dans

Soigner Naturellement Une Épine Calcanéenne

soigner naturellement epines de lenoir, epine calcanéenne

Une épine calcanéenne késako ?

Une épine calcanéenne est une sorte de protubérance osseuse pointue (éperon osseux) causée par des dépôts de calcium. Elle se situe sur la face inférieure du calcaneum, à savoir, l'os du talon. Cette épine, en se développant vers le bas blesse le talon. On l'appelle aussi l'épine de Lenoir. Pour vaincre les douleurs dues aux épines calcanéennes, l'utilisation de l'acupuncture et le port de semelles  sont souvent évoquées. Certains utilisent aussi les aimants que l'on "colle" aux endroits douloureux, dans certains cas, cela peut s'avérer très efficace pour calmer la douleur ou plus précisément l'inflammation.

SPONSORISÉ

à lire aussi : Remèdes naturels contre l'épine de Lenoir

Le site le plus commun pour les éperons est le talon, et le plus souvent pour les personnes d'âge moyen, les personnes en surpoids, les personnes souffrant d'arthrite et de tendinite. De plus, des chaussures mal ajustées peuvent contribuer au problème.

2 situations à risque de développer un éperon osseux

Les éperons osseux se produisent généralement dans deux situations.

SPONSORISÉ
  • Près d'une articulation atteinte d'arthrose ou d'une maladie articulaire dégénérative. Pourquoi ? Le cartilage a été usé et l'os réagit en produisant un surplus d'os sur les bords de la surface articulaire. Ces "éperons" sont appelés "ostéophytes".
  • Lorsque l'attachement des ligaments ou des tendons à l'os devient calcifié. Ceux-ci peuvent se produire sur la partie inférieure du talon, autour du tendon d'Achille, et dans le ligament coraco-acromial de l'épaule.

Les éperons osseux se forment parce que votre corps essaie d'augmenter la surface de votre articulation pour mieux répartir le poids sur la surface de l'articulation qui a été endommagée par l'arthrite ou d'autres conditions. Malheureusement, cela ne fonctionne pas et les éperons osseux peuvent devenir restrictifs et douloureux.

Les épines calcanéennes sont causées par des traumatismes répétés à un os, survenant dans le dos (région de la colonne vertébrale souvent dans le cou (cervical) ou le bas du dos (lombaire), dans les épaules, coudes, poignets et mains. Les hanches et les genoux sont aussi souvent des zones de lésions arthritiques et de formation d'éperons osseux.

Les plus courantes, les éperons du talon, se développent comme une croissance anormale de l'os du talon en raison des dépôts de calcium qui se forment lorsque le fascia plantaire s'éloigne de votre talon. Cet étirement du fascia plantaire est généralement le résultat d'une sur-pronation (pieds plats), bien que des arcades hautes (pes cavus) puissent aussi développer des épine calcanéenne.

SPONSORISÉ

l'épine calcanéenne touche particulièrement les femmes

Une condition plus fréquente chez les femmes

Les femmes ont une incidence significativement plus élevée d'épine calcanéenne en raison des types de chaussures qu'elles portent souvent sur une base régulière.

Quelques conseils pour prévenir la douleur causée par l'épine calcanéenne :

  • Choisissez des chaussures à talons en caoutchouc bien faites, elles sont meilleures pour vos pieds que le cuir.
  • Choisissez des chaussures pour le confort, pas pour l'apparence.... certaines chaussures de marche peuvent être très confortables.
  • Ajoutez des coussinets de talon aux chaussures pour aider à soulager la douleur.
  • Évitez de marcher sur des surfaces dures comme le béton, le bois ou les planchers durs sans tapis.
  • Si vous marchez ou faites du jogging pour faire de l'exercice, essayez plutôt la bicyclette ou la natation.
epine calcanéenne zones touchées - infographie
Epine calcanéenne zones touchées - infographie

Comment diagnostiquer une épine calcanéenne ?

Le diagnostic est habituellement posé par un examen physique effectué par votre médecin. Parmi les autres tests utilisés pour diagnostiquer l'arthrite, les traumatismes et la formation de l'éperon osseux, mentionnons :

  • Tests électriques pour documenter le degré et la gravité de la lésion des nerfs spinaux. L'EMG et le test de conduction nerveuse (EMG/NCV) excluent la compression des nerfs périphériques comme le syndrome du canal carpien.
  • Les radiographies commencent par une radiographie de la colonne vertébrale ou d'une autre région du corps pour déterminer l'étendue des changements arthritiques et de la formation des éperons osseux.
  • La tomodensitométrie (tomodensitométrie) avec myélographie et/ou IRM peut fournir des détails sur l'évolution de l'architecture spinale et le degré de compression du système nerveux.

