Chicorée

0 Commentaires | 26/08/2013

Chicorée - Chicorium intybus

Chicorée – Chicorium intybus

Composées – Yeux de chat, Cicori fer (Marseille)

Chicorée (Chicorium intybus)

Chicorée (Chicorium intybus)

 

Description

Plante herbacée et vivace de la famille des composés, de tiges droites, qui atteint habituellement de 50 à 60 cm de hauteur. Les fleurs sont d’une belle couleur bleue, et leurs pétales se terminent en cinq pointes fines ; elles se ferment la nuit, ou quand il fait mauvais temps. Toutes les parties de la plante, y compris son latex, ont un goût amer.

La chicorée est l’une des plantes les plus bénéfiques, car à ses extraordinaires propriétés médicinales s’ajoute celle de fournir un agréable substitut au café. En temps de pénurie, en l’absence de café cher, cette humble plante était utilisée, peu estimée, peut-être parce qu’elle est si abondante et bon marché.

Habitat

Très commune sur le bord des routes, sur les berges et sur la terre ferme. Typique des zones tempérées d’Europe et d’Amérique.

Parties utilisées

Feuilles tendres et racine.



Propriétés et indications

Connue depuis l’époque égyptienne, et appliquée par ses pharaons, cette plante était décrite par le célèbre Galien comme une “amie du foie”. Les racines et les feuilles contiennent de l’inuline et de la lévulose, des glucides qui favorisent les fonctions du foie. Mais la plupart de ses propriétés médicinales sont dues aux principes amers qu’elle contient, qui agissent en stimulant tous les processus digestifs.

Dans l’estomac, elle agit comme eupeptique, augmentant la sécrétion des sucs gastriques. Ainsi, pour les digestions lourdes, une tisane de chicorée après le repas est plus efficace qu’une cuillère à café de bicarbonate. En outre, pris avant les repas, c’est un apéritif puissant, qui ouvre l’appétit des enfants et des adultes.

Dans le foie, elle favorise la sécrétion de bile (action cholérétique), nécessaire à la digestion des graisses, elle active également la circulation portale et décongestionne le foie.

Dans l’intestin, elle active ses mouvements (action laxative). Une tasse de chicorée à jeun le matin aide à surmonter la paresse intestinale et la constipation. Elle offre également une action vermifuge qui aide à expulser les vers intestinaux.

Les indications de la chicorée sont donc : inappétence, atonie gastrique, digestion lourde, dyspepsie biliaire due à un mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire, gestion hépatique, hypertension portale, constipation, parasites intestinaux. La chicorée a également un léger effet diurétique et dépuratif, elle est donc indiquée en cas de goutte et d’arthrite.

Utilisation

Vous pouvez prendre en salade les feuilles crues coupées avant la floraison, qui ont un goût amer agréable. Avec elles, vous pouvez préparer des salades sauvages attrayantes qui ouvrent un appétit féroce, qui peut inclure du pissenlit et de l’ail, assaisonné de citron et d’huile d’olive.

Ceux qui veulent une action plus radicale, peuvent prendre le jus frais des feuilles, qui est obtenu en les pressant sur un chiffon, ou avec un extracteur de jus. C’est très amer, mais il n’y a pas d’appétit pour y résister. Par manque d’appétit, il est recommandé de boire un demi verre avant chaque repas. En infusion de feuilles et racines fraîches ou séchées, à raison de 30 g. par litre d’eau. A raison de 2 à 3 tasses par jour ; en apéritif, avant les repas ; en digestif, après. Cette tisane doit être sucrée le moins possible, afin de profiter au maximum de son goût amer stimulant.
La racine de chicorée, cueillie en automne, séchée, torréfiée et broyée, sert à la préparation du “café chicorée”. Il peut être mélangé avec du malt d’orge, ce qui lui donne un goût encore plus agréable.

Emploi

  • Infusion calmante (feuilles) : 15 g par litre d’eau bouillante
  • Décoction de racines : 20 à 30 g par litre d’eau bouillante.

Recette de sirop de chicorée…

  • Ingrédients : Quantités égales du suc de chicorée et du sucre.
  • Presser des racines fraîches de chicorée, en exprimer le jus, filtrer, mélanger à poids égal de sucre et cuire jusqu’à consistance de sirop.

Précautions d’emploi de la chicorée

La chicorée ne doit pas être absorbée à trop fortes doses, car elle peut, le cas échéant, s’avérer nocive pour le foie. A une certaine époque, certains en auraient d’ailleurs profité pour mimer une jaunisse ! Par ailleurs, certaines personnes allergiques aux plantes de la famille des composées pourraient être sensibles aux composants de la chicorée. Quelques cas d’ allergie à l’inuline ont en outre été rapportés.

CONTRE-INDICATIONS

La chicorée est donc contre-indiquée aux personnes allergiques à l’un de ses composants, à ne pas confondre avec son pollen.

EFFETS INDÉSIRABLES

L’inuline contenue dans la racine de la chicorée est susceptible de provoquer des ballonnements, crampes ou diarrhées si la dose quotidienne dépasse les 20 g. Cette fibre peut également causer des flatulences. Il n’existe pas d’effet indésirable connu en ce qui concerne les feuilles de chicorée.

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.