Saponaire - Saponaria officinalis L.

Saponaire – Saponaria officinalis L.

Caryophilées – Savonnière, Herbe à foulon, Savon de fossé, Herbe au savon

PUBLICITÉ

Description

La saponaire est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des caryophyllacées. Il peut atteindre jusqu’à 3 palmiers de haut. Elle a une tige roulée, sensiblement épaissie dans les noeuds, où les feuilles sortent par paires. A la fin de l’été, la tige durcit beaucoup et prend une couleur visqueuse, surtout dans les entre-nœuds inférieurs.

Les feuilles, plus ou moins larges, sont de forme lancéolée et étroites pour former un pédoncule court. C’est une espèce d’endroits humides, il est donc facile à trouver dans les berges, les bosquets et les berges.

Saponaire (Caryophyllaceae)
Saponaire (Caryophyllaceae)

Floraison

Elle fleurit au printemps et en été. Pour un usage médicinal, le rhizome et les racines sont principalement collectés, bien que les tiges puissent également contenir des principes actifs. Il est très important que la collecte se fasse sur des plantes plus grandes, car les principes actifs augmentent au fur et à mesure que la plante se développe. Une fois la racine et le rhizome récoltés, ils sont dépouillés de leurs parties vertes et placés au soleil ou dans un séchoir, à une température ne dépassant pas 65 degrés C.

PUBLICITÉ

Parties de plantes utilisées

Ce sont principalement les racines et les porte-greffes (rhizomes) séchés qui sont utilisés en médecine. Les parties aériennes de la plante ont des effets médicinaux similaires mais plus faibles.

Les porte-greffes des plantes de 2 ou 3 ans sont récoltés tôt au printemps ou en automne et séchés à 40-50°C.

Toutes les parties de la plante ont un goût fort et amer.

PUBLICITÉ

Propriétés

Dans le rhizome et la racine on trouve des saponines abondantes, de l’essence, de la résine et un glucoside saponinique qui, dans les parties les plus souterraines, peut être trouvé à des concentrations supérieures à 5%. C’est une plante à l’action diurétique, balsamique, expectorante et transpirante intéressante ; mais il est nécessaire de prévenir qu’elle n’est pas exempte d’effets indésirables.

En effet, bien qu’elle ait été largement utilisée comme remède à de nombreuses affections, elle est aujourd’hui rarement utilisée en raison de sa toxicité potentielle : à des doses plus élevées que celles indiquées ou chez des personnes particulièrement sensibles, elle peut provoquer une irritation des muqueuses digestives et une dépression des centres nerveux respiratoires ou cardiaques.

Dans l’industrie pharmaceutique, cette plante est utilisée pour préparer de nombreux médicaments à effet expectorant. Elle est également utilisée dans la préparation de dentifrices, de savons et de poudres nettoyantes. La macération de la racine produit beaucoup de mousse, surtout après l’ajout de bicarbonate de sodium. C’est précisément cette propriété qui la rend intéressante à des fins industrielles. Il faut rappeler que son utilisation doit faire l’objet d’un contrôle médical.

Les saponines contenues dans les porte-greffes ont un léger effet irritant sur le système respiratoire et digestif et l’herbe est considérée comme ayant des propriétés expectorantes, diurétiques, diaphorétiques et laxatives.

Décoction : Préparée à partir de 15 gr. de racine par litre d’eau. Faire bouillir pendant 2 minutes. Le dosage indiqué est de 1 tasse par jour, une demi-heure avant les repas. On ne peut pas le laisser macérer parce qu’il peut être toxique.

Sirop : Préparé de façon traditionnelle, avec 60 parts de sucre et 40 parts d’eau, pour ajouter ensuite suffisamment de racines. Prendre 1 à 3 cuillères à soupe par jour.

Extrait : Peut être utilisé à 2% sous forme de gargarisme.

Formule du sirop dépuratif à la saponaire

– 100 g de sirop de saponaire
– 100 g de sirop de cuisinier
– 100 g de pensée sauvage
Boir 1 à 4 cuil. par jour

Formule de sirop dépuratif alcalin

– 15 g de Bicarbonate de soude
– 300 g de sirop de saponaire
Prendre 2 à 3 ciil. par jour.

Application thérapeutique, utilisations et allégations de la saponaire

Ingrédient actif et substances actives : Le porte-greffe de la saponaire contient des saponines (jusqu’à 5%), des flavonoïdes, des sucres, de la résine, de la vitamine C et de petites quantités d’huile essentielle.

L’utilisation de la saponaire dans le passé

Au Moyen Âge, la saponaire était utilisée pour soulager les douleurs thoraciques et comme remède à base de plantes contre la syphilis et les acouphènes.

Le phytothérapeute anglais Nicholas Culpeper (1616 – 1654) a mentionné l’herbe dans l’un de ses célèbres livres « The Complete Herbal » où il a écrit que c’était un traitement efficace contre la syphilis.

L’utilisation de l’herbe pour le traitement des symptômes de la syphilis et d’autres maladies vénériennes a également été recommandée par Mme Grieve dans « A Modern Herbal » en 1931, surtout lorsque le traitement au mercure (qui était le traitement standard pour les maladies sexuellement transmissibles depuis presque 400 ans) avait échoué.

