Remèdes contre la pneumonie

Par : | 0 Commentaires | Le : 07/02/2015

2015-02-07 Remèdes de Grand-Mère

Une pneumonie c’est quoi ?

Le terme “pneumonie” désigne divers types d’inflammation pulmonaire d’origine bactérienne. La plus connue et la plus répandue est la pneumonie à pneumocoque. Jadis, la pneumonie était une maladie extrêmement sérieuse et mortelle. Mais l’avènement des antibiotiques a modifié l’évolution de la maladie. De nos jours, vous pouvez espérer voir une nette amélioration dès le cinquième jour. Et le plus souvent, si vous êtes un jeune adulte en bonne santé, la pneumonie ne dépassera guère l’ampleur des symptômes d’un méchant rhume.


Pneumonie : les risques

Par contre, la maladie représente un risque grave pour les gens chez qui les défenses immunitaires sont affaiblies : personnes âgées, diabétiques, cardiaques, alcooliques, insuffisants respiratoires, cancéreux ou sidéens. Dans ce cas, la pneumonie est comme “la goutte qui fait déborder le vase”. Il est difficile de dresser un portrait général de la maladie puisque ses symptômes varient selon la santé et l’agent infectieux. Surveillez cependant les symptômes suivants :

Souffle court sans raison, toux avec expectoration de couleur rouille, fièvre, frissons, transpiration excessive, sensation de froid anormale, douleurs dans la poitrine.

Que faire en cas de pneumonie ?

Il va de soi qu’il faut consulter un médecin au plus tôt. La maladie peut engendrer de graves complications, même si vous êtes généralement en excellente forme. Il vous faudra notamment prendre des antibiotiques et suivre à la lettre les consignes du médecin.

Pour améliorer votre condition et hâter votre guérison, vous pouvez néanmoins faire appel à certaines méthodes naturelles. Elles s’harmoniseront fort bien avec les traitement les plus classiques.

Pneumonie : Renforcez votre système immunitaire par tous les moyens

Vous y parviendrez avec un régime alimentaire impeccable, des séances d’exercices physiques quotidiens. Prenez également de la teinture ou des capsules d’échinacéa pour stimuler votre système immunitaire.

Bains

Prenez des bains tièdes pour faciliter la respiration. Ajoutez à l’eau du bain, une infusion de thym, d’eucalyptus, de sauge ou de bourgeons de pin.


Plantes par voie interne

Prenez également de la tisane de raifort que vous préparerez en faisant macérer pendant 12 heures 15 à 30 g de plante dans un litre d’eau préalablement bouillie. Buvez-en 2 tasses par jour entre les repas.

Cette puissante racine est utilisée pour traiter une multitude d’affections pulmonaires et respiratoires. Il existe d’ailleurs dans le commerce un sirop de raifort composé que vous pourrez prendre en cas de toux tenace.

Ou préparez une version maison de la manière suivante : Coupez quelques racines en rondelles, disposez-les en couches sur un filet suspendu au dessus d’un plat et recouvrez de sucre. Récoltez le liquide sirupeux qui s’en échappe et prenez-en 1 à 2 cuil. à soupe par jour.

Argile

Le traitement à l’argile demande un protocole précis que vous devrez suivre à la lettre pour éviter de fatiguer votre organisme.

Pendant les premiers jours, vous appliquerez alternativement 2 cataplasmes par jour : l’un sur le bas-ventre et l’autre sur le foie. Durée : 1 à 4 heures. Ensuite seulement, vous vous occuperez de la région thoracique, en alternant les 2 cataplasmes entre la poitrine et le dos. Il est préférable que les cataplasmes soient chauds ou tièdes pour cette partie du traitement.

Cataplasmes

– Si vous avez de la fièvre, il faudra compléter l’argile avec un enveloppement sinapisé. Placez le cataplasme de moutarde sur la poitrine et gardez-le 10 minutes. Vous trouverez en pharmacie des sinapismes tout prêts que vous n’aurez au’à couper à la dimension choisie. Persistez dans le traitement tant que vous ne serez pas entièrement rétabli.

– Vous pouvez aussi faire des enveloppements de racine de raifort sur la poitrine. On dit d’ailleurs que son action est supérieure à celle de la moutarde. Râpez la pulpe, étendez-la sur un linge et appliquez-le sur la poitrine.

Huiles essentielles

Prenez des huiles essentielles sous forme d’inhalations. Cette vieille pratique a plus d’une fois fait ses preuves dans le traitement de la pneumonie.

Mettez 1 cuil à dessert d’huile essentielle de pin ou de laurier noble dans 1 bol d’eau bouillante. Placez votre tête au-dessus du bol avec une serviette que vous laisserez pendre sur les côtés. Puis inhalez la substance pendant une dizaine de minutes. Répétez à 2 ou 3 reprises dans la journée et ce, pendant 1 ou 2 semaines.

à voir aussi : Remèdes naturels contre l’asthme

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(4.8 / 5)

4.8 5 5
Votez pour ce Remède

5 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • jus de chou vert pour guérir les ulcères à l'estomac

    Comment traiter naturellement un ulcère duodénal ?

  • comment faire un bain dérivatif

    Bain dérivatif : Qu’est-ce-que c’est et comment le faire ?

  • bronches

    Comment purifier les poumons et les bronches

  • intertrigo soins naturels

    Soins naturels pour stopper l’intertrigo

  • spectre des TROUBLES DE L'AUTISME

    Traiter les troubles du spectre de l’autisme (TSA) avec les germes de broccoli



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.