, une petite cuillerée par tasse, quatre tasses par jour. Si la teinture alcoolique de la convalaria est utilisée, une trentaine de gouttes par jour seront prises, réparties en trois ou quatre prises. Sans indication préalable du médecin, il n’est pas conseillé d’utiliser cette plante, car pour être éminemment spécifique, elle ne doit être utilisée qu’après un bon diagnostic.

Références : Bibliographie

 

 

 

 

 

 

 


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.