Absinthe

0 Commentaires | 29/07/2013

feuilles et fleurs d'absinthe

Absinthe – Artémisia absinthium L.

Nom botanique

Absinthe – Artemisia absinthium L.

Famille

Compositae (Asteraceae)

Nom commun

Absinthium, absinthe, absinthe, absinthe commune, gingembre, Aluyne, Encens (Marseille), Herbe sainte, Herbe des vierges, Herbe aux vers. vert ou grande absinthe

By Franz Eugen Köhler, Köhler's Medizinal-Pflanzen (List of Koehler Images) [Public domain], via Wikimedia Commons

Absinthe (Artemisia absinthium)

Informations utiles sur la plante

L’absinthe est originaire d’Asie, d’Europe et d’Afrique du Nord, et maintenant répandue en Amérique du Nord et du Sud. Le nom du genre Artémisia reflète le nom de la déesse grecque Artémis, la protectrice des mères à l’accouchement. L’épithète “absinthium” comprend le grec “apsinthion” (= absinthe). On ne sait toutefois pas si ce terme vient du grec “a” (= non) et “psinthos” (= plaisir), ce qui serait entièrement justifié, car les feuilles sont très amères. Il reste également probable que le nom “absinthe” soit fait à partir de “chaud” ou “ver” comme son utilisation comme vermifuge est dans le nom.

L’arbuste mesure jusqu’à 1m de haut, porte des feuilles très caractéristiques de 2 à 3 pennes avec des folioles très étroites, densément poilues des deux côtés avec des poils blancs et soyeux. Les petits capitules globulaires jaunes sont disposés en panicules.

La période de floraison est de juillet à septembre. Lorsqu’elle est frottée, l’herbe dégage un parfum très aromatique grâce à l’huile essentielle qu’elle contient.



Parties médicinales de la plante (médicaments)

On utilise les pointes des branches supérieures qui fleurissent avec leur parfum caractéristique et très aromatique. Les médicaments disponibles sur le marché provient des pays d’Europe de l’Est et du Sud.

Ingrédients du médicament

L’absinthe contient une huile volatile avec de la thuyone et beaucoup d’autres monoterpènes, des sesquiterpènes lactones, des flavonoïdes et des acides phénoliques.

Descriptions de la qualité

La qualité de l’absinthe (Absinthii herba) est spécifiée dans la Pharmacopée Européenne (Ph. Eur). La qualité de la teinture d’absinthe (Absinthii tinctura) est spécifiée dans le Codex allemand des médicaments (DAC).

Application médicale

Utilisation médicale reconnue

Perte d’appétit et troubles dyspeptiques (indigestion avec de légères crampes dans le tractus gastro-intestinal) (Commission E, ESCOP).
Le HMPC a classé l’absinthe comme médicament traditionnel à base de plantes (§ 39a AMG) (voir “usage traditionnel”).

Usage traditionnel

Le HMPC a classé l’absinthe comme médicament traditionnel à base de plantes (§ 39a AMG). Basée sur des années d’expérience, l’absinthe peut être utilisée pour le traitement de la perte temporaire d’appétit et pour traiter les troubles dyspeptiques et gastro-intestinaux. Seul ou en combinaison avec d’autres médicaments, elle est traditionnellement utilisée pour soutenir la fonction gastro-intestinale (usage traditionnel selon § 109a).

Préparations médicinales à base de plantes dans des produits pharmaceutiques finis

  • feuilles coupées pour préparer une infusion
  • extraits alcooliques (y compris la teinture)
  • extrait fluide en gouttes
  • extraits secs sous forme de comprimés et de gélules
  • teinture mère en gouttes

Posologie

Médicaments préparés : voir la notice ;

Infusion de thé : boire une tasse chaude de thé d’absinthe fraîchement préparé trois fois par jour pour stimuler la stimulation de l’appétit une demi-heure avant les repas, et après les repas pour les indigestions.

Préparation d’une infusion

  • Verser 150ml d’eau bouillante sur 1 à 1,5g d’herbe d’absinthe coupée (1 cuillère à café) et laisser reposer couverte.
  • Filtrer après 10 à 15 minutes.

Précautions

Les préparations à base d’absinthe doivent être évitées chez les personnes souffrant d’allergies aux Compositae (astéracées).

Les patients atteints de calculs biliaires et d’autres troubles biliaires devraient consulter un médecin avant de prendre ce médicament.

Son administration n’est pas recommandée pendant la grossesse et l’allaitement car il n’existe pas encore d’études sur son innocuité. Ceci s’applique également à son utilisation chez les enfants et les adolescents.

Les extraits alcooliques d’absinthe et les solutions d’huile essentielle dans l’alcool (liqueurs d’absinthe, “Fée Verte”, etc.) étaient interdits dans de nombreux états (notamment en usage continu) pour cause de toxicité (troubles gastro-intestinaux, effets neurotoxiques, maladie mentale – voire suicide). La thuyone, le médicament qu’elle contient, est responsable des convulsions en cas de surdosage.

Aujourd’hui, les boissons à base d’absinthe sont de nouveau autorisées, mais avec des limites supérieures pour la thuyone (pas plus de 35 mg par litre). Une espèce d’Artemisia à faible teneur en thuyone est utilisée pour cette fabrication.

Effets secondaires

Rarement, allergies, autrement seulement en cas de surdosage : vomissements, crampes d’estomac et d’intestin, vertiges (effets toxiques de la thuyone).

Interactions

Aucune connue

Station et récolte

Croît naturellement dans les terrains incultes et pierreux. Se récolte en juillet, lors de la floraison.

Culture

Se multiplie par division des racines garnies d’un peu de chevelu (en automne ou en hivers).

Propriétés

Apéritive, tonique, fébrifuge, vulnéraire, vermifuge.

Dose

15 g par litre d’eau bouillante en infusion.

Utilisations principales

Redonner de l’appétit
En infusion : 1 cuillère à soupe par litre d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes. 3 tasses par jour juste avant ou juste après les repas.

Aide à la digestion
En décoction : 1 g de feuilles d’absinthe séchées pour une tasse de 200 ml. Chauffer l’eau à ébullition puis la verser sur les feuilles, laisser infuser 10 minutes. Boire 1 tasse, 30 minutes avant le repas.

Recette du vin d’absinthe

  • 30 g de Feuilles d’absinthe
  • 60 ml d’eau de vie
  • 1 litre de vin blanc
  • Mélanger et laisser macérer 10 jours en agitant de temps en temps, filtrer au papier (filtre à café).

Dose : 100 g par jour dans l’hydropisie et la fièvre intermittente.

Recette de sirop vermifuge à l’absinthe

  • 5 g de tanaisie
  • 5 g d’absinthe
  • 5 g de camomille
  • 5 g de Semen-contra (armoise de judée)

Faire infuser dans 1/2 litre d’eau bouillante pendant 12 heures. Passer sur un linge fin, ajouter 800 g de sucre blanc et faire fondre. Passer à travers une flanelle.

PRÉCAUTIONS
• L’absinthe ne doit pas être utilisée plus de 8 jours consécutifs.
• Ne jamais la préparer dans un récipient en fer, zinc ou en plomb : Risque d’intoxication.
• Ne pas utiliser durant la grossesse.

à voir : Les remèdes de grand-mère utilisant l’absinthe


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.