Plantain

1 Commentaire | 17/01/2014

Plantain - Plantago major

Plantain – Plantago major

Plantaginées – Herbe aux puces, Herbe aux cinq coutures.

Plantain (Plantago major)

Plantain (Plantago major)

 

Description

Le plantain est une herbe appartenant à la famille des Plantaginées, dans laquelle presque toutes les espèces qui la composent – environ 400 – appartiennent au genre des plantains. Ce sont toutes des plantes de feuillage variés et ont en commun de contenir un mucilage abondant dans leurs graines. Le plantain forme un tronc épais enterré, de couleur jaunâtre ou brunâtre, avec un long poil de racines blanches toutes égales. Les feuilles naissent de cette vigne et sont très grandes, radiales, avec des bords entiers ou légèrement sinueux. Il est cultivé dans les vergers, sur les rives et en général dans les terres humides.

Floraison

Elle fleurit avec l’arrivée du printemps et se poursuit jusqu’en automne. Les feuilles sont la partie la plus importante de la collection, bien que certaines personnes utilisent la plante entière.

Propriétés

Comme dans presque tous les plantains, on trouve beaucoup de mucilage dans les graines, composé principalement d’arabogalactane. Il contient également des pectines, des tanins, du mannitol et du sorbitol. L’aucubine glucosidique se trouve dans les feuilles et les racines. Les actions pharmacologiques attribuées à ce plantain sont : antitusigène, émollient, anti-inflammatoire, astringent, antibactérien et antiprurigineux. Pour toutes ces actions, il est particulièrement indiqué dans les rhumes, pharyngites, bronchites, asthme, ulcères gastroduodénaux, diarrhées et rhumatismes.

Il est également utilisé en usage externe dans l’eczéma, l’herpès et comme rince-bouche dans la gingivite ou les bains oculaires dans la conjonctivite.



Curieusement, les oiseaux aiment beaucoup les fruits immatures du plantain : chardonnerets, canaris, pinsons, etc. sont gracieusement présentés avec une pointe de fruit de ce plantain vert ; d’où son nom catalan “grana de canari”, car dans cette région d’Espagne il est largement utilisé comme un apéritif pour ces animaux.

Décoction : Utiliser une cuillère à soupe par tasse, en ébullition pendant 5 minutes au maximum. Vous pouvez boire 3 à 4 tasses par jour. Cette cuisson, utilisée en interne, est utilisée pour combattre les rhumes bronchiques. Parfois, il est également utilisé en usage externe pour calmer et réduire les inflammations de la bouche et de la gorge. Lorsqu’ils sont utilisés de cette façon, certains ajoutent un peu d’acide borique, auquel cas aucun liquide ne doit être avalé car cet acide est toxique.

Macération : Faire bouillir environ 40 gr. de la plante par litre d’eau. Après quelques minutes, retirer du feu et laisser macérer pendant 8-10 heures. Vous pouvez boire autant que vous voulez tout au long de la journée.

Onguent : Autrefois, un onguent de plantain était préparé en écrasant les feuilles fraîches et en ajoutant le jus qu’elles libèrent au beurre de vache fondu. Cette pommade a été utilisée pour soulager l’inconfort causé par les hémorroïdes.

Feuilles fraîches : Bien nettoyer à l’eau, puis ébouillanter à l’eau bouillante, une fois l’opération terminée, appliquer sur les plaies difficiles et les ulcères de longue évolution.

Références : Bibliographie


Ne Ratez Pas…
Commentaire (1)
  1. posté par c le 16/10/2016

    bonsoir j’aimerais savoir C’est quoi au juste plantain (plantago major et ou qu’on peut le trouver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.