Comment traiter une épine calcanéenne efficacement ?

La clé pour le traitement approprié des épines du talon est de déterminer ce qui cause l'étirement excessif de l'aponévrose plantaire. Lorsque la cause est une sur-pronation (pieds plats), une orthèse avec pied arrière et support de voûte longitudinale est un dispositif efficace pour réduire la sur-pronation et permettre la cicatrisation de l'affection.

D'autres traitements courants comprennent les exercices d'étirement, la perte de poids, le port de chaussures à talon amorti qui absorbe les chocs et l'élévation du talon à l'aide d'un berceau à talon, d'une coupelle ou d'une orthèse. Les berceaux de talon et les bonnets de talon offrent un confort et un coussin supplémentaires au talon, et réduisent la quantité de chocs et de forces de cisaillement subis lors des activités quotidiennes.

Alors que certaines épines du talon sont indolores, d'autres qui causent de la douleur peuvent nécessiter un traitement médical ou un retrait chirurgical. Certains médecins utilisent des injections de cortisone pour soulager temporairement la douleur. Il est préférable de ne pas faire enlever l'épine calcanéenne par chirurgie, à moins qu'elle ne soit extrêmement irritante ou douloureuse.

Solutions alternatives et remèdes à base de plantes médicinales

Soulager la douleur avec des compresses d'huile de lin chaude.

  • Mettre l'huile de lin dans une poêle et chauffer - NE PAS FAIRE bouillir.
  • Tremper un morceau de coton à fromage ou d'un autre tissu de coton blanc dans l'huile jusqu'à ce que le tissu soit saturé.
  • Appliquer le chiffon sur la zone affectée et le recouvrir d'un morceau de plastique de plus grande taille que le chiffon en coton.
  • Placez un coussin chauffant sur le plastique et utilisez-le pour garder le paquet au chaud.
  • Gardez le pack en place pour 1½ jusqu'à 2 heures, selon les besoins.

Glace

  • Massez le dessous des pieds avec de la glace. Alternez entre les bains de pieds chauds et froids.

Le diméthylsulfoxyde

Le diméthylsulfoxyde (DMSO), appliqué par voie topique sur la zone affectée, est bon pour le soulagement des symptômes aigus. Note : Seul le DMSO d'un magasin d'aliments naturels devrait être utilisé. Le DMSO de qualité commerciale que l'on trouve dans les quincailleries ne convient pas à des fins de guérison. L'utilisation de DMSO peut entraîner une odeur corporelle temporaire d'ail. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Arnica

Utilisez de l'arnica et de la camomille pour laver votre pied (ou autre articulation). Vous pouvez également envelopper les herbes dans un chiffon et l'appliquer sur la zone affectée en cataplasme.

Le silicium organique contre l'épine calcanéenne

A l'aide de silicium organique, faites une compresse bien imbibée et entourez de film alimentaire. Gardez la compresse toute la nuit. Recommencez plusieurs nous d'affilée si besoin.

Enveloppe de silicone pour soigner l'épine calcanéenne

Dans un magasin de sports, achetez une enveloppe remplie de silicone utilisée habituellement pour effectuer des bains dérivatifs, elles pourra servir aussi pour la douleur. Mettez cette enveloppe au congélateur, ressortez-la gelée et posez votre pieds dessus aussi longtemps que vous pourrez résister. Recommencez 2 à 3 fois par jour pendant 1 mois.

Vinaigre et épine de Lenoir

A l'endroit douloureux, placez une compresse imbibée de vinaigre de vin ou de cidre, ou posez le talon sur une compresse humectée de vinaigre pendant 2 heures par jour, pendant 1 semaine au moins. Entre chaque application, massez-vous les pieds avec une crème grasse, pour atténuer l'effet corrosif de l'acide acétique que contient le vinaigre.

Epine calcanéenne et chaleur humide…

Une autre technique pour calmer la douleur de l'épine de Lenoir consiste à utiliser la chaleur humide. Faites chauffer une grande brique réfractaire sur le gaz. Une fois chaude, placez-la sur un dessous de plat résistant et couvrez-la d'une grosse épaisseur de serviette éponge très humide. Posez dessus vos 2 pieds en les maintenant le plus possible en place (attention de ne pas vous brûler), restez dans cette position jusqu'au refroidissement de la brique. A faire matin et soir, pendant 2 à 3 mois pour un soulagement durable.

