Colchique

0 Commentaires | 27/08/2013

Colchique - Colchicum autumnale

Colchique – Colchicum autumnale

Colchicacées – Tue-chien, Safran bâtard, Narcisse d’automne.

Colchique (Colchicum autumnale)

Colchique (Colchicum autumnale)

 

Description

La Colchique est une plante vivace, avec un bulbe souterrain écailleux d’où émergent de longues fleurs visqueuses d’alices violettes. Les feuilles sont longues, minces et lancéolées, rassemblées en touffes. Au cœur de chaque groupe de feuilles mûrit le fruit, une capsule ovale contenant de nombreuses graines.

C’est une plante d’ornement élégante et voyante mais aussi toxique, raison pour laquelle elle peut causer beaucoup de problèmes entre des mains inexpérimentées. Son implantation est située dans toute l’Europe.

La plante fleurit à la fin de l’été et en automne, mûrissant ses fruits l’année suivante, au printemps. Pour un usage médicinal, les bulbes et les graines sont principalement collectés. Une fois que le bulbe a été recueilli et nettoyé à fond, il est coupé en tranches et séché au soleil. Les graines mûrissent en été, c’est à ce moment que les capsules entières sont récoltées ; une fois sèches, elles libèrent les graines.

Le produit le plus important de cette plante est la coliicine, un alcaloïde que l’on trouve dans une proportion comprise entre 0,4 et 1,2%. D’autres alcaloïdes, des tanins et une huile essentielle apparaissent également. La colchicine a la vertu de dilater les capillaires sanguins, pouvant les endommager de façon notoire ; si la dose est augmentée, elle a une action paralysante sur le système nerveux central, voire paralysante sur le système respiratoire, ce qui entraîne la mort.



C’est une plante qui prend du temps à agir ; les cas d’intoxication sont connus jusqu’à 4 ou 6 heures après l’ingestion du médicament. Grâce à sa faculté vasodilatatrice, elle est utilisée dans le traitement des patients souffrant de goutte. Cet élargissement des vaisseaux est censé enlever l’acide urique et le faire sortir de ses dépôts.

Elle a également une action anti-inflammatoire marquée sur les articulations, c’est pourquoi elle est utilisée – toujours sous contrôle médical strict – dans le traitement des rhumatismes articulaires. Enfin, elle possède également des propriétés analgésiques et diurétiques.

Il existe sur le marché des préparations commerciales qui, sous prescription médicale, peuvent être utilisées dans le traitement de la goutte et des rhumatismes articulaires.

Emploi

On emploi les bulbes, les graines, les fleurs (sur ordonnance de médecin).

Recette de poudre de Pistoïa (contre la goutte)

  • 20 g de poudre de bulbes de colchique
  • 10 g de racines de bryone
  • 50 g de bétoine
  • 10 g de gentiane
  • 10 g de camomille
  • Mettre en paquets de 2 g, en prendre 2 par jour pendant 3 mois.

Recette de poudre anti-gouteuse

  • 3 g de poudre de semence de colchique
  • 4 g de sulfate de potasse
  • 4 g de bicarbonate de potasse
  • Faire 20 paquets, en prendre 1 à 2 par jour.

Précautions

C’est une plante très dangereuse, donc son utilisation à la maison est totalement déconseillée. Ses alcaloïdes, très utiles en médecine moderne, sont difficiles à manipuler et devraient être laissés entre les mains des professionnels médicaux et pharmaceutiques. Il n’y a pas quelques cas d’empoisonnement chez l’enfant : on estime qu’une ou deux fleurs de la plante suffisent à empoisonner mortellement un enfant ; et en plus grande quantité les suites qui laisseraient chez l’adulte seraient irréversibles. La plante ne doit être utilisée dans aucune préparation domestique.

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.