Règles douloureuses ou irrégulières : les astuces naturelles

Par : | 0 Commentaires | Le : 23/03/2014 | Catégorie : Astuces

Soulager les règles douloureuses

Le cycle féminin n’est pas toujours bien “réglé” comme une pendule. Généralement, c’est après la puberté et avant la ménopause qu’il fluctue le plus, et de ce fait, provoque parfois des douleurs (ventre, seins, bas du dos…). Heureusement, il existe un véritable arsenal naturel dans les remèdes de grands-mères contre les règles douloureuses ou irrégulières.

Le cycle menstruel est le processus par lequel le corps d’une femme se prépare à la possibilité d’une grossesse chaque mois. La menstruation elle, est le moment du cycle menstruel d’une femme où le sang et le tissu endométrial sont perdus par le vagin. Aussi communément appelé menstruations ou règles.


Parfois, les femmes ont des problèmes pendant leur cycle menstruel, appelés irrégularités menstruelles ou problèmes menstruels. Elles peuvent ne pas avoir leurs règles, avoir des règles très fréquentes, avoir des saignements menstruels imprévisibles ou avoir des règles douloureuses. Voici comment calmer les symptômes naturellement.

Bourse à pasteur

Bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris) : On en fait une potion pour calmer la douleur des règles

1. Massage décontractant pour règles douloureuses

Un massage aux huiles essentielles peut aider à atténuer la douleur, c’est un bon moyen de réduire les contractions et de détendre les muscles pour éviter les crampes désagréables.

  • Mélangez 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive à 2 gouttes d’huile essentielle de sauge.
  • Massez doucement le ventre et frictionnez énergiquement le bas du dos. Faites-vous aider par votre ami(e).

2. Cataplasme à la lavande

Une excellente solution à la maison pour les crampes menstruelles est le cataplasme de lavande, car cette plante médicinale stimule la circulation périphérique.

  • Jetez 50 g de feuilles de lavande dans 1 litre d’eau.
  • Porter à ébullition. Laisser ensuite refroidir, retirer les feuilles et les appliquer sur l’abdomen 2 à 3 fois par jour.

3. Bourse-à-pasteur pour atténuer les douleurs

Voici une recette ancienne qui permet de calmer la douleur liée au règles : il vous faudra la préparer à l’avance, mais vous pourrez conserver cette potion anti-douleur dans votre réfrigérateur.

  • Mettez 2 poignées bien remplies de bourse-à-pasteur (tout la plante), coupée en morceaux dans 1 litre de vin rouge.
  • Attendez 8 jours avant de filtrer. Boire un petit verre à chaque repas.

4. En cas d’aménorrhée (absence de règles)

Si vous vous inquiétez de ne pas voir arriver vos règles, (écarté avec votre gynécologue, qu’aucune maladie sous-jacente ou grossesse n’en sont responsable, cela va sans dire). Bref en cas d’aménorrhée, essayez-vous à la cueillette du houblon : toutes le femmes qui le font ont leurs règles 2 jours après avoir commencé, en effet, les cônes de houblon sont très riches en œstrogènes, hormones qui pénètrent au travers de la peau lors de la cueillette. Mais je vous l’accorde, pas facile de trouver du houblon en ville, dans ce cas, vous pouvez aussi faire une petite cure de houblon, vous en trouverez sous forme de compléments alimentaires.

houblon (feuille et fruit)


5. Réguler les règles… Avec le persil

3 jours avant les règles, commencez une petite cure de persil : environ 100 g par jour, jusqu’à l’apparition des règles.

En effet, le persil contient un liquide huileux, l’apiol, qui agit effectivement comme emménagogue, c’est à dire qu’il régularise les règles et les rend moins douloureuses. C’est aussi à cause de ces principes actifs qui agissent sur le système hormonal que le persil “coupe le lait” des femmes allaitantes à qui il est donc contre-indiqué.

Les choses à savoir sur les règles irrégulières ou douloureuses

Lorsqu’elles ne sont pas causées par la grossesse, les irrégularités menstruelles sont souvent le signe d’une condition ou d’un problème. Il y a beaucoup de conditions qui peuvent causer des irrégularités menstruelles.

