Remèdes naturels contre la diarrhée

Par : | 0 Commentaires | Le : 10/04/2015

2015-04-10 Remèdes de Grand-Mère

Le régime alimentaire pour lutter contre la diarrhée consiste en une série de recommandations sur les aliments à privilégier et ceux à éviter pour aider à résoudre le trouble et à rendre à l’organisme ce qu’il à perdu à cause de selles trop abondantes.

Notez tout d’abord que la diarrhée peut être un indicateur de maladies potentiellement graves (maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, polypes intestinaux, cancer du côlon, ulcère gastroduodénal, infections bactériennes et parasitaires…), c’est pourquoi une consultation médicale est toujours recommandée.


Elle est plus souvent considérée comme un symptôme qu’une maladie, même si elle peut en soi avoir des conséquences importantes sur la santé. La diarrhée consiste en la perte de consistance des selles, qui deviennent molles et liquides. Elle s’accompagne souvent d’incontinence, de météorisme, de flatulences, de crampes et de tensions abdominales.

Elle peut être la cause d’inflammation aux hémorroïdes et aux fissures anales / rectales.

Il existe différents types de diarrhées (osmotique, sécrétoire, malabsorption, etc.), qui sont déclenchées par des causes très différentes (syndrome du côlon irritable, infections, maladies chroniques, alimentation, émotivité, etc.

Selon la fréquence, la diarrhée peut être classée en diarrhée récurrente, aiguë et chronique. L’alimentation joue toujours un rôle très important dans la prévention, l’apparition et le traitement de cette maladie. Cet article traitera en général des aliments et des nutriments qui peuvent favoriser la prévention et la rémission de la maladie.

Aliments conseillés en cas de diarrhée

Eau et réhydratation

En présence de diarrhée, il est très important de prévenir ou de corriger la déshydratation et les déséquilibres électrolytiques par une nutrition adéquate. Pendant les 12 à 24 premières heures, sous une forme légère, une alimentation liquide est suffisante, ce qui assure à l’organisme la bonne quantité d’eau, pour un total de 1,5 à 2,5 litres, principalement fournie par l’eau à température ambiante (éviter les boissons alcoolisées, café et boissons sucrées, y compris les jus de fruits ; le thé est autorisé, fourni dilué ou mieux encore détecté).

Il est conseillé aux personnes d’âge pédiatrique d’utiliser des préparations spécifiques pour la thérapie de réhydratation orale, enrichies en sels minéraux (chlore, sodium et potassium) et disponibles dans les pharmacies courantes.


Bien que cela puisse sembler une bonne idée, l’adulte devrait éviter d’utiliser des boissons pour sportifs salées vendues au supermarché. En fait, celles-ci sont généralement hyper-osmolaires et particulièrement riches en sucre, de sorte qu’elles ont tendance à aggraver la diarrhée.

Aliments secs et faciles à digérer

Après le premier jour, l’alimentation peut être enrichie d’aliments facilement digestibles et pauvres en déchets (fibres), à condition qu’ils soient étrangers aux catégories vues plus bas dans cet article.

Au début, il est nécessaire de manger de petits repas bien répartis dans la journée ; les différents aliments doivent être consommés lentement et mastiqués avec précaution.

Les aliments secs comme les biscuits et les craquelins, le riz, les pâtes et les toasts doivent être préférés ; ces aliments peuvent être accompagnés de purée de pommes, de carottes ou de bananes ; les sources de protéines, initialement limitées en quantité, doivent être faibles en gras et facilement digestibles (par exemple, poulet ou poisson maigre à la vapeur).

Yaourts et probiotiques

Bien que le yaourt soit souvent déconseillé en raison de sa teneur élevée en lactose, les variétés commerciales sans sucre contenant des bactéries lactiques vivantes sont particulièrement utiles pour rétablir la flore microbienne intestinale perturbée par la diarrhée.

Si vous avez des probiotiques, comme l’entérogermine, vous devriez en discuter au préalable avec votre médecin.

