Santé et Bien-être

Comment distinguer un lipome d’un ganglion, fibrome ou hémangiome ?

Par Didier C. , le 02/01/2022 - 9 minutes de lecture
syndrome du lipome confondu avec un fibrome
()

Il est important de faire la différence entre un lipome et une autre excroissance cutanée. Lorsqu’une personne sent une boule « mobile » sous la peau, elle pense souvent à tort, qu’il s’agit d’un ganglion lymphatique enflammé, d’un fibrome ou d’un furoncle. Voici comment les reconnaître.

Afin d’éviter des erreurs d’auto-diagnostic et de traiter correctement les excroissances qui en résultent, vous devez comprendre les différences entre les maladies qui peuvent entraîner l’apparition d’imperfections externes. L’avis d’un médecin est essentiel, mais voici quelques informations utiles pour vous aider à les différencier.

Différences entre un lipome (amas graisseux) et les autres excroissances

Un lipome (également appelé tumeur graisseuse) est une tumeur bénigne constituée de cellules graisseuses, entourées d’une épaisse capsule, et située sous la peau. Cela le distingue d’un certain nombre d’autres masses. Le principal responsable de son apparition, les médecins l’appellent l’hérédité. Il n’est pas dangereux pour la santé humaine et ne peut être enlevé  par la chirurgie (ablation), ou en utilisant des remèdes pour le traiter naturellement. En présence d’un petit lipome sans incidence, qui ne provoque pas de gêne, les médecins déconseillent l’intervention chirurgicale et conseillent de surveiller le « comportement » de l’excroissance.

Le lipome peut être localisé sur n’importe quelle partie du corps, ce qui laisse penser à tort que des formes de cancers se développent.

Avant de paniquer, vous devez connaître la différence entre les pathologies.

Ganglion lymphatique

ganglions lymphatiques

Le ganglion lymphatique est une sorte de biofiltre qui a pour mission de purifier les fluides de l’organisme.

Les ganglions lymphatiques sont situés en groupes : dans le cou, sous les bras, dans l’aine, dans la région lombaire et sous les genoux. Contrairement aux lipomes, dont les causes ne sont pas encore clairement comprises, l’inflammation et leur gonflements (adénopathies) peut être déclenchée par les facteurs suivants :

  • Infections (bactéries, virus) ;
  • les infections fongiques ;
  • les infestations parasitaires ;
  • des métastases.

La différence entre un ganglion lymphatique et une tumeur graisseuse réside dans les symptômes :

Lipome Ganglion lymphatique enflammé
La croissance du lipome s’arrête ou augmente à un rythme actif Son diamètre augmente sensiblement
La consistance interne et molle, facile à déplacer La consistance interne du ganglion lymphatique enflammé peut être bosselée, dense ou molle
Avec le développement de l’inflammation dans les tissus adipeux, la peau devient rouge et une douleur est ressentie à la palpation. La peau sur le ganglion lymphatique enflammé reste inchangée. Dans de rares cas, il y a un gonflement et une pigmentation.

Fibrome

fibrome

Un fibrome est une masse bénigne constituée de tissu fibreux et conjonctifs, contrairement aux accumulations graisseuses des lipomes. Il se développe lentement et ne provoque pas de métastases. Il peut se produire sur la paroi des organes internes (poumons, utérus, ovaires, reins, glandes mammaires) et sur la peau. On en distingue deux types :

  • solide ;
  • doux tendre.

Lorsqu’on rencontre pour la première fois des fibromes cutanés, on les confond avec des lipomes, bien que les deux soient très différents. Un fibrome situé dans les tissus mous est différent d’un lipome :

Lipome Fibrome mou Fibrome solide
Il varie en taille Taille jusqu’à 1 cm Taille jusqu’à 10 cm
A une consistance interne souple Souple mais lâche au toucher, mobile Dur, lisse, immobile
La peau ne change pas de couleur. Le rougissement de la peau est perceptible pendant l’inflammation La lésion peut être de couleur brun clair à brun foncé L’excroissance se confond avec la couleur du derme
Apparaît n’importe où sous le derme L’excroissance apparait dans les plis Apparaît sur tous les organes

Hémangiome

hémangiome

Un hémangiome est une tumeur bénigne résultant d’une croissance excessive du tissu vasculaire. On l’appelle communément un grain de beauté fraise ou angiome cerise. Les hémangiomes se trouvent le plus souvent sur le visage, la tête (la partie poilue) et sont moins fréquents sur les autres parties du corps et les organes internes. Des saignements peuvent se produire si la surface de l’excroissance est endommagée.

Contrairement à un certain nombre d’autres pathologie cutanées, l’hémangiome du nourrisson  est considéré comme congénital et se développe au cours des 4 premiers mois ou est déjà présent chez un nourrisson. La tumeur se développe activement jusqu’à ce que l’enfant ait un an. Ensuite, il entre dans une phase d’involution. A l’âge de 9 ans, 90% des enfants ont des hémangiomes qui disparaissent complètement.

On en distingue quatre types

  • Cutané.
  • Sous-cutanée.
  • Les organes internes.
  • Affectant la colonne vertébrale.