Compléments alimentaires en prévention

Calcium et magnésium

Les épines calcanéennes peuvent être prévenues et traitées efficacement avec des suppléments de calcium et de magnésium. Un bon équilibre de ces nutriments empêche la formation de dépôts calcaires anormaux. L'enzyme digestive bétaïne HCI aide votre corps à absorber ces nutriments.

Des études divergent sur la quantité de calcium suggérée, lorsque le corps dépose du calcium à des endroits inappropriés, il est important de prendre des quantités égales de magnésium et de calcium pour aider à prévenir les dépôts anormaux de calcium. Au lieu de 1200 mg de calcium et 600 mg de magnésium, essayez 800 mg de chaque. Vous pouvez avoir des selles molles à cette dose parce que le magnésium est un laxatif. Assurez-vous de prendre ce qui vous semble confortable et de travailler jusqu'à la dose plus élevée à laquelle votre corps s'ajuste.

Les suppléments anti-inflammatoires naturels qui peuvent être utiles sont les feuilles entières, le jus d'aloe vera traité à froid, le sulfate de glucosamine, le cartilage de requin, la broméline, l'huile d'onagre et les algues. Dans les cas difficiles, les injections intramusculaires de vitamines du complexe B, en particulier de vitamine B12, et de sulfate de magnésium valent la peine d'être essayées, ou la vitamine C orale poussée à des doses de tolérance intestinale.

Combien en prendre ?

  • Calcium, 1 200 mg
  • Magnésium, 600 mg
  • Sulfate de glucosamine, 500 mg par jour
  • Bromélaïne, 2 gélules entre les repas
  • Huile d'onagre, 500 mg
  • varech, 1 c. à thé par jour
  • Vitamine C, à la tolérance intestinale

Églantier et prêle

L'églantier et la prêle aident à guérir et à reconstruire les tissus. Ajouter 1 c. à thé d'herbes à 1 tasse d'eau bouillante, laisser infuser 10 minutes, égoutter et boire 1 tasse, trois fois par jour.

SPONSORISÉ

Curcumine

Curcumine. Le pigment jaune du curcuma est appelé curcumine. Dans certaines études, il a été rapporté qu'il était aussi efficace que la cortisone sans aucun des effets secondaires associés. La dose efficace habituelle de curcumine est de 500-1 000 mg trois fois par jour à jeun pendant environ six semaines.

La principale substance active du curcuma est un pigment jaune appelé curcumine. Dans une étude, une préparation de curcumine à 99,5 % a été administrée à cinq personnes souffrant de proctite ulcéreuse et cinq autres de la maladie de Crohn. Trois femmes et deux hommes atteints de proctite ulcéreuse ont reçu 550 mg de curcumine deux fois par jour pendant un mois, puis trois fois par jour pendant un autre mois. Dans les cinq cas, les symptômes se sont améliorés de façon significative. Deux personnes ont pu cesser de prendre des médicaments pour leurs symptômes digestifs, tandis que deux autres ont réduit la dose de leurs médicaments tout en prenant de la curcumine.

Si le problème ne s'améliore pas avec un changement de régime alimentaire ou une supplémentation, envisagez la possibilité d'allergie alimentaire, d'insuffisance enzymatique digestive (surtout l'acide chlorhydrique) et de problèmes d'assimilation. Un médecin nutritionniste ou un naturopathe peut demander une analyse complète de la digestion et des selles, des tests d'allergie alimentaire ou d'autres tests d'état nutritionnel pour trouver la source du problème.

Huile d'onagre

L'huile d'onagre est une excellente source d'oméga-6, mais c'est souvent une carence importante en oméga-3 qui contribue à l'inflammation. L'huile de poisson et de krill contient les plus grandes quantités d'EPA pour le pouvoir anti-inflammatoire. La posologie dépend de la taille du corps, bien qu'une quantité standard pour la réduction de la douleur se situe entre 2000 et 3000 mg par jour (environ 1 c. à table). REMARQUE : Si vous êtes hémophile, faites attention car l'huile de poisson fonctionne comme anticoagulant.

