Mauve

1 Commentaire | 25/09/2013

Mauve - Malva rotundifolia

Mauve – Malva rotundifolia

Malvacées – Grande-Mauve, Fromageon

Mauve (Malva rotundifolia)

Mauve (Malva rotundifolia)

 

Description

Cette plante, symbole de calme et de douceur, était déjà utilisée par les Grecs il y a plus de deux millénaires. Hippocrate l’a recommandée comme émollient et laxatif, des propriétés qui ont fait leurs preuves et qui sont encore valables aujourd’hui.

Plante bisannuelle de la famille des Malvacea, de 20 à 70 cm de haut, qui attire l’attention par ses fleurs rose pourpre à 5 pétales.

Habitat

Commune sur les bords de routes et dans les champs humides dans toute l’Europe. Naturalisée sur le continent américain, en particulier aux États-Unis et au Mexique.

Parties utilisées

Fleurs et feuilles.



Propriétés et indications

L’ensemble de la plante, en particulier les fleurs et les feuilles, contient des mucilages abondants. Les fleurs ont un pigment hydrosoluble de type anthocyanique.

Les mucilages lui confèrent des propriétés émollientes et laxatives. Ils agissent en obstruant les muqueuses par une couche visqueuse, les protégeant ainsi des irritants. L’utilisation de la mauve est indiquée dans les cas suivants :

Constipation chronique : agit comme un laxatif non agressif, même à fortes doses, qui lubrifie le tractus intestinal. Elle est particulièrement recommandée pour les enfants et les personnes âgées.

Affections respiratoires : Elle a un effet expectorant et antitusif, raison pour laquelle elle est prescrite en cas de rhume, grippe, bronchite, toux irritante ou sèche et en cas d’asthme.

Affections des muqueuses et de la peau : appliquée localement, elle aide à guérir les pharyngites, vaginites, inflammations de l’anus et du rectum, eczéma, acné, furoncle et, en général, toutes les irritations superficielles.

Utilisation

En infusion ou décoction de fleurs et/ou de feuilles, avec 30 grammes par litre d’eau, dont 3 ou 4 tasses chaudes sont consommées chaque jour.
À l’extérieur, la même perfusion ou décoction est appliquée mais plus concentrée ; elle est utilisée dans les gargarismes, les lavements vaginaux et les compresses qui sont appliqués sur la zone de la peau affectée.

Recette de tisane émolliente à la mauve

– 25 g de bouillon blanc
– 25 g de mauve
– 25 g de pariétaire
– 25 g de guimauve

Recette de tisane de quatre fleurs

– 20 g de mauve
– 20 g de pas d’âne
– 20 g de pied de chat
– 20 g de coquelicot

Références : Bibliographie

 

 

 

 


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.