Il est possible de distinguer un hémangiome d’un lipome par leur apparence, voici leurs différences :

Lipome Hémangiome cutané Hémangiome sous cutané
De forme arrondie, s’élève au-dessus de la surface du corps. Tache ou masse plate aux contours lisses et à la surface légèrement bosselée Bords irréguliers sans bords nets. Une surface bosselée qui s’élève au-dessus de la peau.
N’a pas tendance à augmenter, ne crée pas d’inconfort. Absence de sensibilité Prolifère autour du périmètre, pénétrant plus rarement en profondeur dans le derme La croissance se traduit par un tubercule élargi
La peau est lisse, uniforme et ne change pas de couleur Taches roses ou marron Cuspides rougeâtres-bleuâtres
Les excroissances de grande taille sont retirées chirurgicalement Il régresse complètement. On remarque une fréquence de 10% des cas qui ne régressent pas

Papillome

papillome vs lipome

Le papillome est une excroissance bénigne dont l’étiologie est virale.

Le papillomavirus humain affecte les cellules épithéliales, ce qui entraîne des défauts esthétiques de la peau, appelés communément « verrues ». La médecine connaît plus de 170 souches du virus, qui ne sont pas encore totalement comprises. On le trouve sur la peau et les surfaces muqueuses. Elle peut ressembler à une petite papille « sur une tige », dont la couleur varie du rose pâle au brun foncé. Le VPH est contagieux. L’infection se produit par contact sexuel, en utilisant les produits d’hygiène personnelle de la personne.

Il est difficile de confondre un lipome avec un papillome, mais en cas de prolifération dans la région des yeux, c’est possible. Identifiez un lipome sur la paupière ou un papillome par les différences caractéristiques :

Lipome sur le contour des yeux Papillome sur la paupière
Les plus petits ressemblent à des boutons. Les grands ressemblent à une poche Exophyte, avec des excroissances papillaires en surface
De couleur blanche ou jaunâtre De couleur jaune grisâtre
Il ne provoque pas d’inconfort, avec une augmentation, une sensation de tiraillement de la peau peut apparaître. Les grosses excroissances situées à proximité du globe oculaire peuvent entraîner une diminution de la vision et de l’inconfort lors du clignement des yeux.

Hernie

hernie

Une hernie est une excroissance d’un organe hors de sa cavité naturelle sous la peau, dans l’espace intermusculaire ou dans des poches internes. Une hernie de la ligne blanche de l’abdomen dans son développement initial est un lipome préabdominal.

La ligne blanche de l’abdomen est une étroite plaque de tendon située entre les muscles droits de l’abdomen. La faiblesse ou les anomalies congénitales du muscle entraînent un amincissement ou une dilatation du tissu conjonctif, formant une brèche par laquelle les cellules graisseuses migrent dans la cavité adjacente.

Il existe 3 degrés distincts de la maladie :

  • Lipome prépéritonéal. La graisse prépéritonéale fait saillie à travers un tissu conjonctif faible pour former un sac herniaire.
  • Hernie initiale. Le sac est rempli d’une partie de la glande.
  • Hernie formée. Les organes abdominaux remplissent le sac.

Il est impossible de distinguer si la masse graisseuse a provoqué le renflement ou si la hernie est apparue d’elle-même. Un diagnostic médical est nécessaire. Le stade initial peut être asymptomatique, ce qui rend le diagnostic difficile aux premiers stades.

Hygroma

hygroma ou lipome

C’est une tumeur kystique constituée de liquide séreux avec un mélange de membranes fibreuses ou muqueuses. Un « sac » de liquide est situé près des articulations et des tendons. Les hygromas se distinguent en deux types selon leur structure :

  • Unicellulaire – un kyste dense.
  • Multicellulaire – Un kyste élastique caractérisé par un élargissement avec une protrusion (protubérance) profonde dans le tissu.

Un hygroma est souvent confondu avec un lipome en raison de sa ressemblance externe. Les deux tumeurs présentent les caractéristiques suivantes :

  • Ils sont sous la peau ;
  • Ils ont l’apparence d’une bosse ;
  • Ils sont mobiles à la palpation ;
  • Leur surface est lisse ;
  • Leur consistance est molle ;
  • Leur inflammation fait que la peau située au-dessus de la masse devient rouge et douloureuse lorsqu’une pression est exercée.

Si les signes sont identiques, vous pouvez déterminer si vous avez un lipome ou un kyste grâce aux différences suivantes :

  1. placez votre doigt sur la surface de l’excroissance.
  2. Tapotez légèrement sur la bosse.
  3. S’il s’agit d’un kyste, le liquide à l’intérieur est envoyé sur le côté opposé, ce qui peut être ressenti sous le doigt.

Particularités du diagnostic d’une masse sur le corps

Même en connaissant les signes particuliers inhérents aux masses sous-cutanées, l’autodiagnostic lors de leur apparition et la distinction entre elles sont inadmissibles. Un contact opportun avec un spécialiste permettra d’éviter une aggravation. Un diagnostic correct doit être établi par un médecin ce qui comprend :

  • Palpation ;
  • Analyse de sang en laboratoire ;
  • Examen échographique ;
  • IRM ou Dermatoscopie numérique par épiluminescence ;
  • Zxamen histologique.

La détection à temps de sarcomes ou d’une tumeur, et un traitement opportun et la différenciation d’autres masses permettront d’éviter des complications supplémentaires.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er à voter !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Dites-nous comment nous pourrions l'enrichir ?

Didier C.

Je suis kinésithérapeute, très vite je me suis formé au Shiatsu (10 ans) et à la Médecine Traditionnelle Chinoise (7 ans), spécialiste en diététique chinoise. Passionné de MTC, je pratique aussi l'acuponcture. C'est avec plaisir et humilité que je participe au site Remedes-de-grand-mere.com, pour aider le plus grand nombre à trouver sa voie de guérison naturelle.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.