Saponaire

0 Commentaires | 20/01/2014

Saponaire - Saponaria officinalis L.

Saponaire – Saponaria officinalis L.

Caryophilées – Savonnière, Herbe à foulon, Savon de fossé, Herbe au savon

Saponaire (Caryophyllaceae)

Saponaire (Caryophyllaceae)

 

Description

La saponaire est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des caryophyllacées. Il peut atteindre jusqu’à 3 palmiers de haut. Elle a une tige roulée, sensiblement épaissie dans les noeuds, où les feuilles sortent par paires. A la fin de l’été, la tige durcit beaucoup et prend une couleur visqueuse, surtout dans les entre-nœuds inférieurs.

Les feuilles, plus ou moins larges, sont de forme lancéolée et étroites pour former un pédoncule court. C’est une espèce d’endroits humides, il est donc facile à trouver dans les berges, les bosquets et les berges.

Floraison

Elle fleurit au printemps et en été. Pour un usage médicinal, le rhizome et les racines sont principalement collectés, bien que les tiges puissent également contenir des principes actifs. Il est très important que la collecte se fasse sur des plantes plus grandes, car les principes actifs augmentent au fur et à mesure que la plante se développe. Une fois la racine et le rhizome récoltés, ils sont dépouillés de leurs parties vertes et placés au soleil ou dans un séchoir, à une température ne dépassant pas 65 degrés C.

Propriétés

Dans le rhizome et la racine on trouve des saponines abondantes, de l’essence, de la résine et un glucoside saponinique qui, dans les parties les plus souterraines, peut être trouvé à des concentrations supérieures à 5%. C’est une plante à l’action diurétique, balsamique, expectorante et transpirante intéressante ; mais il est nécessaire de prévenir qu’elle n’est pas exempte d’effets indésirables.



En effet, bien qu’elle ait été largement utilisée comme remède à de nombreuses affections, elle est aujourd’hui rarement utilisée en raison de sa toxicité potentielle : à des doses plus élevées que celles indiquées ou chez des personnes particulièrement sensibles, elle peut provoquer une irritation des muqueuses digestives et une dépression des centres nerveux respiratoires ou cardiaques.

Dans l’industrie pharmaceutique, cette plante est utilisée pour préparer de nombreux médicaments à effet expectorant. Elle est également utilisée dans la préparation de dentifrices, de savons et de poudres nettoyantes. La macération de la racine produit beaucoup de mousse, surtout après l’ajout de bicarbonate de sodium. C’est précisément cette propriété qui la rend intéressante à des fins industrielles. Il faut rappeler que son utilisation doit faire l’objet d’un contrôle médical.

Décoction : Préparée à partir de 15 gr. de racine par litre d’eau. Faire bouillir pendant 2 minutes. Le dosage indiqué est de 1 tasse par jour, une demi-heure avant les repas. On ne peut pas le laisser macérer parce qu’il peut être toxique.

Sirop : Préparé de façon traditionnelle, avec 60 parts de sucre et 40 parts d’eau, pour ajouter ensuite suffisamment de racines. Prendre 1 à 3 cuillères à soupe par jour.

Extrait : Peut être utilisé à 2% sous forme de gargarisme.

Formule su sirop dépuratif à la saponaire

– 100 g de sirop de saponaire
– 100 g de sirop de cuisinier
– 100 g de pensée sauvage
Boir 1 à 4 cuil. par jour

Formule de sirop dépuratif alcalin

– 15 g de Bicarbonate de soude
– 300 g de sirop de saponaire
Prendre 2 à 3 ciil. par jour.

Références : Bibliographie

 


Ne Ratez Pas…
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.