Fibres solubles et régime alimentaire brats

Bien que le régime alimentaire contre la diarrhée doive être pauvre en fibres (pas de grains entiers, de fruits et de légumes), les pommes et les carottes sont riches en pectine, une fibre soluble qui grâce à ses propriétés absorbantes peut augmenter la consistance des selles.

Les bananes, par contre, sont riches en amidon résistant qui, comme la pectine, est fermenté par la flore bactérienne intestinale et produit des acides gras à chaîne courte qui sont très importants pour la bonne santé de la muqueuse intestinale.

Certains des aliments énumérés dans cet article font partie d’un régime diarrhéique appelé “régime BRAT ou BRATTY” qui signifie bananes (bananes), riz, compote de pommes (purée de pommes), pain grillé, thé et yogourt.

Bien qu’il existe des preuves scientifiques sur les propriétés antidiarrhéiques de certains aliments ou de leurs composants, l’utilité de ce type particulier de régime alimentaire demeure controversée.

Les aliments pour calmer une diarrhée

1 – Mangez quelques fruits rouges de l’églantier.

2 – Le the vert contre la diarrhée

  • Moudre les grains de the vert, mettre une cuillerée de thé moulu dans de l’eau bouillie, boire deux ou trois verres par jour jusqu’à guérrison.

3 – La compote de pommes

  • 5 cuillerées de compote de pommes, 1 cuillerée d’orme rouge en poudre (disponible dans les magasins d’aliments naturels), 1 pincée de muscade.

La compote de pomme est recommandée aux personnes qui souffrent de diarrhée en raison de la pectine qu’elle contient. Elle représente la lettre A du régime BRAT américain : B pour Banane, R pour Riz, A Applesauce (compote de pommes en français) et T pour Toast.

  • L’orme rouge, plus précisément son écorce interne, possède une forte teneur en mucilage auquel on attribue des qualités thérapeutiques pour soulager tous types d’irritations ou d’inflammations, notamment celle du tube digestif. Les convalescents et les jeunes enfants en consomment aussi pour ses qualités nutritives reconnues.

Les Amérindiens utilisaient déjà l’orme rouge pour soulager la toux et les irritations du tube digestif. Aujourd’hui, il fait partie de la pharmacopée officielle des États-Unis et entre dans la confection de pastilles et de sirops contre la toux.

IMPORTANT : Si la diarrhée persiste, il faut consulter un médecin.

Aliments pour la digestion

  • Tous les thés (Thea sinensis) et toutes les menthes (poivrée, pouliot, etc.) sont digestifs, ainsi que les tisanes bien connues de verveine, de tilleul, de camomille, de romarin.

Recette du thé à la menthe arabe

  • Mettre dans la théière préalablement ébouillantée du thé vert et une bonne poignée de “nana”, ou menthe verte (Mentha viridis).
  • Verser l’eau bouillante dessus, laisser infuser 5 à 10 minutes
  • Dans chaque verre, mettez une branche de “nana” verte, et versez dessus le contenu de la théière.
  • Sucrez beaucoup.

Vous pouvez aussi la cultiver sur votre balcon. Le thé à la menthe ne se prépare jamais avec de la menthe séchée. D’autre part, au Maghreb, on ajoute parfois quelques branches d’absinthe (Artemisia absinthium), qui donne un arrière-goût un peu amer, mais contribue à améliorer la digestion. Attention, l’absinthe est toxique à haute dose répétée.

The à la menthe sans thé

A défaut de thé vert, vous pouvez préparer une infusion de menthe seule (le goût est presque le même si vous mettez une poignée de menthe verte. Le thé donne surtout de l’amertume).

Et même, sans thé ni menthe, un grand verre d’eau très chaude fait aussi de l’effet, ainsi qu’une bouillotte chaude sur l’estomac. Pour les personnes qui ont une digestion lente, une tisane de tilleul ou de menthe après le repas, accélère la digestion.

