in

Soigner la Turista En Voyage : Les Trucs Qui Marchent

Soigner la turista naturellement

Voyager dans un pays étranger est toujours une aventure – et selon l’endroit où vous allez et ce que vous mangez et buvez, cela peut parfois être un peu plus une aventure que ce que vous espérez. Je parle, bien sûr, de troubles intestinaux et de diarrhée. Chaque pays a un nom différent ; au Mexique, par exemple, on l’appelle généralement « turista » ou « la vengeance de Montezuma ».

La turista, diarrhée du voyageur ou tourista, est une gastro-entérite (gastro) appelée aussi grippe intestinale. Elle est en général bénigne, très désagréable, et gâche nos escapades de vacances. Elle n’est pas due aux changements de régime alimentaire ou de climat, au décalage horaire etc… Mais elle est toujours d’origine infectieuse, et plus généralement bactérienne. (Colobacilles, Campylobacter, salmonelles, shigelles…) parfois parasitaire (Amibes, Cryptosporidium, Lamblias) et très rarement virale (Rotavirus).

PUBLICITÉ

De nombreux facteurs contribuent à la turista, comme le climat, l’eau, les huiles et les méthodes de cuisson, les épices, et même l’excès de gourmandise.

Fondamentalement, nos systèmes digestif et immunitaire s’acclimatent à certains types de bactéries et l’introduction de souches inconnues peut causer la terrible maladie associée aux voyages.

La meilleure façon de prévenir les problèmes est de s’assurer que votre corps et tout ce que vous y mettez restent propres, quel que soit le pays où vous vous rendez. Au Mexique, en particulier, ne buvez pas l’eau du robinet ! Au lieu de cela, utilisez uniquement de l’eau purifiée en bouteille. (Et n’oubliez pas que l’utilisation de glace ou de boissons à base d’eau du robinet, le brossage des dents à l’eau du robinet ou la consommation de fruits ou de légumes pelés crus et rincés à l’eau du robinet peuvent également causer des problèmes). Faites attention aux aliments que vous mangez dans les pays qui utilisent peu de réfrigération. Buvez beaucoup d’eau purifiée tous les jours pour éviter la déshydratation. Et si vous êtes dans une situation où vous devez utiliser l’eau du robinet, faites-la bouillir pendant au moins 10 minutes.

PUBLICITÉ

Beaucoup de voyageurs ne jurent que par les médicaments Lomotil ou Bactrim. Le Lomotil est pris lorsque la diarrhée commence et qu’elle s’arrête ; cependant, lorsque les intestins s’arrêtent, les bactéries ou l’irritant ne seront pas éliminés et la diarrhée réapparaîtra très probablement. Le Lomotil a également des effets secondaires et peut être lié au glaucome. Bactrim est un antibiotique et on dit qu’il est efficace à 100 pour cent pour prévenir la diarrhée du voyageur, mais il n’est pas pour une utilisation à long terme et son utilisation même pour de courtes périodes de temps peut perturber les niveaux bénéfiques des bactéries dans votre système. Bactrim peut aussi vous rendre plus sensible au soleil.

Si vous préférez ne pas prendre de médicaments, vous avez encore plusieurs options naturelles disponibles.

Les solutions naturelles

La solution la plus naturelle serait de ne rien faire, surtout si vous allez rester dans un pays étranger pour une longue période de temps. Vous pouvez manger et boire à peu près comme les gens du coin et, en général, en quatre ou cinq jours ou deux semaines, vous devriez vous adapter à votre nouvel environnement.

PUBLICITÉ

Pour des séjours plus courts, j’envisagerais de prendre une enzyme digestive, de la chlorophylle ou des capsules d’ail à chaque repas, pour neutraliser toute bactérie étrangère. Si vous attrapez la turista, vous devez d’abord boire beaucoup d’eau propre ; plus vous buvez d’eau, plus vite vous récupérerez. Évitez la mangue, les piments et les aliments gras. Mangez beaucoup de bananes et de papayes. Comme pour tous les problèmes de diarrhée, assurez-vous de masser les points réflexes de la valve iléo-cécale.

Quelques-uns de ces remèdes peuvent suffire à vous libérer :

  • Buvez 33cl de ginger ale ou 7-UP mélangé avec le jus d’un citron et 1 cuillère à soupe de fécule de maïs. (D’après mon expérience personnelle, je peux me porter garant de ce remède.)
  • Buvez le jus d’une noix de coco et de deux citrons verts mélangés ensemble.
  • Moudre et manger les graines de papaye
  • Lorsque la turista vous joue des tours, faites chauffer un peu de lait et ajoutez-y une petite touche de cannelle en poudre une fois qu’il sera tiède. Buvez 1 tasse de cette préparation, terriblement efficace et renouvelez si nécessaire.
  • Dès les premières attaques de la turista, prenez 1 jus de citron pressé pur, chaud et sucré. Radical !
  • En voyage vous éviterez tout risque de turista en buvant avant chaque repas un verre d’eau vinaigrée. Pas plus d’une cuil. à café de vinaigre par verre d’eau (de source ou minérale). Préférez le vinaigre de cidre.

La diarrhée du voyageur n’est généralement pas grave, mais horriblement inconfortable. La propreté et la modération l’empêcheront généralement. Si elle ne montre aucune amélioration après trois ou quatre jours, consultez un médecin.

Si cela peut vous consoler, les personnes en visite dans notre pays en provenance de pays étrangers sont également atteintes de diarrhée du voyageur.

Traiter la turista…

Pour traiter et soigner la turista, il faut dans un premier temps, surtout ne pas arrêter artificiellement les diarrhées… En effet, elles sont nécessaires, elles permettent d’évacuer les bactéries plus rapidement.

Commencer par une réhydratation sérieuse par voie orale (eau minérale ou de source bouillie, ou traitée, thé vert, soda au cola non light, bouillons de légumes, soupes, lait de noix de coco…)

Si la diarrhée persiste :

  • Diluer dans 1 litre d’eau potable portée à ébullition, 6 cuil. à café de sucre en poudre avec 1 cuil. à café de sel. Buvez 2 bouteilles par jour minimum, jusqu’à disparition des symptômes.
  • Mélanger 25 cl de jus de fruits avec 1/2 cuil. à café de miel et 1 pincée de sel, buvez 1 verre par petites gorgées toutes les heures.
  • Mélanger 25 cl d’eau bouillie avec 1/2 cuil. à café de bicarbonate de soude, buvez 1 verre par petites gorgées toutes les heures.

Précautions : Si la fièvre arrive et qu’il y à du sang dans les selles, consultez un médecin.

Turista et dysenterie, même combat !

De la Turista à la dysenterie, il n’y a qu’un pas ! Alors si votre turista se complique, appliquez la méthode forte, avec ces potions anti-dysenterie :

  • Faire infuser 1 poignée de feuilles de sureau séchées dans 1/2 litre de vin blanc, votre potion est prête, buvez 1/2 verre toutes les 2 heures.
  • Faire infuser 100 g de feuilles de plantain dans 1 litre d’eau bouillante, filtrez, buvez 1/2 verre toutes les heures
  • Mélanger à parts égales suc d’orties, huile d’olive et vin généreux et sucrer (avec du miel si possible), Boire 1/2 toutes les heures.

à lire aussi : Calmer les nausées naturellement

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chargement…

0

Commentaires

soulager les crises de goutte

Traiter la Goutte Avec Les Remèdes Naturels

Astuces pour une épilation naturelle et sans douleur

Recettes pour épilation naturelle