Angélique

0 Commentaires | 31/07/2013

angélique plante médicinale

Angélique – Angelica archangelica

Ombellifère – Racine de Saint-Esprit, Angélique des jardins, Herbe des anges, Racine de longue vie

Angélique ( Angelica, archangelica)

Angélique (Angelica, archangelica)

Histoire

Cette ancienne plante nordique a été un légume commun et une herbe médicinale pour la population sami. Malgré cela, des écrits donnent des informations sur l’utilisation précoce de la plante chez les Scandinaves (Fjellström 1964).
Linné lui a donné son nom scientifique en 1753 son Espèce Plantarum a reçu le nom angelica, un nom qui était probablement utilisé depuis le Moyen Age (Nyman 1980). Même si Linné était suédois, A.archangelica n’a pas incité les Suédois ou le reste de la population scandinave à l’utiliser comme nom commun de la plante, comme dans les autres pays européens.

Dans les herbes suédoises du 14ème siècle, A.archangelica a été nommée herba Angelica, principalement parce que les livres étaient souvent traduits d’autres langues (Almark 2006). Les Scandinaves ont gardé les noms natifs et indigènes, qui en norvégien sont Kvann, en suédois Kvanne, en danois Kvanne, et en Iceland et les îles Féroé elle est appelée Hvönn et Hvonn, respectivement, comme écrit au tableau 1 (Almark 2006, Virtuella floran 2009).

En Norvège, au Groenland et aux îles Féroé, certains districts portent même le nom d’A.archangelica, par exemple Kvanndal et Kvannfjell en Norvège et Kvanefjeld au Groenland (Hegi & Beger 1926, Almark 2006).

Au Groenland, elle forme de vastes étendues et ses habitants l’utilisent abondamment depuis l’Antiquité. N’étant pas une plante méditerranéenne, elle n’a pas pu être enregistrée par les grands médecins et botanistes de l’Antiquité classique. Elle a été utilisée pour la première fois en Europe au Moyen-Âge, lors des grandes épidémies de peste.

Beaucoup de pécheurs la recherchaient désespérément comme dernier recours avant de se rendre à la mort, car une légende s’était propagée, selon laquelle l’ange Gabriel la montrait à un sage ermite, pour qu’il combatte la peste. Ainsi, moines et frères la cultivaient dans leurs couvents, afin d’élaborer avec elle divers types de remèdes, malheureusement tous sous forme de liqueur alcoolisée.



Habitat

Originaire d’Europe du Nord et d’Asie, bien que la culture et l’utilisation se soient répandues dans le monde entier. Elle préfère les endroits froids et humides, près des rivières et des marais.

Description

Plante herbacée de la famille des ombellifères, qui mesure généralement 1-2 m de haut. Sa tige est épaisse et rainurée, à l’extrémité de laquelle se trouvent les fleurs distribuées sous forme d’ombrelles. Il y a un risque de confusion avec la pruche, qui appartient aussi à la même famille, bien que ses différences soient importantes. L’angélique dégage également un arôme agréable entre épicé et sucré, tandis que celui de la ciguë est très désagréable.

Parties utilisées

La racine avant tout, mais aussi les feuilles et les graines tendres.

Propriétés et indications

L’angélique était recommandée pour une longue liste de maladies, de la peste aux rhumatismes, comme s’il s’agissait d’une panacée. Ses principes actifs sont le phellandrene, d’action digestive et spasmolytique, et l’angélique, qui exerce une action sédative et équilibrante sur le système nerveux. Ces deux principes actifs sont responsables de leurs propriétés médicinales authentiques :

  • Digestif et carminatif : c’est un grand tonique et stimulant des fonctions du système digestif. Elle augmente l’appétit, facilite la digestion, augmente la sécrétion des sucs gastriques, et élimine les gaz et les fermentations intestinales. C’est la plante par excellence pour les inappétents, les affaiblis et les dyspeptiques. Elle est toute indiquée pour ceux qui souffrent d’un estomac lourd ou atonique (ptose gastrique). Elle donne de bons résultats en cas de migraine d’origine digestive.
  • Tonifier et équilibrer le système nerveux : Elle est très utile dans les cas de dépression, de névrose et de faiblesse nerveuse. Elle est également recommandée aux étudiants pendant les examens, aux personnes stressées, aux personnes convalescentes de maladies débilitantes et, en général, à tous ceux qui doivent passer des tests difficiles.

Les bains d’angélique ont un effet très sain sur le système nerveux.

Elle a également des effets diurétiques et expectorants, bien que d’intensité moindre que les précédentes.

Utilisation

  • En infusion ou décoction réalisée avec la racine broyée, qui est la partie la plus active de la plante, à raison de 20 à 30 grammes par litre d’eau. Des feuilles tendres et des graines peuvent également être ajoutées. Une tasse de thé est prise avant chaque repas, jusqu’à 3 par jour.
  • En usage externe, elle est utilisée dans les bains avec une décoction de 100 grammes de plante dans un litre d’eau, qui est ajouté à l’eau du bain.

Recette de liqueur stomachique à l’angélique

  • 20 g de tiges fraîches d’angélique
  • 1 litre d’eau de vie
  • 150 g d’eau
  • 400 g de sucre

Laisser macérer les tiges dans l’eau-de-vie pendant 8 jours, puis y ajouter l’eau, le sucre et filtrer.

Précautions

  • Il est important de ne pas préparer de liqueurs avec cette plante, car les effets nocifs dus à sa forte teneur en alcool dépassent ses éventuelles propriétés médicinales.

 


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.