Les aliments à éviter en cas de diarrhée

Aliments riches en matières grasses

Le régime diarrhéique recommande d’éviter les aliments particulièrement gras, comprenant les assaisonnements et les aliments frits. La teneur élevée en lipides peut exacerber les contractions d’un tractus intestinal déjà sensibilisé par le trouble.

Aliments contenant du lactose

La deuxième catégorie d’aliments à éviter, que vous souffriez ou non d’intolérance au lactose, est celle des produits laitiers. La diarrhée, en effet, réduit la teneur en enzymes intestinales, dont la lactase nécessaire à la digestion du sucre typique du lait.

L’activité réduite de cette enzyme empêche la digestion et l’absorption du lactose contenu dans les aliments ; il en résulte un appel de l’eau pour un effet osmotique et un certain nombre de symptômes tels que météorisme, flatulence, nausées et diarrhées.

Par conséquent, la consommation de lait frais ou fermenté, de glaces et de fromages n’est pas recommandée (idem pour les fromages affinés à pâte dure qui, bien qu’exempts de lactose, sont trop riches en gras).

Édulcorants artificiels

Certains édulcorants utilisés en remplacement du sucre ont un effet laxatif marqué, qui peut aggraver les symptômes de ce trouble gênant ; c’est le cas, par exemple, des polyols (sorbitol, mannitol, xylitol et autres).

La gomme à mâcher, les bonbons, les boissons sans sucre et les sucreries, ainsi que les édulcorants en comprimés doivent donc être exclus du régime diarrhéique.

Aliments causant le météorisme

Il en va de même pour les haricots, le brocoli, le chou, le chou-fleur, les oignons, les pois et tous les autres aliments qui augmentent les gaz intestinaux, comme les smoothies et les boissons gazeuses.

Aliments irritants

En raison de leur effet irritant sur les muqueuses du système digestif, en cas de diarrhée, il est recommandé d’exclure le café, le chocolat, le piment et l’alcool de votre alimentation.

Importance de l’hygiène alimentaire

Une attention particulière devrait être accordée à la consommation d’aliments potentiellement dangereux, tels que ceux qui ne sont pas correctement nettoyés, préparés et entreposés.

Les poissons ou les œufs peu frais, par exemple, sont un vecteur courant d’intoxication alimentaire, ce qui est particulièrement dangereux dans un organisme déjà affaibli par la maladie.

Pour cette raison, en présence de diarrhée, il est d’autant plus important de respecter quelques règles d’hygiène simples et élémentaires, telles que le lavage soigneux des aliments, la cuisson généreuse des œufs, de la viande et des dérivés (mayonnaise, tiramisu, etc.), et le nettoyage scrupuleux de la surface où les aliments sont préparés.

Il faut se laver soigneusement les mains avant de préparer les aliments et après avoir manipulé de la viande crue ; celle-ci doit être séparée de la viande cuite pour éviter la contamination croisée.

 

à lire aussi : Remèdes naturels contre les brûlures d’estomac

 

Ne ratez plus un seul remède !

Recevez directement dans votre boite aux lettre, les derniers remèdes de grand-mère ou les remèdes de saison. Remplissez ce (petit) formulaire et c'est parti !

Tous les Remèdes :
Ce remède est noté

(4.5 / 5)

4.5 5 6
Votez pour ce Remède

6 personne(s) ont Voté

Remèdes Relatifs :
  • jus de chou vert pour guérir les ulcères à l'estomac

    Comment traiter naturellement un ulcère duodénal ?

  • comment faire un bain dérivatif

    Bain dérivatif : Qu’est-ce-que c’est et comment le faire ?

  • bronches

    Comment purifier les poumons et les bronches

  • intertrigo soins naturels

    Soins naturels pour stopper l’intertrigo

  • spectre des TROUBLES DE L'AUTISME

    Traiter les troubles du spectre de l’autisme (TSA) avec les germes de broccoli



Ces Remèdes Pourraient vous Intéresser…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.