Aménorrhée

L’aménorrhée survient lorsqu’une femme n’a pas ses règles avant l’âge de 16 ans ou lorsqu’elle cesse d’avoir des saignements mensuels pendant au moins trois mois et n’est pas enceinte.

L’aménorrhée n’est pas une maladie. C’est plutôt un symptôme d’une autre condition. Les causes possibles peuvent inclure l’exercice modéré ou excessif, les troubles de l’alimentation (comme l’anorexie mentale), le stress physique ou psychologique, les tumeurs et les problèmes hormonaux.

Les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peuvent également souffrir d’aménorrhée. Il est important que vous consultiez votre médecin pour déterminer la cause de l’aménorrhée. Le traitement de l’aménorrhée dépend de la cause sous-jacente.

Parfois, des changements au mode de vie peuvent aider si le poids, le stress ou l’activité physique extrême causent l’aménorrhée. D’autres fois, les médicaments et les contraceptifs oraux peuvent aider à résoudre le problème.

Oligoménorrhée

Ce terme fait référence à des menstruations peu fréquentes, ou au fait d’avoir ses règles de temps à autre. Comme l’aménorrhée, l’oligoménorrhée n’est pas une maladie en soi, mais un symptôme d’une affection sous-jacente. Par exemple, de nombreuses femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) présentent une oligoménorrhée.

Insuffisance ovarienne prématurée

L’insuffisance ovarienne prématurée décrit un arrêt du fonctionnement normal des ovaires chez une femme de moins de 40 ans. Les femmes qui en sont atteintes peuvent ne pas avoir leurs règles ou les avoir de façon irrégulière.

Bien que la grossesse soit un objectif difficile pour les femmes atteintes d’insuffisance ovarienne prématurée, elle peut encore être possible. Il n’existe aucun traitement éprouvé pour rétablir le fonctionnement normal des ovaires. Cependant, l’œstrogénothérapie substitutive (œstrogénothérapie substitutive) donne aux femmes les œstrogènes et autres hormones que leur corps ne produit pas et peut les aider à avoir des règles régulières et réduire leur risque d’ostéoporose.

Fibromes utérins

Les fibromes utérins sont les tumeurs non cancéreuses le plus courant chez les femmes en âge de procréer. La plupart des femmes atteintes de fibromes n’ont aucun problème de fertilité et peuvent tomber enceintes.

Cependant, certaines femmes atteintes de fibromes peuvent ne pas être en mesure de tomber enceinte naturellement. Les femmes qui ont des fibromes utérins mais qui ne présentent pas de symptômes peuvent ne pas avoir besoin de traitement. Certaines femmes atteintes de fibromes ont des règles abondantes et d’autres peuvent saigner entre les règles.

Les médicaments peuvent souvent soulager de nombreux symptômes causés par les fibromes, comme la douleur, et peuvent même ralentir ou arrêter leur croissance. Il existe également plusieurs types d’interventions chirurgicales qui permettent d’enlever les fibromes.

Endométriose

L’endométriose se produit lorsque des tissus qui se développent normalement dans l’utérus d’une femme se développent dans d’autres parties du corps.

L’endométriose peut causer des douleurs avant et pendant les premiers jours de vos règles. Environ 30 à 50 % des femmes atteintes d’endométriose sont infertiles, ce qui en fait l’une des trois principales causes d’infertilité féminine.

Les femmes atteintes d’endométriose peuvent également avoir des règles abondantes. Il existe plusieurs façons de traiter la douleur, comme les analgésiques, l’hormonothérapie et la chirurgie. Il existe également des traitements pour l’infertilité associée à l’endométriose.

La fécondation in vitro travaille souvent à améliorer la fertilité chez les femmes atteintes de cette maladie. Les traitements hormonaux et la chirurgie offrent d’autres options de traitement de l’infertilité.

Dysménorrhée

La dysménorrhée désigne les règles douloureuses, comprenant les crampes menstruelles sévères et les crampes. L’affection n’est pas grave (mais peut être invalidante), bien qu’elle puisse parfois être causée par une infection,

à lire aussi : Soulager les règles douloureuses

 

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !


Pour aller plus loin…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.