En phytothérapie, la saponaire est principalement utilisée comme remède contre la toux, la bronchite et l’inflammation des voies respiratoires supérieures, généralement sous la forme d’une décoction.

Grâce à son effet irritant sur les muqueuses du tube digestif, elle stimule la sécrétion de liquide dans les bronches.

La saponaire améliore également la production et l’excrétion de la bile du foie et de la vésicule biliaire et elle a été utilisée comme traitement naturel contre la constipation et les maladies des voies biliaires.

Autrefois, l’herbe était utilisée en topique pour réduire les douleurs rhumatismales, mais comme on sait que les saponines présentes dans l’herbe ont des effets toxiques si elles sont absorbées par l’organisme, ce qui peut causer une irritation gastro-intestinale et une hémolyse (rupture ou destruction des globules rouges), l’herbe est maintenant rarement utilisée en phytothérapie moderne.

L’une des saponines trouvées dans la plante s’est révélée cytotoxique (in vitro) à une forme spéciale de cancer connue sous le nom de carcinome de Walker, lors de tests de laboratoire.

En topique, une décoction faite à partir de rhizomes finement tranchés, ou un extrait fait à partir des parties aériennes fraîches de la plante, sont utilisés comme un lavage ou ajoutés à l’eau du bain comme un soulagement pour divers troubles cutanés, tels que prurit, démangeaisons, psoriasis, eczéma, furoncles et acné, et comme un bain de bouche pour traiter les infections fongiques dans la bouche.

La plante est parfois utilisée comme shampooing pour les cheveux, mais elle peut irriter les yeux.

Un savon doux et naturel

Le nom commun anglais soapwort et le nom latin du genre « Saponaria« , qui dérive du mot latin « sapo » qui signifie savon, font référence à l’utilisation traditionnelle de la plante comme nettoyant naturel.

Un savon naturel peut être fait en faisant bouillir le rhizome (ou les feuilles) séché et écrasé pendant une demi-heure dans l’eau. Les saponines présentes dans la plante réduisent la tension superficielle de l’eau, ce qui donne une solution savonneuse et mousseuse qui peut être utilisée pour le nettoyage.

Cette solution est un nettoyant doux et efficace qui était souvent utilisé par les musées pour nettoyer les tissus fragiles et délicats qui ne pouvaient pas résister aux savons chimiques forts.

Posologie et administration

Un extrait de saponaire à usage interne peut être obtenu en ajoutant deux cuillères à café de rhizomes séchés et finement coupés dans un verre d’eau froide et en le faisant tremper toute la nuit. Après avoir été filtré, l’extrait peut être utilisé en petites doses réparties tout au long de la journée.

On peut aussi ajouter une cuillère à café d’herbe séchée dans une tasse d’eau bouillante, puis laisser le thé couler jusqu’à ce qu’il soit complètement refroidi.

Pour un usage interne, une dose quotidienne de saponaire ne doit pas dépasser 1,5 gramme du porte-greffe séché.

Effets secondaires et interactions possibles de la plantule à savon

La saponaire ne doit jamais être consommée en grande quantité ou sur une longue période de temps, car sa teneur en saponine peut causer une hémolyse et une irritation grave du tube digestif, entraînant des crampes, des nausées, des vomissements et des diarrhées.

Pour que l’herbe soit sans danger pour l’usage interne, elle devrait de préférence être administrée sous la direction d’un herboriste formé et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé connaissant bien les herbes médicinales.

Pourtant, les saponines sont mal absorbées par l’organisme et, de plus, elles sont décomposées par ébullition, ce qui fait que l’empoisonnement est rare chez les humains.

Cependant, la plante peut présenter un danger pour le bétail au pâturage et elle est très toxique pour les poissons.

La saponaire peut causer une irritation des yeux et de la peau ; il faut donc l’utiliser avec prudence en topique. L’herbe ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes ou allaitantes.

Références :

  • Bibliographie
  • Bown, Deni: The Royal Horticultural Society New Encyclopedia of Herbs & Their Uses. London, Dorling Kindersley 2002.
  • Bremness, Lesley: Urter. Oslo, N.W. Damm & Søn / Teknologisk Forlag 1995.
  • Príhoda, Antonín, Ladislav Urban & Vera Nicová: The Healing Powers of Nature. Leicester, Blitz Editions 1998.
  • Skenderi, Gazmend: Herbal Vade Mecum. 800 Herbs, Spices, Essential Oils, Lipids Etc. Constituents, Properties, Uses, and Caution. Rutherford, New Jersey,
  • Herbacy Press 2003.
  • Stuart, Malcolm: The Encyclopedia of Herbs and Herbalism. London, Orbis Publishing 1979.
  • van Wyk, Ben-Erik & Michael Wink: Medicinal Plants of the World. Portland, Oregon, Timber Press 2004.
  • Volák, Jan & Jiri Stodola: The Illustrated Book of Herbs. London, Caxton Editions 1998.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile (de 1 à 5) pour voter

Note Moyenne / 5. Nbre de Votes :

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile !

Donnez-nous la chance de nous améliorer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chargement…

0