Bromélaïne

Trouvée dans l'ananas, cette enzyme protéolytique est couramment utilisée pour la sinusite comme anti-inflammatoire et mucolytique (un agent qui aide à dégager vos voies respiratoires). Selon In Vivo, une étude clinique allemande de 2005 a révélé que les enfants atteints d'inflammation des sinus présentaient une récupération des symptômes plus rapide et statistiquement significative lorsqu'ils recevaient de la bromélaïne comparativement au traitement habituel de la sinusite.

Griffe du chat (ou griffe du diable)

Dans une étude récente menée au Pérou, 30 des 45 personnes atteintes d'arthrose inflammatoire ont reçu des griffes du chat lyophilisées pendant quatre semaines. La douleur au genou associée à l'activité physique et aux résultats de l'évaluation médicale et de l'évaluation des symptômes des patients a été réduite de façon significative, les bienfaits se manifestant dès la première semaine de traitement à base de griffe du chat. Les chercheurs ont conclu que la griffe du diable est un traitement efficace contre l'arthrose à une dose de 10 mg/kg de poids corporel.

Flavonoïdes

Les flavonoïdes se trouvent dans le vin rouge, les raisins violets et une variété de fruits foncés et profonds comme les bleuets, les mûres et les prunes. Des chercheurs ont révélé dans Advances in Experimental Medicine and Biology qu'une étude avec un chien, un singe et un humain a démontré que 5 mL/kg de vin rouge riche en flavonoïdes ou 5-10 mL/kg de jus de raisin violet inhibent l'activité plaquettaire et protègent contre la réponse de lutte ou de vol des plaquettes, appelée activation épinéphrine.

La consommation de flavonoïdes provenant du jus de raisin violet améliore également la protection contre l'oxydation du cholestérol LDL, même si tous les participants de l'étude prenaient de la vitamine E antioxydante à 400 UI/jour. D'après ces recherches, il semble raisonnable de suggérer qu'une quantité modérée d'aliments riches en flavonoïdes, comme le vin rouge ou le jus de raisin violet, fasse partie de vos 5 à 7 portions quotidiennes de fruits et légumes, comme le recommande l'American Heart Association, pour aider à réduire le risque de développer une maladie cardiovasculaire.

Gingembre

Le gingembre, une épice de cuisine courante, qui a le potentiel de traiter de nombreux aspects des maladies cardiaques, en particulier l'aspect inflammatoire. Une revue publiée en 2007 dans l'International Journal of Cardiology suggère que le gingembre a des effets anti-inflammatoires, antioxydants, antiplaquettaires, hypotensifs et hypolipidémiques considérables dans les études humaines et animales. Les essais chez l'humain ont été peu nombreux et utilisent généralement une faible dose dont les résultats ne sont pas concluants. Une étude de 2002 a révélé qu'une faible dose de gingembre (50 mg/kg) causait des changements importants dans les marqueurs sanguins de l'inflammation. Cependant, des doses plus élevées de 5 g (ou plus) par jour démontrent l'activité antiplaquettaire et anti-inflammatoire significative du gingembre.

Sulfate de glucosamine

Le sulfate de glucosamine (GS) contient des propriétés anti-inflammatoires et immunorégulatrices. Dans une étude menée chez des lapins atteints d'arthrite chronique et d'athérosclérose, l'administration orale de GS a réduit les marqueurs de l'inflammation dans le sang périphérique des jambes, ainsi que les lésions des membranes fémorale et synoviale. Le sulfate de glucosamine a également empêché le développement de lésions aortiques associées à l'inflammation dans le cœur. Ce groupe de lapins a reçu 500 mg de sulfate de glucosamine par kilogramme de poids corporel par jour, vérifie le journal, Heart and Circulatory Physiology.

Huiles oméga-3

Si vous ne pouvez vous permettre qu'un seul supplément, je vous suggère de prendre un oméga-3 (DHA/EPA). L'acide gras oméga-6 acide arachadonique (AA ou ARA) et les acides gras oméga-3 DHA et EPA ont des influences différentes sur l'inflammation. L'acide arachadonique tend à produire des métabolites qui amplifient la réponse inflammatoire, tandis que le DHA et l'EPA favorisent la lutte contre l'inflammation.

Reconnaissant l'importance des acides gras oméga-3, l'Organisation mondiale de la santé a fait des recherches et formulé une recommandation pour le rapport optimal des acides gras oméga-6:oméga-3 dans l'alimentation humaine à 4 :1. Les études d'A.P. Simopoulos sur le rapport entre les oméga-3 et les oméga-6 nous ont fait prendre conscience des avantages de ce rapport, montrant " un rapport de 2,5 pour 1 de prolifération réduite des cellules rectales chez les patientes atteintes de cancer colorectal... Le rapport oméga-6:oméga-3 inférieur chez les femmes atteintes de cancer du sein était associé à un risque réduit. Un rapport de 2:1 supprime l'inflammation chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde." La liste des recherches sur la façon dont les huiles oméga-3 protègent contre l'inflammation ne s'arrête pas là. L'essentiel ? Mangez plus d'oméga-3 !

Enzymes protéolytiques

L'inflammation est la réponse naturelle de votre corps aux blessures, mais elle peut entraver le processus de guérison. Depuis les années 1950, les scientifiques savent que les enzymes protéolytiques ou protéolytiques réduisent l'inflammation en neutralisant les sous-produits de l'inflammation, en particulier aux niveaux auxquels la synthèse, la réparation et la régénération des tissus blessés peuvent avoir lieu.

Dans une étude, des joueurs de football blessés à la cheville ont découvert que les enzymes protéolytiques accéléraient la guérison, ce qui a permis aux joueurs de revenir sur le terrain 50 % plus rapidement que les athlètes ayant reçu des comprimés placebo. D'autres essais médicaux, y compris ceux publiés dans les revues Injury et Journal of Medicine, ont montré que des enzymes protéolytiques supplémentaires peuvent aider à réduire l'inflammation, à accélérer la guérison des ecchymoses et autres lésions tissulaires (y compris les fractures) et à réduire le temps de récupération global.

Plus récemment, des études des Archives of Surgery, Anaesthesist and Aesthetic Plastic Surgery ont montré une réduction de l'enflure, des ecchymoses et de la raideur (signes typiques d'inflammation) chez des patients se rétablissant de chirurgies faciales et reconstructives diverses lorsque traités par enzymes protéolytiques.

Vitamine C

Selon une nouvelle étude transversale publiée dans le numéro de mars 2006 de l'American Journal of Clinical Nutrition, une alimentation riche en sources de vitamine C bioflavonoïde pourrait réduire de 45 % le niveau des marqueurs de l'inflammation. Cette étude a porté sur 3 258 hommes âgés de 60 à 69 ans, sans antécédents de diabète ou de maladie cardiovasculaire. Les taux sanguins de vitamine C, l'apport en fruits et l'apport alimentaire en vitamine C étaient significativement et inversement associés aux concentrations moyennes de protéine C-réactive, un marqueur de l'inflammation et du dysfonctionnement des vaisseaux sanguins.

Des taux élevés de vitamine C dans le sang ont été associés à un risque d'inflammation réduit de 45 % (par rapport aux taux de protéine C-réactive) et un apport élevé en fruits a été associé à un risque réduit d'inflammation de 25 %.

Vitamine D

L'augmentation de l'inflammation se trouve normalement à côté de l'obésité ou des maladies chroniques. De plus en plus de preuves scientifiques établissent un lien entre de faibles diminutions des taux de vitamine D et l'aggravation des symptômes chez ceux qui sont déjà atteints de maladies inflammatoires chroniques.

Dans une étude publiée dans les Archives of Internal Medicine, 75 % des Nord-Américains ne consomment pas assez de vitamine D. Les chercheurs ont découvert que cette carence peut avoir un impact négatif sur la fonction immunitaire et la santé cardiovasculaire et augmenter le risque de cancer.

En juillet 2008, la Dre Catherine Peterson, chercheuse en sciences nutritionnelles à l'Université du Missouri, a découvert que la carence en vitamine D est associée à l'inflammation chez les femmes en santé. L'étude de Peterson a noté que le sérum marqueur de l'inflammation TNF-α était abondant chez les femmes ayant de faibles taux de vitamine D. Cette information peut aider à comprendre la position de la vitamine D dans le traitement et la prévention des maladies inflammatoires.

J'espère que cela vous inspirera à essayer certaines de ces puissantes options naturelles. Manger un peu à l'extérieur ou compter sur les aliments prêts à consommer, augmente votre besoin de supplément pour aider à combattre l'effet dévalorisant du sucre blanc inflammatoire, de la farine blanche et des huiles de cuisson raffinées.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Remèdes naturels contre les problèmes de digestion

Remèdes pour Digestion Difficile

Remèdes naturels contre les escarres

Soigner les Escarres Naturellement